Des Choses à lire
Visiteur occasionnel, épisodique ou régulier pourquoi ne pas pousser la porte et nous rejoindre ou seulement nous laisser un mot ?

Après tout une communauté en ligne est faite de vraies personnes, avec peut-être un peu plus de liberté dans les manières. Et plus on est de fous...


Je te prie de trouver entre mes mots le meilleur de mon âme.

Georges Brassens, Lettre à Toussenot

La date/heure actuelle est Lun 16 Déc 2019 - 15:03

206 résultats trouvés pour historique

Guy Vanderhaeghe

Guy Vanderhaeghe
Né en 1951


Tag historique sur Des Choses à lire - Page 11 Vander10


Détenteur d'un M.A. d'histoire de l'Université de Regina, Guy Vanderhaeghe se lance alors dans la carrière d'écrivain. Il est l'auteur de trois recueils de nouvelles : Man Descending en 1982, The Trouble with Heroes en 1983, Things as They Are en 1992. Le premier, Man Descending reçoit le Prix du Gouverneur général dans la catégorie des romans en anglais et le Geoffrey Faber Memorial Prize en Grande-Bretagne.

Ses romans remportent également un important succès. Le premier, My Present Age, sort en 1984. Il est suivi de Homesick, en 1989, qui reçoit le Prix littéraire de la ville de Toronto. En 1985, Guy Vanderhaeghe est nommé l'un des dix meilleurs jeunes romanciers au Canada, lors du concours 45 Below Competition. En 1993, sa première pièce de théâtre, I Had a Job I Liked. Once reçoit le Prix de la Canadian Authors Association pour la meilleure pièce de théâtre publiée de l'année. The Englishman' s Boy, son troisième roman parait en 1996 et reçoit le Prix du Gouverneur général dans la catégorie des romans en anglais, le Prix littéraire de la Saskatchewan dans la catégorie des romans, et le Prix du livre de l'année de la Saskatchewan. La Dernière Traversée est son premier roman à sortir en langue française en 2006. Guy Vanderhaeghe est membre de la faculté d'écriture créative au Saint Thomas More College de l'Université de Saskatchewan.


(Evène)





Tag historique sur Des Choses à lire - Page 11 51hkwz10

Comme des loups

(résumé Babelio) 1873. Dans l'Ouest canadien, au cœur des Cypress Hills, un groupe de chasseurs de loups massacre des Indiens qu'ils accusent, à tort, du vol de leurs chevaux. Cinquante ans plus tard, un jeune scénariste idéaliste tente de faire la lumière sur ce tragique épisode grâce au témoignage d'un vieux cow-boy qui a pris part à la tuerie. Mais son audace se heurte vite au cynisme du producteur, plus préoccupé d'idéologie et de gloire que de vérité... Guy Vanderhaeghe mêle habilement la réalité historique à la fiction, confronte le passé et ses conséquences, pour tisser une fresque violente, fabuleux roman épique qui confirme le talent de ce grand écrivain.)



J'ai beaucoup aimé l'alternance du récit fait par Harry (scénariste qui n'a jamais réalisé que des "cartons") qui se déroule en 1923 et nous dévoile les coulisses d'Hollywood, du cinéma et celui raconté par le vieux cow-boy Shorty McAdoo qui a participé à un épisode tragique au Fort Benton.

Le début du livre raconte le vol de chevaux mustangs par deux  Indiens Broken Horn et Fine Man ( Ce dernier a eu une vision qui l'a conduit a capturé le beau mustang bleu) ; la fin leur retour dans leur village. C'est assez habile pour le déroulement de l'histoire.


Musée de Fort Benton :  l’Histoire tragique de la tribu indienne des Nez Percés, réduite à accepter une réserve, puis un simple territoire. Les indiens Nez Percés furent poursuivis et chassés. Leur leader Chef Joseph, essaya tant bien que mal de sauver sa tribu. Ils fuirent sur plus de 1800 km pourchassés par plus de 2000 soldats. Il y eu près de 17 batailles dont la dernière leur fut fatale : plus de 1000 hommes y laissèrent leur peau.

Extraits

Chance avait soif d'apocalypse. Et plus encore, il désirait aider à la créer. Trente années durant, installé au fond de ma salle, j'ai vu des hommes comme lui aux actualités. Hitler qui hurlait comme un Charlie Chaplin devenu fou, Mussolini qui posait sur un balcon comme un acteur latin de seconde zone infatué de sa personne. Aujourd'hui le sénateur Joe McCarthy se forge un nom à grands coups d'auditions devant sa commission, si bien que les dieux et déesses d'Hollywood doivent affronter d'autres jugements que ceux du box-office et qu'ils s'humilient devant les caméras qu'ils chérissent tant.

A ta place j'irais pas, lança le garçon de l'Anglais. Ils se retournèrent vers lui. La dureté de sa voix et ses yeux blessés brûlants de fièvre, qui brillaient comme du mica au milieu de sa figure torturée, les firent sursauter. «Regadez-moi». A son ton impératif, les joueurs de dés eux-mêmes interrompirent leur partie. «Vous ne me reconnaissez pas».

Ils le dévisagèrent mais Hardwick demanda tranquillement : «Qui t'es censé être ?»

- Le Maudit. Il désigna le cadavre  étendu par terre. «Demandez à Grace. Demandez à mon Anglais mort. Et à Hank le fermier... Dieu seul sait ce qui lui est arrivé.» Il se tourna vers le coin de la pièce. «Tu me connais, l'Ecossais, n'est-ce pas ? L'Ecossais ignore pas qu'y a rien qui porte plus malheur que la semonce du démon.» Il s'adressa ensuite à Bell : «Vas-y couche avec elle, plonge toi dans le foutre de Satan, remue-le, et tu verras bien quel sort t'attend.»

Bell déglutit, se rassit par terre.

«Il a raison, reprit le garçon. Faut pas me toucher. Qui je suis d'après vous ? Personne m'a demandé mon nom. Je vais vous dire qui je suis. Je suis ce que le ventre noir de la baleine a pas pu digérer.Je suis votre Jonas.»


(message rapatrié)


mots-clés : #historique
par Bédoulène
le Dim 4 Déc 2016 - 15:33
 
Rechercher dans: Écrivains du Canada
Sujet: Guy Vanderhaeghe
Réponses: 0
Vues: 278

Claude Pujade-Renaud

Le désert de la Grâce

Tag historique sur Des Choses à lire - Page 11 1540-110


A travers les témoignages, les souvenirs des Moniales, des Solitaires, des sympathisants de ce "parti" des Jansénistes l'auteur nous fait découvrir la dualité qui a opposé par la parole, par les actes la Cour Royale à l'abbaye de Port-Royal, plus particulièrement sous le règne de Louis XIV.

L'auteure fait revivre avec vivacité à la manière d'une enquête cette page de l'histoire et de la religion où l'on rencontre des Hommes de sciences et de lettres tels Blaise Pascal et Jean Racine.

C'est le concept de "la Grâce" qui opposa notamment la Papauté et  le Jansénisme fondé sur l'Augustinus.

J'ai apprécié la diversité des points de vue qui permettent une meilleure appréhension de la situation et du contexte dans lesquels se sont déroulés les évènements importants (la clôture, les expulsions, la signature du reniement, l'épisode des Lettres provinciales .......)

Un récit prenant, alerte du début à la fin, intéressant au point de vue historique.



"Oui il a bien fait de mourir il y a cinq ans "mon" poëte d'Esther et d'Athalie. Poëte est-ce à dire faussaire, agent double ? Homme d'esprit jusqu'au bout il s'en est allé à temps.Un cadavre ne s'envoie pas à la bastille"


"Ah, je devrais écarter à jamais cette orgueilleuse pensée ! Mais elle remonte, affleure, malgré moi : Port-Royal est né de ce ventre si souvent pénétré par le sexe de l'homme. Cette chair rigide qui entrait en moi, répétitivement dès ma treizième année. Ces chairs molles, glaireuses, qui en étaient expulsées 9 mois plus tard. Ou , trop tôt, informes, sans vie. Et dire que moi-même venue au monde prématurée de deux mois j'avais bien failli succomber - à quoi tient l'existence de ce couvent ? Sa renaissance, plus exactement."


"Non, ce soir il ne viendra pas m'applaudir, ce dévot cagot bigot ! Trop occupé, depuis vingt années, à faire des enfants à sa moitié et des courbettes à Sa Majesté Très Chrétienne. Lorsque, après Phèdre, il a cessé d'écrire pour le théatre, d'aucuns ont  crié à la conversion : ébloui par la lumière de la grâce, M. Racine serait retourné dans le Saint giron de Port-Royal... La bonne plaisanterie ! Racine mène sa carrière, adroitement (en tout il fut adroit, y compris au lit). Racine anobli consolide sa fortune et s'il fait sa cour à Dieu, c'est ainsi qu'il l'a fait au Roi servilement. Bien entendu, il se gardera d'aller se compromettre avec ces misérables comédiens réprouvés par l'Eglise. Et s'il faut parler de grâce, elle ne saurait résider que dans la scansion de sa poësie."



mots-clés : #historique #religion
par Bédoulène
le Dim 4 Déc 2016 - 10:19
 
Rechercher dans: Écrivains européens francophones
Sujet: Claude Pujade-Renaud
Réponses: 1
Vues: 289

Vercors

La puissance du jour

Tag historique sur Des Choses à lire - Page 11 51vfy710

Un peu compliqué à commenter, ce livre.
D'abord, l'impression nettement prédominante de cette beauté pure que j'ai trouvée dans les autres textes de Vercors.
La guerre est finie, chacun a repris (ou pas), ses activités ordinaires. L'esprit d'aventure et d’amitié du réseau manque sans doute beaucoup, la conscience s'est mise au travail, chacun ressasse et tente de digérer à sa façon les bouleversements que la vie a semés en lui. C'est l'occasion de débats sans concessions, de belles confrontations, qui me rappellent d'autres lectures comme Le sang des autres de Simone de Beauvoir ou Les justes de Camus. Autant dire, du très bon.
Chacun sa vérité et chacun sa douleur, autour de thèmes comme la légitimité, la culpabilité, le pardon. Tout cela très résumé car c'est beaucoup plus complexe et nuancé que ça. Ou pour dire autrement : quel monde voulons-nous, et que sommes-nous prêts à faire, ou à accepter, pour l'atteindre ?
Il y a là une intensité dramatique faite d’épure qui accroche sérieusement le lecteur. Questions sans réponse, bien évidemment, et c'est peut-être le reproche que je ferais à Vercors, qui, choisissant l’ optimisme, offre une solution presque trop facile et  emmène si vite Pierre, héros un peu « trop beau » du tréfonds du désespoir à la limpidité lumineuse d'un nouveau départ.
Et…je dois avouer que je n'ai pas trop compris le rôle de la chirurgie du cerveau dans tout cela.


(commentaire rapatrié)

mots-clés : #campsconcentration #deuxiemeguerre #historique
par topocl
le Sam 3 Déc 2016 - 11:25
 
Rechercher dans: Écrivains européens francophones
Sujet: Vercors
Réponses: 18
Vues: 799

Pierre Magnan

Pierre Magnan (1922-2012)

Tag historique sur Des Choses à lire - Page 11 Magnan10

Pierre Magnan est un écrivain français né le 19 septembre 1922 à Manosque (Alpes-de-Haute-Provence) et décédé le 28 avril 2012 (Isère). Il est indéfectiblement attaché à la Provence, source de toute son œuvre.

Il fait de rapides études au collège de sa ville natale jusqu'à douze ans.

De treize à vingt ans, il est typographe dans une imprimerie locale. Appelé aux Chantiers de jeunesse pendant l'Occupation, il est réfractaire au service du travail obligatoire (STO), et rejoint le maquis à Saint-Pierre d'Allevard en Isère, avec entre autres Thyde Monnier.

Il publie son premier roman, L'Aube insolite, en 1946 avec un certain succès d'estime, la critique est favorable mais le public n'adhère pas. Trois autres romans suivent sans davantage de succès.

Pour vivre, il travaille alors dans une société de transports frigorifiques, où il reste vingt-sept ans, tout en continuant toutefois à écrire des romans qui ne sont pas publiés.

En 1976, il est licencié pour raisons économiques et profite de ses loisirs forcés pour écrire un roman policier, Le Sang des Atrides, il obtient alors le prix du Quai des Orfèvres en 1978. À cinquante-six ans, une nouvelle carrière s'ouvre désormais à lui.

Il écrit alors son plus célèbre ouvrage : La Maison assassinée en 1984, et obtient le prix RTL grand public. Ce livre est porté à l'écran avec entre autres interprètes Patrick Bruel. Il obtient le prix de la nouvelle du Rotary-Club pour Les Secrets de Laviolette.


Bibliographie

Romans

L'Aube insolite, 1945
Le Monde encerclé, 1949
La Mer d'airain, 1961
La Biasse de mon père, 1983
Périple d'un cachalot, 1993
Un grison d'Arcadie, 1999
L'Occitane, 2001
Un monstre sacré, 2004
L'Enfant qui tuait le temps, 2004
Laure du bout du monde, 2006
Chronique d'un château hanté, 2008

Série Commissaire Laviolette :
Le Sang des Atrides, 1977
Le Commissaire dans la truffière, 1978
Le Secret des andrônes, 1979
Le Tombeau d'Hélios, 1980
Les Courriers de la mort, 1986
Les Secrets de Laviolette (recueil de trois nouvelles, Le Fanal, Guernica et L'Arbre), 1992
Le parme convient à Laviolette, 2000
Élégie pour Laviolette

Série Gendarme Laviolette (aïeul du commissaire) :
Les Charbonniers de la mort, 1982
La Folie Forcalquier, 1995

Série Séraphin Monge:
La Maison assassinée, 1984
Le Mystère de Séraphin Monge, 1990

Textes autobiographiques
L'Homme rejeté, 1977
La Naine, Denoël, 1987
L'Amant du poivre d'âne, 1988
Apprenti, 2003
Un monstre sacré, 2004

Autres publications
Pour saluer Giono, 1990
Les Promenades de Jean Giono, 1994
Les Romans de ma Provence, 1998
Mon théâtre d'ombres, 2002
Ma Provence d'heureuse rencontre : Guide secret, 2005





Tag historique sur Des Choses à lire - Page 11 516ooo10

Chronique d'un château hanté

C'est l'histoire d'un trésor,  confié par un Hospitalier à une Prieure,  non visible car caché, puis enseveli. Sa présence sera connue  par la  famille d'aristocrates propriétaire des lieux et sa descendance sur plus de six cent ans, Mais ce livre aurait pu tout aussi bien s'appelait chronique d'un arbre hanté car un chêne planté à ses côtés en sera le gardien durant des siècles.
Le récit débute pendant la grande Peste de 1349, se déroule jusqu'après le tremblement de terre de 1908 qui secoua violemment la Provence.
Les guerres de religion, la Révolution, les famines apportent au long des siècles à cette Famille et à leur entourage leur lot de cruauté, d'horreur, de maladie.


ce que j'en pense :

Dans son avant-propos l'écrivain se définit comme "un peintre en écriture"
un raconteur d'histoires.

Effectivement certains passages sont de véritables tableaux.
Le récit s'imbrique parfaitement dans l'Histoire et se déroule de manière surprenante, captivante.

La nature des personnages est authentique.

Comme dans la plupart de ses livres les scènes d'amour sont très (trop ?) présentes et les crimes aussi.

quelques passages :

Déjà un peu ivres d'êtres repues, les mouches immobiles sur son visage noir attendaient que se forme la goutte intermittente qui mettait longtemps à se gonfler pour enfin, une fois trop lourde, se détacher du bout des doigts et s'écraser en bas, dans larue. De sorte que le voisin Didon aux bras pendants avait assez l'air d'un perdreau mis à mûrir pour le manger bientôt

Le Poverello tomba sur le corps d'une nonne. Ils refroidirent ensemble, le peintre de génie et la moniale anonyme et il était dommage que l'artiste n'ait pu croquer cet étrange mariage posthume.

On croit toujours que les réactions à l'imprévu sont subites, immédiates. En réalité, l'esprit doit prendre le temps de digérer l'étonnement que, dans l'amour, toute différence constatée chez l'être aimé provoque dans l'abîme profond de la conscience et ce qu'il faut de temps à celle-ci pour savoir si elle accepte ou non ce changement.


mots-clés : #famille #historique
par Bédoulène
le Sam 3 Déc 2016 - 9:24
 
Rechercher dans: Écrivains européens francophones
Sujet: Pierre Magnan
Réponses: 7
Vues: 355

Mathias Enard

Mathias Énard
Né en 1972

Tag historique sur Des Choses à lire - Page 11 Enard_10


Mathias Énard, né le 11 janvier 1972 à Niort, est un écrivain et traducteur français, prix Goncourt 2015 pour son roman Boussole.

Mathias Énard, après une formation à l'École du Louvre, suit des études d’arabe et de persan à l'INALCO. Après de longs séjours au Moyen-Orient, il s’installe en 2000 à Barcelone. Il y anime plusieurs revues culturelles. Il traduit deux ouvrages, l'un du persan, et l'autre de l'arabe. Il participe aussi au comité de rédaction de la revue Inculte à Paris et, en 2010, il enseigne l'arabe à l'université autonome de Barcelone.

La Perfection du tir, son premier ouvrage, paraît en 2003, roman narratif d'un tireur embusqué durant une guerre civile — d'un pays non évoqué, mais qui pourrait être le Liban — et son obsession de la mort : « Je ne savais plus si j'étais celui qui tirait ou celui sur lequel on tirait. »4. L'ouvrage est récompensé l'année suivante par le Prix des cinq continents de la francophonie, et Prix Edmée-de-La-Rochefoucauld. Il est aussi sélectionné au Festival du premier roman 2004.
Il est pensionnaire de la Villa Médicis en 2005-2006.

En 2008, Actes Sud publie son roman Zone, caractérisé par une seule phrase à la première personne, de cinq cents pages (avec pour exceptions trois chapitres, extraits de l'ouvrage que lit le narrateur), et récompensé par plusieurs prix, dont le Prix Décembre, le Prix Candide et le Prix du Livre Inter.

Il publie en 2010 aux éditions Actes Sud un petit conte, Parle-leur de batailles, de rois et d'éléphants, sur un épisode probablement fictif de la vie de Michel-Ange, une escapade à Constantinople, où il débarque le 13 mai 1506 à l'invitation du sultan Bajazet II. Ce court récit montre la Constantinople tolérante et européenne qui a su accueillir les juifs chassés d'Espagne par les rois catholiques. L'ouvrage est couronné par le prix Goncourt des lycéens 2010, et par le 25e Prix du livre en Poitou-Charentes & La Voix des lecteurs en 201211, décerné par le Centre du livre et de la lecture en Poitou-Charentes.

Féru d'art contemporain, Mathias Énard a par ailleurs créé en 2011 les éditions d'estampes « Scrawitch », et sa galerie homonyme, dans le 11e arrondissement de Paris, créée avec Thomas Marin, lithographe, et Julien Bézille, philosophe de formation.

En 2012, il publie Rue des voleurs chez Actes Sud, récit de voyage d’un jeune Marocain errant en Espagne lors des printemps arabes et du mouvement des indignés. Rue des voleurs est la réaction de l’écrivain à ces événements, ainsi qu’une réflexion plus large sur l’engagement et la révolte. Lors du Salon du Livre francophone de Beyrouth (26 octobre - 4 novembre 2012), il reçoit le premier prix Liste Goncourt : Le choix de l'Orient décerné par un jury composé d'étudiants d'universités du Liban et d'autres pays du Proche-Orient, sur le modèle du prix Liste Goncourt : le choix polonais. Le prix de l'Académie littéraire de Bretagne et des Pays de la Loire a également été décerné à cet ouvrage en 2013.

En 2015, il se voit décerner le prix Goncourt pour son roman Boussole qui traite de la vision de l'Orient par l'Occident.

(sources wikipedia)

Bibliographie :

2003 : La perfection du tir : Page 2, 3
2005 : Remonter l'Orénoque page 3
2007 : Bréviaires des artificiers
2008 : Zone ; page 1, 2
2010 : Parle-leur de batailles, de rois et d'éléphants ; page 1, 2
2011 : L'Alcool et la Nostalgie ; page 1, 2
2012 : Rue des voleurs ; page 1
2013 : Tout sera oublié ; page 1
2015 : Boussole ; page 1, 2
2016 : Dernière communication à la société proustienne de Barcelone (poésie) ; page 1

màj le 24/09/2018

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Zone

Tag historique sur Des Choses à lire - Page 11 41-2bc10


Juste quelques mots, sur ce livre dense et complexe

Une plongée en apnée ce livre et quelques bouffées d'air juste pour survivre.
Quel travail d'écriture pour relier, comparer les guerres depuis l'Antiquité jusqu'à notre siècle, l'analogie des bourreaux, des victimes ; véritable archéologie de la guerre.
Les révélations sur de nombreux écrivains pointent les comportements individuels dans le conflit.
Les villes aussi me sont apparues comme des "personnages", tantôt bourreaux tantôt victimes.
Le narrateur est d'une lucidité et d'une franchise terrible dans ses sentiments, j'ai particulièrement retenu le passage - lors de l'enterrement de son père - qui lui permet en évoquant Malcom Lowry de découvrir la sauvagerie dont son père l'accusait.
Avoir choisit le trajet en train, a permis le rythme et les pauses de l'écriture.

Une lecture ineffaçable et hélas actuelle !


mots-clés : #criminalite #guerre #historique #voyage
par Bédoulène
le Ven 2 Déc 2016 - 22:45
 
Rechercher dans: Écrivains européens francophones
Sujet: Mathias Enard
Réponses: 66
Vues: 2501

Laurent Gaudé

Laurent Gaudé
Né en 1972

Tag historique sur Des Choses à lire - Page 11 Avt_la11

Laurent Gaudé, né le 6 juillet 1972 dans le 14e arrondissement de Paris1, est un écrivain français. Il a obtenu le prix Goncourt des lycéens et le prix des libraires avec La Mort du roi Tsongor en 2002. Et en 2004, il est lauréat du prix Goncourt pour son roman Le Soleil des Scorta1, roman traduit dans 34 pays.

Il a étudié à l'École alsacienne. Après une maîtrise de lettres à l'Université Paris III, pour laquelle il a soutenu un mémoire intitulé Le thème du combat dans la dramaturgie contemporaine française, sous la direction de Michel Corvin (1994), puis un DEA à la même université, pour lequel il a soutenu un mémoire intitulé Le conflit dans le théâtre contemporain, sous la direction de Jean-Pierre Sarrazac (1998), Laurent Gaudé écrit pour la scène (1999).

Sa première pièce, Combat de possédés, paraît en 1999. Elle sera jouée en Allemagne et lue au Royal National Theatre de Londres. La seconde pièce de Laurent Gaudé, publiée en 2000, est Onysos le Furieux. Il s'agit d'un monologue épique4, écrit en seulement 10 jours au printemps 19964. Laurent Gaudé a aussi écrit d'autres pièces de théâtre dont Pluie de Cendres, Cendres sur les mains, Médée Kali, ou encore Le Tigre bleu de l'Euphrate.

En 2002, La Mort du roi Tsongor, son deuxième roman, lui vaut d'être cité pour le prix Goncourt et surtout d'être récompensé par le prix Goncourt des lycéens et le prix des libraires. Deux ans plus tard, il remporte le prix Goncourt ainsi que le prix du jury Jean-Giono avec son roman Le Soleil des Scorta qui sera également un succès de librairie (80 000 exemplaires vendus entre la parution du roman et l'attribution du prix Goncourt en 2004).

En juin 2015, un extrait d'une de ses œuvres, Le Tigre bleu de l'Euphrate (2002), fait l'objet d'un travail de commentaire pour l'épreuve anticipée de français du baccalauréat ; cette même génération de lycéens avait déjà eu l'occasion d'étudier un extrait de son roman Le Soleil des Scorta (2004) lors de l'épreuve de français du diplôme national du brevet 20137.


Bibliographie

Cris, Actes Sud, 2001
La Mort du roi Tsongor, Actes Sud, 2002 : Page 1, 2
Le Soleil des Scorta, Actes Sud, 2004
Existe en version illustrée, par le peintre et illustrateur Benjamin Bachelier, éd. Tishina, 2014
Eldorado, Actes Sud, 2006 : Page 1
La Porte des Enfers, Actes Sud, 2008
Ouragan, Actes Sud, 2010
Pour seul cortège, Actes Sud, 2012
Danser les ombres, Actes Sud, 2015 : Page 1
Écoutez nos défaites, Actes Sud, 2016 : Page 1, 2

màj le 25/01/2019




Ecoutez nos défaites

Tag historique sur Des Choses à lire - Page 11 Cvt_ec10


Nous suivons alternativement trois chefs de guerre, Grant et ses batailles pendant la guerre de Sécession, Hannibal contre son ennemi de toujours Rome et Hailé Sélassié, le Négus  au moment où l’Italie de Mussolini défait l’Ethiopie.
L’unique  rencontre d’Assem, qui sert l’Etat Français dans des missions spéciales et de Mariam Archéologue ramène les guerres à notre siècle, à nos défaites extérieures et intérieures.

Les victoires et les défaites se succèdent  « La guerre n’est faite que de cela : de ce va-et-vient ; manger du terrain ou le perdre. Tenir ou reculer. »
Grant « le boucher » que ses migraines torturent « connaît cet instant où l’homme est allé si loin qu’il n’en était plus un. »
Hannibal doit sa légende aux 45000 morts qui dorment dans la terre d’Italie, « Sa victoire est là mais il veut se souvenir que ce sont des morts qui la lui offrent. »
Hailé Sélassié  doit quitter son pays après la défaite contre les Italiens, mais le discours qu’il prononcera devant l’Assemblée de la SDN  accusera les pays signataires du Pacte de Paris de ne pas avoir honoré leur signature, la SDN est discréditée aux yeux du monde.

Victoires ou défaites nourrissent la Terre de leurs morts, comment alors se réjouir d’être vainqueur ? C’est le questionnement que l’auteur pose.
« « Plus jamais cela ». Chaque génération a prononcé cette phrase. Est-ce que l’Histoire ne sert à rien ? «
L’Histoire enseigne mais les hommes  n’acceptent pas ses leçons.

Le lecteur suit les personnages qui se déplacent ou sont déplacés, tels des pions sur le grand échiquier du monde où les hommes s’affrontent  dans l’espace et le temps .
L’auteur présente souvent l’Histoire comme une personne : « l’Histoire hésite… » l’Histoire a choisi… »  Certes, l’ Histoire a  une conscience celle de tous les Hommes.
L’empathie de l’auteur est sensible, il découvre malgré la folie des hommes,  leurs faiblesses  et leurs blessures.

Extraits

Il y a pire que l’horreur d’une bataille qui fut un cauchemar hallucine. Il y a pire que les mains qui tremblent pendant des heures encore après la mêlée, que les cheveux roussis par les incendies, il y a pires que ces milliers de morts dans cette forêt si dense que les balles ricochaient comme dans un labyrinthe fou, il y a le sentiment de l’inutilité.  Une bataille pour rien.
Ils sont là, le piège est en place et la statue du lion de Juda regarde les conspirations des hommes et le brouhaha incessant des voitures avec la même indifférence.
C’est une bonne nouvelle et cela aussi est étrange : des hommes vont crever de faim et c’est une bonne nouvelle.
Des morts de partout tendent leur cou pour lire au-dessus de son épaule.
Mais le peuvent-ils encore tous ces hommes , reposer en paix ?



mots-clés : #guerre #historique
par Bédoulène
le Ven 2 Déc 2016 - 17:00
 
Rechercher dans: Écrivains européens francophones
Sujet: Laurent Gaudé
Réponses: 36
Vues: 1176

Revenir en haut

Page 11 sur 11 Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11

Sauter vers: