Chamaco_VilaMatas

On sait que l’un des aspects les plus séduisants de la littérature est sa possibilité d’être une sorte de miroir qui avance ; un miroir qui, comme certaines horloges peut avancer.

Enrique Vila-Matas, Perdre des théories

Forum littérature et arts. Pour partager ses émotions littéraires, coups de cœurs en romans, poésie, essais mais aussi cinéma, peinture, musique, ...


    Marion Zimmer Bradley

    Partagez
    avatar
    chrysta

    Messages : 269
    Date d'inscription : 15/01/2017
    Age : 44
    Localisation : Var

    Marion Zimmer Bradley

    Message par chrysta le Ven 16 Juin - 15:19

    Marion Zimmer

    Née le 03 juin 1930 - décédée le 25 septembre 1999



    Marion Eleanor Zimmer Bradley est née dans une famille de cheminots. Très jeune, elle fut passionnée par l’écriture et, à 18 ans, elle remporta un prix décerné pour la meilleure nouvelle de SF de l’année.

    Elle fit ses études à l’Université de Berkeley en Californie. Ensuite, elle fit de nombreux métiers : serveuse, blanchisseuse, chanteuse de carnaval et travailla même dans un cirque. Elle se mariera et divorcera deux fois, en 1947 et 1964, avec respectivement Robert Alden Bradley puis Walter Henry Breen qui lui donneront deux fils et une fille.

    Elle a publié plus de 80 ouvrages, une douzaine d’anthologies "Sword and Sorceress" et édite son propre magazine depuis 1988 : "The Marion Zimmer Bradley Fantasy Magazine". C’est en 1953 que paraissent officiellement ses deux premières nouvelles de SF : "Keyhole" et "Women Only" dans le magazine "Vortex science fiction".

    Bradley est avant tout caractérisée par son cycle de "Darkover" (Ténébreuse), débuté en 1958 et qualifié de romance planétaire, fort à ce jour d'une vingtaine de romans et qui occulte le reste de son œuvre.

    En dehors de l'univers de Darkover, et du monde de la science-fiction, Bradley a réussi à conquérir un plus large public avec une série de romans basés sur des légendes célèbres comme avec sa trilogie de romans sur "Avalon" et le mythe arthurien en 1983, puis avec les Atlantes ou les Troyens.

    Marion Zimmer Bradley s'est éteinte le 25 Septembre 1999 suite à une attaque cardiaque. Elle a reçu en 2000, à titre posthume, le "World Fantasy Award" pour couronner sa carrière.


    OEUVRE

    Ténébreuse

    Un vaisseau terrien perdu s'écrase sur une planète au climat très rude et hostile où habitent quelques mystérieuses créatures. L'équipage s'installe et fonde ce qui deviendra, plusieurs millénaires plus tard, une société féodale dirigée par les Comyn aux cheveux roux, ensemble de familles se prétendant issues d'un ancêtre commun et ayant hérité de pouvoirs télépathiques développés par les matrices, des cristaux locaux. Le peuple de Ténebreuse, ainsi nommée par les premiers colons, a oublié ses origines terriennes… Mais le passé les rattrape sous la forme d'une puissance galactique terrienne qui redécouvre la planète et doit cohabiter avec les habitants.
    Par ordre chronologique de l'histoire contée :

    -La Planète aux vents de folie ((en) Darkover Landfall, 1972)
    - Reine des orages ((en) Stormqueen!, 1978)
    Paru également sous le titre Reine des orages !
    (en) The Fall of Neskaya, 2001 posthume, écrit par Deborah J. Ross d'après les ébauches et les notes de l'auteur
    (en) Zandru's Forge, 2003 posthume, écrit par Deborah J. Ross d'après les ébauches et les notes de l'auteur
    (en) A Flame in Hali, 2004 posthume, écrit par Deborah J. Ross d'après les ébauches et les notes de l'auteur
    (en) The Alton Gift, 2007 posthume, écrit par Deborah J. Ross d'après les ébauches et les notes de l'auteur
    (en) The Hastur Lord, 2010 posthume, écrit par Deborah J. Ross d'après les ébauches et les notes de l'auteur

    - La Belle Fauconnière ((en) Hawkmistress!, 1982)
    - Le Loup des Kilghard ((en) Two to Conquer, 1980)
    - Les Héritiers d'Hammerfell ((en) The Heirs to Hammerfell, 1989)
    - Redécouverte ((en) Rediscovery, 1993) Coécrit avec Mercedes Lackey.
    - La Chaîne brisée ((en) The Shattered Chain, 1976) - Super-Fiction no 37, 1979
    - La Maison des Amazones ((en) Thendara House, 1983)
    - La Cité Mirage ((en) City of Sorcery, 1984)
    - L'Épée enchantée ((en) The Spell Sword, 1974)
    - La Tour interdite ((en) The Forbidden Tower, 1977)
    - L'Étoile du danger ((en) Star of Danger, 1965)
    - Soleil sanglant ((en) Bloody Sun, 1964)
    - La Captive aux cheveux de feu ((en) Winds of Darkover, 1970)
    - L'Héritage d'Hastur ((en) The Heritage of Hastur, 1975)
    - L'Exil de Sharra ((en) Sharra's Exile, 1981)
    - Projet Jason ((en) The Planet Savers, 1962)
    - Les Casseurs de mondes ((en) The World Wreckers, 1971)
    - La Chanson de l'exil ((en) Exile's Song, 1996) Coécrit avec Adrienne Martine-Barnes.
    - La Matrice fantôme ((en) The Shadow Matrix, 1997) Coécrit avec Adrienne Martine-Barnes.
    - Le Soleil du traître ((en) Traitor's Sun, 1999) Coécrit avec Adrienne Martine-Barnes.


    Cycle d'Avalon

    Le cycle d'Avalon est né avec le roman The Mists of Avalon, une réécriture du mythe arthurien du point de vue des femmes qui jouent un rôle majeur dans la légende et plus particulièrement de celui de la fée Morgane. Le succès de l'œuvre fondatrice incita Marion Zimmer Bradley à étoffer l'univers d'Avalon dans d'autres romans, série reprise à la mort de l'auteur par sa collaboratrice Diana L. Paxson. The Mists of Avalon a aussi été adapté en 2001 pour la télévision sous la forme d'une mini-série pour la chaîne américaine TNT.
    Malheureusement pour le lecteur francophone, The Mists of Avalon a été adapté en français, plutôt que traduit. Les 2 tomes de l'adaptation comptent moins de 850 pages au format poche, contre plus de 1000 en version originale, dans une fonte de corps plus petit. De grosses parties du texte d'origine ont disparu de la version française. On constate par exemple que la dernière partie du chapitre 2 de la version anglaise n'apparaît pas à la fin du chapitre correspondant de l'édition française (chapitre 1 des Dames du lac). Ce morceau manquant s'étale sur une page et apporte de nombreux compléments sur l'aspect politique de l'intrigue. Ce schéma se répète régulièrement, alors que certains passages sont complètement réécrits en français, plutôt que traduits.
    Il en va de même pour The Forest House. Cela est très regrettable car l'adaptation fait fi de nombreux détails permettant de cerner la personnalité des personnages principaux.
    Le Cycle d'Avalon gagne donc dans son ensemble à être lu dans sa version originale… en attendant une traduction du texte intégral.
    Par ordre chronologique des événements :

    - La Chute d'Atlantis ((en) The Fall of Atlantis, 1987)
    - Les Ancêtres d'Avalon ((en) Ancestors of Avalon, 2004) Posthume, écrit par Diana L. Paxson d'après les notes de l'auteur
    - (en) Sword of Avalon, 2009 Posthume, écrit par Diana L. Paxson
    - (en) Ravens of Avalon, 2007 Posthume, écrit par Diana L. Paxson d'après les notes de l'auteur
    - La Colline du dernier adieu ((en) The Forest House, 1994)
    - Le Secret d'Avalon ((en) Lady of Avalon, 1997)
    - La Prêtresse d'Avalon ((en) Priestess of Avalon, 2000) Coécrit avec Diana L. Paxson.
    - (en) The Mists of Avalon, 1983 traduit et adapté en deux tomes : Les Dames du lac et Les Brumes d'Avalon

    Les deux premières parties du Secret d'Avalon se déroulent avant les évènements de La Prêtresse d'Avalon, alors que la troisième partie leur est postérieure.


    Trillium

    - Les Trois Amazones ((en) Black Trillium, 1990) Coécrit avec Andre Norton et Julian May.
    - Le Talisman écarlate ((en) Blood Trillium, 1992) Coécrit avec Julian May.
    - Le Trillium d'or ((en) Golden Trillium, 1994) Coécrit avec Andre Norton. Réédité en 2009 sous le titre La Fleur d'or
    - La Dame du trillium ((en) Lady of the Trillium, 1995) Réédité en 2009 sous le titre La Dame blanche
    - Le Trillium céleste ((en) Sky Trillium, 1995) Coécrit avec Julian May. Réédité en 2009 sous le titre La Guilde de l'étoile


    Unité

    - Chasse sur la lune rouge ((en) Hunters of the Red Moon, 1973)
    - es Survivants ((en) The S, 1979) Coécrit avec Paul Zimmer.
    - Les Ruines d'Isis ((en) The Ruins of Isis, 1979)
    - Les Pouvoirs perdus[modifier | modifier le code]
    - En Glenraven ((en) Glenraven, 1995) Coécrit avec Holly Lisle. aussi publié sous le titre de Glenravenne
    - La Faille entre les mondes ((en) The Rift, 1998) Coécrit avec Holly Lisle.


    Romans de lumière

    Ce cycle fantastique doit son unité au retour des personnages de magiciens comme Colin McLaren (qui n'a le rôle principal que dans le dernier roman, lequel unifie l'ensemble) ou Vérité Jourdemayne.

    - Adagio pour une ombre ((en) The Inheritor, 1984)
    - Sara, Pocket, coll. « Terreur » no 9102, 1993 ((en) Witch Hill, 1990)
    - Fantôme de lumière ((en) Ghostlight, 1995)
    - Sorcière de lumière ((en) Witchlight, 1996)
    - Tombe de lumière ((en) Gravelight, 1997)
    - Cœur de lumière ((en) Heartlight, 1998) Coécrit avec Rosemary Edghill.


    Romans indépendants

    - Le château des tempêtes ((en) Castle Terror, 1965)
    - Souvenir de Monique ((en) Souvenir of Monique, 1967)
    - Adieu planètes ! - Futurama N°23, 1979 ((en) Endless Voyage, 1975)
    - (en) Catch Trap, 1979
    - La Gladiatrice ((en) Warrior Woman, 1985)
    - La Trahison des dieux ((en) The Firebrand, 1987)
    - Tigre, Feu et Flamme ((en) Tiger Burning Bright, 1995) Coécrit avec Mercedes Lackey et Andre Norton.
    - La Maison entre les mondes ((en) The House Between the Worlds, 1981)
    - La Princesse de la nuit ((en) Night's Daughter, 1985)
    - La Princesse au Dragon ((en) The Gratitude of Kings, 1997)


    Recueils de nouvelles

    - Marée montante, 1987
    - Les Voix de l'espace, 1994


    Nouvelles

    - Docteur es crimes ((en) The Crime Therapist)
    - La Ru'had ((en) Centaurus Changeling, 1954)
    - La Vague montante ((en) The Climbing Wave, 1955)
    - Oiseaux de proie ((en) Birds of Prey, 1957)
    - Tu engendreras dans la douleur ((en) Another Rib, 1963)
    - Le Joyau d'Arwen ((en) The Jewel of Arwen, 1974)
    - Main verte ((en) Green Thumb, 1978)
    - Espace vital ((en) Elbow Room, 1980)
    - Le Fils du maître fauconnier ((en) The Hawk-Master's Son, 1980) dans L'Alliance
    - Le Prix de la gardienne ((en) The Keeper's Price, 1980) Coécrit avec Elisabeth Waters. dans L'empire débarque
    - L'Épée du Chaos ((en) A Sword of Chaos, 1982) dans Les Cent Royaumes
    - La Leçon de l'auberge ((en) The Lesson of the Inn, 1982) dans L'empire débarque
    - Hurle ma sirène ((en) Sea Wrack, 1985)
    - Couteaux ((en) Knives, 1985) dans Les Amazones libres
    - La Légende de Dame Bruna ((en) The Legend of Lady Bruna, 1985)
    - Le Cycle des légendes
    - Le parjure ((en) Oathbreaker, 1987) dans L'Alliance
    - L'ombre ((en) The Shadow, 1987) dans L'Alliance
    - Les Chiens ((en) Bitch, 1987)
    - La Fiancée vendue ((en) Bride Price, 1987) dans Les Amazones libres
    - Tout, sauf la liberté ((en) Everything But Freedom, 1987) dans Les Amazones libres
    - La Ballade d'Hastur et de Cassilda ((en) The Ballad of Hastur and Cassilda, 1987) dans Le Cycle des légendes
    - Un homme impulsif ((en) Man of Impulse, 1988) dans L'Alliance
    - Règlement intérieur ((en) House Tules, 1988) dans Les Amazones libres
    - Piège de feu ((en) Firetrap, 1990) Coécrit avec Elisabeth Waters. dans Les Amazones libres
    - La Querelle ((en) Amazon Fragment, 1991) dans Les Amazones Libres
    - Respecter le serment ((en) To Keep the Oath, 1993) dans Les Amazones libres
    - Le Retour d'Hilary ((en) Hilary's Homecoming, 1993) dans L'empire débarque
    - Le Mariage d'Hilary ((en) Hilary's Wedding, 1993) dans L'empire débarque
    - Parole d'Hastur ((en) The Word of a Hastur, 1994) dans Les Cent Royaumes

    avatar
    chrysta

    Messages : 269
    Date d'inscription : 15/01/2017
    Age : 44
    Localisation : Var

    Re: Marion Zimmer Bradley

    Message par chrysta le Ven 16 Juin - 15:22



    Résumé:

    La légende du roi Arthur et des chevaliers de la Table ronde n'avait, depuis longtemps, inspiré un roman d'une telle envergure, d'un pareil souffle. Merlin l'Enchanteur, Arthur et son invincible épée, Lancelot du Lac et ses vaillants compagnons, tous sont présents mais ce sont ici les femmes qui tiennent les premiers rôles: Viviane, la Dame du Lac, Ygerne, duchesse de Cornouailles et mère d'Arthur, son épouse Guenièvre, Morgane la fée, sœur et amante du grand roi...
    Cette épopée envoûtante relate la lutte sans merci de deux mondes inconciliables, celui des druides et des anciennes croyances défendant désespérément un paradis perdu et celui de la nouvelle religion chrétienne supplantant peu à peu rites et mystères enracinés au cœur de la Grande-Bretagne avant qu'elle ne devienne l'Angleterre.


    Commentaire :


    Après ma récente aventure entre les lignes de « L’enchanteur » de Barjavel, je repars dans la découverte et redécouverte de la légende arthurienne, ou plutôt d’une de ses réécritures. Mythe intemporel basé sur des écrits moyenâgeux, d’abord sous la plume de moines puis d’écrivains qui l’ont enrichi, il avive mon intérêt tant personnel sur les peuples celtes, leurs croyances et le basculement entre celles-ci et leur écrasement par la chrétienté, que professionnels sur la fonction du mythe et ce qu’il véhicule.

    Dans ce premier tome, introduit par une fée Morgane à un âge avancé de la vie et porté tout du long par des voix de femmes (Ygerne, Viviane, Morgane, Guenièvre), nous entrons pas à pas dans les méandres de la légende arthurienne. Appuyé sur une vision féminine, ce récit semble par là même restituer une place aux femmes à une période où la vénération de la Déesse, et par elle-même du féminin, appartenant aux rites ancestraux celtiques vient peu à peut-être attaqué par la chrétienté et son idéologie. Celle-ci en effet prône l’adoration d’un Dieu unique plutôt que de multiples, et transforme la place et la vision de la femme dans la société qui devient porteuse de la responsabilité de l’infamie du péché. Au travers des pages, nous assistons en effet à la confrontation des rites ancestraux celtes et des valeurs religieuses chrétiennes, avec l’émergence de la prépondérance de cette dernière et la tentative d’éradication des anciennes croyances relayées à la place de rites païens et du démon. Dans cet affrontement, Arthur se situe un temps dans la délicate place de maintenir les deux croyances vivantes avant de se laisser convaincre par les arguments de Guenièvre et d’abandonner la bannière du dragon, symbole des anciennes croyances. On retrouve là une sorte de mythe d’Adam et Eve et du serpent, et une femme encore rendue à l’origine d’un choix capital non sans conséquences sur l’avenir. Nous assistons à l’émergence d’une religion et de son intolérance, et au déclin d’autres croyances.

    D’une harmonie avec la nature, et d’une perception de la sexualité peu entravée telle que vécue sur Avalon et par les peuples anciens, nous assistons à l’émergence de la notion de péché qui apparaît clairement dans le déploiement du triangle amoureux constitué de Arthur, Guenièvre et Lancelot, source du sentiment par celle-ci d’être maudite et de ne pouvoir enfanter qui l’amène à solliciter d’Arthur le reniement des anciennes croyances, et lui à y accéder.
    Mais cette sensée « malédiction » ne commence-t-elle pas bien avant ? Arthur et Morgane, demi frères et sœurs, sont en effet objets de manipulations sous couvert de rites ancestraux et de tentative de pérenniser les croyances ancestrales de manière « politique » ; on leur fait en effet sciemment commettre l’inceste, les utilisant comme de simples pions.

    Et la place des femmes, si importante à Avalon, n’est-elle pas elle-même un ersatz de ce qu’elle pourra être par la suite, sous la chrétienté : adulées certes, mais empêchées de vivre vraiment, tenue à une vie de sacrifice dévouée corps et âmes à la Déesse
    Je passe ici les aspects de malversations, jalousies et rivalités frères / sœurs , guerres, etc… Même si, un autre point d’interrogation et d’intérêt me semble historique : à quelle période réellement et sur quel terrain apparaît ce mythe, et q’esu ce qu’il vient tenter de mettre en élaboration ainsi.
    Mais ceci reste un autre épisode, et il me reste avant d’avancer sur les idées que cela m’inspire à lire le second tome pour avoir une vision globale de ce mythe, si approchant en certains points de celui d’Oedipe.


      La date/heure actuelle est Sam 24 Juin - 14:08