Evguéni Vodolazkine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Evguéni Vodolazkine

Message par tom léo le Mar 27 Juin - 12:14

Evguéni Vodolazkine
Né en 1964



Né à Kiev, Evguéni Vodolazkine est médiéviste, chercheur à l’Académie des sciences de Russie à Saint Petersbourg. Il a eu une bourse pour des séjours en Allemagne et y a fait des études. Connaissant à fond le moyen-âge russe, il y jette un regard étonnant.
Il est l’auteur d’un premier roman, Soloviov et Larionov. Paru en 2012, ce roman-ci a été récompensé en 2013 par le prestigieux prix russe Bolchaïa Kniga.


ŒUVRES :

   Дмитрий Лихачёв и его эпоха: Воспоминания, 2002
   Похищение Европы, 2005
   Соловьёв и Ларионов, 2009
   Часть суши, окружённая небом: Соловецкие тексты и образы, 2011
   Лавр (Les quatre vies d'Arseni), 2012
   Совсем другое время. Сборник рассказов, 2013.
   Красная стрела, 2013
   Русские дети: 48 рассказов о детях, 2013
   Текст и традиция. Альманах, 2013—2015.
   Дом и остров, или Инструмент языка, 2014
   Русские женщины: 47 рассказов о женщинах, 2014.
   Детский мир: Сборник рассказов, 2014
   Пара пьес, 2014
   Всё о моем доме, 2014
   Стоп-кадр, 2015
   Большая книга победителей , 2015
   Россия — Италия: Литературные путешествия, 2016
   Авиатор, 2016
   Все в саду, 2016
avatar
tom léo

Messages : 493
Date d'inscription : 04/12/2016
Localisation : Bourgogne

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Evguéni Vodolazkine

Message par tom léo le Mer 28 Juin - 21:47



Les quatre vies d'Arséni


Originale :   Лавр (Russe, 2012)

Fayard a écrit:Le héros, Arséni, naît en 1440 près du monastère Saint-Cyrille du lac Blanc et meurt en 1520 au terme d’une longue vie qui le conduit de son lieu de naissance à Pskov, puis jusqu’à Venise et Jérusalem, avant de le ramener à son point de départ. Ses dons de guérisseur lui valent partout où il séjourne une grande renommée et pourraient lui assurer honneurs et fortune. Mais, ayant involontairement causé dans sa jeunesse la mort de la femme aimée sans qu’elle ait reçu les sacrements de l’Église, il renonce à tous biens terrestres et tente par la mortification d’obtenir le rachat de celle qu’il ne veut pas livrer au néant.
Chronique imaginaire d’un être tourmenté par la sainteté, ce roman-fable nous entraîne dans une Russie du Moyen Âge ravagée par la peste et dans le quotidien d’un petit peuple humble et brutal, de moines énergiques et visionnaires, de pèlerins exposés aux dangers de longs voyages. Inspiré par des vies de saints russes, stylistiquement aussi dentelé que les feuilles d’un herbier, il dépayse fortement, tout en nous menant aux sources du christianisme russe.

REMARQUES :
Très bonne présentation de l'éditeur ! Le danger aurait été de mettre l'accent sur un pur roman historique ou d'aventures extérieurs – et ce ne serait même pas entièrement faux car l’œuvre a quelque chose d'épique, d'aventureux, de très riche. Mais il me semble clair que l'auteur décrit avant tout un aventure intérieur, un cheminement de vie, quasiment des années d'enfance jusqu'à la mort. Le livre est structuré en quatre grandes parties qui suivent en gros différents étappes dans la vie d'Arséni : de l'apprentissage du savoir médicinale et herboriste de son grand-père, incluant la vie intérieure dans la foir (orthodoxe) jusqu'aux années de l’exercice de ses dons de guérisseur ; de ses années comme « fol en Christ » à Pskov et le pélérinage à Jérusalem jusqu'au retour et une vie d'abord dans un monastère, et puis comme ermite dans une grotte.

Vodolazkine réussit, grâce à son savoir de médiéviste d'un coté, mais aussi grâce à un profond respect de la foi, de dessiner un moyen-âge un peu autre. Oui, marqué certes par la peste et aussi des fois par la superstition ou des préjugés, mais aussi marqué par une certaine forme d'unité de l'être humain dont on aurait grand besoin aujourd'hui. C'est avec des éléments typiquement russes, issus de la tradition, des hagiographies, mais aussi des manuscrits etc, qu'il peint un homme de ce XVème siècle qui nous devient – peut-être – tout proche. Bref, on se demande parfois si cette histoire située il y a si longtemps, ne peut pas nous montrer la Russie d'aujourd'hui, mais aussi être un miroir de nous-mêmes. Je ne cache pas que je trouvais certains passages d'une profondeur immense et touchante.

Donc, vraiment splendide ! Et je garderai cet auteur à l’œil !


Intéressant dialogue avec l'auteur :

https://www.lecourrierderussie.com/culture/2016/05/evgueni-vodolazkine-romancier-absolu/


mots-clés : #moyenage #religion
avatar
tom léo

Messages : 493
Date d'inscription : 04/12/2016
Localisation : Bourgogne

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

 Des Choses à lire :: Lectures par auteurs :: Écrivains Russes

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum