Mireille Calmel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Mireille Calmel

Message par chrysta le Mer 3 Mai - 7:38

Mireille Calmel
Née à Martigues le 8 décembre 1964


Mireille Calmel est née en 1964 sous le nom de Mireille Claire Rouchon à Martigues. Sa mère, divorça de son époux Louis Rouchon lorsque Mireille avait 3 mois et se remaria peu de temps après avec Emile Calmel.

Son père biologique s’écarta de son enfance, Il ne donna signe de vie que lorsque Mireille atteignit ses 18 ans, lorsqu’il lut un article dans un journal local vantant ses talents d’écrivain. Son père, lui manifestant très peu d’intérêt dans les années qui suivirent, l’auteure le considéra plus comme un géniteur faisant plus partie de sa genèse que de sa vie. Monsieur Calmel, légalement son beau-père, devint donc, dès le plus jeune âge deFrMireille, "son seul et unique papa".

Son grand-père, Jean Calmel, contribua lui aussi avec tendresse à son apprentissage. Il s’éteindra d’un cancer en 1981, au moment où Mireille obtiendra son premier contrat d’édition, dans une maison à compte d’auteur, pour publier "Angéline". Son grand-père lui demandera alors de le signer du nom de Calmel, car il la considère comme sa petite-fille et en est très fier.Le nom de Calmel devient donc son nom d’auteure et son héritage.

A l'âge de huit ans, elle tombe gravement malade. Elle profite de ses moments à l'hôpital pour écrire des chansons, des pièces de théâtre et chante dans les bals. C’est durant cette période qu’elle écrivit "Angéline", elle avait alors 15 ans.

Vers 1989, elle écrivit diverses pièces de théâtre pour les enfants. Malheureusement, son travail ne sera pas reconnu au sein du théâtre, cela ira même jusqu’au placardage d’affiches sans mentionner son nom. Mireille décida alors d’accepter la proposition du Maire de Saint Martin et fonda sa propre association de théâtre :"Les Tréteaux de l’Enfance", qui accueillit des enfants de 6 à 18 ans.

En 1995, elle commence la rédaction de son roman "Le Lit d'Aliénor", en vivant grâce au RMI. Cinq ans plus tard, elle envoie son manuscrit aux Editions XO: Bernard Fixot est conquis. Le livre est vendu à plus d'un million d'exemplaires et traduit dans dix pays.

Sa carrière d'écrivain est désormais lancée: en 2003 paraît avec le même succès "Le Bal des louves" (Éditions XO) puis, en 2005, "Lady Pirate" (Éditions XO).

Elle vit aujourd'hui en Aquitaine avec son mari et ses deux enfants.

Le prix Coeur de France 2015 a été attribué à Mireille Calmel lors du salon du livre de Limoges, en avril 2015 pour le roman "La Marquise de Sade: chroniques libertines".


Bibliographie :

Le Lit d'Aliénor, 2001
Les tréteaux de l'enfance, 2003
Le Bal des louves, 2003
la chambre maudite
la vengeance d'Isabeau
Lady Pirate, 2005
les valets du roi
la parade des ombres
La Rivière des âmes, 2007
Le Chant des sorcières, 2008-2009: 3 tomes
La Reine de lumière, 2009-2010
       - Elora
       - Terra Incognita
Aliénor, le règne des Lions, 2011
Aliénor, l'alliance brisée, 2012
Richard Cœur de Lion, l'ombre de Saladin, 2013
Richard Cœur de Lion, Les Chevaliers du Graal, 2014
Aliénor, un dernier baiser avant le silence, 2015
La marquise; XO Éditions, 2014;(roman libertin sur la marquise de Sade).
avatar
chrysta

Messages : 321
Date d'inscription : 15/01/2017
Age : 45
Localisation : Var

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Mireille Calmel

Message par chrysta le Mer 3 Mai - 7:39



Le lit d'Aliénor

Aliénor d'Aquitaine.
Une belle jeune fille au caractère fougueux, encore à marier. Sa dot : le duché d'Aquitaine, des terres débordant de richesses. D'ailleurs, en 1137, il fait bon vivre dans le château d'Aliénor à Bordeaux, luxueusement décoré et résonnant des chants des troubadours, alors que le Louvre de ce pauvre roi de France est sinistre, sale et silencieux. Au côté d'Aliénor, depuis quelques jours, une charmante silhouette se profile, celle de Loanna de Grimwald.

Elle a quinze ans, le même âge qu'Aliénor, mais elle n'est pas tout à fait comme les autres, un peu fée, un peu sorcière. Envoyée par son ancêtre Merlin l'Enchanteur, héritière des secrets druidiques, Loanna a une mission : devenir la confidente d'Aliénor, son ombre, et faire en sorte qu'elle épouse un jour Henri, le futur roi d'Angleterre. Un premier roman éblouissant, où le surnaturel et la sensualité se mêlent à l'Histoire, recréant une Aliénor d'Aquitaine insoupçonnée.



Aliénor d’Aquitaine, née en 1122, a été reine deux fois, d’abord femme de Louis VII à la cour de France, puis de Henri de Plantagenêt à la cour d’Angleterre. Elle enfanta 2 filles avec Louis et 3 rois avec Henri, dont Richard Cœur de Lion.
Ce livre retrace la partie de la vie d’Aliénor aux côtés de Louis VII, soit 15 années nous emmenant dans les méandre du 12ème siècle, de la cour de France, de ses intrigues, alliances, allégeances, mais aussi au-delà puisque nous partons aussi aux côté d’Aliénor dans la croisade dans laquelle elle accompagne Louis, de Constantinople  l’Asie mineure.

Le roman reprend toutes les grandes lignes de cette période qui associa Aliénor à Louis VII, et nous permet de découvrir (ou redécouvrir) ce pan de l’histoire de France autour de personnages qui en ont fait la légende : Aliénor, Louis, l’abbé Suger, le troubadour Jaufré Rugel notamment. Mais ce livre est aussi romancé, et, pour donner vie à l’histoire, peut être en combler les vides, lui donner une touche romanesque, l’auteure introduit le personnage de Loanna de Grimwald, narratrice la plupart du temps, aux côtés d’Aliénor. Elle serait la dernière descendante de la lignée de Merlin et des fées d’Avalon,  à une époque où les anciennes croyances, si elles persistent encore en certaines contrées, ont été délaissées et sont pourchassées au profit d’un Dieu unique. Placée auprès d’Aliénor, elle serait celle qui manipule sa vie pour écrire le destin de l’Angleterre en l’amenant à devenir par la suite reine aux côtés d’Henri plantagenêt.

On découvre au fil des pages une époque dépeinte dans ses rites et croyances, dans son verbe (bien que je doute que les personnages parlent vraiment comment avant). On rencontre Aliénor, reine en avance sur son temps qui soutient troubadours, poète et tout ce qui est arts, jeune fille passionnée, caractérielle et volage ; mais aussi jeune femme qui s’immisce dans la vie politique.On s’attache aussi à Louis, roi qui souhaitait devenir moine propulsé à cette place par la mort de son frère, celui qui aurait du régner. On fait aussi connaissance de Jaufré Rudel, troubadour chantant l’amour courtois et sans espoir, et dont certains de ses textes ont été retrouvés.

Force est de dire que l’on s’attache aux personnages, qu’ils nous émeuvent ou nous agacent. Le style romancé permet une certaine facilité de lecture, même si parfois les amours à la cour prennent trop le pas dans l’histoire et que l’on en oublie un peu la trame historique.

J’en suis sortie avec des doutes sur ce qui fait partie de l’histoire et ce qui a été ajouté et, après avoir épluché quelques articles sur la question, il s’avère que l’histoire est retracée dans nombre de ses dimensions et événements, du coup j’ai comme appris un bout d’histoire en me détendant car, sauf quelques moments plus longuets, j’ai apprécié ce livre de détente qui m’a emmenée bien loin de notre époque, entre monde médiéval, cour de France, et magie merlinienne.


mots-clés : #historique #moyenage
avatar
chrysta

Messages : 321
Date d'inscription : 15/01/2017
Age : 45
Localisation : Var

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Mireille Calmel

Message par Bédoulène le Jeu 4 Mai - 10:08

donc Chrysta tu connais mieux Aliénor après tes deux lectures.

merci pour ton commentaire ; un souvenir de l'Histoire de France qui était loin dans ma mémoire Smile

_________________
"Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
avatar
Bédoulène

Messages : 4748
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 72
Localisation : En Provence

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Mireille Calmel

Message par bix_229 le Jeu 4 Mai - 16:35

Je te conseille aussi (et à tous les autres) Dames du XIIe siècle : Georges Duby.
On y retrouve Alienor, Yseut, Héloise et quelques autres.
On pourra voir qu'elles n'étaient pas aussi soumises à leurs hommes qu'on voudrait nous le faire croire. Et quand leur mari mourrait, elles devenaient dominantes.
Duby est un grand historien, mais aussi un conteur doué qui sait recréer une atmosphère vivante.
Qu'il parle de l'an mil, des guerriers et paysans, de l'art, de la société ou du féodalisme.
On peut ouvrir un fil pour Duby si vous êtes intéressés.
avatar
bix_229

Messages : 3920
Date d'inscription : 06/12/2016
Localisation : Lauragais

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Mireille Calmel

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

 Des Choses à lire :: Lectures par auteurs :: Écrivains européens francophones

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum