Chamaco_VilaMatas

On sait que l’un des aspects les plus séduisants de la littérature est sa possibilité d’être une sorte de miroir qui avance ; un miroir qui, comme certaines horloges peut avancer.

Enrique Vila-Matas, Perdre des théories

Forum littérature et arts. Pour partager ses émotions littéraires, coups de cœurs en romans, poésie, essais mais aussi cinéma, peinture, musique, ...


    Yveline Feray

    Partagez
    avatar
    Ouliposuccion

    Messages : 348
    Date d'inscription : 14/01/2017
    Localisation : ubiquiste

    Yveline Feray

    Message par Ouliposuccion le Ven 24 Fév - 7:35

    Yveline Feray



    D'origine bretonne, Yveline Féray, après des études secondaires et supérieures à Nice sous la direction du grand médiéviste Georges Duby, devient journaliste et enseignante au Cambodge d'où elle rapporte son premier roman, La Fête des eaux, (Albin Michel, 1966).
    En 1982-83, elle effectue un voyage d'études au Viêt-Nam, pays dont elle deviendra une spécialiste, pour l'élaboration d'un grand roman historique sur le Viet-Nam et la Chine du XVe siècle : Dix Mille Printemps, considéré comme un classique sino-vietnamien, écrit directement en français et ouvrage de référence sur le Viêt-Nam ancien qui paraîtra aux éditions Julliard en 1989. Les critiques considèrent sa production littéraire asiatique comme un phénomène unique en son genre d'appropriation et d'intégration totales d'une culture étrangère.
    Jusqu'à 2005, elle est documentaliste du fonds sur L'Asie du Sud-Est à la Faculté de Lettres de Nice.
    Cette même année, elle s'installe à Dinan. Retour dans ces Côtes d'Armor d'où est originaire une partie de sa famille.

    (source Babelio)

    Bibliographie :

    - Contes d'une grand-mère cambodgienne
    - Contes d'une grand-mère chinoise
    - Contes d'une grand-mère indienne
    - Contes d'une grand mère japonaise
    - Contes d'une grand-mère tibétaine
    - Contes d'une grand-mère vietnamienne
    - Dix-mille printemps
    - L'oiseau magique
    - La carambole d'or
    - Le fou des fleurs
    - Monsieur le paresseux
    avatar
    Ouliposuccion

    Messages : 348
    Date d'inscription : 14/01/2017
    Localisation : ubiquiste

    Re: Yveline Feray

    Message par Ouliposuccion le Ven 24 Fév - 7:38

    Contes d'une grand-mère chinoise



    Les six histoires de ce recueil appartiennent aux chefs-d'oeuvre de la littérature chinoise en langue " vulgaire ". En marge du patrimoine classique, se développa un art de conter qui connut dès l'époque Song une vogue extraordinaire, grâce aux talents des conteurs professionnels qui, forts de leur " langue de trois pouces ", n'avaient pas leur pareil pour ravir et captiver leur auditoire.


    Héritage intellectuel en langue vulgaire, ces 6 récits remis au goût du jour évoquent le patrimoine des lettrés possédant un art de conter très sophistiqué et très subtil. Alliant folklore et traditions chinoises, c’est avec plaisir que nous épousons les coutumes singulières de cette Asie très colorée aux mythes féeriques.
    Choisis parmi tout un panel de contes, feray pourrait rivaliser avec cet auteur merveilleux qu’est Lafcadio Hearn « Fantômes du Japon ». Certes, le folklore diffère, pour autant, nous retrouvons ces mondes captivants et enchanteurs qui ne sont pas si éloignés, même si j’avoue ma préférence pour Lafcadio.
    Mélange de sagesse et de spectres très présents dans cette culture ; nous nous plongeons dans cet univers fascinant et onirique, loin de nos coutumes qui paraissent bien ternes.
    Chaque récit est une cérémonie élogieuse entrelaçant les mondes imaginaires et les légendes qui font la Chine.

    Un coup de cœur affirmé pour cette histoire populaire « Le fou des fleurs ».
    _________________
    avatar
    Bédoulène

    Messages : 2549
    Date d'inscription : 02/12/2016
    Age : 72
    Localisation : En Provence

    Re: Yveline Feray

    Message par Bédoulène le Ven 24 Fév - 22:12

    je suppose que adultes ou enfants peuvent apprécier ?


    _________________
    "Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

    "Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
    avatar
    Ouliposuccion

    Messages : 348
    Date d'inscription : 14/01/2017
    Localisation : ubiquiste

    Re: Yveline Feray

    Message par Ouliposuccion le Sam 25 Fév - 11:32

    Je dirais que ça vise plutôt un lecteur adulte. Mais pourquoi pas tenter une lecture avec un enfant et voir ce qu'il en ressort.
    avatar
    Bédoulène

    Messages : 2549
    Date d'inscription : 02/12/2016
    Age : 72
    Localisation : En Provence

    Re: Yveline Feray

    Message par Bédoulène le Sam 25 Fév - 15:25

    merci Ouli !


    _________________
    "Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

    "Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud

    Contenu sponsorisé

    Re: Yveline Feray

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mer 28 Juin - 22:55