Des Choses à lire
Visiteur occasionnel, épisodique ou régulier pourquoi ne pas pousser la porte et nous rejoindre ou seulement nous laisser un mot ?

Après tout une communauté en ligne est faite de vraies personnes, avec peut-être un peu plus de liberté dans les manières. Et plus on est de fous...


Je te prie de trouver entre mes mots le meilleur de mon âme.

Georges Brassens, Lettre à Toussenot


Stanley Kubrick

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Stanley Kubrick Empty Stanley Kubrick

Message par Arturo le Mer 17 Mai - 20:19

Stanley Kubrick
(1928 - 1999)

Stanley Kubrick Tumblr12

Stanley Kubrick est un réalisateur, photographe, scénariste et producteur américain né le 26 juillet 1928 dans la ville de New York à Manhattan1,2, et mort le 7 mars 1999 dans son manoir de Childwickbury, entre St Albans et Harpenden (Hertfordshire, nord de Londres).

Après des débuts dans la photographie, Kubrick, autodidacte, sera également son propre directeur de la photographie, producteur, scénariste ou encore monteur. Ses treize longs métrages en quarante-six ans de carrière l'imposent comme un cinéaste majeur du xxe siècle. Quatre de ses films sont classés dans le Top 100 de l'American Film Institute.

(source wiki)

Fimographie :

Courts métrages documentaires

1951 : Day of the Fight
1951 : Flying Padre
1953 : The Seafarers

Longs métrages :
1953 Fear and Desire
1955 Le Baiser du tueur
1956 L'Ultime Razzia
1957 Les Sentiers de la gloire
1960 Spartacus
1962 Lolita
1964 Docteur Folamour
1968 2001, l'Odyssée de l'espace
1971 Orange mécanique
1975 Barry Lyndon
1980 Shining
1987 Full Metal Jacket
1999 Eyes Wide Shut
Arturo
Arturo

Messages : 2944
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 33
Localisation : Par-delà le bien et le mal

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Stanley Kubrick Empty Re: Stanley Kubrick

Message par Arturo le Mer 17 Mai - 20:31

Que dire ... Un grand, immense ... Qui n'a pas vu un de ses films ?

Plus jeune j'ai été marqué par Orange mécanique, Shining, Full Metal Jack, 2001 ...

Ce n'est que plus récemment que j'ai vu certains que j'avais laissé filer : Les sentiers de la gloire, Le Dr. Folamour, L'ultime razzia, Fear and desire. Il ne me reste à voir que Spartacus, et Lolita (je repousse avec plaisir son visionnage, tant j'ai aimé le roman, et que j'ai beaucoup d'attentes concernant l'adaptation).

Les sentiers de la gloire :

Stanley Kubrick 18391710

J'en suis ressorti meurtri. Comment avoir foi en l'homme après ça, en se penchant sur la part la plus sombre de l'homme, sa capacité à tout détruire sur son passage ?
Si Kubrick a beaucoup tourné de films sur la guerre, c'est avant tout pour la dénoncer, en cela il est profondément anti-militariste.
Si vous ne le saviez pas, à ses heures actuelles où l'on exalte sans vergogne le patriotisme et le nationalisme, Kubrick nous raconte l'envers du miroir, ce qui ne figure pas dans les manuels scolaires :
Ah oui, la Grande Guerre, les Poilus, le charnier. Tous ces braves hommes défendant le drapeau et notre liberté !
Mais ce qu'on nous dit pas, c'est que s'ils refusaient d'aller se battre, ils étaient fusillés. S'ils refusaient de tirer sur l'ennemi, direction le peloton d'exécution pour servir d'exemple (ce qui m'a été relaté d'ailleurs par ma famille, et l'expérience dans cette guerre par mon arrière-grand-père).

Une oeuvre pessimiste, mais qui remet les pendules à l'heure. Un film à montrer dans tous les lycées, et à tout ceux qui souhaitent s'engager dans l'armée. Et un petit coup de Full metal Jacket derrière ! Stanley Kubrick 1090692548
Arturo
Arturo

Messages : 2944
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 33
Localisation : Par-delà le bien et le mal

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Stanley Kubrick Empty Re: Stanley Kubrick

Message par Tristram le Mer 17 Mai - 22:17

J'ai eu la chance de voir ce film étant assez jeune (dans un ciné-club) ; cet aspect peu glorieux et souvent occulté de la guerre est récurrent dans Pelures d'oignon, de Günter Grass, lu (et commenté) récemment. Quelque part, être tué par l'ennemi, on pourrait comprendre _ mais risquer le peloton parce qu'on a perdu son ordre de mission semble encore plus terrifiant (un summum d’absurdité ?) Une autre perspective sur la discipline des armées _ et sur la "motivation"...
N.B., film en noir et blanc...

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 8074
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 63
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Stanley Kubrick Empty Re: Stanley Kubrick

Message par Arturo le Mer 21 Juin - 20:13

Ayé, j'ai enfin visionné Lolita !
Script de Nabokov !
Assez fidèle au roman, hormis la fin (ou alors c'est moi qui ai déjà tout oublié Stanley Kubrick 3945176875).
Ce n'est pas forcément mon Kubrick préféré. Peut-être que j'avais trop d'attentes, tant j'avais apprécié ma lecture du roman.
Toutefois, j'ai assez retrouvé l'atmosphère, et l'idée que je m'en faisais. Ce qui est plutôt surprenant c'est l'absence de sexe, par rapport à l'omniprésence dans l'écriture. Sans doute dû à l'époque de la réalisation ?
Et l'actrice qui joue Lolita me paraît trop âgée.
Arturo
Arturo

Messages : 2944
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 33
Localisation : Par-delà le bien et le mal

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Stanley Kubrick Empty Re: Stanley Kubrick

Message par églantine le Mer 21 Juin - 20:21

Tu les regardes en DVD tes films ?
églantine
églantine

Messages : 4187
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Savoie

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Stanley Kubrick Empty Re: Stanley Kubrick

Message par Tristram le Mer 21 Juin - 20:34

L'actrice est "trop" âgée, parce que tout bonnement la loi ne permettait pas qu'elle soit plus jeune (idem dans le film éponyme d'Adrian Lyne). Ça aussi, ça fausse...
Mais ce livre fait partie de ceux qui n'ont de sens qu'en littérature, ou à tout le moins que le passage au cinéma transforme vraiment en autre chose. Il me semble que même Kubrick ne peut pas rendre ce qu'à échafaudé Nabokov _ que d'essayer n'a d'ailleurs pas d'autre sens que de récupérer un topic ou pitch.

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 8074
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 63
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Stanley Kubrick Empty Re: Stanley Kubrick

Message par Arturo le Mer 21 Juin - 20:36

Oui églantine, j'en emprunte pas mal à la médiathèque.
Spoiler:
ou j'en trouve sur internet

Merci pour les précisions Tristram. Et tu as raison, certaines oeuvres sont sans doute difficilement adaptables.
Arturo
Arturo

Messages : 2944
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 33
Localisation : Par-delà le bien et le mal

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Stanley Kubrick Empty Re: Stanley Kubrick

Message par Arturo le Dim 28 Oct - 19:38

Spartacus (1960) :

Stanley Kubrick Sparta10

Voilà, j'ai visionné le dernier long de Kubrick, qui me manquait.
C'est un objet assez étonnant dans sa filmographie. Apparemment son moins personnel (ça se ressent), broyé par la machine hollywoodienne.
Un peplum, une fresque de 3h16, qui comporte forcément des longueurs, mais qui a un charme certain.
Je reste tout de même plus emporté par la fougue d'un Ben Hur, dans le même genre.
D'autant plus que le personnage de Spartacus est une figure un peu controversé par les historiens, et Kubrick en a fait un chantre de la lutte contre l'esclavage, pourquoi pas.
Je trouve qu'il manque quelque chose à ce film, je ne saurais dire quoi. Mais il m'a un peu laissé sur ma faim.

Demeurent les scènes au nombre de figurants hallucinants.
Stanley Kubrick 2fa1c610

Arturo
Arturo

Messages : 2944
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 33
Localisation : Par-delà le bien et le mal

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Stanley Kubrick Empty Re: Stanley Kubrick

Message par Tristram le Dim 28 Oct - 19:48

C'est ce qui m'a toujours surpris chez ce réalisateur dont je connais plusieurs œuvres : il n'y en a aucune dans le même genre, il s'est exprimé de façons fort différentes, incomparables entr'elles.

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 8074
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 63
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Stanley Kubrick Empty Re: Stanley Kubrick

Message par Tristram le Lun 7 Oct - 2:27

Pour écouter autour de cette oeuvre exceptionnelle, 4 x ~ 1 H
https://www.franceculture.fr/emissions/la-compagnie-des-auteurs/stanley-kubrick-14-une-vie-sans-vie?actId=ebwp0YMB8s0XXev-swTWi6FWgZQt9biALyr5FYI13OqmOnxLi6rsVN8SkIKwMoFh&actCampaignType=CAMPAIGN_MAIL&actSource=534799#xtor=EPR-2-[LaLettre26082019]
A peine commencé à entendre ; juste noté que Kubrick traitait uniquement, simultanément, de la volonté de puissance, de la force du désir, de la faiblesse des systèmes complexes et de l'imaginaire. Perfectionniste, parano, passionné de physique, et d'archivage. A suivre !

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 8074
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 63
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Stanley Kubrick Empty Re: Stanley Kubrick

Message par Arturo le Lun 7 Oct - 10:38

merci ! Stanley Kubrick 2126147062
Arturo
Arturo

Messages : 2944
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 33
Localisation : Par-delà le bien et le mal

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Stanley Kubrick Empty Re: Stanley Kubrick

Message par Tristram le Mer 9 Oct - 2:29

Emission 3/4, avec un philosophe, Philippe Fraisse : à propos de la genèse du management (dans le nazisme, via la technologie et la procédure bureaucratique), quintessence du rationnel efficace : c'est tout à fait ça !
"Chez Kubrick, même les moutons, même les arbres jouent bien"... A écouter entendre (ou voir) !

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 8074
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 63
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Stanley Kubrick Empty Re: Stanley Kubrick

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

 Des Choses à lire :: Discussions arts divers :: Cinéma, TV et radio :: Réalisateurs

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum