Des Choses à lire
Visiteur occasionnel, épisodique ou régulier pourquoi ne pas pousser la porte et nous rejoindre ou seulement nous laisser un mot ?

Après tout une communauté en ligne est faite de vraies personnes, avec peut-être un peu plus de liberté dans les manières. Et plus on est de fous...


Je te prie de trouver entre mes mots le meilleur de mon âme.

Georges Brassens, Lettre à Toussenot


Recettes culinaires et littéraires

Page 3 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Recettes culinaires et littéraires  - Page 3 Empty Re: Recettes culinaires et littéraires

Message par Bédoulène le Ven 23 Mar - 11:55

est-ce cela ?

Rollmops, cornichons et rondelle de citron sur une tranche de pain de seigle complet. Ils ne mettent pas longtemps à arriver jusqu’à moi. Je suis bientôt vivifié par une liqueur tonique plus salée que le sang, par l’odeur des embruns d’une immense voie maritime où quelques bancs de harengs isolés fendent des eaux glacées, pures et sombres, en direction du nord. Un vent arctique réfrigérant déferle sur mon visage, comme si je me dressais vaillamment à la proue d’un bateau s’aventurant sans peur dans une liberté glaciale. En fait, Trudy engloutit un canapé après l’autre sans interruption, jusqu’au moment où elle jette le dernier après la première bouchée. Elle chancelle, il lui faut une chaise.
Elle pousse un grognement. « C’était délicieux ! Regarde, des larmes. J’en pleure de plaisir

_________________
"Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
Bédoulène
Bédoulène

Messages : 12860
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 74
Localisation : En Provence

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Recettes culinaires et littéraires  - Page 3 Empty Re: Recettes culinaires et littéraires

Message par Baleine le Ven 23 Mar - 12:13

Il aime le hareng saur aussi. Et le Scotch. Précoce !
Merci braucoup pour la traduction ! Tu as fait vite !
Baleine
Baleine

Messages : 69
Date d'inscription : 09/07/2017

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Recettes culinaires et littéraires  - Page 3 Empty Re: Recettes culinaires et littéraires

Message par ArenSor le Ven 23 Mar - 13:13

Cannibales ! affraid
ArenSor
ArenSor

Messages : 1957
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Din ch'nord

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Recettes culinaires et littéraires  - Page 3 Empty Re: Recettes culinaires et littéraires

Message par Bédoulène le Ven 23 Mar - 13:16

t'inquiètes pas Arensor, nous t'éviterons !

_________________
"Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
Bédoulène
Bédoulène

Messages : 12860
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 74
Localisation : En Provence

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Recettes culinaires et littéraires  - Page 3 Empty Re: Recettes culinaires et littéraires

Message par ArenSor le Ven 23 Mar - 13:18

@Bédoulène a écrit:t'inquiètes pas Arensor, nous t'éviterons !

Recettes culinaires et littéraires  - Page 3 1183390247 Very Happy
ArenSor
ArenSor

Messages : 1957
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Din ch'nord

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Recettes culinaires et littéraires  - Page 3 Empty Re: Recettes culinaires et littéraires

Message par Bédoulène le Ven 23 Mar - 14:52

Recettes culinaires et littéraires  - Page 3 Sticke10

_________________
"Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
Bédoulène
Bédoulène

Messages : 12860
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 74
Localisation : En Provence

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Recettes culinaires et littéraires  - Page 3 Empty Les tartelettes amandines

Message par Cliniou le Mar 3 Avr - 15:12

Cyrano de Bergerac d'Edmond Rostand:

RAGUENEAU, au deuxième poète:
J'ai mis une recette en vers
TROISIEME POETE,s'installant près d'un plateau de choux à la crème:
Oyons ces vers!
QUATRIEME POETE,regardant une brioche qu'il a prise:
Cette brioche a mis son bonnet de travers.
il la décoiffe d'un coup de dents.
PREMIER POETE:
Ce pain d'épice suit le rimeur famélique,
De ces yeux en amande aux sourcils d'angélique!
il happe le morceau de pain d'épice.
DEUXIEME POETE:
Nous écoutons.
TROISIEME POETE,serrant légèrement un choux entre ses doigts.
Le chou bave sa crème, il rit.
DEUXIEME POETE,mordant à même la grande lyre de patisserie.
Pour la première fois la Lyre me nourrit!
RAGUENEAU,qui s'est préparé à réciter, qui a toussé, assuré son bonnet, pris une pose.
Une recette en vers...
DEUXIEME POETE,au premier, lui donnant un coup de coude.
Tu déjeunes?
PREMIER POETE,au deuxième.
Tu dînes!
RAGUENEAU:
Comment on fait des tartelettes amandines.
Battez, pour qu'ils soient mousseux,
Quelques oeufs;
Incorporez à leur mousse
Un jus de cédrat choisi;
Versez-y
Un bon lait d'amande douce;
Mettez de la pâte à flan
Dans le flanc
De moules à tartelette;
D'un doigt preste, abricotez
Les côtés;
Versez goutte à gouttelette
Votre mousse en ces puits, puis
Que ces puits
Passent au four, et, blondines,
Sortant en gais troupelets,
Ce sont les
Tartelettes amandines!
LES POETES, la bouche pleine:
Exquis! Délicieux !
Cliniou
Cliniou

Messages : 613
Date d'inscription : 06/12/2016
Age : 49

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Recettes culinaires et littéraires  - Page 3 Empty Re: Recettes culinaires et littéraires

Message par Tristram le Mar 3 Avr - 15:18

Excellent ! Merci de nous remettre Cyrano en bouche !

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 8462
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 63
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Recettes culinaires et littéraires  - Page 3 Empty Re: Recettes culinaires et littéraires

Message par Tristram le Dim 22 Avr - 3:09

« On croit savoir la faire, elle paraît si simple, et trop souvent on la néglige. Il faut qu’elle cuise entre quinze et vingt minutes et non pas deux heures – toutes les femmes françaises font trop cuire les légumes et les soupes. Et puis il vaut mieux mettre les poireaux lorsque les pommes de terre bouillent : la soupe reste verte et beaucoup plus parfumée. Et puis aussi il faut bien doser les poireaux : deux poireaux moyens suffisent pour un kilo de pommes de terre. Dans les restaurants, cette soupe n’est jamais bonne : elle est toujours trop cuite (recuite), trop "longue", elle est triste, morne, et elle rejoint le fonds commun des "soupes de légumes" ‒ il en faut – des restaurants provinciaux français. Non, on doit vouloir la faire et la faire avec soin, éviter de "l’oublier sur le feu" et qu’elle perde aussi son identité. On la sert soit sans rien, soit avec du beurre frais et de la crème fraîche. On peut aussi y ajouter des croûtons au moment de servir : on l’appellera alors d’un autre nom, on inventera lequel : de cette façon les enfants la mangeront plus volontiers que si on l’affuble du nom de soupe aux poireaux pommes de terre. Il faut du temps, des années, pour retrouver la saveur de cette soupe, imposée aux enfants sous divers prétextes (la soupe fait grandir, rend gentil, etc.). Rien dans la cuisine française ne rejoint la simplicité, la nécessité de la soupe aux poireaux. Elle a dû être inventée dans une contrée occidentale un soir d’hiver, par une femme encore jeune de la bourgeoisie locale qui, ce soir-là, tenait les sauces grasses en horreur – et plus encore sans doute – mais le savait-elle ? Le corps avale cette soupe avec bonheur. Aucune ambiguïté : ce n’est pas la garbure au lard, la soupe pour nourrir ou réchauffer, non, c’est la soupe maigre pour rafraîchir, le corps l’avale à grandes lampées, s’en nettoie, s’en dépure, verdure première, les muscles s’en abreuvent. Dans les maisons son odeur se répand très vite, très fort, vulgaire comme le manger pauvre, le travail des femmes, le coucher des bêtes, le vomi des nouveau-nés. On peut ne vouloir rien faire et puis, faire ça, oui, cette soupe-là : entre ces deux vouloirs, une marge très étroite, toujours la même : suicide. »
Marguerite Duras, « Outside »

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 8462
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 63
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Recettes culinaires et littéraires  - Page 3 Empty Re: Recettes culinaires et littéraires

Message par Cliniou le Dim 22 Avr - 7:57

Étrange cette chute quand même : on débute avec la soupe « verte » et on termine avec l’idée du suicide.
Pauvre soupe alors ...
Cliniou
Cliniou

Messages : 613
Date d'inscription : 06/12/2016
Age : 49

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Recettes culinaires et littéraires  - Page 3 Empty Re: Recettes culinaires et littéraires

Message par Bédoulène le Dim 22 Avr - 14:48

surtout vu le soin apporté à valoriser la soupe

_________________
"Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
Bédoulène
Bédoulène

Messages : 12860
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 74
Localisation : En Provence

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Recettes culinaires et littéraires  - Page 3 Empty Re: Recettes culinaires et littéraires

Message par Tristram le Ven 22 Juin - 12:17

Les recettes sont finalement assez rares en littérature _ sauf chez...
« Le deuxième matin, à l’aube, je regardais la neige tomber quand une grouse a heurté le montant de la fenêtre. Je suis sorti aussitôt et j’ai vu, dans un arbre, le grand-duc qui avait effrayé la grouse. Elle avait la nuque brisée. J’ai examiné un moment cet oiseau merveilleux et j’ai trouvé des feuilles de tremble et quelques baies séchées de pyrole dans son gésier. L’oiseau semblait très chaud, mais il était mort. J’ai épluché, cuit et écrasé quelques pommes de terre. La malchance de cette grouse faisait mon bonheur. Je l’ai plumée, vidée, coupée en deux, enduite de beurre et de poivre, puis rôtie au four dans un faitout, sur un lit de purée. Il faut un petit moment pour s’habituer au four d’un poêle à bois, mais j’en avais déjà utilisé un l’hiver précédent. Je dois dire que ce fut un plat de roi. »
Jim Harrison, « L’homme aux deux cents grammes », II

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 8462
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 63
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Recettes culinaires et littéraires  - Page 3 Empty Re: Recettes culinaires et littéraires

Message par Tristram le Dim 26 Aoû - 22:34

Pour ceux qui ont faim :
Plumez Palafox pendant qu’il est encore tiède, ainsi commence la lettre de la générale, sans ambages. Coupez nageoires et queue. Couchez-le ensuite sur le dos et incisez le dessous du croupion. Enlevez la vessie natatoire, les intestins et autres viscères en prenant garde de ne pas crever la poche à fiel. Retournez-le sur le ventre, tranchez le cou, échaudez les pattes pour retirer la peau. Puis désossez, parez, farcissez de pain aillé, arrosez de saindoux, et braisez. Laissez un peu roussir. Puis faites revenir rapidement dans la casserole avec 50 g de beurre et un oignon haché fin. Recueillez dans un bol la crème de laitance. Lorsque Palafox aura perdu sa coloration rouge, salez, saupoudrez de farine. Mouillez de vin blanc et de bouillon, autant de cidre, relevez avec thym, raifort, épices, poivre moulu et une pointe de cayenne. Comptez une heure trente de cuisson (remuez régulièrement de droite à gauche). Ajoutez alors des olives dénoyautées, des cornichons en rondelles, une cuillerée de moutarde et douze petits champignons coupés en quartiers. Remettez la casserole en plein feu dix minutes environ. Dégraissez, liez avec fécule délayée à froid. Démoulez, nappez avec le fond de cuisson et la crème de laitance, parsemez du persil, garnissez de demi-œufs durs et envoyez à table avec une purée de tomates ou des pommes de terre à l’eau (servez à part une sauce ravigote). Autre suggestion, plongez Palafox vivant dans une marmite d’eau bouillante. Ajoutez échalotes, bouquet garni, écorce de citron, piments doux, safran, cerfeuil et un doigt de madère. Brassez au fouet. Recouvrez. Laissez cuire à feu vif deux bonnes heures. Puis découpez Palafox en très gros dés (ôtez avec soin tous les petits os), épaississez le jus, faites mariner. Quand les morceaux seront bien dorés, assaisonnez avec poivrons, pelure de truffe, estragon et noix de muscade râpée (facultativement cannelle et clous de girofle). Couvrez le tout de lard taillé en bardes minces. Accompagnez d’un plat de riz à la Créole. Ou encore... Madame Fontechevade détaille de la sorte une douzaine de recettes. A la poêle, à la broche, au four, à l’étouffée, au court-bouillon, sur la braise ou sous la cendre, à l’en croire Palafox serait également succulent grillé, pané, haché, succulent cru ou faisandé. Elle nous recommande enfin, dans l’hypothèse où nous préférerions le manger plus tard, de saler puis de fumer l’animal, sait-on jamais avec cette guerre, vous serez peut-être bien contents d’avoir pensé à stocker des victuailles. Commencez par imprégner la viande d’un mélange de vinaigre épicé (200 g) et de baies de genièvre pilées (20 g), enfouissez-la ensuite dans un baquet de saumure (avec 15 g de salpêtre par kilo de sel), vaquez à tout autre chose pendant les trois semaines qui suivent, puis retirez-la, égouttez-la, suspendez-la dans votre cheminée et brûlez au-dessous du hêtre ou du laurier, patientez à nouveau quelques jours, allez-y, décrochez-la, frottez-la de cendre et cousez-la dans un sac de toile épaisse, mes chers amis, portez-vous bien, soyez prudents, couvrez-vous en sortant du bain.
Eric Chevillard, Palafox

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 8462
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 63
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Recettes culinaires et littéraires  - Page 3 Empty Re: Recettes culinaires et littéraires

Message par Louvaluna le Lun 27 Aoû - 12:05

Recettes culinaires et littéraires  - Page 3 2126147062
Louvaluna
Louvaluna

Messages : 1006
Date d'inscription : 19/03/2017

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Recettes culinaires et littéraires  - Page 3 Empty Re: Recettes culinaires et littéraires

Message par Bédoulène le Lun 27 Aoû - 13:33

bien détaillée !

_________________
"Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
Bédoulène
Bédoulène

Messages : 12860
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 74
Localisation : En Provence

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Recettes culinaires et littéraires  - Page 3 Empty Re: Recettes culinaires et littéraires

Message par Tristram le Sam 13 Oct - 20:54

Et un en-cas pour qui surveille son poids...
« …] un poulet grillé selon une recette de sa mère. Il faut faire revenir le poulet dans de la graisse de lard fait maison, et certes pas celle qu’on achète en magasin. On laisse mariner le poulet toute une nuit dans du babeurre avec une bonne dose de tabasco, on l’enduit de farine, puis on le grille. »
Jim Harrison, Une odyssée américaine

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 8462
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 63
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Recettes culinaires et littéraires  - Page 3 Empty Re: Recettes culinaires et littéraires

Message par Tristram le Ven 19 Oct - 20:44

L'universel pot-pourri, ici aux Antilles ;
« Dans l’art de la survie, il faut nommer la soupe. Comme Man Ninotte et la Baronne tuaient un coq ou deux poules chaque dimanche, les têtes, les ailes, les pattes, les abats se retrouvaient dans une soupe permanente. Elle mijotait d’une manière éternelle, se renouvelait de semaine en semaine, devenait très épaisse car Man Ninotte y ajoutait des opportunités en légumes, des restes de riz ou de pâtes tombés de repas précédents. Elle pouvait y adjoindre des débris de n’importe quelle carcasse, des os de jambon, quelques raclures de graisse ou de viande de pied-bœuf. La soupe nous était servie chaude avec du pain rassis. »
Patrick Chamoiseau, La matière de l’absence, Éjectats, Légendaire de la mémoire

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 8462
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 63
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Recettes culinaires et littéraires  - Page 3 Empty Re: Recettes culinaires et littéraires

Message par Chamaco le Ven 19 Oct - 21:27

@Tristram a écrit:L'universel pot-pourri, ici aux Antilles ;


A Cuba ce peut être un ajiaco ou une caldoza..c'est la soupe des pauvres qui devient un repas de fête comme dans "coupable vous êtes" de Lorenzo Lunar... Very Happy
Chamaco
Chamaco

Messages : 3263
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 73
Localisation : entre ombre et soleil

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Recettes culinaires et littéraires  - Page 3 Empty Re: Recettes culinaires et littéraires

Message par Tristram le Ven 19 Oct - 21:46

Oui, ajiaco criollo, appelé sancocho ailleurs dans les Caraïbes _ l'olla-podrida espagnole, l'oille de Madame de Sévigné, le pot-au-feu, le ragoût quoi...
« Une olla podrida, c'est une immense marmite placée sur le feu, que jamais on n'en retire, et dans laquelle on jette successivement toutes les viandes et particulièrement les viandes gélatineuses qui entrent dans la maison. Ainsi les pieds de veau, les pieds de mouton, les pieds de cochon, les museaux et les oreilles de cochon, tout cela fait partie de l'olla podrida. Cela distille, comme on le comprend bien, un jus fort épais, fort savoureux, que j'eusse trouvé excellent sans l'adjonction de l'éternel gras-double qui lui donne un goût de tripe qui m'était insupportable. »
Alexandre Dumas, Cuisine espagnole in Le grand livre de cuisine

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 8462
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 63
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Recettes culinaires et littéraires  - Page 3 Empty Re: Recettes culinaires et littéraires

Message par Tristram le Ven 23 Nov - 21:19

Bon appétit !
« Et il y avait là de quoi se remplir l’estomac ! Il y avait de la viande de renne séchée, de la viande de phoque dans de nombreuses préparations, fraîche, pourrie, bouillie ou séchée. Il y avait des petits poissons que l’on nomme capelans, des guillemots bouillis, du saumon, des mergules confits, des myrtilles marinées dans de l’huile de poisson et le contenu d’un estomac de renne.
Il y avait du mattaq de narval et de baleine blanche, et on servit de délicieuses côtes de bœuf musqué grillées ainsi que de la viande d’ours congelée. »
Jørn Riel, Le garçon qui voulait devenir un Être Humain, Livre 3 ‒ …et Sølvi
Renseignements pris, le mattaq est de l'épaisse peau crue de béluga ou de narval :
http://projet-arctique.over-blog.com/article-ce-que-mangent-les-groenlandais-112306305.html

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 8462
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 63
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Recettes culinaires et littéraires  - Page 3 Empty Re: Recettes culinaires et littéraires

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Page 3 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

 Des Choses à lire :: Discussions autour des livres :: Nos lectures

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum