Albert Sánchez Piñol

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Albert Sánchez Piñol

Message par Avadoro le Mar 14 Mar - 22:26

Albert Sánchez Piñol
Né en 1965







Né à Barcelone en 1965, Albert Sánchez Piñol est anthropologue. Il est l’auteur d’un essai, d’un recueil de nouvelles et de trois romans qui lui ont valu un large succès international. Son œuvre est publiée en France par Actes Sud : La Peau froide (2004 ; Babel n° 781),  Pandore au Congo (2007 ; Babel n° 1010), Treize mauvais quarts d’heure (2010) et Victus. Barcelone 1714 (2013).
(Source : Editions Acte Sud)


Oeuvres traduites en français

Romans

2004 : La peau froide
2007 : Pandore au Congo
2010 : Treize mauvais quarts d'heure
2013 : Victus. Barcelone 1714
avatar
Avadoro

Messages : 393
Date d'inscription : 07/12/2016
Age : 31

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Albert Sánchez Piñol

Message par Avadoro le Mar 14 Mar - 23:21



Pandore au Congo

A l'aube de la Première Guerre mondiale à Londres, Tommy Thomson, un jeune écrivain tente de trouver sa place dans la société en accomplissant des tâches de nègre littéraire. Des évènements imprévus le conduisent dans le bureau d'un avocat, qui lui demande d'écrire le récit de son client incarcéré, Marcus Garvey, accusé d'avoir assassiné les fils du duc de Craver au cours d'une expédition au coeur du Congo, où les deux hommes étaient persuadés de s'enrichir.

Pandore au Congo introduit une démesure à travers l'illusion de la toute-puissance d'un colonialisme aveugle. Tommy Thomson accentue malgré lui le caractère tragique et cauchemardesque de ce périple africain car Marcus Garvey se représente lui-même comme une victime de la cupidité et de la folie des frères Craver, afin d'éviter une condamnation à mort qui semble pourtant acquise.

Le dédoublement de la narration fascine et déroute, alors que la vision de Garvey devient quasiment fantastique dans ses hallucinations. Je n'ai cependant pas été ému par un roman trop démonstratif et virtuose jusqu'à son épilogue, même si Albert Sánchez Piñol est très ambitieux dans sa description d'une aventure vouée à la ruine. Par l'intermédiaire de Tommy Thomson, il s' interroge sur le sens et le poids de la fiction mais son discours manque de subtilité dans sa perspective historique.


mots-clés : #colonisation #creationartistique
avatar
Avadoro

Messages : 393
Date d'inscription : 07/12/2016
Age : 31

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Albert Sánchez Piñol

Message par Bédoulène le Mar 14 Mar - 23:42

donc pas entièrement convaincu Avadoro !

le colonialisme n'est donc pas l'essentiel dans ce livre ?

_________________
"Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
avatar
Bédoulène

Messages : 4030
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 72
Localisation : En Provence

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Albert Sánchez Piñol

Message par Avadoro le Mer 15 Mar - 23:59

J'ai surtout été déçu par une dimension manipulatrice, mais le roman a aussi obtenu des critiques bien plus positives. Le colonialisme est un élément important parmi d'autres.
avatar
Avadoro

Messages : 393
Date d'inscription : 07/12/2016
Age : 31

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Albert Sánchez Piñol

Message par Marie le Dim 19 Mar - 4:28

Récupération, je me souvenais de la couverture!



Pandore au Congo
traduit du catalan par Marianne Millon

Très jolie illustration de couverture Passion Flowers and Hummings Birds de Martin Johnson Heade

Albert Sanchez PIÑOL est anthropologue de formation,ça se sent, ce qui l'intéresse est le contact avec les autres, et des autres, il y en a beaucoup dans ce roman. Il y a même une tortue sans carapace très amusante. Et des Tectons, beaucoup de Tectons..
A la fois un roman d'aventure, avec une part fantastique qui passe très bien, et une réflexion sur l'écriture, la justice, le racisme, et beaucoup d'autres choses.
Bien construit, on ne s'ennuie pas une minute, et difficile à lâcher!

A y réfléchir, je ne me souvenais vraiment que de la couverture..
avatar
Marie

Messages : 482
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Moorea

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Albert Sánchez Piñol

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

 Des Choses à lire :: Lectures par auteurs :: Écrivains de la péninsule Ibérique

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum