KIM Jung-Hyuk

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

KIM Jung-Hyuk

Message par bix_229 le Jeu 20 Avr - 16:35

Kim Jung-hyuk
Né en 1971




Kim Jung-hyuk est né en 1971 dans une ville de Kim Cheon, située aux provinces du Gyeongsang. Après les études littéraires à l’université de Kye-Myung, il a été web-designer, chroniqueur pour un magazine de cinéma, journaliste dans un magazine culinaire et de voyage pendant 3 ans. Il a débuté avec un court roman, «Penguin News». Esprit curieux, en même temps dessinateur, collectionneur, journaliste, DJ, et écrivain, Kim Jung-hyuk s’intéresse à toutes les réalités contemporaines.

Sa nouvelle « D le décalé » lui a valu le Prix littéraire de Kim Yu-jeong en 2008 et appartient à son deuxième recueil de nouvelles intitulé «La Bibliothèque des instruments de musique». Il a été également primé du Grand prix des jeunes auteurs en 2010 et le Prix du Jeune Artiste (littérature) en 2011. Il est aussi auteur pour enfants et se passionne pour l’écriture sur Internet, tout en animant son site personnel.
Le monde littéraire de Kim Jung-hyuk

Probablement parce qu’il a commencé à écrire au moment de son service militaire, dont on sait qu’il n’est pas une période particulièrement drôle en Corée (entre deux et trois ans de service obligatoire suivant les branches), Kim Jung-hyuk a choisi d’écrire pour consoler, pour se consoler et donner du plaisir. Il énonce cet objectif comme allant de soi dans une société coréenne qu’il estime trop tournée vers les questions de rentabilité, de performance, dans un monde qui devient de plus en plus utilitariste. Kim Jung-hyuk fait partie de  ces jeunes auteurs qui dénoncent à leur façon une société qui  a tendance à se retourner contre les intérêts de l’être humain aux profits d’autres intérêts plus obscurs.

Bibliographie en français :

Zombies, la descente aux enfers, 2014
Bus errant, 2013
La bibliothèque des instruments de musique,  2012

Ouvrages parus chez Decrescenzo Editeurs
avatar
bix_229

Messages : 3351
Date d'inscription : 06/12/2016
Localisation : Lauragais

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: KIM Jung-Hyuk

Message par bix_229 le Mar 25 Avr - 19:53



La Bibliothèque des instruments de musique

La  Corée du Sud urbaine moderne est entrée de plein pied dans la société de consommation : concurrence, rentabilité à court terme, instabilité, précarité, changements hyper rapides.
Sans oublier la corruption au plus haut niveau.
Cette société ressemble terriblement à la notre, selon un schéma mondialisé bien connu. Un monde évidemment pas fait pour les rêveurs ou les poètes.

Les individus pour réussir, doivent se fondre dans la masse hypnotisée et passive.
Sinon, ils sont impitoyablement marginalisés, barrés, jetés sans ménagements.

Pourtant Kim Jung-hyuk offre à ses pesonnages un sursis, une niche écologique, à partir de laquelle, alors que tout semble perdu, ils rebondissent vers une destination imprévisible et inédite.
Un accomplissement personnel que rien n'annonçait.

L'un des personnages déclare :

"Quand tu aimes quelque chose, il fait essayer plusieurs fois. Et si tu n'abandonnes pas, un jour cela devient ton truc."

L'une des nouvelles est une belle réussite et illustre parfaitement le propos de l'auteur.

D le Décalé chante faux et au lieu de se corriger, il atteint à une réussite exceptionnelle dans le monde musical en intégrant sa discordance dans une sorte de choeur qu'il fait chanter par un groupe musical.
Le paradoxe devient évidence.

Description d'un concert :

On était dans le noir complet. Les voix surgies des profondeurs de l'obscurité, produisaient  une musique d'une grande beauté.
Etait-ce dû à l'absence de toute lumière ?
Bien que discordantes, elles formaient un étrange accord. On n'avait pas l'impression d'entendre chanter faux...
Le chant progressait lentement, errant comme une main qui tâtonne à la recherche de l' interrupteur dans une pièce plongée dans le noir. Personne ne riait. Dans le public il y en avait même qui chantaient le refrain...
Après le premier couplet, on a entendu de piano. La lumière est revenue. La salle a applaudi, sifflé, lancé des bravos...

Si les vingt deux voix s'harmonisaient si bien, c'était grâce au mixage réalisé par D Le Décalé.
Ces vingt deux voix, il les avait arrangées merveilleusement. Elles se superposaient sans jamais se contrarier, sans nuire en rien à la chanson."
[/i]

Plutôt qu'un hymne au volontariat j'y vois plutôt un éloge de la différence et du pas de côté.


mots-clés : #nouvelle
avatar
bix_229

Messages : 3351
Date d'inscription : 06/12/2016
Localisation : Lauragais

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

 Des Choses à lire :: Lectures par auteurs :: Écrivains d'Asie

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum