Les frères Le Nain

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les frères Le Nain

Message par ArenSor le Lun 29 Mai - 20:03

Les frères Le Nain
XVIIe siècle


Le Louvre-Lens propose du 22 mars au 26 juin 2017, une exposition "Le Mystère Le Nain"

Ils étaient 3 frères venus de la ville de Laon pour tenter l’aventure parisienne : Antoine, Louis et Matthieu.
On aimerait que ce tableau soit leur autoportrait, mais rien n’est moins sûr.



L’atelier ouvert dans l’enclos saint-Germain est au nom d’Antoine, ses deux frères ne sont que compagnons.
Les frères Le Nain ont connu le succès de leur vivant, non seulement auprès des amateurs de scènes de genre dans le style flamand, mais également parmi les tenants de la « grande peinture », pour preuve ils sont membres de l’Académie française à sa création.
Antoine et Louis meurent en 1648, Matthieu continue seul l’aventure jusqu’en 1677.
Après leur disparition, les Le Nain tombent rapidement dans l’oubli. La mode est alors à « l’atticisme », à l’Italie, à Carrache, Poussin etc. L’art flamand, considéré comme trivial, est dédaigné.
Il faut attendre les années 1860 pour que l’on redécouvre les Le Nain. L’auteur de cette résurrection est le critique d’art Champfleury. Normal, Champfleury est originaire de Laon et c’est un grand admirateur du réalisme de Courbet.  
L’exposition organisée au Louvre-Lens tente sinon de résoudre tout au moins de progresser dans une série de questions posées par les frères Le Nain.
En premier lieu, elle essaie de rendre à chaque frère ce qui lui est dû. Ce n’est pas chose facile, faute de documents et du fait que les tableaux signés le sont sous le patronyme « Lenain ».
Cela part également du postulat que sauf exceptions comme « La Tabagie », les trois frères n’ont pas travaillé sur une même œuvre.



Antoine est celui dont le style est le plus caractéristique. Très influencé par l’art flamand, il est particulièrement doué pour une description minutieuse des paysans sur de petits formats. En revanche, il peine dans la composition, ses figures ayant tendance à s’aligner en rangs d’oignon.





Louis semble bien être le véritable génie de la famille. Il est l’auteur d’importants tableaux d’église ou d’histoire comme ce « Bacchus découvrant Ariane » du musée d’Orléans.



Il est surtout l’auteur de ces émouvantes scènes d’intérieurs paysans qui donnent à des gens du peuple une dignité intemporelle.







A ce sujet se posent plusieurs questions : réalité de la vie paysanne de l’époque ? Il semble bien que oui, dans une France du nord éprouvée par la guerre de 30 ans et la Fronde, la misère est grande !
Toutefois, n’y a-t-il pas une valeur religieuse derrière ces scènes? Par exemple dans ce tableau, s’agit-il d’un laboureur offrant le pain et le vin à l’un de ses journaliers ? De l’offrande due au pauvre en geste de charité ? Difficile de ne pas voir avec les symboles du pain et du vin une référence christique.



Mathieu a la personnalité la plus difficile à définir. Son style semble éclectique, mais il peut également produire quelques chefs d’œuvre comme ce « Reniement de saint Pierre ».



Vraiment, une très belle exposition !
Pour terminer, signalons qu'il reste quantité des Le Nain à découvrir. Ainsi ce magnifique saint Jérôme a été découvert il y a peu sur une brocante ! ouvrez l'oeil...  Smile

avatar
ArenSor

Messages : 678
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Din ch'nord

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Les frères Le Nain

Message par Tristram le Lun 29 Mai - 23:56

Compris, dorénavant on ne fera pas que feuilleter les livres !
avatar
Tristram

Messages : 1507
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 61
Localisation : Guyane

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

 Des Choses à lire :: Discussions arts divers :: Peinture, photographie et autres

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum