Eric Fottorino

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Eric Fottorino

Message par Ouliposuccion le Mar 28 Fév - 8:17

Eric Fottorino
Né en 1960




Éric Fottorino est le fils d'une infirmière, Monique Chabrerie, enceinte à 16 ans d'un juif marocain qu'elle ne pourra pas épouser. Elle épousera plus tard un kinésithérapeute, Michel Fottorino, qui donnera son nom au petit Eric Bruno.

Il passe son enfance à Bordeaux et suit ses études à La Rochelle, d'abord au Lycée Fénelon puis à Faculté de Droit d'où il sort avec une Licence, envisageant un temps de s'engager dans une carrière d'avocat ou de magistrat. Après La Rochelle, Éric Fottorino intègre l'Institut d'Études Politiques (IEP) de Paris et s'intéresse dès lors au journalisme.

En 1981, il envoie au journal Le Monde une tribune sur l'article 16 de la Constitution qui sera aussitôt publiée. L'année suivante il commence à travailler comme journaliste pigiste pour Libération puis à La Tribune de l'Économie (1984-85). En 1986 il entre au Monde où il effectuera dès lors toute sa carrière.

Au sein du quotidien du soir, Eric Fottorino est d'abord journaliste spécialisé sur les matières premières et le continent africain tout en étant parallèlement Chargé de conférences à l'IEP de Paris de 1992 à 1995. Il devient Grand reporter (1995-1997), Rédacteur en chef (1998-2003) puis Chroniqueur (2003-06).

En 2005 il est chargé de préparer la nouvelle formule du quotidien puis est nommé Directeur de la rédaction en mars 2006, remplaçant à ce poste Edwy Plenel qui a démissionné du journal. En juin 2007, suite à l'éviction de Jean-Marie Colombani après un vote négatif de la Société des rédacteurs, Eric Fottorino est élu Directeur du Monde. En raison de désaccords d'ordre financier avec la Société des rédacteurs, il annonce en décembre sa démission, en compagnie de Pierre Jeantet et Bruno Patino, mais revient finalement sur sa décision. Il décide de se porter candidat au poste de président du directoire du groupe La Vie-Le Monde, occupé jusqu'alors par Pierre Jeantet, et est élu à l'unanimité le 25 janvier 2008 par les membres du Conseil de surveillance.

Éric Fottorino est aussi l'auteur d'une œuvre de romancier commencée dès 1991 avec le très autobiographique Rochelle. Outre quelques essais (Le Festin de la terre 1988, Prix du meilleur livre d'économie, La France en friches, 1989), il a publié une dizaine de romans. Citons notamment Coeur d'Afrique (1997, prix Amerigo Vespucci), Nordeste (1999), Un territoire fragile (2000, prix Europe 1 et prix des Bibliothécaires), Je pars demain (2001, prix Louis Nucera), Caresse de rouge (2004, prix François Mauriac).

[source Babelio]

Bibliographie

1988 : Le Festin de la terre
1989 : La France en friche
1991 : Rochelle
1992 : Besoin d'Afrique
1993 : L'Homme de terre
1994 : Les Éphémères
1996 : Aventures industrielles
1998 : Cœur d'Afrique (prix Amerigo Vespucci)
1999 : Nordeste
2000 : Un territoire fragile (prix Europe 1 et le prix Culture et Bibliothèques pour tous)
2001 : Je pars demain
2003 : C'est mon tour
2004 : Caresse de rouge (prix François-Mauriac de l'Académie française)
2004 : Korsakov (prix des libraires et prix France Télévisions)
2005 : Le Tiers sauvage
2005 : Lire tue, avec Nicolas Vial
2007 : Baisers de cinéma (prix Femina)
2007 : Petit Éloge de la bicyclette
2009 : L’Homme qui m'aimait tout bas
2010 : Questions à mon père
2010 : Paris Plages : De 1900 à aujourd'hui
2011 : Femmes éternelles, avec Olivier Martel
2011 : Le Dos crawlé
2012 : Mon tour du « Monde »
2012 : Berbères
2013 : Le Marcheur de Fès
2013 : Suite à un accident grave de voyageur (prix des Mouettes 2013)
2013 : Petit éloge du Tour de France
2014 : Chevrotine
2014 : En Afrique
2014 : Partout sauf en Afrique
2014 : Fils de Berbères (édition revue et augmentée de Berbères, 2012)
2015 : J’ai vu la fin des paysans
2016 : Trois jours avec Norman Jail
2017 : Pourquoi Trump
avatar
Ouliposuccion

Messages : 348
Date d'inscription : 14/01/2017
Localisation : ubiquiste

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Eric Fottorino

Message par Ouliposuccion le Mar 28 Fév - 8:20

Baisers de cinéma



« Je ne sais rien de mes origines. Je suis né à Paris de mère inconnue et mon père photographiait les héroïnes. Peu avant sa mort, il me confia que je devais mon existence à un baiser de cinéma. »


Première approche de cet auteur , j'ai donc découvert tardivement la délicatesse que vaporise Eric Fottorino dans l'ensemble de son livre , une écriture aérienne et intense qui fait renaître ce cinéma de la nouvelle vague avec la nette sensation de me noyer dans un film de Truffaut au beau milieu de toutes ces actrices qui ont fait du cinéma français l'art de la beauté et de la grâce.
Si Gilles Hector , photographe de plateau émérite, père du personnage de ce livre , laisse en héritage à son fils sa passion de la lumière , de l'expression divine de ces égéries qu'il a figé dans le temps , il en découle qu'elle met en évidence la difficulté à saisir le bon angle , la projection de sa propre vie , qui à l'instar d'une photographie , ne délivra jamais le secret de l'ombrage de l'âme , des blessures trop profondes que tout à chacun tente de reconstituer en sondant cette eau de vie qu'est l'essence même de nos racines.
Le rythme est lent , poétique , les mots glissent , les dialogues se font caressants , l'ambiance en huis clos reconstitue l'atmosphère intimiste qui sonde les êtres , à la recherche d'une mère elle se fait mélancolique , à la rencontre d'une femme , elle déverse le désir ensorcelant qui enivre et emprisonne .
Tels sont les thèmes , toujours exaltés , qui définissent l’introspection , qui nourrissent les ogres que nous sommes , affamés de réponses sur notre propre condition et avides d'amour.
Un roman empli de charme , une ode au cinéma d'art et d'essai très réussie.



mots-clés : #biographie #creationartistique
avatar
Ouliposuccion

Messages : 348
Date d'inscription : 14/01/2017
Localisation : ubiquiste

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Eric Fottorino

Message par Bédoulène le Mar 28 Fév - 9:28

merci Ouli ! ce que tu dis de l'écriture va faire remonter cet auteur sur la pile.

_________________
"Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
avatar
Bédoulène

Messages : 3233
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 72
Localisation : En Provence

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Eric Fottorino

Message par Ouliposuccion le Mar 28 Fév - 9:32

Je te le conseille vivement !
avatar
Ouliposuccion

Messages : 348
Date d'inscription : 14/01/2017
Localisation : ubiquiste

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Eric Fottorino

Message par shanidar le Mar 28 Fév - 11:29

Typiquement le genre de nom que je rencontre de temps en temps mais de manière plutôt journalistique et sur lequel je ne me serai jamais penchée sans un petit coup de pouce ! Donc, si je le croise ce sera peut-être à propos d'un de ses livres 'africains'... (!!??)
avatar
shanidar

Messages : 1600
Date d'inscription : 02/12/2016

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Eric Fottorino

Message par Ouliposuccion le Mar 28 Fév - 12:11

J'y viendrai surement un jour , je compte bien réitérer un voyage littéraire avec Eric Fottorino !
avatar
Ouliposuccion

Messages : 348
Date d'inscription : 14/01/2017
Localisation : ubiquiste

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Eric Fottorino

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

 Des Choses à lire :: Lectures par auteurs :: Écrivains européens francophones

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum