Georges Desvallières au Petit Palais

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Georges Desvallières au Petit Palais

Message par animal le Dim 5 Fév 2017 - 21:49



Georges Desvallières au Petit Palais

Pas évident de revenir sur cette visite. On commence par de très beaux et élégants portraits aux pastels et des photos du peintre à différentes étapes de sa vie. On remarque notamment une photo de 1915 où on le voit poser en uniforme avec un de ses fils sur le quai d'une gare.

La phase symboliste assombrit l'ambiance et ça devient aussi plus fouillis (influence de Gustave Moreau) et pour peu qu'on soit moins réceptif aux "bonshommes à poil" on  a l'intérêt qui faiblit. Ensuite de mémoire j'aurais mis la guerre, la première guerre mondiale, avant l'art sacré alors que sa conversion est antérieure et je pense que l'expo est chronologique.

Les motifs de cœur sacré  ou autres n'empêchent pas la continuité des influences et il y a des oeuvres assez puissantes, marquantes voire étonnantes comme l'affiche d'un salon d'art sacré représentant un "Christ aux midinettes".

L'après de la guerre, la nécessité de souvenir, de commémoration, de deuil, de concrète interrogation spirituelle après l'horreur c'est toujours fouillis, les motifs se fondant dans des verts, jaunes et rouges qui noient la monumentalité du genre et ne laissent qu'à peine deviner les uniformes. S'il fallait résumer le sujet et l'impression en un mot ce serait 'martyr'.

Dans l'ensemble ce qui frappe et perturbe c'est d'avoir à regarder un art 'orienté' avec un sens recherché et donné d'ordre spirituel ou quasi-spirituel avec des notions de nation-patrie qui recouvrent ce qu'on percevrait comme immédiatement personnel et qui aussi s'écartent du purement décoratif comme de la simple (relatif) recherche artistique.

En somme l'exposition interroge notre rapport à l'art et à la religion, au patriotisme par ses thématiques qui font partie de l'histoire et sont aussi éloignées en fond et en forme de nous, aujourd'hui. Mais pas forcément complètement.

On n'est pas forcément dans le régal des yeux ou l'éclair de lucidité mais une drôle d'impression ce n'est déjà pas si mal.

Présenté correctement sur le site du musée : George Desvallières, la peinture corps et âme (jusqu'au 17 juillet)

(archive récupérée).

_________________
Keep on keeping on...
avatar
animal
Admin

Messages : 3892
Date d'inscription : 27/11/2016
Age : 36
Localisation : Tours

Voir le profil de l'utilisateur http://deschosesalire.forumactif.com
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Georges Desvallières au Petit Palais

Message par animal le Dim 5 Fév 2017 - 21:54

Oui, dommage c'est fini depuis plusieurs mois. Mais j'avais besoin de me relire, sans que ça m'avance vraiment, parce que j'y repensais forcément en écho aux 'photos de l'instant' et au Christ aux outrages de Paul Dardé à Lodève et aussi parce que j'ai vu aujourd'hui Les Croix de bois et simplement parce que je ne me défais pas de mon souvenir irrésolu et insoluble de l'exposition mais que j'y repense assez souvent. Souvenir confus, fragmentaire, souterrain, mais ça reste.

_________________
Keep on keeping on...
avatar
animal
Admin

Messages : 3892
Date d'inscription : 27/11/2016
Age : 36
Localisation : Tours

Voir le profil de l'utilisateur http://deschosesalire.forumactif.com
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

 Des Choses à lire :: Discussions arts divers :: Peinture, photographie et autres

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum