Collectif : Le goût de Tahiti

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Collectif : Le goût de Tahiti

Message par animal le Mer 12 Juil - 22:25



Le goût de Tahiti

Mercure de France a écrit:   Textes choisis et présentés par Tristan Savin

    Récits de voyage et romans maritimes ont révélé la lointaine Tahiti. Deux siècles durant, chaque écrivain parti « dans les mers du Sud » fut incité à le faire par un prédécesseur. Herman Melville séjourne à Tahiti en 1846 et décrit à ses lecteurs un Éden insoupçonné. Sur ses pas, Stevenson embarque pour le Pacifique en 1888, et parcourt les îles, les atolls, les motu, des Marquises aux Samoa. En France, cette « Nouvelle Cythère » devient sujet philosophique avec Diderot. Les poètes romantiques succombent à son exotisme. Les confettis formés par les îles de la Société deviennent un carrefour obligatoire pour romanciers et artistes voyageurs. Des mythes d’hier aux réalités d’aujourd’hui, balade au cœur de ce paradis pas tout à fait perdu, en compagnie de Bougainville, Victor Hugo, Leconte de l'Isle, Victor Segalen, Pierre Loti, Paul Gauguin, Jack London, Pierre Loti, Gary, Jean Reverzy, Jacques Brel, Jean-Luc Coatalem et bien d’autres…

Première observation, possible que je n'ai lu qu'une version légèrement abrégée (achetée avec un numéro de Géo) 91 pages contre 128 annoncées.

Une petite introduction pour cette petite anthologie de petits textes pour rappeler l'historique des découvertes et redécouvertes et quelques parentés littéraires sans oublier d'ouvrir sur un regard nuancé ou chargé de regrets sur ce "paradis".

Et possible que le sujet et l'émerveillement du voyage soit une belle source d'inspiration. Les vahinés font rêver mais une vision humaniste s'insinue rapidement dans l'ordre chronologique de présentation retenu. Au menu à côté du poisson cru mariné au citron vert il y a perte d'identité, tromperie et au-delà de l'identité d'un monde.

Quand on ne connait pas les auteurs on a le plus souvent envie ou très envie de les lire (celui qui m'a le moins marqué doit être de Victor Hugo ?) et on découvre aussi des auteurs polynésiens. Le texte de Chantal T. Spitz qui clot le recueil est puissant.

Questions d'exotisme et de racines, de besoins de racines mêmes étrangères, un infime aperçu sans doute de ces îles lointaines mais une belle petite lecture aussi multiple que stimulante (j'espère y piocher des idées).

Très bonne surprise, je ne m'attendais pas à autant compte tenu du format d'acquisition !


mots-clés : #voyage

_________________
Keep on keeping on...
avatar
animal
Admin

Messages : 4603
Date d'inscription : 27/11/2016
Age : 36
Localisation : Tours

Voir le profil de l'utilisateur http://deschosesalire.forumactif.com
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

 Des Choses à lire :: Lectures par auteurs :: Documents et essais :: Nature et voyages

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum