ArenSor_T_Williams

Alors parle-moi comme la pluie et laisse moi écouter (laisse-moi m'étendre ici et écouter).

Tennessee Williams, Parle moi comme la pluie et laisse moi écouter

Forum littérature et arts. Pour partager ses émotions littéraires, coups de cœurs en romans, poésie, essais mais aussi cinéma, peinture, musique, ...


    Dicomanie

    Partagez
    avatar
    bix_229

    Messages : 2517
    Date d'inscription : 06/12/2016
    Localisation : Lauragais

    Re: Dicomanie

    Message par bix_229 le Ven 16 Juin - 18:42

    Il s' agit de Charles-Albert Cingria, Nadine. Un grand auteur suisse de langue française comme Ramuz.
    Très érudit sans s' en vanter. Plein de fantaisie, de pirouettes, d' humour très personnel. De poésie.
    Mais pas nécessairement de rationalité.
    Un véritable original reconnaissable entre tous.
    Raffolait de la marche à pied ou à vélocipède...


    "Si l'on ne trouve pas surnaturel l'ordinaire, à quoi bon poursuivre ?"

    Bois sec bois vert, 1985
    avatar
    Nadine

    Messages : 1798
    Date d'inscription : 02/12/2016

    Re: Dicomanie

    Message par Nadine le Ven 16 Juin - 19:18

    PAL ! Merci Bix !
    avatar
    animal
    Admin

    Messages : 3386
    Date d'inscription : 27/11/2016
    Age : 36
    Localisation : Tours

    Re: Dicomanie

    Message par animal le Ven 16 Juin - 22:26

    un sacré loustic envahissant ce Cingria là ?

    on s'y perd facilement dans Cingria, façon mais je n'y comprends rien et pourtant...

    (la citation est bien piochée dans Bois sec bois vert).


    _________________
    Keep on keeping on...
    avatar
    Aventin

    Messages : 167
    Date d'inscription : 10/12/2016

    Re: Dicomanie

    Message par Aventin le Lun 17 Juil - 20:50

    Cingria, vous me faites penser, il faut que je rapatrie du commentaire (ou que j'en fasse du neuf).
    Quasi rimant avec Cingria, nous avons:


    Querencia:

    En tauromachie, endroit de l'arène que choisit le taureau comme étant son territoire propre, auquel il revient obstinément tout au long de la lidia.
    Phénomène d'autant plus curieux que, dans la rotondité de l'arène, tout paraît être absolument semblable, il n'y a pas, à proprement parler, de "coin".

    Par extension, refuge physique, ou bien refuge invisible, mental, en général couplage des deux.

    Ainsi, vous-mêmes avez sans doute votre querencia; pour des écrivains, on peut élégamment désigner par ce terme Solesmes pour Reverdy, Malagar pour Mauriac, Manosque pour Giono, etc...



    avatar
    ArenSor

    Messages : 644
    Date d'inscription : 02/12/2016
    Localisation : Din ch'nord

    Re: Dicomanie

    Message par ArenSor le Lun 17 Juil - 20:54

    "Bois sec bois vert"
    Je suis passé totalement à côté de ce livre. A retenter ?
    avatar
    Aventin

    Messages : 167
    Date d'inscription : 10/12/2016

    Re: Dicomanie

    Message par Aventin le Lun 17 Juil - 21:07

    Oui bien sûr. L'été (si tu as des congés ?) peut être assez propice, avec ce lâcher-prise que son écriture réclame au lecteur.

    Zut, nous ne lui avons pas encore créé de fil ici.
    Bix disait, sur l'ancien forum:
    Bix229 a écrit:Ah ! Parler d'un auteur comme Cingria, c'est la nécessité même d'un forum !
    avatar
    animal
    Admin

    Messages : 3386
    Date d'inscription : 27/11/2016
    Age : 36
    Localisation : Tours

    Re: Dicomanie

    Message par animal le Mar 18 Juil - 5:44

    A retenter oui. En étant résolu à ne pas pouvoir suivre à chaque page ?


    _________________
    Keep on keeping on...

    Contenu sponsorisé

    Re: Dicomanie

    Message par Contenu sponsorisé

      Sujets similaires

      -

      La date/heure actuelle est Ven 28 Juil - 0:44