Michele Mari

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Michele Mari

Message par bix_229 le Mer 2 Aoû - 21:15

Michele Mari
Né en 1955


Michele Mari est un écrivain italien né à Milan en 1955.
Il est philologue, spécialiste de science-fiction et de bande dessinée.
Dans ses histoires, il utilise fréquemment le thème de l’enfance ou de la prime jeunesse, comme instant à conserver goulûment, de l’obsession posthume de la vie non vécue, de la littérature comme succédané de la vie, de la mémoire et de ses mécanismes.
Ennemi du changement, donc de la modernité dans ses formes les plus voyantes et vulgaires, qui est considéré comme forme de mort, il argue que les choses ne restent que quand on les perd, comme les vieux jouets, qui, s’ils ne sont pas volés, sont abandonnés pour toujours, par indolence, par distraction. Il est tout autant ennemi de la rhétorique, prêt à adopter un ton soutenu et glacial, d’autant plus froid que l’émotion se fait brûlante.

Son style littéraire, extrêmement complexe, trouve ses références les plus crédibles, dans la littérature italienne, chez Carlo Emilio Gadda, Tommaso Landolfi et Giorgio Manganelli, et hors Italie chez Louis-Ferdinand Céline.

Son avant-dernier roman, Verderame (Les Limaces françaises), tout en conservant les principales caractéristiques de ses œuvres précédentes, adopte une structure parsemée de touches d'horreur et une fin ambigüe et surnaturelle. Ce roman lui vaut le prix Grinzane Cavour en 2008, comme super-vainqueur de la Fiction italienne.

Son œuvre poétique est à signaler, comme sont significatifs ses essais critico-philologiques et ses ouvrages généraux, principalement consacrés à la littérature italienne des XVIIIe-XIXe siècles et à la littérature fantastique comparée.

Bibliographie

  - Tout le fer de la tour Eiffel, [« Tutto il ferro delle torre Eiffel »], 2005
   -Pink Floyd en rouge, [« Rosso Floyd »], 2001
   -Les Limaces françaises, [« Verderame »], 2012

Wikipedia
avatar
bix_229

Messages : 3916
Date d'inscription : 06/12/2016
Localisation : Lauragais

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Michele Mari

Message par bix_229 le Mer 2 Aoû - 22:12



Michele MARI : Les Limaces françaises. - Seuil

Felice est vieux, moche, très moche, pauvre, ignorant, maladroit.
Une épave.
Un monstre.
Et en plus, il perd la mémoire.
Il sert de jardinier et de factotum à des vieux riches qui passent leur temps à regarder des téléfilms merdiques dans leur vaste maison, près du Lac Majeur.
Felice, ils le tiennent à distance et ne s'approchent jamais de lui.

Heureusement pour Felice -pour nous- Michelino, leur petit-fils, passe ses vacances chez eux.
Il a treize ans et demi et il s'ennuie.
Mais il est très imaginatif et déjà fou de livres et notamment de Stevenson.
Au début, Felice lui parait monstrueux. Au mieux, pathétique.

"Comme il était laid cet homme ! J'essayais de l'imaginer sans cratères de variole, sans chassie sur les cils et avec un nez moins bourgeonneux et moins spongieux, il restait quand même laid.
Il y avait quelque chose d'informe dans son visage, comme s'il avait été façonné hativement avec de la pate à modeler : la bouche en particulier ressemblait à une
blessure sans lèvres...
Et il y avait aussi cette cicatrice verticale qu descendait de l' oeil à la bouc, et qui, lorsqu'il riait se fripait tout entière."


Mais ça ne dure pas.
Felice devient pour lui une sorte de héros. Un confident aussi. Un être plein de mystère et d'histoires.
Et il entreprend de  remettre de l'ordre dans sa mémoire pleine d'intermittences en le faisant parler.

Il n'a pas tort, Michelino, d'imaginer, même s'il ne le sait pas.  Il va découvrir tout un pan de l'Histoire officielle, et puis celle de la maison de ses occupants successifs.

Autant le dire tout de suite, ces histoires sont labyrinthiques, faites de pièces et de morceaux qui ne s'ajustent pas.
Un puzzle invraisemblable.
Et pourtant.
Grace à sa persévérance et à son imagination fertile, à son esprit d' aventure, Michelino, parvient à ordonner ces éléments hétéroclites.
A repousser les limites du possible, du vraisemblable, du rationnel.
A se faire aimer de Felice qui, très difficilement, lui livre les clés d'un passé très chargé.
Riche en surprises et en émotions.

PS 1. Si vous n'aimez pas Stevenson, passez votre chemin !

PS 2. Et les limaces françaises ?
Je vous attendais là.
Sachez qu'elles ont un rôle important.
C'est un indice, mais ce livre n'est pas vraiment une enquête.
Vous comprendrez si vous le lisez. Wink


mots-clés : #initiatique
avatar
bix_229

Messages : 3916
Date d'inscription : 06/12/2016
Localisation : Lauragais

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Michele Mari

Message par Nadine le Jeu 3 Aoû - 0:53

ça a l'air intéressant ma foi. L extrait est si parlant que j etais mal à l'aise, chassie sur les cils ça claque.
avatar
Nadine

Messages : 2210
Date d'inscription : 02/12/2016

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Michele Mari

Message par bix_229 le Jeu 3 Aoû - 20:11

A l' intention de Bédou, ce livre est proche de Ballade pour Georg Henig : V. Paskov.
Du moins sur le plan affectif.
Un livre d' extreme amitié entre un enfant et un vieil homme.
avatar
bix_229

Messages : 3916
Date d'inscription : 06/12/2016
Localisation : Lauragais

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Michele Mari

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

 Des Choses à lire :: Lectures par auteurs :: Écrivains Italiens et Grecs

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum