Chamaco_VilaMatas

On sait que l’un des aspects les plus séduisants de la littérature est sa possibilité d’être une sorte de miroir qui avance ; un miroir qui, comme certaines horloges peut avancer.

Enrique Vila-Matas, Perdre des théories

Forum littérature et arts. Pour partager ses émotions littéraires, coups de cœurs en romans, poésie, essais mais aussi cinéma, peinture, musique, ...


    Jean de Tinan

    Partagez
    avatar
    Hanta

    Messages : 399
    Date d'inscription : 03/12/2016

    Jean de Tinan

    Message par Hanta le Sam 18 Fév - 22:29

    Jean de Tinan (1874-1898)



    Jean de Tinan, alias Jean Le Barbier de Tinan, né à Paris le 19 janvier 1874 et mort en 1898, est un romancier et chroniqueur français.Né d'un père baron et d'une mère mondaine, Jean de Tinan emménagea à Paris en 1895 après avoir obtenu un diplôme de l'école d'agriculture de Montpellier. Ami intime de Pierre Louÿs et de André Lebey, il fut une figure caractéristique de la Belle Époque et un représentant de l'esthétique du décadentisme.

    Bibliographie :

    Un document sur l'impuissance d'aimer
    Érythrée : les amphores de Phéidas
    Penses-tu réussir ! ou Les diverses amours de mon ami Raoul de Vallonges
    Willy : Maîtresse d'esthètes (1897) (roman écrit par Tinan en qualité de nègre littéraire)
    L'Exemple de Ninon de Lenclos amoureuse
    Willy : Un vilain monsieur
    Aimienne, ou le Détournement de mineure

    Publications posthumes
    Annotation sentimentale
    Noctambulismes
    Œuvres
    Œuvres complètes
    Journal intime

    Correspondance
    L'Amitié de Pierre Louÿs et de Jean de Tinan, Les Amis de Pierre Louÿs
    Lettres inédites à André Lebey
    Pierre Louÿs, Jean de Tinan : Correspondance
    Correspondance inédite
    avatar
    Hanta

    Messages : 399
    Date d'inscription : 03/12/2016

    Re: Jean de Tinan

    Message par Hanta le Sam 18 Fév - 22:31

    Érythrée : les amphores de Phéidas, contes



    J'ai lu l'édition de 1896 fort plus agréable que la réédition qui fut imprimée plus tard. Pour ce faire, il fallut commander une impression auprès de la BNF car il est très difficile de retrouver des exemplaires de ce récit.
    Selon une amie, doctorante sur cet auteur la différence de qualité entre l'édition originale et la réédition est telle que cela en vaut la peine.
    Il est très délicat de décrire l'histoire de ces contes, qui n'en sont finalement que peu tant la structure peut paraître anarchique.
    Il s'agit de Pheidas, dit Pheidas le fou, qui conte à l'un de ses invités homosexuels une histoire d'amour avec une ancienne reine et dirigeante d'armée en pleine conquête.
    L'histoire est composée de sept "chapitres" ou "contes" pour le coup, représentant les sept amphores. Chaque conte est un bijou de suggestions sans vulgarité, d'éloge du corps féminin et des passions humaines.
    Nous sommes littéralement transportés par les allégories qui constituent le récit et complétement séduit par le style riche mais jamais pédant de Jean de Tinan.
    Je vous laisse découvrir par vous-même, c'est court, cela se lit vite grâce au langage particulièrement agréable de l'auteur mais l'on en ressort extatique.

    Cet illustre inconnu, ami de Pierre Louys mérite d'être mis en avant.
    avatar
    Nadine

    Messages : 1668
    Date d'inscription : 02/12/2016

    Re: Jean de Tinan

    Message par Nadine le Dim 19 Fév - 7:42

    Oh dis, tu donnes envie d'y aller voir. Une curiosité, cette trame.
    avatar
    Hanta

    Messages : 399
    Date d'inscription : 03/12/2016

    Re: Jean de Tinan

    Message par Hanta le Dim 19 Fév - 11:56

    Je te conseille, l'oeuvre dont j'ai fait le commentaire est très courte qui plus est.

    Contenu sponsorisé

    Re: Jean de Tinan

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Dim 25 Juin - 12:24