ArenSor_T_Williams

Alors parle-moi comme la pluie et laisse moi écouter (laisse-moi m'étendre ici et écouter).

Tennessee Williams, Parle moi comme la pluie et laisse moi écouter

Forum littérature et arts. Pour partager ses émotions littéraires, coups de cœurs en romans, poésie, essais mais aussi cinéma, peinture, musique, ...


    Jean-Jacques Kissling

    Partagez
    avatar
    animal
    Admin

    Messages : 3386
    Date d'inscription : 27/11/2016
    Age : 36
    Localisation : Tours

    Jean-Jacques Kissling

    Message par animal le Jeu 9 Mar - 21:28

    Jean-Jacques Kissling (né en 1961)


    Jean-Jacques Kissling a été auxiliaire postal pendant trente-sept ans. Il se consacre désormais à son activité de photographe indépendant, et réalise régulièrement des reportages pour différents journaux et institutions.

    source : Editions Héros-Limite

    Bibliographie :
    - Une vie de facteur (2016)


    _________________
    Keep on keeping on...
    avatar
    animal
    Admin

    Messages : 3386
    Date d'inscription : 27/11/2016
    Age : 36
    Localisation : Tours

    Re: Jean-Jacques Kissling

    Message par animal le Jeu 9 Mar - 21:47



    Une vie de facteur

    Un fil pour un auteur à titre unique, peut-être, et un petit livre en plus. Et on peut trouver que c'est simple cet homme qui nous raconte sa vie de facteur. Beaucoup de remplacements dans la région de Genève, des voyages aussi en Chine, au Tibet, en Russie, en Jamaïque...

    Et le travail, qui n'a pas toujours l'air si sérieux bien que fait consciencieusement : les verres par-ci, par-là, les discussions avec les gens, les collègues. Enfin, le travail quand même et la vie qui se construit en parallèle avec les voyages donc, la photo et une famille. On sent plus de joie que de nostalgie et on a le sentiment d'un épanouissement certain.

    Avec l'idée d'un travail bien fait, du courrier distribué, du service rendu. Simple mais correct.

    Ensuite viennent les restructurations du paysage et de la poste suisse. Incompréhension mais faire-avec, bon cœur et toujours l'idée que le boulot se fait, que les gens ont leur courrier.

    Après encore... on lit, on compatit et on réfléchit, on joue au jeu des ressemblances, on se prend à imaginer la confiance, dans le travail, dans le service même. Et les discours il n'a pas besoin de nous les détailler : rentabilité, "nécessité" de la sous-traitance, postes multi-tâches, quantification pas toujours révélatrice du travail, robotisation...

    On se console avec le paysage entre les parois de béton de Palexpo et soupire des remarques sur le transport (du train au camion), on soupire après notre monde, après son boulot à soi, après... alors que.

    Alors qu'au départ ce n'est pas si compliqué. Le temps d'avant (une génération d'écart... ) a des allures de légende, voire de mythe, vu d'ici. Ca ne peut pas laisser indifférent.

    J'ai aimé cette lecture qui m'a touché et perturbé aussi.

    Je téléphone à la poste de Satigny pour savoir s'ils ont des heures supplémentaires à récupérer, et s'il leur faut un remplaçant. Il y a deux à trois semaines de remplacement disponibles. Le lendemain je suis à 6h18 à la poste de Satigny, prêt à assumer le rôle de l'ancien, mes aînés étant tous partis à la retraite. 6h25, le camion nous livre sa tonne de papier et de colis dans quatre wagonnets en alu. Les camions sont tout neufs, leur hauteur a changé, ils sont plus bas, l'élévateur va beaucoup trop haut, il faut régler le niveau à chaque montée. Ce n'est pas facile et c'est dangereux. Le courrier nous plus n'est plus ce qu'il était. Factures, relevés de comptes et publicités personnalisées... Les cartes postales et lettres d'amour ont été remplacées par les SMS et les e-mails. Le facteur ne fait plus le bonheur !


    _________________
    Keep on keeping on...

      La date/heure actuelle est Ven 28 Juil - 0:35