Des Choses à lire
Visiteur occasionnel, épisodique ou régulier pourquoi ne pas pousser la porte et nous rejoindre ou seulement nous laisser un mot ?

Après tout une communauté en ligne est faite de vraies personnes, avec peut-être un peu plus de liberté dans les manières. Et plus on est de fous...


Je te prie de trouver entre mes mots le meilleur de mon âme.

Georges Brassens, Lettre à Toussenot


Philippe Claudel

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

culpabilité - Philippe Claudel - Page 2 Empty Re: Philippe Claudel

Message par animal le Mer 18 Avr - 17:11

J'avais trouvé qu'il cherchait à faire jouer du mouchoir. Je crois.

_________________
Keep on keeping on...
animal
animal
Admin

Messages : 10221
Date d'inscription : 27/11/2016
Age : 38
Localisation : Tours

http://deschosesalire.forumactif.com
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

culpabilité - Philippe Claudel - Page 2 Empty Re: Philippe Claudel

Message par Tristram le Mer 18 Avr - 18:46

Ça, et aussi l'exercice de faire parler monsieur tout-le-monde pendant près de 300 pages, qui trouve vite ses limites littéraires...

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 8467
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 63
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

culpabilité - Philippe Claudel - Page 2 Empty Re: Philippe Claudel

Message par tom léo le Lun 7 Mai - 22:40

Je relis certains de vos commentaires et je suis quand même un peu surpris du scepticisme. C'est à dire: bien sûr on peu avoir des avis différents...

Comme certains semblaient le dire aussi, je pense que Le rapport de Brodeck sort du commun, et se trouve, pour ainsi dire, au sommet (jusquà maintenant) de l'oeuvre littéraire de Philippe Claudel. Peut-être je devrais une fois traduire ma recension faite en allemande? Il m'a semblé que le subtil développement des automatismes de défense, voir d'exclusion de "l'Autre" est décrit avec un grand art!

Comme dans d'autres livres (et c'est là le point commun entre certains livres, aussi "Les âmes grises" et "Monsieur Linh"), il s'agit d'une forme d'analyse, soit des origines, soit des conséquences, de totalitarismes, de dictature, de guerres.

Dans "Les âmes grises" il s'agissait visiblement de la Ière guerre mondiale, dans "Monsieur Linh" de la guerre d'Indochine/de Viet-Nâme, dans le "Rapport de Brodeck" d'une exclusion qui ne peut que faire penser aux horreurs du IIIème Reich...
tom léo
tom léo

Messages : 1104
Date d'inscription : 04/12/2016
Localisation : Bourgogne

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

culpabilité - Philippe Claudel - Page 2 Empty Re: Philippe Claudel

Message par Tristram le Mar 8 Mai - 0:49

A t'entendre, Tom Léo, j'aurais peut-être lu le meilleur de Claudel avec Le Rapport de Brodeck _ ce qui me désolerait. Mais je vais persister avec La petite fille de Monsieur Linh (tu vois donc un lien entre ces trois livres, y compris Les âmes grises), et L'enquête _ suite à vos commentaires.
Tu ne devrais pas avoir de trop de difficulté à traduire ta recension de l'allemand, puisque tu le pratiques couramment ?

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 8467
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 63
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

culpabilité - Philippe Claudel - Page 2 Empty Re: Philippe Claudel

Message par Hanta le Mar 8 Mai - 7:41

Mon préféré fut l'Enquête car malgré l'absurde il est très réaliste sur le monde du travail.
Hanta
Hanta

Messages : 1360
Date d'inscription : 03/12/2016
Age : 32

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

culpabilité - Philippe Claudel - Page 2 Empty Re: Philippe Claudel

Message par tom léo le Mar 8 Mai - 22:24

culpabilité - Philippe Claudel - Page 2 Le_rap10

Le rapport de Brodeck


Français, 2007

Il y a deux ans, Brodeck était revenu au village d’un camp chez le peuple voisin et l’ennemi de guerre. Il y avait vécu l’horreur, était devenu « chien Brodeck », mis à la laisse, un « rien ». Maintenant, à l’heure d’écrire et de réflèchir sur ce » vécu", Brodeck devrait parallèlement et sur l’ordre du village, faire un « rapport » sur ce qui vient de ce passé le jour avant pourque tout le monde sache ce qui s’est passé et pourquoi :

Pratiquemment toute l’assemblée des hommes du village s’est débarassée de l’homme qui lui, était venu dans ce petit village isolé et centré sur soi. Son nom, dans l’originale français, c’est « der Anderer » (donc l’Autre!!!). Brodeck rassemble les faits et fait mémoire au même moment de sa propre histoire : sa venue comme enfant dans ce village, accompagné par la vieille Fedorina et en fuite d’une autre guerre. Comment il a fait connaissance de sa femme tellement aimée et aimante, Emilia qui lui a permis de persévérer dans les ténébres du camp. Toutes ces visites et contacts dans le village, et parmi eux naturellement la figure du « der Anderer » qui lui était proche.

Et grandit l’impression d’une menace par la communauté villageoise qui est apparemment unie contre l’étranger et l’Autre et qui – d’une façon épouvantable et horrible – commence justement à ressembler terriblement à ce « Fratergekeime », ces ennemis qui avaient construit les camps et semé la mort… L’Autre est le mirroir insupportable dans lequel on se voit soi-même, mais aussi : l’ultime appel et invitation par Dieu.

Et est-ce que Brodeck n’est pas resté lui-même dans son alterité un étranger ? Par sa venue tardive dans le village, certes, mais aussi son autre, une autre appartenance ? Comment cela va se terminer pour Brodeck ? Comment va-t-il accomplir sa tâche ?

C’est avec une maîtrise époustoufflante que Claudel utilise des retours en arrière, des liens lateraux, des morceaux de pensées, des souvenirs, des parallèles. Quel délice littéraire. C’est sombre, oui, sombre jusqu’aux abîmes du mal et de la bassesse humaine. Mais si ce mal existe, il existe bien des deux cotés…, pas seulement chez l’ennemi haï, mais aussi, pour ainsi dire, au milieu de nous, en densité angoissante.

Mais il y a là aussi le clair, le lumineux avec lequel l’auteur décrit l’une ou l’autre, surtout l’enfant comme symbole éternelle de promesse. Ainsi, bizarrement, au milieu de ce livre sombre, on pourrait citer des passages lumineux entiers. La langue me paraît très belle dans une certaine simplicité. Elle invite parfois presque à la lecture à voix haute.

Claudel créa un paysage imaginaire d’un coté, mais néanmoins à localiser dans un certain sens, là, dans les zones limitrophes entre deux pays qui sont ennemi et parenté à la fois. Il crée aussi toute une quantité de mots imaginaires, mais néanmoins bien compréhensibles (germaniques?!).

Pour moi jusqu’à maintenant le chef d’oeuvre de Claudel !
tom léo
tom léo

Messages : 1104
Date d'inscription : 04/12/2016
Localisation : Bourgogne

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

culpabilité - Philippe Claudel - Page 2 Empty Re: Philippe Claudel

Message par Tristram le Mar 8 Mai - 22:56

Nous sommes d'accord : c'est un très beau roman, fort recommandable !

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 8467
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 63
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

culpabilité - Philippe Claudel - Page 2 Empty Re: Philippe Claudel

Message par tom léo le Mar 19 Juin - 16:00

culpabilité - Philippe Claudel - Page 2 Cvt_la10

L’Archipel du Chien


Originale: Français, 2018

CONTENU :
Une île assez éloigné dans l’Archipel du Chien, une petite société vivant de la pêche, les vignes, les plantations d’olives et des câpres. Et la vie tranquille est chamboulée un jour quand trois cadavres échouent sur la plage. D’un coup un noyau de gens, représentant la communauté insulaire, est confronté avec des choix qui vont revéler leur nature. Quoi faire avec ces corps, qui vont, sinon, mettre en question un projet d’installation d’un centre thermal et salir la réputation de l’île ? Des opinions divergent, des scrupules et l’absence de celles-ci se confrontent. Comment cela va continuer ?

REMARQUES :
Dans un sens strict on n’arriverait pas à localiser géographiquemment les lieux. L’auteur se sert d’éléments de la réalité et d’un monde de fable. Néanmoins certaines caractérisations pourraient s’appliquer sur les îles Canaries (tirant son nom de Canes = chien). Aussi, c’est là que dans un certain sens ont débuté les premiers signes d’une fuite massives de réfugiés et où ont échoué des cadavres de naufragés...

Mais dans des premières pages d’une fureur splendide, le narrateur mystérieux ; témoin, ni homme, ni femme (mais rappelant un ange ? Ou un coeur grecque de tragédie?) s’adressent à tous, car « tout cela aurait pu se passer n’importe où, hier, il y a un an ou aujourd’hui ». Et alors c’est à nous qu’on devrait appliquer « la morale de l’histoire, ayant une sorte de valeur universelle.

La communauté insulaire, vivant dans une sorte de tranquillité isolée (ou un isolement tranquille?!) est bouleversé par l’apparition de ces trois cadavres. Mise en question de nos projets, de notre tranquillité ? Est-ce que cela va mettre la puce à l’oreille aux investisseurs qu’il faudra pour financer le projet d’une station thérmale ? Et voilà que les sept témoins sans noms (appelé par leur fonction ou un trait de caractère) forment une communauté unie par un but ?! Mené par le maire ils décident quoi faire. Juste le jeune instituteur, étant arrivé récemment lui-même aussi de l’extérieur, reste sceptique, s’oppose un peu. Est-il bien le seul à vouloir savoir « la vérité » ?

Devant certains événements les personnes dans les romans de Claudel sont souvent mis devant leur vérité, une d’obscurité, de petitesse. Parfois il semble que ce livre est traversé par une sorte de pessimisme, surtout dans le comportement face à l’étranger, à l’Autre, pas seulement réprésenté par les trois réfugiés échoués mais aussi par l’instit d’ailleurs. Et on peut se demander si l’Autre est forcemùent plus sensible pour pour l’injustice ? Quelle institution : la foi, la raison, le pouvoir, discerne le bien et agit ? Comment foctionne des mécanismes d’auto-défense, de constitution de groupe qui refusent la part de responsabilité mais cherchent à culbabiliser l’autre ? Mais aussi : est-ce que le refus de l’Autre est finalement refus de moi-même et mène vers l’autodestrcution ???

Peut-être certains mécanismes seront typés, comme aussi les personnes sans noms. Parfois peut-être trop évident ce que l’auteur suggère ?

Le lecteur de Claudel retrouvera certains sujets. Je me sentais fortement rappelé au « Rapport de Brodeck ». Aussi, dans un certain sens, on pourrait parler d’une prolongation de la trilogie sur les génocides, car ici, le génocide des temps modernes, c’est bien à la face du monde et à notre grande connaissance, celui envers des réfugiés qu’on laisse tranquillement mourir dans la Méditerranée et ailleurs… Et notre façon de faire sera un jugement de nous-mêmes et de notre avenir...

Remarquable !

mots-clés : #contemporain #culpabilité #immigration #polar
tom léo
tom léo

Messages : 1104
Date d'inscription : 04/12/2016
Localisation : Bourgogne

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

culpabilité - Philippe Claudel - Page 2 Empty Re: Philippe Claudel

Message par Tristram le Mar 19 Juin - 16:10

Je vois que tu continues avec le même enthousiasme dans l'oeuvre de Claudel : je vais te suivre !

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 8467
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 63
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

culpabilité - Philippe Claudel - Page 2 Empty Re: Philippe Claudel

Message par Bédoulène le Mar 19 Juin - 21:01

jamais lu ...................encore !

merci Tom Léo ton commentaire, comme d'habitude donne envie de la lecture. (et le livre est dans ma PAL)

_________________
"Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
Bédoulène
Bédoulène

Messages : 12887
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 74
Localisation : En Provence

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

culpabilité - Philippe Claudel - Page 2 Empty Re: Philippe Claudel

Message par Dridrine le Mar 3 Juil - 14:30

Bonjour
J'ai lu Le rapport Brodeck il y a très longtemps, qui m'a durablement marquée, très bien,important et assez noir mais essentiel à mon avis.
Je viens de finir La petite fille de Monsieur Linh,ce livre a quelque chose de l'enchantement,une oeuvre très douce, très stylée et la fin à ne surtout pas dévoiler jette un éclairage terrible et poignant sur toute l'oeuvre que vous pouvez relire une 2e fois. culpabilité - Philippe Claudel - Page 2 51tabe12

Ces trois livres font une trilogie : L'homme devant la guerre
J'ai prété le livre mais il me semble que le dessin de la couverture de La petite fille de Monsieur Linh est de Philippe Claudel
culpabilité - Philippe Claudel - Page 2 9782253115540-001-T

Dridrine

Messages : 18
Date d'inscription : 28/06/2018
Age : 52
Localisation : Rhône

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

culpabilité - Philippe Claudel - Page 2 Empty Re: Philippe Claudel

Message par Dridrine le Mar 3 Juil - 14:53

J'ai fait une fausse manœuvre dans mon message qui s'était effacé
Je voulais dire que le troisième livre est : Les âmes grises (j'ai un souvenir sombre et confus du film mais je vais le lire prochainement)
Les petites mécaniques est un recueil de nouvelles fameuses,  L'autre et Georges  Piroux sont mes préférées, certaines sont assez éprouvantes donc je le lis à petites doses, un style toujours, une belle écriture poétique qui flirte avec le fantastique parfois. Il parle très bien de la condition humaine

Dridrine

Messages : 18
Date d'inscription : 28/06/2018
Age : 52
Localisation : Rhône

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

culpabilité - Philippe Claudel - Page 2 Empty Re: Philippe Claudel

Message par Dreep le Mar 3 Juil - 15:20

Je reste un peu tiède sur Le Rapport de Brodeck

Oui les ambiances sont très justes, cependant, tant sur la structure narrative que sur le sens de l'oeuvre, ça ne m'a pas fait l'effet de quelque chose de bien neuf, ni de bien original.
Dreep
Dreep

Messages : 565
Date d'inscription : 08/12/2016
Age : 27

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

culpabilité - Philippe Claudel - Page 2 Empty Re: Philippe Claudel

Message par Tristram le Mar 3 Juil - 15:27

Certes non, mais l'approche/ traitement, ça m'a paru assez inédit.

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 8467
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 63
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

culpabilité - Philippe Claudel - Page 2 Empty Re: Philippe Claudel

Message par Dridrine le Mar 3 Juil - 15:33

Je suis d'accord sur le fait qu'il a des sujets souvent classiques (voir académique de l'Académie, il a l’avantage d'être contemporain) mis ses choix narratifs m’intéressent et je le rapprocherais des écrits de théâtre ( Le bâillon, par exemple)de Eric Emmanuel Schmitt (dont je n'aime pas les romans par contre).

Dridrine

Messages : 18
Date d'inscription : 28/06/2018
Age : 52
Localisation : Rhône

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

culpabilité - Philippe Claudel - Page 2 Empty Re: Philippe Claudel

Message par topocl le Mar 3 Juil - 16:53

Ca va être dur, si on doit faire neuf, si on n'écrit plus sur le totalitarisme, la discrimination, le nazisme etc...Ce n'est pas le sujet qui compte, comme toujours, c'est la voix. Et elle est singulière, je trouve, je suis d'accord avec Tristram.

_________________
Etre dans le vent, c'est l'histoire d'une feuille morte.
Flore Vasseur
topocl
topocl

Messages : 6480
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 59
Localisation : Roanne

https://topocleries.wordpress.com/
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

culpabilité - Philippe Claudel - Page 2 Empty Re: Philippe Claudel

Message par Dreep le Mar 3 Juil - 17:25

Alors non, il y a un malentendu : je suis tout à fait pour qu'on écrive encore sur le totalitarisme, la discrimination ou le nazisme. C'est précisément l'approche que je ne trouve pas nouvelle. Le narrateur annonce dès le début qu'écrire, n'est pas son métier, encore moins faire du journalisme, d'où un récit totalement déstructuré, selon l'intuition ou l'humeur dudit narrateur, ou prétendument. C'est une très vieille astuce littéraire. Ça, et autre chose d'assez bizarre : les allusions aux drames de la seconde guerre mondiale sont assez lourdement évidentes, voire trop. Pourquoi n'avoir pas choisis de faire explicitement référence à tout cela, ou accuser pleinement le côté parabole qui était annoncé ?
Dreep
Dreep

Messages : 565
Date d'inscription : 08/12/2016
Age : 27

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

culpabilité - Philippe Claudel - Page 2 Empty Re: Philippe Claudel

Message par Tristram le Mar 3 Juil - 17:48

On peut épiloguer longuement sur nos perçus, mais personnellement j'avais apprécié l'approche élusive de l'"indicible", comme le ton, l'étrangeté de l'ouvrage. Maintenant, ne plus utiliser de vieilles ficelles, c'est sans doute ce qu'on appelle "la mort du roman"... Ce n'est peut-être pas un chef-d'oeuvre (mais le mieux de ce Claudel dans ce que j'ai lu de lui), en tout cas Le Rapport de Brodeck émerge avec quelques rares autres livres de la littérature actuelle, pour ce que j'en sais.

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 8467
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 63
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

culpabilité - Philippe Claudel - Page 2 Empty Re: Philippe Claudel

Message par Dreep le Mar 3 Juil - 18:19

La mort du roman, c'est aussi un vieux sujet, tout dépend de ce qu'on accepte par ce terme. Précisément je trouves le concept intéressant de par son extension, roman, récit ou prose...etc... je ne suis pas persuadé que l'abandon des vieilles ficelles signifient la mort du roman.

Enfin pour le reste, c'est très personnel, ça m'a fait une impression de vieillerie, mais avec un livre que j'ai adoré et qui a un rapport aussi (sinon plus) direct avec les événements de la seconde guerre mondiale, Les Bienveillantes, on ne peut pas dire que la forme soit tout à fait inédite non plus. L'approche était plus intéressante pour moi, certes.
Dreep
Dreep

Messages : 565
Date d'inscription : 08/12/2016
Age : 27

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

culpabilité - Philippe Claudel - Page 2 Empty Re: Philippe Claudel

Message par Tristram le Mar 3 Juil - 18:35

Je me gaussais : difficile de "faire du roman" sans utiliser les ficelles du métier !
Ma lecture de Les Bienveillantes date, et il m'est difficile de juxtaposer les deux lectures, mais c'est encore autre chose ! Plus frontal, quoique détourné aussi.

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 8467
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 63
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

culpabilité - Philippe Claudel - Page 2 Empty Re: Philippe Claudel

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

 Des Choses à lire :: Lectures par auteurs :: Écrivains européens francophones

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum