Des Choses à lire
Visiteur occasionnel, épisodique ou régulier pourquoi ne pas pousser la porte et nous rejoindre ou seulement nous laisser un mot ?

Après tout une communauté en ligne est faite de vraies personnes, avec peut-être un peu plus de liberté dans les manières. Et plus on est de fous...


Je te prie de trouver entre mes mots le meilleur de mon âme.

Georges Brassens, Lettre à Toussenot


Paul Morand

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Paul Morand  Empty Paul Morand

Message par Hanta le Ven 30 Juin - 16:42

Paul Morand
(1888-1976)

Paul Morand  Th10

Paul Morand est né à Paris en 1888, rue Marbeuf, sur l'emplacement du célèbre Bal Mabille.

Fils du haut fonctionnaire et artiste Eugène Morand, Paul Morand, après des études à l'École libre des Sciences politiques, fut reçu en 1913 premier au grand concours des ambassades, et embrassa une carrière de diplomate.

Sa carrière diplomatique est allée de pair avec une carrière littéraire très féconde : son œuvre compte une centaine de romans, nouvelles, portraits de villes et chroniques.

Il fréquente les milieux politiques, diplomatiques, mondains, et se lie avec Proust, Cocteau, Misia Sert, avec lesquels il partage le goût des soupers fins et la passion de la littérature.

Dès la fin de la Première Guerre mondiale, il collabore régulièrement à La N.R.F. et publie des nouvelles. Des postes à l'étranger, il rapporte de remarquables textes sur les villes.

Ayant réintégré les Affaires étrangères en 1938, Paul Morand se trouvait, au moment de la défaite de 1940, à Londres où il occupait les fonctions de responsable de la mission de guerre économique. Mis à la retraite d'office par le gouvernement de Vichy, il publiait en 1941 Chroniques de l'homme maigre, livre d'orientation maréchaliste. De cette période datent encore Propos des 52 semaines, L'Homme pressé, Excursions immobiles.

Avec le retour de Laval au gouvernement, il était nommé à la présidence de la commission de censure cinématographique, avant de terminer la guerre comme ambassadeur à Berne, ce qui lui valut d'être révoqué à la Libération, et contraint à l'exil en Suisse.

Paul Morand a été l'un des premiers chantres de la vie moderne, du cosmopolitisme, des voitures de course, du jazz, des voyages. Il a été élu à l'Académie française en 1968.



Source : www.academie-francaise.fr

Bibliographie longue donc :
https://fr.wikipedia.org/wiki/Paul_Morand
Hanta
Hanta

Messages : 1354
Date d'inscription : 03/12/2016
Age : 31

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Paul Morand  Empty Re: Paul Morand

Message par Hanta le Ven 30 Juin - 16:44

Hécate et ses chiens

Paul Morand  16619910

Un livre court mais que j’ai lu en une demie heure tant je fus happé par le récit.
L’histoire d’amour d’un homme qui n’est pas aimé en retour, qui est consumé par une relation toxique vis-à-vis d’une personne instable.
Une histoire, d’une personne jusque là vide de sens et qui trouva une signification existentielle au sein d’une personne qui lui fera toucher le fond et se noyer petit à petit.
Une histoire banale semble t-il mais qui perd de son commun à chaque prise de connaissance de l’instabilité de cette femme prédatrice tant aimée et si peu aimante.
Et puis il y a Morand. Un écrivain qui peut écrire n’importe quoi pour en faire du grandiose, de l’impressionnant, du fulgurant. C’est génialement douloureux. Un style simple mais limpide comme du cristal et coupant comme du verre. Des phrases qu’on pourrait retrouver chez Cioran tant elles se suffisent à elles-mêmes.
Malgré la chaleur, cet ouvrage me fit frissonner. Je ne suis pas prêt de laisser tomber cet auteur.
Hanta
Hanta

Messages : 1354
Date d'inscription : 03/12/2016
Age : 31

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Paul Morand  Empty Re: Paul Morand

Message par animal le Ven 30 Juin - 17:14

Un extrait tentateur à proposer ?

_________________
Keep on keeping on...
animal
animal
Admin

Messages : 10075
Date d'inscription : 27/11/2016
Age : 38
Localisation : Tours

http://deschosesalire.forumactif.com
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Paul Morand  Empty Re: Paul Morand

Message par topocl le Ven 30 Juin - 17:21

Et bien voilà! Il y a toujours un livre pour vous remettre en selle Very Happy !

_________________
Etre dans le vent, c'est l'histoire d'une feuille morte.
Flore Vasseur
topocl
topocl

Messages : 6470
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 59
Localisation : Roanne

https://topocleries.wordpress.com/
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Paul Morand  Empty Re: Paul Morand

Message par Hanta le Ven 30 Juin - 17:54

N'ayant plus le livre en possession j'ai repris un extrait que j'avais aimé qui est sur internet

Spoiler:
A une réception chez le Président du Tribunal, je fus présenté à Clotilde.
Dans ce royaume du vide, elle m'apparut d'abord comme une vacance de plus; tout
en elle était effacé. Elle portait un tailleur beige, simple, parfait. Des gestes
suspendus, à peine commencés, une voix un peu fêlée, la couleur indécise des prunelles,
la fragilité du squelette, donnaient à sa personne un aspect pauvret. Les femmes la
trouvaient ravissante parce qu'elle avait le physique à la mode, nez de carlin , yeux de
chatte, tête trop petite pour le corps, le dos rond, pas de hanches, peu de corsage, de
longs pieds mérovingiens, des bras sans chair qui ne déformaient pas les jaquettes, des
cuisses maigres sur quoi les jupes tombaient bien. Peu d'hommes eussent osé penser
qu'ainsi faite elle était plutôt laide; mais la grâce s'accommode beaucoup mieux de la
laideur que de la beauté, et Clotilde était la grâce même.
Clotilde me tendit la main (les mains étaient belles, longues, étirées et souples) et me
fit signe de m'asseoir auprès d'elle.
- Vous vous plaisez ici?
Question de rigueur à laquelle je répondais toujours par une affirmative polie. Une
brusque révolte contre les expressions toutes faites me poussa cette fois à dire
brusquement: «non».
- Ce qu'il faut, reprit Clotilde après un silence, c'est se laisser vivre.
« Se laisser vivre», cette phrase de confection m'exaspéra; mais plus je la mâchonnai
et plus elle prit un sens profond.
Comment fait-on pour se laisser vivre ? Cette femme pourrait-elle m'enseigner-"?
Clotilde vivait seule; elle était libre, ayant sa fortune à ma banque et un mari absent,
qui s'attardait en Sibérie, attaché à un état-major devenu brusquement ambassade,
auprès d'un aventurier russe, devenu brusquement gouvernement.

Un livre que je veux acheter pour le mettre dans ma bibliothèque et le relire...
Hanta
Hanta

Messages : 1354
Date d'inscription : 03/12/2016
Age : 31

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Paul Morand  Empty Re: Paul Morand

Message par Arturo le Ven 30 Juin - 18:07

Tiens, j'ai ce titre, et toujours pas tenté cet auteur ... Pour bientôt, peut-être !
Arturo
Arturo

Messages : 3061
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 33
Localisation : Par-delà le bien et le mal

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Paul Morand  Empty Re: Paul Morand

Message par ArenSor le Ven 30 Juin - 18:35

Un grand styliste de la langue française dont la réputation a beaucoup souffert de sa collusion avec le régime de Vichy. J'avais beaucoup aimé ses nouvelles de "Ouvert la nuit, fermé la nuit". Il faudrait que j'en relise Smile
ArenSor
ArenSor

Messages : 1957
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Din ch'nord

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Paul Morand  Empty Re: Paul Morand

Message par Arturo le Jeu 22 Mar - 16:05

Finalement j'avais lu et apprécie Hécate et ses chiens, tout comme j'apprécie son Eloge du repos (avec des réserves quant à certaines réflexions et termes), mais y a de l'idée et l'Histoire semble lui donner raison avec la technologie et un monde qui paraît de plus en plus rapide.

Tandis que les médecins veulent allonger la vie, les hommes veulent l'élargir en y faisant tenir de plus en plus de choses : vivre vite, c'est duper le sort, c'est vivre plusieurs fois ; les gens réagissent ainsi : puisque la mort c'est l'immobilité, le mouvement c'est la vie ; d'où beaucoup concluent que la grande vitesse, c'est la grande vie.

Il ne s'agit pas toujours, comme on le croit généralement, d'une course au dollar, d'un rush vers l'or : la plupart de ces Américains qui se sont tant hâtés de faire fortune la distribuent dès qu'ils l'ont faite. On commence aujourd'hui à s'apercevoir - et la psychanalyse n'a pas été étrangère à cette découverte - que si un continent tout entier est ainsi victime de la vitesse, c'est qu'il se fuit lui-même et qu'il recherche, plus que l'argent, la vitesse en soi, comme moyen de ne pas penser et d'éviter un certain nombre de douloureux problèmes inconscients et de complexes cachés.

Il partage également une réflexion intéressante de Bonnard, qui caractérise la retraite intérieure comme "la permission d'être soi-même".
Arturo
Arturo

Messages : 3061
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 33
Localisation : Par-delà le bien et le mal

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Paul Morand  Empty Re: Paul Morand

Message par Tristram le Jeu 22 Mar - 22:07

Très perspicace !

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 8247
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 63
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Paul Morand  Empty Re: Paul Morand

Message par colimasson le Ven 23 Mar - 10:14

ça me tente bien aussi cette histoire d'Hécate et ses chiens...

@Arturo a écrit:

Il ne s'agit pas toujours, comme on le croit généralement, d'une course au dollar, d'un rush vers l'or : la plupart de ces Américains qui se sont tant hâtés de faire fortune la distribuent dès qu'ils l'ont faite. On commence aujourd'hui à s'apercevoir - et la psychanalyse n'a pas été étrangère à cette découverte - que si un continent tout entier est ainsi victime de la vitesse, c'est qu'il se fuit lui-même et qu'il recherche, plus que l'argent, la vitesse en soi, comme moyen de ne pas penser et d'éviter un certain nombre de douloureux problèmes inconscients et de complexes cachés.

Et pour cette réflexion, ça me fait un peu penser à Lacan qui disait, dans son séminaire sur les psychoses :

"La psychanalyse […] vous montre qu’il n’y a rien de plus bête qu’une destinée humaine, à savoir qu’on est toujours blousé. Même quand on fait quelque chose qui réussit, ce n’est justement pas ce qu’on voulait."
colimasson
colimasson

Messages : 542
Date d'inscription : 24/11/2017
Age : 28
Localisation : Lyon

http://colimasson.blogspot.com
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Paul Morand  Empty Re: Paul Morand

Message par Pia le Sam 24 Mar - 4:37

Noté!
Pia
Pia

Messages : 135
Date d'inscription : 08/12/2016
Age : 51
Localisation : Utrecht

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Paul Morand  Empty Re: Paul Morand

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

 Des Choses à lire :: Lectures par auteurs :: Écrivains européens francophones

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum