Chamaco_VilaMatas

On sait que l’un des aspects les plus séduisants de la littérature est sa possibilité d’être une sorte de miroir qui avance ; un miroir qui, comme certaines horloges peut avancer.

Enrique Vila-Matas, Perdre des théories

Forum littérature et arts. Pour partager ses émotions littéraires, coups de cœurs en romans, poésie, essais mais aussi cinéma, peinture, musique, ...


    Pascal Hachet

    Partagez
    avatar
    chrysta

    Messages : 269
    Date d'inscription : 15/01/2017
    Age : 44
    Localisation : Var

    Pascal Hachet

    Message par chrysta le Dim 14 Mai - 16:22

    Pascal HACHET
    Né en 1962


    Pascal Hachet est titulaire d’un Diplôme d’Etudes Supérieures Spécialisées (DESS) en Psychologie de l’Université Paris 7 (1989), d’un Doctorat en Psychanalyse de l’Université Paris 7 (1994), thèse : « Les psychanalystes et Goethe », du diplôme de l’Ecole d’Anthropologie de Paris (1990), mémoire de fin d’études : « Les structures de l’imaginaire chez les Germains et les Celtes ».

    Il est psychologue clinicien depuis 19 ans dans l’association Service d'Aide aux Toxicomanes-Picardie (SATO-P). Il travaille dans un Centre de Soins Spécialisés aux Toxicomanes (à Compiègne) et dans un Point Accueil Ecoute Jeunes et parents (à Creil).

    Il a une double expérience de la prise en charge institutionnelle des usagers de drogues, sur le versant du soin et sur le versant de la prévention (ainsi que, par extension, de la prise en charge des adolescents et de leurs parents).


    Bibliographie :

    Dinosaures sur le divan, psychanalyse de Jurassic Park, 1998
    Les psychanalystes et Goethe, 2000
    Psychanalyse de Rahan, Le fantôme psychique d'un héros de BD, 2000
    Cryptes et fantômes en psychanalyse, Essais autour de l'œuvre de Nicolas Abraham et Maria Torok, 2000
    Ces ados qui jouent les kamikazes, 2001
    Psychologue dans un service d'aide aux toxicomanes, 2002
    Psychanalyse d'un chox esthétique, La villa Palagonia et ses visiteurs, 2002
    Du trauma à la créativité, 2004
    Peut-on encore communiquer avec ses ados ? 2004
    L'homme aux morts, un analysant porteur de fantômes en lignées paternelle et maternelle, 2005
    Adolescents et parents en crise, 2005
    Histoires de fumeurs de joints : Un psy à l'écoute des jeunes, 2005
    Un livre blanc pour la psychanalyse, 2007
    Les toxicomanes et leurs secrets, 2007
    Promenades psychanalytiques, 2008
    Le mensonge indispensable, du trauma social au mythe, 2009
    Rahan chez le psychanalyste (Edition revue et augmentée de La psychanalyse de Rahan), 2014
    Les toxicomanes sur le divan, 2013
    Ces ados qui fument des joints, 2014
    La terreur en héritage, L'attaque de panique sur le divan, 2016
    avatar
    chrysta

    Messages : 269
    Date d'inscription : 15/01/2017
    Age : 44
    Localisation : Var

    Re: Pascal Hachet

    Message par chrysta le Mer 17 Mai - 17:49



    Les mythes, mensonges peut-être, mais mensonges indispensables ! Cette étude est destinée à montrer que si le mythe comporte un contenu qui peut faire l'objet d'interprétations, d'une part ce contenu n'est pas toujours sexuel, d'autre part le mythe est avant tout porteur d'une fonction pour une communauté humaine : une fonction de symbolisation. Avec des succès divers, le mythe aide les individus à assimiler les expériences difficiles et participe à la genèse et à l'équilibre des liens sociaux.



    Selon l’auteur, à partir de Périclès, les mythes ne furent plus pris de manière littérale et on a tenté d’en trouver des significations, les réduisant à des énigmes à résoudre. La psychanalyse n’a, pour la plupart des auteurs, pas dérogé à cette investigation. Or, ne concevoir le mythe que de cette manière, et le penser comme issu uniquement de logiques désirantes organisées par le complexe d’Œdipe et ses vicissitudes revient à occulter la part d’expérience sociales dont il relève. L’auteur va reprendre et critiquer le positionnement de Freud à ce propos, dont il relève comment celui-ci a eu à faire avec sa propre histoire et ses propres dénis pour ne penser le mythe que dans un sens. Il évoque aussi la perception de quelques autres analystes ayant traité des mythes.

    Pour Hachet, il y a 4 temps de l’investigation psychanalytique du mythe
    - Premier temps : le mythe figure le complexe d’Œdipe et ses aléas.
    - Second temps : il figure d’autres formes de vie psychique, dont le principe de plaisir et
    de réalité et le réel traumatique
    - Troisième temps : il sert à élaborer les conflits endopsychiques, notamment liés au
    aléas du complexe oedipien
    - Quatrième temps : il aide à élaborer les expériences vécues

    L’étude ne se limite plus à la « symbolique » des contenus, mais prend en compte leur « ossature opératoire ». Outre la dimension figurative, qu’il ne s’agit pas d’abolir mais dont il est nécessaire de minimiser l’importance, les recherches intègrent désormais la fonction symbolisante du mythe.

    Pour Hachet, certes le mythes est un mensonge, mais il est nécessaire, il ment par nécessité. Il est un « mensonge indispensable grâce auquel les membres d’une communauté font de façon progressive face aux expériences éprouvantes qu’ils ont partagées. » En effet, les expériences que nous vivons (individuellement, familialement et collectivement) ne sont pas assimilables immédiatement, il faut un temps variable pour se les approprier. Lorsqu’une expérience vécue difficilement survient, un mythe va apparaître dans le temps entre la non acceptation de ce qui s’est passé et son introjection. Il disparaît lorsque la réalité de l’expérience est admise. Pendant ce temps il se crée un clivage du Moi plus ou moins durable, donc une part du Moi conserve l’expérience qui va être méconnue de l’autre partie et déniée. Si, même avec du temps, l’acceptation ne peut se faire, le mythe se fige dans le récit qui en est fait et les rites associés. Cela peut aller jusqu’à l’obscurantisme.

    Hachet va distinguer au fil de soin livre une évolution des mythes : naissants, à maturité, sur le déclin.

    Il va aussi présenter différents types de mythes : cosmogoniques, eschatologiques, de l’au-delà, mythes liés à des expériences extraordinaires (catastrophes naturelles, acculturations et colonisations, massacres, guerres, mutations sociales, système d’éducation pathogène, événements anciens)

    Il va décliner les facteurs favorisants ou inhibants et évoquer l’articulation entre mythes familiaux, collectifs et individuels.

    Il évoquera vers la fin plusieurs mythes, certains anciens, d’autre modernes.

    A différents lieux de cet écrit il va s’appuyer sur la Shoah, la déportation, la collaboration, les profanations de tombe, … pour exemplifier son récit et son analyse. Ce ne sont pas les seuls types d’exemples cités mais je dirai qu’ils ont la part belle dans ce livre.

    Pour moi, cet ouvrage a été riche par son ouverture de la pensée du mythe d’une manière un peu différente. Cela a permis de percevoir de nouvelles manières de le penser.
    Je reprocherai parfois à l’auteur de rester trop succinct, de ne pas suffisamment développer ses exemples (sauf certains qui ont été bien fouillés). Un livre court avec beaucoup d’informations mais parfois trop exhaustif.
    En tous les cas il est une base à la réflexion supplémentaire, notamment sur l’utilisation thérapeutique possible des mythes, mais aussi sur les mythes qui peuplent le quotidien de tout un chacun (notamment mythes familiaux et individuels)


    avatar
    églantine

    Messages : 1179
    Date d'inscription : 02/12/2016
    Age : 51
    Localisation : On s'en fiche

    Re: Pascal Hachet

    Message par églantine le Mer 17 Mai - 18:50

    Très intéressant comme ouverture ; inhabituelle pour le moins cette approche du mythe .
    Merci Chrysta . Il n'est pas impossible que je le lise un jour .( Mais j'ai des PAL tellement énormes affraid  que ce serait par un petit coup de pouce du destin ! Le trouver sur un présentoir de la médiathèque ou dans un vide-grenier par exemple ! )


    _________________
    Et, de nouveau, elle se sentit seule en présence de sa vieille antagoniste, la vie.
    La promenade au phare . Virginia Woolf .
    avatar
    chrysta

    Messages : 269
    Date d'inscription : 15/01/2017
    Age : 44
    Localisation : Var

    Re: Pascal Hachet

    Message par chrysta le Mer 17 Mai - 20:02

    Pas sur que tu le trouves sur un présentoir ... ou alors vraiment le destin fait fort car je n'ai pas eu l'impression que c'est un livre qui se trouve facilement.
    Je te rassure, moi aussi mes piles sont assez .... conséquentes dirai-je !!! Mais bizarrement j'arrive pas à me retenir de continuer de les remplir
    avatar
    Bédoulène

    Messages : 2478
    Date d'inscription : 02/12/2016
    Age : 72
    Localisation : En Provence

    Re: Pascal Hachet

    Message par Bédoulène le Mer 17 Mai - 20:24

    merci Chrysta !  l'auteur fait-il aussi référence aux mythomanes ?  desquels d'ailleurs on pense qu'ils mentent et dont, si j'ai compris, les mensonges leurs seraient nécessaires pour vivre (? !)


    _________________
    "Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

    "Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
    avatar
    chrysta

    Messages : 269
    Date d'inscription : 15/01/2017
    Age : 44
    Localisation : Var

    Re: Pascal Hachet

    Message par chrysta le Jeu 18 Mai - 7:58

    Bédoulène, non l'auteur ne fait pas référence à la mythomanie, celle ci étant un versant pathologique de l'invention de mythes.
    Les questions à se poser pour la mythomanie seraient à mon avis celles ci:
    - Pourquoi y a t'il nécessité de fabuler ?
    - Quel degré de conscience de la fabulation a la personne qui est mythomane ?
    - à quoi cela lui sert ? Donc en gros quelle est la fonction du symptôme car c'en est un

    A ces questions il y a de multiples possibilités car les réponses restent à individualiser.
    P.Hachet suppose que le point de départ d'un mythe est une expérience non élaborable d'emblée, une expérience difficile, et il travaille notamment sur l'expérience collective, bien qu'il va un peu évoquer les interactions qu'il y a entre collectif et familial, collectif et individuel (Hitler par ex)

    Ce qui pousse le mythomane à inventer n'est pas de ce registre à mon avis, et en tous les cas s'il crée des mythes, cela me semble être dans une distorsion pathologique, ne serait ce que par sa productivité (d'où le terme manie) : mythomanie serait une "manie des mythes", et la manie relève d'une forme d'accélération psychique.

    En tous les cas c'est une question intéressante. Et ce serait certes à creuser.
    Si tu t'intéresses à la mythomanie je te donne ce lien vers le mémoire de S.Chappellon : https://halshs.archives-ouvertes.fr/tel-00959860/document
    avatar
    Bédoulène

    Messages : 2478
    Date d'inscription : 02/12/2016
    Age : 72
    Localisation : En Provence

    Re: Pascal Hachet

    Message par Bédoulène le Jeu 18 Mai - 13:39

    merci Chrysta c'est clair !

    pour revenir aux mythes, peux tu montrer des extraits par rapport à la Shoah, la déportatino ? merci


    _________________
    "Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

    "Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
    avatar
    chrysta

    Messages : 269
    Date d'inscription : 15/01/2017
    Age : 44
    Localisation : Var

    Re: Pascal Hachet

    Message par chrysta le Jeu 18 Mai - 19:46

    Je peux scanner quelques pages, mais pas avant ce week-end.
    avatar
    chrysta

    Messages : 269
    Date d'inscription : 15/01/2017
    Age : 44
    Localisation : Var

    Re: Pascal Hachet

    Message par chrysta le Dim 21 Mai - 15:58

    J'ai scanné les pages relatives au mythe nazi, mais quand j'ai voulu poster j'ai un message comme quoi le format de fichier n'est pas autorisé ... Quelqu'un a une idée de comment faire ?
    avatar
    animal
    Admin

    Messages : 2985
    Date d'inscription : 27/11/2016
    Age : 36
    Localisation : Tours

    Re: Pascal Hachet

    Message par animal le Dim 21 Mai - 16:04

    quelle est l'extension des fichiers ? en .jpg ou .png ça doit passer.


    _________________
    Keep on keeping on...
    avatar
    chrysta

    Messages : 269
    Date d'inscription : 15/01/2017
    Age : 44
    Localisation : Var

    Re: Pascal Hachet

    Message par chrysta le Dim 21 Mai - 16:43

    c'est du pdf
    avatar
    animal
    Admin

    Messages : 2985
    Date d'inscription : 27/11/2016
    Age : 36
    Localisation : Tours

    Re: Pascal Hachet

    Message par animal le Dim 21 Mai - 16:53

    c'est pour ça. il faudrait un format image pour que ça passe en hébergement d'image. sinon c'est de l'hébergement extérieur et un lien vers les fichiers.


    _________________
    Keep on keeping on...
    avatar
    Bédoulène

    Messages : 2478
    Date d'inscription : 02/12/2016
    Age : 72
    Localisation : En Provence

    Re: Pascal Hachet

    Message par Bédoulène le Dim 21 Mai - 17:16

    si cela t'est compliqué Chrysta, j'annule ma demande Smile


    _________________
    "Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

    "Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
    avatar
    chrysta

    Messages : 269
    Date d'inscription : 15/01/2017
    Age : 44
    Localisation : Var

    Re: Pascal Hachet

    Message par chrysta le Dim 21 Mai - 18:59

    Non non, j'apprends .... PAr contre je ne comprends pas pourquoi l'orientation est la bonne pour les deux premières images et pas dans les suivantes. Mes fichiers sont pourtant correctement orientés  confused









    avatar
    Bédoulène

    Messages : 2478
    Date d'inscription : 02/12/2016
    Age : 72
    Localisation : En Provence

    Re: Pascal Hachet

    Message par Bédoulène le Lun 22 Mai - 18:45

    Le système pédagogique « pédagogie noire » me fait penser que la dette générationnelle (défaite de 1918 et ses conséquences) est payée par les enfants (si j’ai compris, cela rejoint l’analyse du livre de Leader)

    « C’est parce que les Allemands n’ont pas d’identité que les Juifs ont pu en avoir une et vice versa. En conséquence , l’acquisition de l’identité allemande passe par l’élimination des juifs , voleurs de l’identité allemande. »

    Cela est dans la même veine que le discours des Turcs par rapport aux Arméniens.

    Suit une intéressante analyse sur les générations d’après-guerre.

    Merci Chrysta !


    _________________
    "Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

    "Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
    avatar
    chrysta

    Messages : 269
    Date d'inscription : 15/01/2017
    Age : 44
    Localisation : Var

    Re: Pascal Hachet

    Message par chrysta le Lun 22 Mai - 19:57

    Je relirai le passage pour te donner une réponse plus étayée de ce que j'en comprends
    avatar
    Nadine

    Messages : 1651
    Date d'inscription : 02/12/2016

    Re: Pascal Hachet

    Message par Nadine le Lun 22 Mai - 20:38

    Très interessant, surtout que je me coltine la lecture de U-Boot en ce moment, de R.Alexis. (Une armada de soldats nazis dans un sous-marin, et leurs monologues très mauvais genre.
    Par contre, au cas où cela te serait facile de les rajouter: les pages 128 et 129 manquent Sad
    Mais je comprendrais que tu n'aies pas le temps , en fait ce n'est pas grâve, sinon.



    avatar
    chrysta

    Messages : 269
    Date d'inscription : 15/01/2017
    Age : 44
    Localisation : Var

    Re: Pascal Hachet

    Message par chrysta le Lun 22 Mai - 21:05

    Je n'avais pas vu étant donné que j'avais tout sélectionné

    avatar
    Nadine

    Messages : 1651
    Date d'inscription : 02/12/2016

    Re: Pascal Hachet

    Message par Nadine le Lun 22 Mai - 21:14

    Merci !!

    Contenu sponsorisé

    Re: Pascal Hachet

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Ven 23 Juin - 5:20