Des Choses à lire
Visiteur occasionnel, épisodique ou régulier pourquoi ne pas pousser la porte et nous rejoindre ou seulement nous laisser un mot ?

Après tout une communauté en ligne est faite de vraies personnes, avec peut-être un peu plus de liberté dans les manières. Et plus on est de fous...


Je te prie de trouver entre mes mots le meilleur de mon âme.

Georges Brassens, Lettre à Toussenot


Nathalie Sarraute

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

théâtre - Nathalie Sarraute  - Page 2 Empty Re: Nathalie Sarraute

Message par animal le Dim 26 Nov - 12:47

voilà qui fait bigrement envie théâtre - Nathalie Sarraute  - Page 2 1798711736

_________________
Keep on keeping on...
animal
animal
Admin

Messages : 10202
Date d'inscription : 27/11/2016
Age : 38
Localisation : Tours

http://deschosesalire.forumactif.com
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

théâtre - Nathalie Sarraute  - Page 2 Empty Re: Nathalie Sarraute

Message par églantine le Dim 26 Nov - 12:54

Même si je n'aime pas trop dire parce que la vie est heureusement surprise :
C'est pas vraiment toi miss topocl que je verrai se vautrer de plaisir avec Ici.
Mais j'ai pensé qu'un Panda pourrait y trouver son compte . Et c'est ce qui m'a motivée à poster .
églantine
églantine

Messages : 4297
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Savoie

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

théâtre - Nathalie Sarraute  - Page 2 Empty Re: Nathalie Sarraute

Message par animal le Dim 26 Nov - 12:58

Il n'y a pas qu'un panda qui pourrait y trouver son compte. Il y a même des gens qu'on ne connaît pas et qui nous lisent à qui ça pourrait donner des idées.

_________________
Keep on keeping on...
animal
animal
Admin

Messages : 10202
Date d'inscription : 27/11/2016
Age : 38
Localisation : Tours

http://deschosesalire.forumactif.com
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

théâtre - Nathalie Sarraute  - Page 2 Empty Re: Nathalie Sarraute

Message par Quasimodo le Dim 26 Nov - 13:49

Et... un bossu ? Je l'ai trouvé il y a peu dans une librairie, je l'ai ouvert et :

"J'ai vu, je ne sais où, qu'il était sorti un album de reproductions superbes de ce peintre... ses personnages étaient faits de fleurs et de fruits. .. j'aurais voulu le commander et voilà que son nom m'échappe... impossible de le retrouver..." Mais cette fois-ci, ce n'était pas la peine de prendre des précautions, c'est avec une rare douceur qu'a été administrée la piqûre calmante... "Ah oui, c'est agaçant... moi maintenant quand ça m'arrive, je ne m'épuise plus à chercher, j'ai remarqué qu'il suffit de donner le coup d'envoi et après... c'est mystérieux... on dirait qu'un mécanisme se déclenche, des recherches se font sans qu'on le sache, et tout d'un coup ça revient quand on n'y pensait plus..."
Après les remerciements, quelques brèves formalités, il est possible de l'avoir tout à soi, de le contempler... Arcimboldo... c'est donc lui... c'est lui qui faisait flotter dans le brouillard cette arche... et ce M saugrenu, inattendu... il était niché dans cette mûre suspendue au bas de la joue... et pas bold bien sûr, boldo... Arcimboldo.

il m'a semblé que ça devrait beaucoup me plaire.

Le côté planant dont tu parles, églantine, me convient aussi ! cela dit, ne l'ayant presque pas lue, je prends en note l'avertissement (Planétarium, ça irait pour commencer ?)

_________________
Entre les deux coups de feu qui décidèrent de son destin, il eut le temps d'appeler une mouche : "Madame".
Quasimodo
Quasimodo

Messages : 3346
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 24

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

théâtre - Nathalie Sarraute  - Page 2 Empty Re: Nathalie Sarraute

Message par églantine le Dim 26 Nov - 14:01

Je ne l'ai pas encore lu Quasimodo !
Perso (en dehors d'Enfance qui n'a rien à voir , une autobiographie plutôt classique ) j'ai commencé avec Les fruits d'or et je pense qu'il constitue une excellente marche d'approche .
Après j'ai écouté son théâtre et j'ai eu de grands moments de plaisirs .
Toi qui aime Proust et Virginia Woolf je crois , tu devrais y trouver ton compte : on peut établir des parallèles , ils ont une appréhension de l'intériorité qui se ressemble . Je trouve .
églantine
églantine

Messages : 4297
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Savoie

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

théâtre - Nathalie Sarraute  - Page 2 Empty Re: Nathalie Sarraute

Message par Quasimodo le Dim 26 Nov - 14:26

Alors je suis la piste ! Tu parles de Proust : justement c'est une des choses qui m'ont amené vers Sarraute (par cette émission notamment, passionnante - tu connais ?)



Alors oui, cet intime, cette intériorité, je crois que ça me parle tout à fait.
La seule chose que j'aie jamais lue d'elle, c'est une petite pièce : Pour un oui ou pour un non. J'en ai un beau souvenir. Mais un roman d'elle ? Je me demande bien à quoi ça peut ressembler...

_________________
Entre les deux coups de feu qui décidèrent de son destin, il eut le temps d'appeler une mouche : "Madame".
Quasimodo
Quasimodo

Messages : 3346
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 24

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

théâtre - Nathalie Sarraute  - Page 2 Empty Re: Nathalie Sarraute

Message par églantine le Dim 26 Nov - 14:32

Ouah merci Quasimodo pour le lien !  
Et je ne connais pas du tout cette émission !
Je vais découvrir .  bounce
Ses "romans" ressemblent à son théâtre , c'est le même flux ....
églantine
églantine

Messages : 4297
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Savoie

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

théâtre - Nathalie Sarraute  - Page 2 Empty Re: Nathalie Sarraute

Message par Quasimodo le Dim 26 Nov - 15:05

Avec plaisir, bonne découverte ! (il y a aussi celles de Duras, Ponge, Barthes...)

Alors je suis bien engagé ! Lecture prochaine en vue, et je reviendrai par ici Smile

_________________
Entre les deux coups de feu qui décidèrent de son destin, il eut le temps d'appeler une mouche : "Madame".
Quasimodo
Quasimodo

Messages : 3346
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 24

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

théâtre - Nathalie Sarraute  - Page 2 Empty Re: Nathalie Sarraute

Message par églantine le Dim 26 Nov - 15:07

@Quasimodo a écrit:Avec plaisir, bonne découverte ! (il y a aussi celles de Duras, Ponge, Barthes...)

Alors je suis bien engagé ! Lecture prochaine en vue, et je reviendrai par ici Smile
Excellent ton lien .
Du moins son regard sur Proust correspond à 100 pour 100 au mien ! théâtre - Nathalie Sarraute  - Page 2 2126147062
églantine
églantine

Messages : 4297
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Savoie

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

théâtre - Nathalie Sarraute  - Page 2 Empty Re: Nathalie Sarraute

Message par ArenSor le Lun 27 Nov - 19:24

En lisant Beatrix Beck, j'ai pensé à Nathalie Sarraute que somme toute je connais mal. J'ai toutefois un souvenir extraordinaire lié à Sarrraute : avoir assisté à la pièce de théâtre "Pour un oui pour un non" interprétée par Samy Frey et Jean-François Balmer drunken
ArenSor
ArenSor

Messages : 1957
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Din ch'nord

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

théâtre - Nathalie Sarraute  - Page 2 Empty Re: Nathalie Sarraute

Message par églantine le Lun 27 Nov - 19:27

@ArenSor a écrit: avoir assisté à la pièce de théâtre "Pour un oui pour un non" interprétée par Samy Frey et Jean-François Balmer drunken
Je l'aime !!!!
églantine
églantine

Messages : 4297
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Savoie

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

théâtre - Nathalie Sarraute  - Page 2 Empty Re: Nathalie Sarraute

Message par églantine le Ven 8 Déc - 15:27

Extraits de Le planétarium

théâtre - Nathalie Sarraute  - Page 2 41spqt10

Elle pose la main sur le bureau..."C'est là-dessus que vous travaillez ? Oui, c'est là, presque toujours. -Ah, vous préférez ça, avoir le dos à la fenêtre, vous asseoir face au mur?"
Elle le regarde avec attention et cela le flatte, elle doit le sentir, elle fait exprès de le regarder avec cet air attentif, plein de considération, elle n' aime pas faire les choses à moitié : quand on les fait, n est-ce pas ? il faut bien les faire...c'est si délicieux de pouvoir ainsi faire irruption dans une de ces petites existences confinées et les bouleverser, les transformer d un seul coup
pour très longtemps...Il voudrait se détourner, se renfrogner, mais les mots qu' elle vient de prononcer, le son de ces mots _comme le fameux tintement de la clochette qui faisait saliver les chiens de Pavlov _ fait lire ses yeux, étire ses lèvres en un sourire flatté, il ouvre la bouche, il hésite une seconde...

Elle est prête à s humilier, comme autrefois , quand elle courait, perdant tout contrôle d'elle-même, sortait en chemise de nuit sur le palier, descendait quelques marches, s accrochait, suppliait..." Je t en prie, Henri, reste avec moi...Ne me laisse pas ce soir..." Aussitôt la porte refermée, elle se rendait compte que ce n était pas le besoin de l avoir auprès d elle _et il ne s y trompait pas, il le savait _qui la poussait à s abolir ainsi, à se défigurer : cette solitude, ce silence seraient plutôt apaisants après ces scènes, ces cris, et un bon roman policier qu' elle lirait pelotonnée au fond de son lit, plus distrayant que ces mornes remarques échangées par habitude, cette lourde contrainte _c était quelque chose qu elle ne discernait pas bien, une étrange et sourde terreur...elle courait au téléphone, elle appelait au club, au café...il fallait l atteindre, le rejoindre, le rattraper à tout prix...S il ne rentre pas tout de suite, quelque chose d irréparable va arriver...il va franchir une limite...qu il rebrousse chemin, qu' il revienne, il est encore temps, qu' il se dépêche...encore un pas de plus et il sera trop tard, il va pénétrer sur un terrain dangereux où un mauvais sort va le métamorphoser, elle ne pourra plus le reconnaître, ce ne sera pas lui, cet homme étranger..."Un mauvais mari, voilà ce qu il est. Henri est un très mauvais mari.La pauvre Berthe n a pas eu de chance. Elle est mal tomber. Elle est mal lotie, mal mariée.      
églantine
églantine

Messages : 4297
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Savoie

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

théâtre - Nathalie Sarraute  - Page 2 Empty Re: Nathalie Sarraute

Message par Hanta le Jeu 4 Jan - 9:50

Le mensonge

théâtre - Nathalie Sarraute  - Page 2 Gd10

Pièce de théâtre savoureuse. Celle-ci se basant sur une critique sarcastique et acerbe des conventions sociales et de la relation parfois conflictuelle que nous pouvons avoir dans l'honnêteté que nous devon ou que nous ne devons pas à autrui.
Par un jeu de rhétorique Nathalie Sarraute permet de mettre en exergue une hypocrisie sociale sur le devoir d'être, le devoir de dire qui finalement entre en contradiction avec des devoirs similaires mais antagonistes.

On y voit également une critique du kantisme. Kant dans Fondements de la métaphysique des moeurs exprime l'idée selon laquelle la vérité est fondatrice du droit et par conséquent elle était un principe inaltérable et in contournable. Schématiquement il conviendra de dire strictement la vérité tout le temps à tout le monde. Ce que Pierre souhaite dans la pièce.
Il en demeurera alors un dilemme sur l'argumentaire à avoir entre s'illusionner des mensonges d'autrui ou déceler chaque mensonge pour expier.

plus que jamais d'actualité.

mots-clés : #théâtre
Hanta
Hanta

Messages : 1360
Date d'inscription : 03/12/2016
Age : 32

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

théâtre - Nathalie Sarraute  - Page 2 Empty Re: Nathalie Sarraute

Message par églantine le Jeu 4 Jan - 10:36

Trop envie ! Merci Hanta !
églantine
églantine

Messages : 4297
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Savoie

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

théâtre - Nathalie Sarraute  - Page 2 Empty Re: Nathalie Sarraute

Message par bix_229 le Mar 5 Nov - 17:55

théâtre - Nathalie Sarraute  - Page 2 Enfanc10

Enfance

"Je regardais les espaliers en fleurs le long du petit mur de briques roses, les arbres fleuris, la pelouse d’un vert étincelant jonchée de pâquerettes, de pétales blancs et roses, le ciel, bien sûr, était bleu, et l’air semblait vibrer légèrement… et à ce moment-là, c’est venu… quelque chose d’unique… qui ne reviendra plus jamais de cette façon, une sensation d’une telle violence qu’encore maintenant, après tant de temps écoulé, quand, amoindrie, en partie effacée elle me revient, j’éprouve… mais quoi ? quel mot peut s’en saisir ? pas le mot à tout dire : "bonheur", qui se présente le premier, non, pas lui… "félicité", "exaltation", sont trop laids, qu’ils n’y touchent pas… et "extase"… comme devant ce mot ce qui est là se rétracte… "Joie", oui, peut-être… ce petit mot modeste, tout simple, peut effleurer sans grand danger… mais il n’est pas capable de recueillir ce qui m’emplit, me déborde, s’épand, va se perdre, se fondre dans les briques roses, les espaliers en fleurs, la pelouse, les pétales roses et blancs, l’air qui vibre parcouru de tremblements à peine perceptibles, d’ondes… des ondes de vie, de vie tout court, quel autre mot ?… de vie à l’état pur, aucune menace sur elle, aucun mélange, elle atteint tout à coup l’intensité la plus grande qu’elle puisse jamais atteindre… jamais plus cette sorte d’intensité-là, pour rien, parce que c’est là, parce que je suis dans cela, dans le petit mur rose, les fleurs des espaliers, des arbres, la pelouse, l’air qui vibre… je suis en eux sans rien de plus, rien qui ne soit à eux, rien à moi. 
Enfance



Tout est dit dans ces quelques phrases. Par une femme qui se méfie des mots et du langage. Et qui veut pourtant évoquer l'enfance, la sienne.
Dès le début, elle exprime pourquoi finalement elle a accepté d'en parler. Mais en s'imposant un certain nombre de refus et de clichés. Eviter les "souvenirs" littéraires trop léchés ou embellis ou réinventés. Elle y parvient pourtant grâce à une sobriété qui n'est pas de l'économie ni ce qui resterait après s'être imposé tant de contraintes.
Il est des écrivains, peu bavards, qui s'expriment par le non dit et les silences.
Et puis, il y a ce "double" que N. Sarraute introduit dans son projet et qui interroge, corrige, tempère, relance.
De cette enfance vagabonde et tiraillée entre divers pays et une famille en discorde, elle parvient à nous restituer ce qui était informulé.
Avec quelle précision, quelle abondance, quelle mémoire !
Grace à elle, malgré elle, on est fasciné, ému, admiratif. Il fallait un style exceptionnel pour un tel résultat.
Et pourtant si tard dans sa vie...
bix_229
bix_229

Messages : 10633
Date d'inscription : 06/12/2016
Localisation : Lauragais

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

théâtre - Nathalie Sarraute  - Page 2 Empty Re: Nathalie Sarraute

Message par Quasimodo le Mar 5 Nov - 18:04

J'avais envie de le lire, ton commentaire m'y incite d'autant plus !
(L'Ère du soupçon m'a beaucoup impressionné, je compte y revenir bientôt : c'est peut-être la rencontre intellectuelle la plus importante que j'aie faite cette année.)

_________________
Entre les deux coups de feu qui décidèrent de son destin, il eut le temps d'appeler une mouche : "Madame".
Quasimodo
Quasimodo

Messages : 3346
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 24

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

théâtre - Nathalie Sarraute  - Page 2 Empty Re: Nathalie Sarraute

Message par Bédoulène le Mar 5 Nov - 18:34

merci Bix, je sens que tu es totalement "rentré" dans cette lecture.

_________________
"Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
Bédoulène
Bédoulène

Messages : 12860
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 74
Localisation : En Provence

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

théâtre - Nathalie Sarraute  - Page 2 Empty Re: Nathalie Sarraute

Message par bix_229 le Mar 5 Nov - 18:45

@Bédoulène a écrit:merci Bix, je sens que tu es totalement "rentré" dans cette lecture.
En fait, j'ai été agréablement surpris. Je crois que je suis de plus en plus attiré par la sobriété.
bix_229
bix_229

Messages : 10633
Date d'inscription : 06/12/2016
Localisation : Lauragais

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

théâtre - Nathalie Sarraute  - Page 2 Empty Re: Nathalie Sarraute

Message par églantine le Mar 5 Nov - 20:03

Ohhh merci Bix ! théâtre - Nathalie Sarraute  - Page 2 1183390247
J'avais adoré cet ouvrage lu il y a très longtemps .
Et ton enthousiasme me donne envie de le relire .


églantine
églantine

Messages : 4297
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Savoie

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

théâtre - Nathalie Sarraute  - Page 2 Empty Re: Nathalie Sarraute

Message par églantine le Mar 5 Nov - 21:21

@Quasimodo a écrit:J'avais envie de le lire, ton commentaire m'y incite d'autant plus !
(L'Ère du soupçon m'a beaucoup impressionné, je compte y revenir bientôt : c'est peut-être la rencontre intellectuelle la plus importante que j'aie faite cette année.)
Oh !  Shocked

Eh bien voilà qui est tentant . Prochain achat ! bounce
églantine
églantine

Messages : 4297
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Savoie

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

théâtre - Nathalie Sarraute  - Page 2 Empty Re: Nathalie Sarraute

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

 Des Choses à lire :: Lectures par auteurs :: Écrivains européens francophones

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum