Lecture commune psychanalyse

Page 3 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Lecture commune psychanalyse

Message par Bédoulène le Lun 8 Mai - 18:55

oui Tristram j'ai pensé à ce que nous avions dit sur l'autre fil (pas chercher la pelote)

_________________
"Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
avatar
Bédoulène

Messages : 3229
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 72
Localisation : En Provence

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Lecture commune psychanalyse

Message par Tristram le Lun 8 Mai - 19:05

Bédoulène, j'ai retrouvé : c'est sur Ruwen Ogien (en pleine digression, comme d'hab')
avatar
Tristram

Messages : 1441
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 60
Localisation : Guyane

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Lecture commune psychanalyse

Message par Bédoulène le Lun 8 Mai - 19:08

Smile

_________________
"Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
avatar
Bédoulène

Messages : 3229
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 72
Localisation : En Provence

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Lecture commune psychanalyse

Message par Nadine le Lun 8 Mai - 19:23

Je ne trouve plus la page de partage de blogs et diverses ressources web. par défaut je mets donc ici pour si ça vous intéresse le site où j ai trouvé ma derniere commande en ligne, c'est un truc qui permet de reverser un pourçentage à des associations .

RECYCLIVRE

Je remercie pauline, qui à mon boulot m'a informée de son existence.
avatar
Nadine

Messages : 1910
Date d'inscription : 02/12/2016

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Lecture commune psychanalyse

Message par ArenSor le Lun 8 Mai - 19:44

Message supprimé
avatar
ArenSor

Messages : 678
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Din ch'nord

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Lecture commune psychanalyse

Message par chrysta le Sam 13 Mai - 19:54

Je viens de recevoir le livre "Bipolaire, vraiment ? " de D.Leader. Je me plonge dans la lecture dès que j'ai terminé celui en cours.
avatar
chrysta

Messages : 300
Date d'inscription : 15/01/2017
Age : 44
Localisation : Var

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Lecture commune psychanalyse

Message par Nadine le Dim 14 Mai - 19:32

Je devrais recevoir le miens en debut de semaine..
avatar
Nadine

Messages : 1910
Date d'inscription : 02/12/2016

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Lecture commune psychanalyse

Message par bix_229 le Dim 14 Mai - 20:51



" Il y a une souffrance, une jubilation, une solitude et une terreur propres à la folie maniaco-dépressive. Dans les envolées, c'est fantastique. Les idées et les émotions fusent à la vitesse des étoiles filantes. Et puis soudain tout change. La lucidité fait place à une confusion accablante..., on devient irritable, mauvais, craintif, insupportable, totalement égaré dans les plus sombres cavernes de l'esprit. Et cela n'a pas de fin, la folie creusant elle-même sa propre demeure. " Psychiatre de renom, elle-même atteinte par cette maladie particulière qui conduit de l'exaltation à la dépression, Kay Redfield Jamison donne ici un témoignage unique de vérité et de justesse. Elle raconte son parcours, les moments de folie et les éclairs de lucidité, elle révèle sa lutte contre la maladie depuis l'adolescence et en quoi ses troubles ont conditionné toute sa vie, jusqu'à sa carrière elle-même. " Le livre de Kay Redfield Jamison s'est emparé de moi dès les premières pages. Il est unique dans la littérature sur la maniaco-dépression par son courage, son éclat, sa beauté " (Oliver Sacks, auteur de L'Homme qui prenait sa femme pour un chapeau)."

R. Laffont

J' ai lu ce livre avec interet pour son ton de vérité et l' espoir qu' il porte.
Enfin, peut etre...
avatar
bix_229

Messages : 2664
Date d'inscription : 06/12/2016
Localisation : Lauragais

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Lecture commune psychanalyse

Message par chrysta le Dim 14 Mai - 21:10

Merci de cette idée de livre qui pourra éventuellement faire l'objet d'une prochaine lecture. Je ne connais pas l'auteur ni le livre mais il est très bien noté sur les différents sites où je suis allée prendre quelques infos à son propos.

Enfin, pour l'instant, commençons par le premier choisi... ensuite verremos pour la suite Very Happy
avatar
chrysta

Messages : 300
Date d'inscription : 15/01/2017
Age : 44
Localisation : Var

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Lecture commune psychanalyse

Message par Nadine le Lun 15 Mai - 18:17

J ai reçu et commencé Bipolaire, vraiment? j'en suis à la moitié, c 'est facile à lire. Pour l'instant. A suivre.
avatar
Nadine

Messages : 1910
Date d'inscription : 02/12/2016

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Lecture commune psychanalyse

Message par chrysta le Lun 15 Mai - 19:45

Ok ... ben moi je vais le commencer dans la semaine car avant faut que je fasse un compte rendu de celui de Hachet. Avec la reprise du boulot j'ai moins de temps
avatar
chrysta

Messages : 300
Date d'inscription : 15/01/2017
Age : 44
Localisation : Var

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Lecture commune psychanalyse

Message par chrysta le Lun 15 Mai - 21:01

Quoi que finalement je vais attaquer ce soir ...
avatar
chrysta

Messages : 300
Date d'inscription : 15/01/2017
Age : 44
Localisation : Var

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Lecture commune psychanalyse

Message par Nadine le Mer 17 Mai - 20:41

J'ai finis tout à l'heure : des trucs appris et des moment de distraction par manque d'accroches à mes filtres ou attentes. je rends compte de tout ça dans les deux trois jours à venir ?

Sur la fin j ai davantage eue de réponses à mes fils. Je suis assez contente de l'avoir lu en fait , alors qu'au départ je me trouvais un peu déçue. Mais ça me parais intéressant tout de même (faut dire que je le lis subjectivement puisque toute cette lecture est tendue vers mon rapport à une amie bipolaire, et tendue vers le souhait d'élaborer outils de soutien, de comprehension et de respect dans ma relation à elle.
avatar
Nadine

Messages : 1910
Date d'inscription : 02/12/2016

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Lecture commune psychanalyse

Message par chrysta le Mer 17 Mai - 21:15

J'en suis à une cinquantaine de pages pour l'instant car je ne suis plus en congés et j'ai moins de temps. Bon, l'avantage pour le moment c'est qu'il reste assez accessible et se lit vite de ce fait, mais il n'est pas vraiment dans une réflexion psychanalytique fine comme dans "Ce que l'art nous empêche de voir". La comparaison fait que je suis un peu déçue pour l'instant, bien que cet ouvrage ne me semble pas adressée à un même public ni poursuivre les mêmes objectifs.

Après, ce qu'il avance dans ces premières pages lues est important à entendre je pense sur l'évolution de la perception de la maladie qui, autrefois se nommait Psychose Maniaco Dépressive, et a évolué vers une nouvelles nomination qui porte en elle une autre perception de la personne, et notamment par rapport au seul mot de "troubles" qui vient dégager un aspect péjoratif.
Je trouve aussi important qu'il fasse les liens entre l'industrie pharmaceutique et l'essor de certains pathologies à la mode, car là aussi, cela occulte la souffrance subjective au seul profit du labo.

Bref ... je poursuis ma lecture dés maintenant et mettrai sûrement quelques petis mots en cours.
avatar
chrysta

Messages : 300
Date d'inscription : 15/01/2017
Age : 44
Localisation : Var

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Lecture commune psychanalyse

Message par Nadine le Mer 17 Mai - 21:38

Oui à ce stade j'avais le même ressenti. Pour toi qui es très familière de ces troubles je suppose, dans ta profession, tu ne trouveras guere plus, peut être, que ce rappel argumenté, qu'il ne s'agit pas de s'en tenir à la nomination du trouble mais qu'une porte est toujours à explorer sur les modalités qui le font advenir et se moduler, hors médicaments ou en parallele à leur prise.
La part psy du discours m'a semblée tres vulgarisatrice et un peu bateau. Mais par le fait utile pour quelqu'un comme moi qui veut comprendre sur piece si j'ose dire.
(Tu as une capacité à formuler synthétiquement et pertinemment qui est precieuse, je m'en rends compte d'autant plus en ayant lu le même livre que toi . Tu es tres precise, tes mots sont rarement gratuits, c'est appréciable .)
avatar
Nadine

Messages : 1910
Date d'inscription : 02/12/2016

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Lecture commune psychanalyse

Message par églantine le Mer 17 Mai - 22:05

Bon je l'ai lu aussi .Comme Nadine pas objective . Donc non dégagée , cela complique un peu les choses .
Un ouvrage d'apparente vulgarisation .
Ecrit avec un langage d'une étonnante simplicité .
Mais voilà que je m'attendais à trouver une synthèse (le texte est vraiment court ) de ce qu'est la bipolarité , cette maladie dont on parle tant . ( il y a 50 ans  c'était la dépression  ) , avec des exemples types représentatifs des étiquettes bipolaires 1 ,2 , 3 et les thérapies actuelles proposées ainsi que les traitements médicamenteux .
Tel n'est pas du tout le propos de Darian Leader qui semble réfuter les petites étiquettes évoquées ci-dessus , insistant aussi,  un peu trop lourdement à mon goût , sur la main mise de l'industrie pharmaceutique sur cette maladie "en vogue" .(même si ce n'est pas faux )
En fait c'est uniquement vu sous le prisme psychanalytique que l'auteur aborde la maladie : un regard donc complètement différent de celui auquel nous sommes habitués aujourd'hui . Selon lui , la bipolarité serait à appréhender comme un moyen de survie psychique suite à une fracture/blessure individuelle/familiale inconsciente .
La maniaco-dépression est cet effort pour séparer ,pour maintenir une différenciation élémentaire au lieu d'un noeud de contradiction, toujours plus douloureux et plus déroutant .Tel est peut-être le véritable sens de la bipolarité ; non pas l'alternance des humeurs , que l'essentiel de la psychiatrie contemporaine est si prompte à transformer en pathalogie à traiter , mais la recherche d'une bipolarité primaire , d'une scission de base , qui soit une point de repère .
Toujours selon l'auteur une constante serait le sentiment de dette et de culpabilité inscrite dans une lignée familiale !
La culpabilité qui n'a pu être ni apaisée ni inscrite pour une génération viendra ensuite hanter la suivante , exactement comme on transmet une dette. Sauf que cette dette ne sera pas réglée .Elle ne se cristallisera ni en paranoia ("C'est l'autre qui est responsable ") ni en mélancolie("Je suis responsable") mais va plutôt balancer entre les hauts et les bas du sujet maniaco-dépressif .Car si le sentiment de culpabilité le quitte dans la manie , il revient dans la phase maniaque
.

Une bien curieuse approche , intéressante , à contre courant de l'abord scientifique actuel . Pourquoi pas .
Personnellement j'adhère assez à cette approche des maladies psychiques de manière générale ( ou différences du fonctionnement de l'individu ) sans toutefois fermer la porte aux neurosciences , l'idéal donc étant une formation de praticiens médecins psychiatre avant tout ,neurologue avec une formation en psychanalyse .

_________________
Et, de nouveau, elle se sentit seule en présence de sa vieille antagoniste, la vie.
La promenade au phare . Virginia Woolf .
avatar
églantine

Messages : 1614
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 51
Localisation : Savoie

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Lecture commune psychanalyse

Message par chrysta le Jeu 18 Mai - 7:18

@Nadine a écrit:Oui à ce stade j'avais le même ressenti. Pour toi qui es très familière de ces troubles je suppose, dans ta profession, tu ne trouveras guere plus, peut être, que ce rappel argumenté, qu'il ne s'agit pas de s'en tenir à la nomination du trouble mais qu'une porte est toujours à explorer sur les modalités qui le font advenir et se moduler, hors médicaments ou en parallele à leur prise.
La part psy du discours m'a semblée tres vulgarisatrice et un peu bateau. Mais par le fait utile pour quelqu'un comme moi qui veut comprendre sur piece si j'ose dire.
(Tu as une capacité à formuler synthétiquement et pertinemment qui est precieuse, je m'en rends compte d'autant plus en ayant lu le même livre que toi . Tu es tres precise, tes mots sont rarement gratuits, c'est appréciable .)

Alors, je ne sais pas ce que je trouverai. Je viens de commencer la description des troubles et, il est vrai que cela peut permettre dans sa manière de les présenter de les faire imaginer car il emploi des images assez parlantes et claires.
Après, il est évident que s'en tenir à nommer un trouble serait limité et piégeux, car c'est une souffrance que la maniaco-dépression et non une forme d'identité. On souffre de cela mais on ne l'est pas. Mais je pense ne pas avoir encore suffisamment avancé dans l'ouvrage pour cerner la pensée de l'auteur.
Il est vrai que c'est très vulgarisateur, mais peut être à dessein.
Merci de ton petit message, si ma formulation est entendable alors c'est déjà ca
avatar
chrysta

Messages : 300
Date d'inscription : 15/01/2017
Age : 44
Localisation : Var

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Lecture commune psychanalyse

Message par chrysta le Jeu 18 Mai - 7:32

@églantine a écrit:Bon je l'ai lu aussi .Comme Nadine pas objective . Donc non dégagée , cela complique un peu les choses .
Un ouvrage d'apparente vulgarisation .
Ecrit avec un langage d'une étonnante simplicité .
Mais voilà que je m'attendais à trouver une synthèse (le texte est vraiment court ) de ce qu'est la bipolarité , cette maladie dont on parle tant . ( il y a 50 ans  c'était la dépression  ) , avec des exemples types représentatifs des étiquettes bipolaires 1 ,2 , 3 et les thérapies actuelles proposées ainsi que les traitements médicamenteux .
Tel n'est pas du tout le propos de Darian Leader qui semble réfuter les petites étiquettes évoquées ci-dessus , insistant aussi,  un peu trop lourdement à mon goût , sur la main mise de l'industrie pharmaceutique sur cette maladie "en vogue" .(même si ce n'est pas faux )
En fait c'est uniquement vu sous le prisme psychanalytique que l'auteur aborde la maladie : un regard donc complètement différent de celui auquel nous sommes habitués aujourd'hui . Selon lui , la bipolarité serait à appréhender comme un moyen de survie psychique suite à une fracture/blessure individuelle/familiale inconsciente .
La maniaco-dépression est cet effort pour séparer ,pour maintenir une différenciation élémentaire au lieu d'un noeud de contradiction, toujours plus douloureux et plus déroutant .Tel est peut-être le véritable sens de la bipolarité ; non pas l'alternance des humeurs , que l'essentiel de la psychiatrie contemporaine est si prompte à transformer en pathalogie à traiter , mais la recherche d'une bipolarité primaire , d'une scission de base , qui soit une point de repère .
Toujours selon l'auteur une constante serait le sentiment de dette et de culpabilité inscrite dans une lignée familiale !
La culpabilité qui n'a pu être ni apaisée ni inscrite pour une génération viendra ensuite hanter la suivante , exactement comme on transmet une dette. Sauf que cette dette ne sera pas réglée .Elle ne se cristallisera ni en paranoia ("C'est l'autre qui est responsable ") ni en mélancolie("Je suis responsable") mais va plutôt balancer entre les hauts et les bas du sujet maniaco-dépressif .Car si le sentiment de culpabilité le quitte dans la manie , il revient dans la phase maniaque
.

Une bien curieuse approche , intéressante , à contre courant de l'abord scientifique actuel . Pourquoi pas .
Personnellement j'adhère assez à cette approche des maladies psychiques de manière générale ( ou différences du fonctionnement de l'individu ) sans toutefois fermer la porte aux neurosciences , l'idéal donc étant une formation de praticiens médecins psychiatre avant tout ,neurologue avec une formation en psychanalyse .

Oui, il est très vulgarisateur ( ce à quoi je ne m'attendais pas vu ma précédente lecture de cet auteur qui était autrement plus orientée lacanienne tout en restant compréhensible). Après, je ne m'attendais pas à un descriptif de type DSM de cette pathologie, cela aurait été malvenu de la part d'un psychanalyste, puisque dans cette orientation il n'y a pas d'adhésion au DSM dans le sels que cet ouvrage diversifie trop les choses et les nomme "trouble", quelque chose qui est du côté d'une forme de normalisation plutôt que d'une tentative d'entendre une souffrance particulière à une personne en particulier. (J'y reviendrai sûrement dans la suite du commentaire du livre car l'auteur ne prône pas le DSM)

Réfuter les étiquettes, c'est je pense réfuter une explicitation simpliste de ce qu'il se passe. Les étiquettes sont essentiellement liées à un ensemble de signes, classifie un comportement, des attitudes, des angoisses (c'est une sémiologie) mais elle ne prend pas en compte ce qui est du côté de la psychopathologie, soit du côté de comment la personne fonctionne psychiquement. Et c'est pour moi le plus important que de comprendre pour essayer de travailler avec une personne sur ses souffrances et essayer de l'accompagner dans un être mieux qui n'est pas équivalent à être dans une norme sociale.
Les traitements aident mais ne font pas tout, c'est comme coller un pansement sur une plaie, on ne la voie plus mais elle est toujours là et risque de s'infectezr, et l'infection de se propager.

Er-bref ... je m'égare Very Happy

Pour le reste de sa pensée que tu cites, j'en parlerai quand je l'aurai lue.
Le fait est que, sans parler de maniaco-dépression (que je préfère au trouble bipolaire), la seconde idée que tu abordes est à penser plus généralement à mon sens, c'est un peu la thèse de Tisseron et d'autres sur l'aspect transgénarationnel qui parle d'une clinique de la crypte, ou du fantôme. C'est un point que je trouve très riche et que je retrouve et utilise selon les situations.

Mais bon... suis très en retard sur vous, je pense au plus tard ce week end avoir terminé le livre mais là c'est boulot boulot et travail pour le boulot. Donc manque de temps
avatar
chrysta

Messages : 300
Date d'inscription : 15/01/2017
Age : 44
Localisation : Var

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Lecture commune psychanalyse

Message par Nadine le Jeu 18 Mai - 17:11

c est quoi déjà DSM ?
avatar
Nadine

Messages : 1910
Date d'inscription : 02/12/2016

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Lecture commune psychanalyse

Message par bix_229 le Jeu 18 Mai - 17:38

Le DSM est un manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux.

Considéré à tort comme une bible pour les psy, ce manuel fait polémique.

www.scienceshumaines.com/dsm-v-troubles-dans-la-psychiatrie_fr_30957.html


Dernière édition par bix_229 le Jeu 18 Mai - 17:44, édité 1 fois
avatar
bix_229

Messages : 2664
Date d'inscription : 06/12/2016
Localisation : Lauragais

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Lecture commune psychanalyse

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Page 3 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

 Des Choses à lire :: Discussions autour des livres :: Nos Lectures Communes

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum