ArenSor_T_Williams

Alors parle-moi comme la pluie et laisse moi écouter (laisse-moi m'étendre ici et écouter).

Tennessee Williams, Parle moi comme la pluie et laisse moi écouter

Forum littérature et arts. Pour partager ses émotions littéraires, coups de cœurs en romans, poésie, essais mais aussi cinéma, peinture, musique, ...


    Harper Lee

    Partagez
    avatar
    Exini

    Messages : 218
    Date d'inscription : 03/12/2016
    Age : 44
    Localisation : Toulouse

    Harper Lee

    Message par Exini le Mar 7 Fév - 19:34

    Harper Lee
    (1926-2016)



    Nelle Harper Lee, dite Harper Lee, née le 28 avril 1926 à Monroeville dans l'Alabama et morte le 19 février 2016 dans la même ville, est une romancière américaine connue pour son roman To Kill a Mockingbird (Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur), prix Pulitzer en 1961. Vendu à quarante millions d'exemplaires, ce livre est un classique de la littérature américaine, étudié à ce titre dans de nombreux collèges et lycées des États-Unis, et régulièrement cité en tête des classements des critiques et libraires.
    Source : Wikipedia

    Ouvrages traduits en français :

    Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur (précédemment publié sous les titres Quand meurt le rossignol et Alouette, je te plumerai)
    Va et poste une sentinelle (publication posthume)
    avatar
    Exini

    Messages : 218
    Date d'inscription : 03/12/2016
    Age : 44
    Localisation : Toulouse

    Re: Harper Lee

    Message par Exini le Mar 7 Fév - 19:36



    "Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur"

    Souvenirs d'une femme (la narratrice) sur son enfance en Alabama, ancien état confédéré, dans les années 30, alors que la Grande Dépression sévit toujours. La vie de celle-ci, alors petite fille, Scout Finch, et de son regard sur ce qui l'entoure sur une durée de 3 ans. Entourée d'Atticus, son père, avocat, et de son ainé, Jem. Elle et ce dernier explorent le quartier et découvrent ses habitants, Miss Maudie, charmante voisine qui leur propose souvent de venir manger des gâteaux et Miss Cindy, la langue de vipère du coin. Ils découvrent aussi les rumeurs sur ceux qu'on ne voit jamais ou qu'ils croisent, qui lui inspirent la fascination ou la crainte - parfois les deux en même temps.

    A la fois chronique et roman initiatique, ce livre transporte par cette vision que l'on croit enfantine - on oublie vite que la narratrice écrit ses souvenirs d'enfance - d'un comté d'un Etat du sud des Etats-Unis. Au fur et à mesure que Scout grandit, elle découvre, grâce à ses proches, Atticus, Calpurnia, la bonne noire, Jem et Dill, qu'elle voit lors des vacances que ce qu'elle pensait des différents voisins ou habitants du quartier, des idées reçues liées à l'époque et aux moeurs de l'endroit est plus complexe, moins manichéen que ce qu'elle pensait.

    Un livre d'une grande délicatesse, où plusieurs histoires et personnages s'assemblent à la manière d'un puzzle dans la vie de Scout, et qui, malgré cette suite de petites histoires et de personnages arrive à un final qui relie (presque) chacun de ces évènements.

    Message récupéré

      La date/heure actuelle est Lun 24 Juil - 18:50