Des Choses à lire
Visiteur occasionnel, épisodique ou régulier pourquoi ne pas pousser la porte et nous rejoindre ou seulement nous laisser un mot ?

Après tout une communauté en ligne est faite de vraies personnes, avec peut-être un peu plus de liberté dans les manières. Et plus on est de fous...


Je te prie de trouver entre mes mots le meilleur de mon âme.

Georges Brassens, Lettre à Toussenot


Réjean Ducharme

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Réjean Ducharme - Page 2 Empty Re: Réjean Ducharme

Message par Tristram le Mer 15 Aoû - 23:48

Dévadé

Réjean Ducharme - Page 2 Dzovad10

Le scénario, c’est Intouchables : un jeune défavorisé et sa riche employeuse en fauteuil-roulant. Le narrateur, c’est Bottom le rada : le foireux qui rate tout sans coup férir, un minable qui ne s’ignore pas, « sans dessein, sans allure et sans cœur », uniquement doué pour l’ordure, exclus d’un monde injuste et livré au mal, à la recherche d’une mère satisfaisante parmi les femmes de son entourage, et qui met son orgueil où il peut. En prime, il a « trop de problèmes qui s’arrangent tout de suite avec trop de bière », sa nécessaire « grappe » quotidienne de canettes :
« J’ai couru aux Quatre-Coins, fêter la Saint-Six-Bières. Même si ça couronnait une journée à peine entamée, c’était le temps ou jamais. Car c’est toujours le temps ou jamais ; il se produit seconde après seconde, le miracle qui nous fait échapper à la continuité de notre absence. »
Ironie, souvent grinçante, cependant l’humanité transparaît toujours. Difficile de démêler la part de l’idiome québécois et celle de l’invention verbale, mais c’est véritablement inventif, quoi qu’il en soit (j’ai pensé à Queneau ‒ et même Céline ?!). Les français d’ailleurs ont généralement le bel avantage de nous faire apprécier notre langue trop effacée par l’usage, et là c’est plus vrai que jamais. Ça fuse sans cesse, monologue ou dialogues où la gouaille et le sordide le disputent aux trouvailles de tournure et adages populaires. Avec un penchant assumé pour les assonances :
« …] je vois à l’air fendant qu’il a qu’il a réglé du même coup le cas du cadeau à Juba… »

« Il n’a pas suffi qu’elle lui fasse la popote, mais encore fallu qu’elle se tape son papotage [… »
Merci à Bédoulène de m’avoir fait découvrir cet auteur original, qui mérite d’être lu ; je compte d'ailleurs y revenir.  
Et, en plus, c’est un vrai recueil de citations !
« "Tu ressembles à l’Étranger de Camus en livre de poche."
Elle parle du crotté dessiné sur la couverture, les yeux baissés, les mains enfoncées dans les poches, à attendre que les choses le dépassent. »

« Je tiens à mon moindre statut de carencé hargneux, de nécessiteux de mauvaise volonté ; je le paie assez cher. »

« ‒ Si tu es bien ici, pourquoi tu t’en vas toujours, pourquoi tu restes pas ici ?
‒ Qu’est-ce qu’on ferait à part pas faire l’amour ?... Pas faire l’amour une heure ou deux de temps en temps, comme on fait là, je dis pas. Mais pas faire l’amour toute la journée, jour après jour, je tiendrais pas le coup plus de deux jours ! »

« Si ça finissait toujours aussi mal, toujours mal égal, on finirait par s’habituer, mais ça finit de plus en plus mal, jusqu’à ce que ça finisse une fois pour toutes, dans le mal total. C’est du moins le baratin que je me fais pour me conquérir pendant qua dans le pare-brise épuisé de s’essuyer le jour se lève comme s’il s’était couché sans se laver. Baissant encore un peu la visière sur mes yeux, je vois le fameux rapport entre l’amour et la mort. On ne saisit pas Juba en la touchant ; on la repousse, en profondeur. Elle vous force à creuser, mal, les mains de plus en plus sales, jusqu’à ce que vous vous saisissiez vous-même, par les poignées de votre cercueil. »

« Je sais pas ce qu’elles me trouvent toutes, elles finissent toutes par me le laisser. »

« Tu sais chéri, le jeu des remords mène à un point de non-retour. On finit par faire ce qu’on va regretter pour le regretter, pour alimenter la douleur, le démon en nous qui nous abomine. Ça s’appelle l’enfer. »

« J'ai mal tourné. À dix-huit ans, je rêvais d'être un poids mort, un fardeau, petit peut-être mais qui y tient, de tous ses dérisoires moyens, sans jamais les perdre, comme il y en a tant, amers et timorés, rongés jusqu'au trognon. Je n'avais pas le choix ; j'avais été compté, pesé et jugé bon à rien, aucun jeu de société. Je payais cher ma place qui n'en était pas une, assez chère pour la glorifier, l'occuper comme un trône, ne plus rien devoir à personne, surtout pas des excuses… »

« Il ne nous arrive rien qui ne nous ressemble pas, comme dirait la patronne. »

« Je sers trop à rien, ça me rend masochiste. Te gêne pas pour me maltraiter, ça me stabilise. »

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 8442
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 63
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Réjean Ducharme - Page 2 Empty Re: Réjean Ducharme

Message par animal le Jeu 16 Aoû - 6:22

Hum. Tentant avec les extraits !

_________________
Keep on keeping on...
animal
animal
Admin

Messages : 10189
Date d'inscription : 27/11/2016
Age : 38
Localisation : Tours

http://deschosesalire.forumactif.com
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Réjean Ducharme - Page 2 Empty Re: Réjean Ducharme

Message par Bédoulène le Jeu 16 Aoû - 12:04

merci Tristram, je suis contente que tu aies aimé ! continue la découverte.

Animal cède à la tentation ! Smile

_________________
"Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
Bédoulène
Bédoulène

Messages : 12844
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 74
Localisation : En Provence

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Réjean Ducharme - Page 2 Empty Re: Réjean Ducharme

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

 Des Choses à lire :: Lectures par auteurs :: Écrivains du Canada

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum