Guadalupe Nettel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Guadalupe Nettel

Message par tom léo le Jeu 23 Mar - 22:08

Guadalupe Nettel
née en 1973




Guadalupe Nettel est née en 1973 au Méxique. Elle a passé son enfance entre le Mexique et la France, où elle a obtenu le titre de Docteur en Sciences du Langage à l'EHESS. Elle est l'auteur de quatre recueils de nouvelles (Juegos de artificio, Les jours fossiles, Pétalos y otras historias incómodas et El matrimonio de los peces rojos), et de trois romans: El huésped , finaliste du Premio Herralde, El cuerpo en que nací et Después del invierno, premio Herralde 2014. Elle a aussi publié Octavio Paz, las palabras en libertad Taurus-Colmex.

Son premier roman : El Huésped (Anagrama, 2006), finaliste du Prix Herralde, a été publié simultanément en français par les éditions Actes Sud sous le titre L'Hôte.

Elle a participé au projet In my Room, dirigé par Agnès De Cayeux : « Un texte émerge cependant et surplombe l'ensemble, signé Guadalupe Nettel. Cadré comme un plan fixe, appuyé sur des objets-fétiches, Fenêtre dit admirablement la tension érotique qui se dégage de la distance des corps. » (Sylvain Bourman, Les Inrockuptibles)

Guadalupe Nettel collabore à des revues et suppléments littéraires francophones et hispanophones comme L'Atelier du roman, L'Inconvénient, Quimera, Cultura/s de La Vanguardia, Qué Leer, et Letras Libres.

Pas mal de prix obtenus...

Bibliographie en français :

Romans
El Huésped (2006)  - L’Hôte (Actes Sud)
El cuerpo en que nací (2011) - Le Corps où je suis née
Después del invierno (2014) - Après l’hiver

Recueils de nouvelles
Les Jours fossiles (L'éclose 2003)
Pétalos y otras historias incómodas -Pétales et autres histoires embarrassantes (2009)
El matrimonio de los peces rojos -La Vie de couple des poissons rouges (2015)
Después del invierno -Après l'hiver (2016)
avatar
tom léo

Messages : 374
Date d'inscription : 04/12/2016
Localisation : Bourgogne

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Guadalupe Nettel

Message par tom léo le Jeu 23 Mar - 22:31



La vie de couple des poissons rouges


Originale :  El matrimonio de los peces rojos (Espagnol/Mexique, 2013)

CONTENU :
Nos destins et ceux des animaux qui nous entourent ont-ils, au-delà de l'affection que nous nous portons, à voir ? C'est la question qui travaille ce recueil de cinq nouvelles.

En détail :
- La vie de couple des poissons rouges (30 p.) met en parallèle la vie d'un jeune couple à Paris, attendant et puis ayant un bébé, la détérioration de leur vie commune ET, de l'autre côté, la vie du couple de poissons rouges dans leur aquarium. Bizarres ressemblances de trajetoires… ?!

- Nos ancêtres les cafards (20 p.). Le narrateur est ici un homme, professeur de biologie, spécialisation en insectes. Il regarde en arrière, vers son enfance et les disputes de ses parents qui le mettent chez une tante. La maison sera envahie par des cafards…

- Féline (20 p.) est le récit d'une étudiante préparant sa thèse, et ayant un couple de chats. La narratrice accueille des locataires, vit une nuit sans lendemain avec l'un d'eux. Elle tombe enceinte comme son bien-aimé chat… Maternité parallèle ?

- Champignons (22. p.) : La narratrice parle – pourquoi ? - du souvenir de l'ongle de sa mère, atteint par une mycose de longue haleine. Puis on se retrouve à ses 35 ans, environ, Violoniste, mariée, elle rencontre lors d'un cours d'été le grand violoniste et chef d'orchestre Laval. Les deux vivent cette période sachant qu'il n'y aura pas un lendemain et qu'ils tiennent à leurs mariages. Mais qu'est-ce qui se passera ? Quelle forme prendra le lien affectif ? Une mycose ?

- Le serpent de Pékin (19 p.) Couple d'origines très différentes, mais vivant un grand amour : lui, né en Chine, arrivé à Paris à l'âge de deux ans, pas confessant une réligion, dramaturge – elle, Hollandaise, croyante, actrice. Puis cette vie change avec le séjour à lui en Chine pour mettre en scène une pièce de théâtre. Contre toute attente il vivra quelque chose de très fort, et en revenant il se met à la recherche de tout ce qui tombe sous ses mains sur la Chine. Mais à quoi rime l'achat d'un serpent qu'il installe dans son ermitage/pagode ?

REMARQUES :
Toutes les nouvelles sont écrites à la première personne, et seulement la dernière est plutôt du point de vue extérieur de la personne vraiment au « centre » (là c'est le fils qui raconte). Ce sont toujours des regards vers un passé qui s'étale dans le temps. Certains processus peuvent être dans la longue durée.

On comprendra par les descriptions de contenus qu'ici Nettel met toujours en scène des animaux et des êtres humains, toujours dans un espace confiné, voire intime : la maison, voire même le corps (la quatrième) ! Mais il n'y a pas de descriptions idylliques d'animaux et humains, étant des entités absolument indépendantes, mais ici les deux protagonistes sont toujours en correspondance, en interaction, en analogie qui resonnent dans leurs vies.  L'homme (dans deux récits), la femme ou le couple sont exprimés par le comportement des animaux et vice-versa. Peut apparaître alors une proclamation comme « moi aussi j'étais un animal » !

S'y developpent des liens étonnants, voire un peu bizarre. Cela peut faire penser à une touche de réalisme magique ? L'homme est sans aucun doute issu du règne des animaux, il porte en lui des correspondances. Nettel met en scène des liens entre des mondes seulement séparés dans l'apparence. Probablement il faut être prêt à un brin de folie, laisser derrière soi aussi des peurs que l'auteur humanise les animaux ou animalise les êtres humains. Les prenant comme une sorte de parabole, comme un miroir, on pourrait trouver des images fortes et des familiarités inquiétantes.

#nouvelle
avatar
tom léo

Messages : 374
Date d'inscription : 04/12/2016
Localisation : Bourgogne

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Guadalupe Nettel

Message par Bédoulène le Ven 24 Mar - 10:48

tiens étonnant ! merci Tom Léo !

j'ai Après l'Hiver dans ma pAL


_________________
"Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
avatar
Bédoulène

Messages : 3238
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 72
Localisation : En Provence

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Guadalupe Nettel

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

 Des Choses à lire :: Lectures par auteurs :: Écrivains d'Amérique Centrale, du Sud et des Caraïbes

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum