Chamaco_VilaMatas

On sait que l’un des aspects les plus séduisants de la littérature est sa possibilité d’être une sorte de miroir qui avance ; un miroir qui, comme certaines horloges peut avancer.

Enrique Vila-Matas, Perdre des théories

Forum littérature et arts. Pour partager ses émotions littéraires, coups de cœurs en romans, poésie, essais mais aussi cinéma, peinture, musique, ...


    LC - Jack London

    Partagez
    avatar
    animal
    Admin

    Messages : 2996
    Date d'inscription : 27/11/2016
    Age : 36
    Localisation : Tours

    Re: LC - Jack London

    Message par animal le Ven 16 Juin - 23:00

    Je vous lirai faute de mieux !


    _________________
    Keep on keeping on...
    avatar
    Nadine

    Messages : 1662
    Date d'inscription : 02/12/2016

    Re: LC - Jack London

    Message par Nadine le Sam 17 Juin - 9:22

    J'ai bien avancé hier soir. J'en suis à un petit cinquième du roman.
    C'est intéressant.
    je vous attends pour en dire plus.
    avatar
    Bédoulène

    Messages : 2504
    Date d'inscription : 02/12/2016
    Age : 72
    Localisation : En Provence

    Re: LC - Jack London

    Message par Bédoulène le Sam 17 Juin - 13:25

    oui attends un peu Nadine ! merci !


    _________________
    "Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

    "Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
    avatar
    bix_229

    Messages : 2266
    Date d'inscription : 06/12/2016
    Localisation : Lauragais

    Re: LC - Jack London

    Message par bix_229 le Sam 17 Juin - 15:56

    Je vais commencer le livre demain, je pense.
    avatar
    Bédoulène

    Messages : 2504
    Date d'inscription : 02/12/2016
    Age : 72
    Localisation : En Provence

    Re: LC - Jack London

    Message par Bédoulène le Dim 18 Juin - 9:43

    je n'ai lu qu'une vingtaine de pages et aujourd'hui pas de possibilité mais j'avais apprécié la première lecture qui date


    _________________
    "Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

    "Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
    avatar
    Nadine

    Messages : 1662
    Date d'inscription : 02/12/2016

    Re: LC - Jack London

    Message par Nadine le Dim 18 Juin - 9:56

    J'ai continué hier soir, ça prend corps. j'ai hâte que vous arriviez par là Smile Mais pour une fois que j'ai de l'avance je me sens confortable, c'est parfait !
    avatar
    shanidar

    Messages : 1599
    Date d'inscription : 02/12/2016

    Re: LC - Jack London

    Message par shanidar le Dim 18 Juin - 20:29

    Je l'ai commencé également, au petit trot. [On démarre quand les commentaires ?]
    avatar
    Nadine

    Messages : 1662
    Date d'inscription : 02/12/2016

    Re: LC - Jack London

    Message par Nadine le Dim 18 Juin - 21:23

    Pour ma part je peux attendre, j'arrive à une partie qui m'intéresse davantage, je suis apprivoisée ça y est. En tous cas.
    avatar
    Bédoulène

    Messages : 2504
    Date d'inscription : 02/12/2016
    Age : 72
    Localisation : En Provence

    Re: LC - Jack London

    Message par Bédoulène le Lun 19 Juin - 14:35

    lu une vingtaine de pages et déjà intéressant ; à l'occasion de ce repas l'auteur nous montre le fossé qui existe entre Martin et cette bourgeoisie.

    j'essaierai de continuer aujourd'hui


    _________________
    "Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

    "Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
    avatar
    shanidar

    Messages : 1599
    Date d'inscription : 02/12/2016

    Re: LC - Jack London

    Message par shanidar le Lun 19 Juin - 18:31

    Ayant peu confiance dans mes capacités de concentration, je préfère commencer maintenant à écrire quelques intuitions afin de ne pas les égarer.

    Donc, dès les premières lignes de Martin Eden, j'ai eu l'impression que nous accompagnions deux filous venus cambrioler une maison. Il y avait d'un côté le marin-marlou, tête brûlée et force en puissance et de l'autre un jeune homme de bonne famille s'apprêtant à piller les biens de ses propres parents... Et bien, pas du tout, les deux jeunes hommes sont juste venus dîner, l'intello (Arthur) pour remercier le marin (Martin) de l'avoir sorti d'une mauvaise rixe.

    Mais cet agencement permet de révéler les différences profondes existant entre les deux hommes. Martin, musculeux et viril, vulgaire et courageux se confronte à l'esprit délicat, tout de gentillesse et de bienveillance d'Arthur.

    Mais le tableau ne peut pas être complet ainsi ; il faut y ajouter la fascination qu'Arthur éprouve pour la totale décomplexion, la parfaite connaissance de son corps de Martin, cette puissance qui l'attire, cette liberté qui le contamine... De l'autre côté, le lecteur apprend vite à lire les complexes de Martin, la connaissance de sa vulgarité et son désir de découvrir, lire, apprendre.

    Ainsi il se jette sur un recueil de poèmes de Swinburne (1837-1909), ce poète qui pourrait à lui seul représenter la complexité du personnage de Martin Eden : à la fois poète et déviant sexuel, attiré par le vide et la beauté mais très bon nageur, homme aux moeurs plus que sulfureuses et aux attitudes provocantes, tout en étant moqué pour ses exagérations.

    (à suivre)
    avatar
    Nadine

    Messages : 1662
    Date d'inscription : 02/12/2016

    Re: LC - Jack London

    Message par Nadine le Lun 19 Juin - 19:31

    Ah interessant, je ne connaissais pas ceà quoi faisait reference cet auteur dans l'imaginaire collectif ! merci pour la precision. Sans deflorer je pense pouvoir te dire que la dialectique de la pureté est doublement mise en jeu par la suite par une figure féminine. C'est assez intéressant. Au début je trouvais ça plan plan, cet aspect du rôle féminin dans le regard d'Eden, mais en fait c'est très intéressant car London le met en relief assez finement et dans des mouvements justement complexes.
    avatar
    Bédoulène

    Messages : 2504
    Date d'inscription : 02/12/2016
    Age : 72
    Localisation : En Provence

    Re: LC - Jack London

    Message par Bédoulène le Lun 19 Juin - 23:53

    j'ai un peu avancé.

    Il faut rappeler que ce récit est considéré comme largement autobiographique. Que l'histoire se déroule au début du XXème siècle.

    pour Nadine et ceux qui ont un peu avancé

    Spoiler:
    Procédé facile mais efficace de comparer la famille de sa soeur de Martin et celle des Morse pour comprendre la vie du jeune marin.

    Au contact de Ruth, la pureté même, comblée de toutes les qualités que Martin lui attribue, ce dernier se découvre un jour, au figuré comme au propre puisque pour la première fois il se regarde et se voit tel qu'il est dans la glace.

    Ruth veut façonner Martin à l'image de son père, à son goût à elle. On découvre petit à petit sa personnalité.

    "Elle avait une de ces mentalités comme il y en a tant, qui sont persuadées que leurs croyances, leurs sentiments et leurs opinions sont les seules bonnes et que les gens qui pensent différemment ne sont que des malheureux dignes de pitié."

    "Ruth, elle donnait le désir de former cet homme d'une essence différente, à l'image de banalités qui l'entouraient et lui ressemblaient."

    Elle va certainement me contrarier Ruth Smile



    _________________
    "Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

    "Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
    avatar
    Nadine

    Messages : 1662
    Date d'inscription : 02/12/2016

    Re: LC - Jack London

    Message par Nadine le Mar 20 Juin - 12:38

    Bédou et ceux qui sont assez avancés :

    Spoiler:
    Hihi ! Oui j'étais irritée, aussi, mais comme c'est l'auteur qui invente Ruth, j'avançais sceptique, je prenais sur moi, disons. Mais les extraits que tu évoques sont précisément ceux qui m'ont désarmée, après tout London connait son métier, et à present j'attends de voir comment va se muer cet amour en Martin.
    Oui le tableau des conditions de vie de sa soeur m'ont amadouée, à ce propos, aussi. Ducoup. Et puis peu à peu la manière dont Martin erre puis devient efficace dans son cheminement et apprentissage livresque me plaisent beaucoup, London sait nuancer tout, en fait il rend très bien compte des errances, fougues et stades de pensée, c'est ça qui me plais surtout. On voit l'intelligence de situation )
    avatar
    bix_229

    Messages : 2266
    Date d'inscription : 06/12/2016
    Localisation : Lauragais

    Re: LC - Jack London

    Message par bix_229 le Mar 20 Juin - 16:05

    Je vais commencer. Mais je connais bien London, en partie son oeuvre et sa vie.
    Et y a eu récemment un documentaire éclairant sur lui.
    Et puis son oeuvre a été traduite et éditée au complet je crois par 10/18 et préfacée par un grand amateur de London, Francis Lacassin.
    avatar
    Arturo

    Messages : 344
    Date d'inscription : 09/12/2016
    Age : 31
    Localisation : Par-delà le bien et le mal

    Re: LC - Jack London

    Message par Arturo le Mar 20 Juin - 19:02

    J'ai entamé la lecture !
    J'ai un vieux poche 10/18 de 1973 (piqué dans la bibliothèque de ma mère), préface Lacassin, et traduction Claude Cendrée.

    Je trouve assez touchant ce témoignage d'un autodidacte en quête d'élévation sociale.
    avatar
    Nadine

    Messages : 1662
    Date d'inscription : 02/12/2016

    Re: LC - Jack London

    Message par Nadine le Mar 20 Juin - 19:31

    Oui il est attachant Martin.
    avatar
    bix_229

    Messages : 2266
    Date d'inscription : 06/12/2016
    Localisation : Lauragais

    Re: LC - Jack London

    Message par bix_229 le Mar 20 Juin - 19:37

    @Arturo a écrit:J'ai entamé la lecture !
    J'ai un vieux poche 10/18 de 1973 (piqué dans la bibliothèque de ma mère), préface Lacassin, et traduction Claude Cendrée.

    Je trouve assez touchant ce témoignage d'un autodidacte en quête d'élévation sociale.
    Elle est bien, la préface de Lacassin. Tu l'as lue ?
    avatar
    Bédoulène

    Messages : 2504
    Date d'inscription : 02/12/2016
    Age : 72
    Localisation : En Provence

    Re: LC - Jack London

    Message par Bédoulène le Mar 20 Juin - 21:30

    j'ai continué un peu

    Spoiler:
    Martin s'investit totalement dans l'étude mais il est tout de même obligé de s'embarquer à nouveau car ses économies fondent et ses espoirs en tant qu'écrivain sont vains ; tous les textes adressés aux éditeurs lui  sont renvoyés.

    Cette alternance de situations  montre bien les difficultés auxquelles le jeune homme fait face.


    Bien qu'amoureux de Ruth Martin est capable de reconnaître son caractère etsles idées qu' il ne partage pas. La petit joute verbale entre Olney et la jeune fille est d'ailleurs révélatrice.
    Ruth fait partie des personnes qui sont persuadées d'avoir raison.

    De retour de voyage Martin se replonge dans l'écriture et une nouvelle fois il doit travailler pour vivre, ce que d'ailleurs Ruth est loin de comprendre. Le travail qu' il occupe à la blanchisserie  est infernal, mais Martin saura y mettre un terme car il se rend compte de l'avilissement auquel il conduit.

    Martin avance vite, il a beaucoup changé son aspect physique, son langage et les parents de Ruth voyant l'intérêt que leur fille porte à ce jeune homme si différend de ceux de leur classe souhaite qu'il réveille la femme qui sommeille en elle.
    Et pour Martin, la révélation, grâce à une trace de cerise sur les lèvres de Ruth, que c'est une femme, réelle, comme toutes les femmes et donc accessible.

    Bientôt certainement une approche plus physique !

    Les combats quotidiens de son enfance avec un autre gamin et notamment leur dernier montrent bien la persévérance et la ténacité dont Martin sait faire preuve.

    J'aime la mentalité de Martin, j'aime qu'il ne renie pas son monde (le salut par exemple à la jeune Lizzie, ouvrière) son accord avec Joe alors qu'il peut mesurer à présent le fossé qui le sépare d'eux, de ses soeurs.

    La personnalité de Ruth est bien traitée également, ses revirements de sentiments envers Martin, la réprobation sur certains faits rudes de marin, ses reculs mais aussi l'attirance physique qu' elle éprouve telle son envie de toucher son cou.

    à suivre


    _________________
    "Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

    "Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
    avatar
    Arturo

    Messages : 344
    Date d'inscription : 09/12/2016
    Age : 31
    Localisation : Par-delà le bien et le mal

    Re: LC - Jack London

    Message par Arturo le Mer 21 Juin - 9:05

    Oui intéressante la préface. Mais j'ai déjà lu d'autres textes de London, et je connais aussi les grandes lignes de son parcours.

    J'en suis au chapitre 9, je peux lire vos spoilers ou pas encore ?
    avatar
    Bédoulène

    Messages : 2504
    Date d'inscription : 02/12/2016
    Age : 72
    Localisation : En Provence

    Re: LC - Jack London

    Message par Bédoulène le Mer 21 Juin - 9:09

    bien sur Arturo tu peux lire les spoiler puisque tu as bien avancé perso je me suis arrêtée vers les pages 140 (comme je lis en epub je charge en ce moment la tablette)

    je continuerai dans l'après-midi


    _________________
    "Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

    "Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud

    Contenu sponsorisé

    Re: LC - Jack London

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Sam 24 Juin - 14:07