Daniel de Montmollin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Daniel de Montmollin

Message par tom léo le Ven 31 Mar - 7:50

Daniel de Montmollin
né en 1921




wikipedia.fr a écrit:connu également sous le patronyme de « Frère Daniel », est un céramiste suisse, né le 27 août 1921 à Saint-Aubin (canton de Neuchâtel). Après des études de théologie, Daniel de Montmollin participe à la fondation de la communauté de Taizé, en Bourgogne, qu'il rejoint en 1942.

Après avoir consacré ses premières années dans la communauté œcuménique à la maçonnerie et à la cuisine, il découvre par hasard la poterie aux côtés d’Alexandre Kostanda et s'initie au tournage, en 1949 à Cluny. À partir des années 1950, il introduit cette activité à Taizé.

Sa rencontre en 1952 avec le céramiste suisse Philippe Lambercy lui permet d'approfondir l'art des émaux. À partir de 1956, il abandonne la faïence pour le grès car Antoine de Vinck lui a montré sa traduction du Potter’s Book (Le Livre du potier) de Bernard Leach.

Il expose en France et dans le monde depuis 1957, notamment dans la galerie Artisanat et Réalité de Jeanine Sauvaire. À l'automne 2009 et 2011, il donne à voir de nouvelles créations à la galerie Compagnie de la Chine et des Indes (Paris) réalisées spécialement à cette occasion.

Daniel de Montmollin est connu pour sa maîtrise du tournage du grès et, surtout, pour ses recherches d'une grande rigueur scientifique sur l'émaillage.

Ses émaux sont notamment à base de cendres végétales, qui concentrent les minéraux puisés dans le sol par les plantes : cendres de bois enrichies d’oxyde de cobalt pour les bleus, cendres de haies de la Bresse pour le blanc brillant. Daniel de Montmollin utilise aussi, parfois, des roches locales recueillies autour de Taizé. Il est aujourd'hui l'un des plus grands spécialistes des émaux à base de cendre de végétaux.

Les céramiques de Daniel de Montmollin sont usuellement signées de façon discrète d'un tampon en creux « D. Taizé ». Outre ses productions de grès émaillés, il est également l’auteur de divers ouvrages sur la poterie et les arts du feu.

Écrits

   1964 : Le Poème céramique. Introduction à la poterie
   1964 : Célébration de la pierre
   1967 : Le chant de la huppe
   1968 : La poterie
   1973 : Par l'eau et le feu. Un itinéraire de potier
   1976 : L'Art de cendres : émaux de grès et cendres végétales
   1990 : Le secret partagé
    1993 : Éloge de l'empreinte, par Daniel de Montmollin, Marie-Hélène Lautier et Jean-Claude Meyer
   1994 : Être potier d'oasis à Badura ou l'intelligence de la tradition
   1996 : Le chapeau du diable avec Pierre-Yves Videlier
   1997 : Pratique des émaux de grès    
   1999 : Le Jardin du potier (nouvelle version du Secret partagé)
   2004 : La face cachée de la Terre
   2004 : Le Chaos fertile (DVD)
   2005 : Pratique des émaux 1 300 °C. Minéraux, roches, cendres
   2009 : Le Saut de la carpe
   2009 : Pierres habitées
   2010 : Le jeu de la barbotine - Un défi à la créativité
   2011 : Secondes de potier
   2013 : Les Mains sur terre - présence de la poterie
   2013 : La voie de la poterie
   2015 : Quand la créativité crie famine
   2017 : Le repos du potier

Voir ici pour des images de quelques pièces réalisées : https://www.google.fr/search?q=daniel+de+montmollin&tbm=isch&tbo=u&source=univ&sa=X&ved=0ahUKEwjm_aqR_v_SAhXQyRoKHeIAAV0QiR4InwE&biw=1280&bih=887
avatar
tom léo

Messages : 431
Date d'inscription : 04/12/2016
Localisation : Bourgogne

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Daniel de Montmollin

Message par tom léo le Ven 31 Mar - 7:58



Les mains sur terre


Originale : Français, 2013

Quatrième de couverture a écrit:Comment le métier de potier, vieux comme le monde, a-t-il bien pu trouver place dans une communauté jeune de 73 ans et encore, aux yeux de certains, en avance sur son temps ? Ne serait-ce pas justement parce que ce métier, découvert sur place et perçu en ses racines, a pu ouvrir, à sa manière, cette voie de toujours, passé et avenir à la fois : voie d'humanisation de la personne dans une triple relation avec la nature, soi-même et les autres. Dans ce cheminement où "la main à la pâte" est la norme quotidienne, l'expérimentation précède nécessairement la réflexion qu'elle féconde. En cette dernière, de multiples thèmes se chevauchent pêle-mêle et c'est bien souvent à la faveur d'un dialogue amical que le sens des mots-clés se laisse percevoir : création, créativité. artisanat, art, tradition, modernité,

REMARQUES :
On l'aura compris : il s'agit pas d'un livre à images, des astuces ou des descriptions trop techniques d'un potier averti. Daniel de Montmollin, potier, poète, pédagogue, géologue, chimiste..., et par ailleurs théologien et frère de la Communauté de Taizé, part d'une douzaine de questions lesquelles on lui pose plus ou moins souvent. Ce sont des trampolins et des occasions de parler de son approche et sa compréhension de la demarche artisanale qui est la sienne depuis 1950. Il le fait d'une manière compréhensible, poètique parfois, et jamais sans y mettre aussi une joie énorme, un enthousiasme face aux découvertes qu'offre le métier de potier.

On « touche » littéralement la terre, mais pas seulement. Nous comprenons les multiples facettes de ce cheminement. Seul artisanat liant les quatre élements, nous sommes entre les « miracles » de la plasticité et de la métamorphose par le feu, entre apport personnel et surprise. Souvent Frère Daniel se demande comment dans nos societés découvrir sa créativité, celle de ses mains, pas seulement outil instrumentalisé, mais faisant partie intégrale de l'être humain même. Le potier vit – ainsi une invitation découverte par l'auteur – cette alliance, ces liens avec soi-même, la nature et les autres. Cheminement formateur, au-délà la question de l'acquisition de téchniques.

Je pense que ce livre offre pas mal de réflexions aussi pour le non-initié ou celui qui se croit incapable de créer avec les mains. Mais pour sûr, ces réflexions seront bienvenues pour celui et celle qui exerce le métier ou se pose des questions, est attiré par les transformations opérées. Probablement assez étonnant pour certains lecteurs curieux!


mots-clés : #essai
avatar
tom léo

Messages : 431
Date d'inscription : 04/12/2016
Localisation : Bourgogne

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Daniel de Montmollin

Message par Bédoulène le Ven 31 Mar - 10:54

merci Tom Léo ! j'aime créer de ma mains, j' aime le rapport à la matière et la satisfaction d'y parvenir. Je vois donc l'intérêt de ce livre.

_________________
"Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
avatar
Bédoulène

Messages : 3971
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 72
Localisation : En Provence

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Daniel de Montmollin

Message par animal le Ven 31 Mar - 12:48

noté !

_________________
Keep on keeping on...
avatar
animal
Admin

Messages : 4629
Date d'inscription : 27/11/2016
Age : 36
Localisation : Tours

Voir le profil de l'utilisateur http://deschosesalire.forumactif.com
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Daniel de Montmollin

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

 Des Choses à lire :: Lectures par auteurs :: Documents et essais :: Histoire et témoignages

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum