Herman Melville

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Herman Melville

Message par bix_229 le Jeu 26 Avr 2018 - 16:01

Excellente interprétation, Hanta !
Elle est plausible.
Mais elle ne tient pas assez compte de la personnalité de l'avoué, celui qui embauche Bartelby. Un philantrope, un humaniste.
Il se rend compte à quel point Bartleby est différent des autres employés plutôt mal armé. Mais il veut lui donner une chance.
Et même, s' il se rend compte de son inaptitude et de son inexplicable résistance,
il continue à le défendre à diverses reprises. On pourrait dire contre lui-même.
Je crois qu'il  y a quelque chose à creuser dans ce type de relation.
Bartleby ne peut exister en tant que Bartleby que face à l'avoué.
Un type d' homme qui ne s'arrête pas aux apparences. Qui essaie de comprendre et de justifier, peut-être parce qu'il sent qu'il y a chez son employé une intégrité morale qui le dépasse et qu'il admire sans forcément la comprendre.
Mais Bartleby est un personnage atypique et ambivalent, et qui ne se réduit pas, surtout pas, à une explication et à une interprétation seulement.

C'est aussi le cas de Wakefield, l'inoubliable personnage de Hawthorne.
Cet homme banal, une sorte de monsieur-tout-le-monde, quitte un jour le foyer conjugal pour aller vivre pendant vingt ans dans un appartement proche de son foyer, inconnu de tous.
Vila-Matas a bien fait de s' occuper de ces cas limites qui m'ont toujours intrigué. Et qui sont plus courants qu'on ne le croit dans la vie courante.
Sauf qu' on n'y prête pas attention ou qu'on se contente en parlant d' eux de se visser un doigt sur la tempe.
Folie ? C' est vite dit.
avatar
bix_229

Messages : 5653
Date d'inscription : 06/12/2016
Localisation : Lauragais

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Herman Melville

Message par Hanta le Jeu 26 Avr 2018 - 22:07

Eh bien justement pour moi l'avoué n'est qu'humaniste que grâce à Bartleby. Il n'est que résigné auparavant laissant aller une routine rassurante et se créant des des excuses pour ne rien faire, c'est lui finalement qui au début "préfère ne pas". Meleville semble dire que le réel humanisme la réelle existence est dans l'action et que la passivité n'est qu'une sorte de stoïcisme dépassionné.
avatar
Hanta

Messages : 1109
Date d'inscription : 03/12/2016
Age : 30

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

 Des Choses à lire :: Lectures par auteurs :: Écrivains des États-Unis d'Amérique

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum