Peter Bichsel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Peter Bichsel

Message par animal le Lun 1 Mai - 21:32

Peter Bichsel
né en 1935




Peter Bichsel est né le 24 mars 1935 à Lucerne d'un père artisan. Il grandit à Olten, suit l'Ecole normale de Soleure et commence à travailler comme instituteur en 1955. En 1956 il se marie. Il aura deux enfants. Il commence à publier des textes dans des revues littéraires à partir de 1955. En 1964, il se fait connaître au-delà des frontières par son premier livre, publié par Otto F. Walter : Eigentlich möchte Frau Blum den Milchmann kennenlernen / Le Laitier . En 1965, il reçoit le prestigieux Prix de la "Gruppe 47" à Berlin. Il continue d'enseigner à l'école primaire jusqu'en 1968. Dès lors il se consacre entièrement à l'écriture et commence notamment à écrire des chroniques, d'abord pour la Weltwoche, puis pour le Tages-Anzeiger et enfin pour la Schweizer Illustrierte. De 1974 jusqu'en 1981 il est conseiller personnel du Conseiller fédéral socialiste Willy Ritschard. Entre 1972 et 1996 il est à plusieurs reprises "writer in residence" dans des villes américaines et allemandes et tient des conférences et séminaires dans plusieurs universités de ces deux pays. Il reçoit de nombreux prix, notamment le "Johann-Peter-Hebel-Preis des Landes Baden-Württemberg" en 1986, le "Gottfried-Keller-Preis" en 1999 et le Prix Charles Veillon en 2000. Il vit depuis 1968 à Bellach, près de Soleure.

Bibliographie en français :

- Les Saisons. Roman, Paris, Gallimard, 1970 ; trad. par Mathilde Camhi
- La Suisse du Suisse / Lausanne : La Cité éd., 1970 ; trad. de Jean-Jacques Langendorf
- Histoires anachroniques, Lausanne, Ed. de l'Aire, 1981 ; trad. par Gabrielle Faure
- Histoires enfantines.Récits, Paris, Gallimard, (1971) 1987 ; trad. par Claude Maillard et Marc Schweyer
- Le laitier. Nouvelles, Paris, Gallimard, (1967) 1992 ; trad. par Robert Rovini
- A la ville de Paris. Histoires, Lausanne, Ed. d'En Bas, 1996 ; trad. par Ursula Gaillard et Gilbert Musy
- Chérubin Hammer et chérubin Hammer, trad. de l'allemand par J.-P. Mathieu, Editions Demoures, 2001
- Mes voyages chez Cordes : une histoire transibérienne ; avec des images de Hannes Binder ; trad. de l'allemand par Marion Graf, Lobby suisse du livre, 2007.


source biographie et bibliographie : culturactif.ch

_________________
Keep on keeping on...
avatar
animal
Admin

Messages : 3835
Date d'inscription : 27/11/2016
Age : 36
Localisation : Tours

Voir le profil de l'utilisateur http://deschosesalire.forumactif.com
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Peter Bichsel

Message par animal le Lun 1 Mai - 21:35



Chérubin Hammer et Chérubin Hammer

Non, cette histoire n’est pas celle de Chérubin Hammer. Chérubin Hammer, c’était quelqu’un d’autre, mais quelqu’un d’assez digne pour laisser le héros discret de cette histoire disposer de son nom.
Il l’en aurait remercié, cela l’aurait irrité. Lequel ? Les deux ! Telle est bien, je l’avoue, mon intention. Ils n’étaient ni l’un ni l’autre faciles à vivre, et ils étaient convaincus d’être uniques. Mais non, encore une fois : non – cette histoire n’est pas celle de Chérubin Hammer.
heros-limite.com

Une recommandation amusée me met le livre entre les mains, quelques lignes et je repars avec. Et je ne suis pas déçu par cette petite lecture vivifiante. Récit de deux non histoires dont une en notes de bas de page soigneusement raccordée en échos à la première. Deux caractères opposés, deux mytho-biographies qui s'amenuisent alors que l'auteur ne démord pas. Il ne démérite pas non plus avec une écriture très égale (et quelques tournures étranges ?) et surtout un jeu sur le fil pour ne pas tomber dans l'excès. On reste entre l'ironie et la peur du vide de ces histoires personnelles (Chérubin Hammer emmène chaque jour une pierre dans la montagne, Chérubin Hammer agite quelques billets et commande un taxi pour le bout de la rue) mais petit à petit et devant la simplicité qui se dégage de la présence des autres personnages, les femmes de Chérubin Hammer et Chérubin Hammer les sentiments évoluent. La critique est à la fois piquante et douce, on sourit sans méchanceté et avec une pointe de tristesse.

Un peu plus étrange la fin n'est pas moins homogène et conclut à merveille ce drôle de conte moderne pas tout à fait désabusé, on ne peut pas s'en détacher et on lui trouve mille facettes, une beauté atypique. Avec un style pareil on pourrait tout lire ou n'importe quoi... Ce doit être que l'histoire est assez bonne.

(récup pour cette lecture que j'avais adorée).

_________________
Keep on keeping on...
avatar
animal
Admin

Messages : 3835
Date d'inscription : 27/11/2016
Age : 36
Localisation : Tours

Voir le profil de l'utilisateur http://deschosesalire.forumactif.com
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

 Des Choses à lire :: Lectures par auteurs :: Écrivains européens de langue allemande

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum