Chamaco_VilaMatas

On sait que l’un des aspects les plus séduisants de la littérature est sa possibilité d’être une sorte de miroir qui avance ; un miroir qui, comme certaines horloges peut avancer.

Enrique Vila-Matas, Perdre des théories

Forum littérature et arts. Pour partager ses émotions littéraires, coups de cœurs en romans, poésie, essais mais aussi cinéma, peinture, musique, ...


    Princesses et princes celtes

    Partagez
    avatar
    ArenSor

    Messages : 557
    Date d'inscription : 02/12/2016
    Localisation : Din ch'nord

    Re: Princesses et princes celtes

    Message par ArenSor le Jeu 23 Mar - 15:21

    Le prince de Grafenbühl

    Le tumulus de Grafenbühl est à mettre en relation également avec la forteresse d’Asperg. La tombe fouillée anciennement a livré les restes d’un individu âgé d’une trentaine d’année qui est mort vers -500, soit une quarantaine d’années après le prince de Hochdorf. Et, particularité intéressante, les analyses ADN ont montré des liens familiaux par les femmes entre les deux personnages ! Tiens, donc … Le prince de Grafenbühl était probablement un cousin du prince de Hochdorf !

    La sépulture de Grafenbühl renfermait vraisemblablement un mobilier aussi riche, sinon plus, que celle de Hochdorf. Malheureusement elle avait été pillée dès l’antiquité et ne contenait plus que quelques vestiges. Mais quels vestiges !



    La pièce la plus spectaculaire est les restes en marqueterie d’ivoire et d’ambre d’une banquette « kliné » grecque ; une pièce prestigieuse qui coûtait une vraie fortune.
    Faut-il y voir un cadeau diplomatique d’une cité de Grèce ou de Grande-Grèce, comme l’hypothèse a également était formulée pour le cratère de Vix ?



    Appartenant à cette kliné, deux sphinx en ivoire avec visage d’ambre. Il pourrait s’agir d’une production de Tarente.



    Le trépied soutenant un chaudron dont il reste les deux pieds en forme de patte de lion est lui aussi d’origine méditerranéenne



    Ainsi que le fragment de manche de miroir ou d’éventail en ivoire.



    Deux aspects du mobilier de la sépulture du prince de Grafenbühl ont particulièrement retenu l’attention des archéologues
    1) L’importance des meubles et objets d’origine méditerranéenne
    2) Le fait que ces meubles ou objets ont été produits à différentes époques du VIe siècle, antérieurement à la date d’inhumation (-600 pour les sphinx, -550 pour la « kliné », par exemple).

    Une tentative d’explication a été tentée. Pour cela, il nous faut remonter à la surface du sol  Very Happy .
    Les fouilles archéologiques ont montré une destruction violente de la forteresse de la Heuneburg  entre -550 et 225 (là où fut enterrée la princesse, si vous suivez). Cet épisode correspond à la montée en puissance de la forteresse d’Asperg située plus au nord.
    De là à penser qu’il y a eu conflit entre les deux centres de pouvoir, guerre qui se solde par la domination du second sur le premier…
    De là à penser que certaines pièces de prestige trouvées dans la tombe de Grafenbühl, et peut-être même dans celle de Hochdorf, qui dépendent de la forteresse d'Asperg, proviennent du pillage des richesses de la Heuneburg…
    En tout cas l’hypothèse a été lancée.
    Je rejoins donc la réflexion de bix indiquant que l’histoire est souvent une longue suite de violence et de pillage. Crying or Very sad

    Je pourrais parler d’autres sites princiers du sud de l’Allemagne et de la vallée rhénane, mais pour ne pas lasser le lecteur, j'irai la prochaine fois plus à l'ouest pour évoquer :
    La Princesse de Vix
    Mais je vous laisse le temps de souffler un peu (et moi de réviser  scratch ).
    avatar
    Tristram

    Messages : 1134
    Date d'inscription : 09/12/2016
    Age : 60
    Localisation : Guyane

    Re: Princesses et princes celtes

    Message par Tristram le Jeu 23 Mar - 15:33

    Intrigant, ce polar archéologique... merci à l'enquêteur ArenSor !
    avatar
    Nadine

    Messages : 1701
    Date d'inscription : 02/12/2016

    Re: Princesses et princes celtes

    Message par Nadine le Jeu 23 Mar - 15:40

    Oui je me suis dis la même chose , au fait, pour la corne de 5litres, plus haut.: sans doute plutôt une speciale pour communion collective, pacte ou que sais-je.

    Pour la premiere tombe, la presence de deux femmes et d'un enfant, c est peut tre une mort accidentelle qui les aura réunis ensemble, je trouverais logique que leur infortune collective permette leur presence dans la tombe principale. C est fou comme les hypotheses sont sans dute dures à maitriser : les cornettes et clochettes de metal me font, plus qu'à un ornement de boeuf, penser à un haut de mat de ceremonie, genre grigri principal de cheftaine, quoi. C'etait peut etre une medecin chef du village,
    enfin voilà : ça fait rêver !!!
    Je suis ravie de ce voyage que tu nous proposes. A ce propos, Chamaco, il faut que j aille aussi revoir et lire ton recit de Cuba, j avais repris mon travail à l'epoque , et la fatigue m'avais laissé sa lecture derriere moi.

    On a des super-guides, c est top !
    avatar
    Nadine

    Messages : 1701
    Date d'inscription : 02/12/2016

    Re: Princesses et princes celtes

    Message par Nadine le Jeu 23 Mar - 15:47

    Si mes souvenirs sont bons, la princesse de Vix avait un Torque enorme et ma-gni-fique, entre autres parures.
    Merci Arensor merci merci, tres interessant !
    avatar
    ArenSor

    Messages : 557
    Date d'inscription : 02/12/2016
    Localisation : Din ch'nord

    Re: Princesses et princes celtes

    Message par ArenSor le Jeu 23 Mar - 17:59

    @Nadine a écrit:Oui je me suis dis la même chose , au fait, pour la corne de 5litres, plus haut.: sans doute plutôt une speciale pour communion collective, pacte ou que sais-je.

    Bingo Nadine  cheers . Effectivement, des archéologues ont rappelé au sujet de cette corne un célèbre passage d'Hérodote dans lequel il indique comment les scythes prêtent serment, en mêlant dans une coupe de vin un peu de sang de chaque participant, obtenu par une légère incision. Pas de preuves bien sûr, mais l'hypothèse a été avancée

    @Nadine a écrit:Pour la premiere tombe, la presence de deux femmes et d'un enfant, c est peut tre une mort accidentelle qui les aura réunis ensemble, je trouverais logique que leur infortune collective permette leur presence dans la tombe principale.

    Il y a forcément une relation entre les 3 individus, le tout est de savoir laquelle. L'enfant (nous sommes dans des sociétés où la mortalité infantile est effrayante) appartenait de par ses parures à un rang social élevé, comme la "princesse" ; en revanche la seconde femme était dépourvue de mobilier, ce qui a fait penser à une servante. Les analyses ADN nous apporteront certainement des informations.

    @Nadine a écrit: les cornettes et clochettes de metal me font, plus qu'à un ornement de boeuf, penser à un haut de mat de ceremonie, genre grigri principal de cheftaine, quoi. C'etait peut etre une medecin chef du village
    . attention, je ne me moque pas. Souvent, des réflexions de bon sens se révèlent exactes face aux systèmes compliqués de certains archéologues.
    Dans le cas présent, il ne s'agit pas de boeuf, mais de cheval. C'est un animal qui tient une place  privilégiée dans les sociétés celtes (à preuve la présence d'un chanfrein orné dans la tombe). Cette hypothèse a été avancé par comparaison avec d'autres exemples de la fin de la prériode, mais il faudrait pour t'en dire plus que je consulte :
    G. Fingerlin 1981 . Eberzahnanhänger aus Dangstetten . Fundberichte aus Baden-Württemberg 6 : 417 -32, ce qui ne va pas être facile dans ma modeste ville de province  Very Happy
    Curieusement, je connais quelques exemples assez proches dans des sépultures germaniques du Ve siècle. Il faut que je fasse une recherche.

    @Nadine a écrit:enfin voilà : ça fait rêver !!!

    Tout à fait, c'est cette notion de rêve qui m'a attiré vers l'archéologie Smile
    Merci pour tes commentaires Smile
    avatar
    ArenSor

    Messages : 557
    Date d'inscription : 02/12/2016
    Localisation : Din ch'nord

    Re: Princesses et princes celtes

    Message par ArenSor le Jeu 23 Mar - 18:02

    @Nadine a écrit:Si mes souvenirs sont bons, la princesse de Vix avait un Torque enorme et ma-gni-fique, entre autres parures.
    Merci Arensor merci merci, tres interessant !
    Oui, tout à fait, ce collier appelé torque (ou torques) est un collier rigide qu'on trouve dès l'Age du Bronze mais qui est vraiment caractéristique des celtes. Je parlerai de celui de Vix qui est effectivement remarquable.
    A bientôt Smile
    avatar
    Nadine

    Messages : 1701
    Date d'inscription : 02/12/2016

    Re: Princesses et princes celtes

    Message par Nadine le Jeu 23 Mar - 18:05

    @ArenSor a écrit:Cette hypothèse a été avancé par comparaison avec d'autres exemples de la fin de la prériode, mais il faudrait pour t'en dire plus que je consulte :
    G. Fingerlin 1981 . Eberzahnanhänger aus Dangstetten . Fundberichte aus Baden-Württemberg 6 : 417 -32, ce qui ne va pas être facile dans ma modeste ville de province  Very Happy

    et bien mazette, tes notes sont précises, c'est donc une passion très fouillée que tu partages avec nous ! Re-merci !
    avatar
    ArenSor

    Messages : 557
    Date d'inscription : 02/12/2016
    Localisation : Din ch'nord

    Re: Princesses et princes celtes

    Message par ArenSor le Sam 8 Avr - 18:59

    La princesse de Vix

    Nous nous déplaçons cette fois dans la partie occidentale de la civilisation du Hallstatt, près des sources de la seine dans le Chatillonnais. C'est-à-dire à la limite entre la Bourgogne et la Champagne.
    Vous savez maintenant que les sépultures « princières » du Ve siècle av. J-C. sont associées à d’importantes forteresses de hauteur : Heuneburg ou Asperg.
    Le site de Vix ne déroge pas à la règle puisqu’il est situé au pied du mont Lassois, vaste espace d’une cinquantaine d’hectares, puissamment fortifié.



    Les fouilles récentes ont révélé une structuration urbaine de l’espace et la présence d’un vaste édifice à abside de près de 40 m de long dont la fonction reste mystérieuse.



    Comme à la Heuneburg et à Asperg, la forteresse est entourée de tumulus funéraires.
    Nous connaissons tous la spectaculaire tombe de Vix, mais elle n’était pas la seule dans le secteur. Notamment, une autre tombe princière fut mise au jour au 19e siècle à Sainte-Colombe. Elle contenait des bracelets en or :



    Des boucles d’oreille en or :



    Et un rare chaudron sur pied, d’origine méditerranéenne :



    Mais revenons dans la commune de Vix ou fut découverte en 1953 la sépulture de la princesse de Vix :



    Il s’agissait d’une jeune femme âgée d’une trentaine d’années inhumée vers -525 dans une chambre funéraire en bois d’environ 3 m de côté :



    Elle reposait sur la caisse d’un char dont les quatre roues avaient été démontées et posées le long d’une des parois :



    Parmi le riche mobilier qui l’accompagnait figurent deux objets totalement hors nomes et qui ont fait couler beaucoup d’encre : un cratère en bronze et un torques en or.
    Le cratère est le plus grand vase métallique conservé de l’Antiquité. Il mesure 1,64 m de hauteur, pèse plus de 200 kg et peut contenir 1100 litres. Si vous passez à proximité du musée de Chatillon-sur-Seine,  ne manquez pas d’aller le voir. C’est une expérience extraordinaire que de se trouver face à un tel monstre ! Il y a une réplique au musée des antiquités de Saint-Germain-en-Laye, mais mieux vaut voir l’original !



    Il porte des représentations de la Méduse sur les anses :



    Et des lions :



    Une frise d’hoplites court à la base du col :



    Le cratère comportait un couvercle passoire pour filtrer le vin, surmonté d’une figure féminine drapée :



    Ce type de vases ne devait être présent que dans les grands sanctuaires grecs de Delphes ou d’Olympie. Il fait penser à une anecdote citée par Hérodote d’un grand vase offert par les Lacédémoniens au roi de Lydie Crésus.
    Que fait ce cratère à Vix ? cadeau diplomatique ? Dans quel atelier des Grande-Grèce a-t-il été fabriqué ? Comment a-t-il été acheminé, par voie maritime et rhodanienne ou par voie alpine ? autant de questions âprement discutées et qui n’ont pas encore trouvé de réponse définitive.
    Le cratère était accompagné d’autres récipients :
    Une coupe d’argent partiellement doré :



    Une cruche en bronze de fabrication étrusque :



    Trois bassins en bronze, également d’origine étrusque :



    Une coupe attique à figures noires :



    La parure comporte le second objet hors normes de la sépulture :
    Un torques en or pesant 480 g et d’une réalisation technique et esthétique parfaite. Il se présente sous forme d’un arc aminci aux extrémités et terminé par deux tampons en forme de boules.



    Aux extrémités, deux gracieux chevaux ailés montés sur un piédestal en filigranes et une patte de félin portant la boule terminale



    Ce torques n’a pas vraiment de parallèle dans le monde celtique. On a envisagé une origine orientale (scythe) ou ibérique. Là encore le mystère demeure.
    Le reste de la parure est plus classique :
    Bracelets d’ambre et de lignite :



    Fibules en fer ornées d’ambre et de corail :



    Perles d'ambre, de diorite...



    Le mont Lassois et ses environs n’ont pas fini de révéler leurs secrets. Récemment, fut mis au jour près de la tombe de la « princesse », une sorte de sanctuaire avec les restes de deux statues : un guerrier et une femme portant un torques.
    (la plupart des photos viennent du site du musée de Chatillon-sur-Seine où est conservé le mobilier de la sépulture)

    Prochain et je pense dernier épisode : le prince de Lavau.


    Dernière édition par ArenSor le Dim 9 Avr - 12:09, édité 1 fois
    avatar
    Tristram

    Messages : 1134
    Date d'inscription : 09/12/2016
    Age : 60
    Localisation : Guyane

    Re: Princesses et princes celtes

    Message par Tristram le Sam 8 Avr - 20:07

    Curieux, cette constante des grands récipients (chaudron, corne à boire, etc.) : buvaient-ils plus que nous ?
    D'après les vues, je ne vois pas de différence entre le bassin en bronze d’origine étrusque et la coupe attique à figures noires.
    Le torque est magnifique, à la fois massif et décoré avec une gracieuse sophistication.
    Pourquoi c'est déjà la fin ? plus de tombes ? de princes et princesses ?
    avatar
    animal
    Admin

    Messages : 3056
    Date d'inscription : 27/11/2016
    Age : 36
    Localisation : Tours

    Re: Princesses et princes celtes

    Message par animal le Dim 9 Avr - 0:17



    C'est le genre de détail que je trouve positivement dingue !


    _________________
    Keep on keeping on...
    avatar
    Armor

    Messages : 1002
    Date d'inscription : 02/12/2016
    Age : 36

    Re: Princesses et princes celtes

    Message par Armor le Dim 9 Avr - 1:38

    Oui, cette finesse, cette inventivité, ces proportions parfaites, c'est magique. Surtout quand on connaît les techniques et outils à leur disposition !
    avatar
    Nadine

    Messages : 1701
    Date d'inscription : 02/12/2016

    Re: Princesses et princes celtes

    Message par Nadine le Dim 9 Avr - 10:13

    Tristam, c etait peut etre un breuvage qui ne craignait pas l'oydation, peut etre plus liquoreux et ducoup entreposé là , dans le chaudron auquel on venait puiser au fur et à mesure ? Pas pour boire en un soir quoi hugh hugh

    Animal tu as raison c 'est bien bien chiadé les 2 serpent, le bras, ça m'évoque les volutes de Klimt, qui avait peut etre bien en tête ces styles décoratifs.

    avatar
    ArenSor

    Messages : 557
    Date d'inscription : 02/12/2016
    Localisation : Din ch'nord

    Re: Princesses et princes celtes

    Message par ArenSor le Dim 9 Avr - 12:12

    @Tristram a écrit:Curieux, cette constante des grands récipients (chaudron, corne à boire, etc.) : buvaient-ils plus que nous ?

    Ouais. 1100 l c'est tout de même pas mal !

    @Tristram a écrit: D'après les vues, je ne vois pas de différence entre le bassin en bronze d’origine étrusque et la coupe attique à figures noires.

    Oups ! merci. C'est réparé.

    @Tristram a écrit: Le  torque est magnifique, à la fois massif et décoré avec une gracieuse sophistication.
    Pourquoi c'est déjà la fin ? plus de tombes ? de princes et princesses ?

    Pas tout à fait. Il y aura encore le prince de Lavau Smile
    avatar
    Bédoulène

    Messages : 2549
    Date d'inscription : 02/12/2016
    Age : 72
    Localisation : En Provence

    Re: Princesses et princes celtes

    Message par Bédoulène le Dim 9 Avr - 13:23

    moi je suis épatée par le travail d'orfèvrerie ! par les constructions également

    les gros récipients ne contenaient peut-être pas forcément une boisson (?)

    merci Arensor !


    _________________
    "Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

    "Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
    avatar
    ArenSor

    Messages : 557
    Date d'inscription : 02/12/2016
    Localisation : Din ch'nord

    Re: Princesses et princes celtes

    Message par ArenSor le Ven 28 Avr - 16:35

    Le Prince de Lavau


    Ce commentaire sera forcément succinct puisqu’il s’agit d’une découverte très récente qui est toujours à l’étude. Les informations et les photos proviennent du site de l’INRAP.
    La commune de Lavau jouxte la ville de Troyes. En 2014, l’Institut National de Recherches en Archéologie Préventive (INRAP) y fouillait un vaste ensemble funéraire qui remonte à l’Age du bronze pour les structures les plus anciennes et au premier Age du fer. Le secteur était ceinturé par un vaste fossé de 100m de long


    Un second fossé interne délimitait l’emplacement d’un ancien tumulus d’une 40 m de diamètre recouvrant une sépulture princière de la fin de la période Hallstatt (sur la photo elle se trouve à l’emplacement de la tente blanche).


    La chambre funéraire intacte, fait 14m2, c’est l’une des plus grandes pour ce type de sépulture.


    Le défunt (les analyses anthropologiques ont confirmé que c’était bien un individu masculin) reposait sur la plate-forme d’un char à deux roues. C’est là une grande nouveauté, le char d’apparat à quatre roues présent jusqu’alors dans les tombes du Hallstatt est remplacé par un char de combat à deux roues caractéristique du second Age du fer, dit de la Tène
    Il portait au cou un torques en or de 580g. dont les extrémités piriformes sont précédées d’animaux fantastiques. C’est un bijou qui ressemble beaucoup à celui trouvé dans la tombe de la princesse de Vix
    Des perles d’ambre derrière la nuque appartenaient à un collier ou à la coiffure.
    Ses deux poignées portaient un bracelet d’or et il avait sur l’avant bras un brassard de lignite.
    Tout ceci est bien visible sur la photo ci-dessous. On remarquera par ailleurs à droite du crâne la jante en fer d’une des deux roues du char qui avaient été démontées et placées contre la paroi.


    Détail des bracelets aux poignets


    Des fibules en fer et corail fermaient le vêtement dont des restes de cuir ont été conservés. Enfin, le prince portait un poignard dans son étui.

    L’autre aspect impressionnant de la sépulture réside dans l’importance de la vaisselle destinée au repas et surtout au service de la boisson, constituée d’une douzaine de récipients.


    La pièce la plus spectaculaire est un grand chaudron de bronze d’un mètre de diamètre, d’origine méditerranéenne.


    Les attaches des anses de ce chaudron sont ornées de représentation du dieu fleuve grec Acheloos.




    Des têtes de félins ornent le rebord de la pièce. Elles rappellent celles qui figurent sur le chaudron du prince de Hochdorf.


    Autre récipient remarquable : une onochoé attique à figures noires représentant une scène de banquet


    Particularité, la lèvre et le pied de cette céramique ont été ornés d’une garniture d’or finement ouvragée. C’est une pratique totalement inconnue dans le monde méditerranéen. Plusieurs hypothèses sont avancées : commande particulière effectuée par un atelier grec, travail d’un autre centre, travail celtique ? Preuve en tout cas, qu’on attachait une grande valeur à ce vase.


    La vaisselle comportait d’autres récipients, une cuiller en argent, une passoire.


    La tombe du Prince de Lavau est loin d’avoir livré tous ses secrets. La restauration et l’étude du mobilier nous promettent bien d’autres découvertes.
    Dernière question. Nous savons que les tombes princières du Hallstatt sont associées à des résidences fortifiées de hauteur (Heuneburg, Hohenasperg, Mont Lassois) ; pas de sites de ce genre autour de Lavau. Faut-il en déduire que cette résidence n’était pas en hauteur mais située dans une boucle de l’Aube, c'est-à-dire à l’emplacement actuel de la ville de Troyes ? Certains indices le laisseraient penser.

    Ainsi s’achève mon voyage dans les riches sépultures du Hallstatt qui nous a mené des rives du Danube à celles de l’Aube. La civilisation du Hallstatt fait place au Ve siècle à celle de la Tène au cours de laquelle s’affirment les caractères proprement celtiques. Nous y trouvons toujours des tombes aristocratiques, mais sans le luxe ostentatoire des précédentes.  Smile
    avatar
    Nadine

    Messages : 1701
    Date d'inscription : 02/12/2016

    Re: Princesses et princes celtes

    Message par Nadine le Ven 28 Avr - 17:31


    Merci Arensor !

    C'est très excitant d'apprendre que l'on fait encore des trouvailles de ce type. C'est fabuleux.
    avatar
    Tristram

    Messages : 1134
    Date d'inscription : 09/12/2016
    Age : 60
    Localisation : Guyane

    Re: Princesses et princes celtes

    Message par Tristram le Ven 28 Avr - 20:15

    @ArenSor a écrit:L’autre aspect impressionnant de la sépulture réside dans l’importance de la vaisselle destinée au repas et surtout au service de la boisson, constituée d’une douzaine de récipients.
    Décidément...
    avatar
    Bédoulène

    Messages : 2549
    Date d'inscription : 02/12/2016
    Age : 72
    Localisation : En Provence

    Re: Princesses et princes celtes

    Message par Bédoulène le Sam 29 Avr - 10:10

    merci Arensor !

    le lointain passé ceint par notre présent, nos routes !

    impressionnant le chaudron, peut-être que l'alimentation est en rapport avec le statut du défunt, ce qui expliquerait que l'on retrouve ces dimensions impressionnantes ?


    _________________
    "Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

    "Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
    avatar
    Nadine

    Messages : 1701
    Date d'inscription : 02/12/2016

    Re: Princesses et princes celtes

    Message par Nadine le Lun 26 Juin - 13:48

    docu sur la tombe de Lavau
    avatar
    Bédoulène

    Messages : 2549
    Date d'inscription : 02/12/2016
    Age : 72
    Localisation : En Provence

    Re: Princesses et princes celtes

    Message par Bédoulène le Lun 26 Juin - 14:53

    j'ai écouté cet excellent documentaire ! merci Nadine !


    _________________
    "Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

    "Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud

    Contenu sponsorisé

    Re: Princesses et princes celtes

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mer 28 Juin - 22:54