Des Choses à lire
Visiteur occasionnel, épisodique ou régulier pourquoi ne pas pousser la porte et nous rejoindre ou seulement nous laisser un mot ?

Après tout une communauté en ligne est faite de vraies personnes, avec peut-être un peu plus de liberté dans les manières. Et plus on est de fous...


Je te prie de trouver entre mes mots le meilleur de mon âme.

Georges Brassens, Lettre à Toussenot


Ariane Audet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Ariane Audet Empty Ariane Audet

Message par Jack-Hubert Bukowski le Lun 7 Aoû - 10:13

Ariane Audet
(Date inconnue)

Ariane Audet Ariane10

Ariane Audet est une poétesse de grand talent. J'ai lu son premier recueil de poésie, Déjà la horde de chair se tait, et un essai intitulé Présences intermittentes des Amériques. Elle trace un parallèle entre l'expérience des diverses poésies évoluant en contexte minoritaire en terre d'Amérique. Elle évolue maintenant aux États-Unis. Elle a un doctorat en études littéraires à l'UQAM.

Œuvre :

Poésie
Déjà la horde de chair se tait, 2016

Essai
Présence intermittente des Amériques, 2017

Mots-clés : #poésie #québec


Dernière édition par Jack-Hubert Bukowski le Lun 7 Aoû - 10:45, édité 1 fois
Jack-Hubert Bukowski
Jack-Hubert Bukowski

Messages : 1844
Date d'inscription : 04/12/2016
Age : 38
Localisation : Montréal

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Ariane Audet Empty Re: Ariane Audet

Message par Jack-Hubert Bukowski le Lun 7 Aoû - 10:38

Déjà la horde de chair se tait (2016) :

Ariane Audet Ariane11

Ariane Audet est sublime dans l'épure de sa plume et de ses travaux. Après vous avoir parlé récemment de Charles Dionne, j'ai noté qu'il a été le directeur littéraire ayant présidé au processus de publication de ce premier recueil d'Ariane Audet chez L'Hexagone. Nous pouvons y voir un gage de qualité. Ariane Audet s'y révèle déjà comme une poétesse dont l'œuvre s'affirme.

Déjà la horde de chair se tait s'affirme d'ores et déjà dans une tonalité qui lui est propre:

tu te nourris de scénarios vitreux de rêves rapides
           ses caresses contre tes entailles

tu trébuches renverses la coupe évite les poings
           échouée

parmi la horde de chair
quelqu'un crie ton nom

p. 13

Sans crier gare :

comme un excédant
                          aux commissures des lèvres

le dos tourné au miroir tes appels
le récit de l'échec

l'écho d'une noyade n'ouvre aucune porte

tu         n'as pas crié

p. 19

En saillie :

il dit le mot       noyée

ta voix prend l'eau
sombre       sous la table

exterminée
par des mains neuves

p. 27

Telle une présence intermittente :

te voici

au tournant on tait
les lucioles sous terre la durée qui dépèce le coût de la
      tristesse

c'est à se demander
qui t'a gaspillée

p. 49

La nature :

couverte sous la neige          tu saignes
un peuplier

ses racines caressent tes poings
tissent un linceul          avec tes cheveux

p. 55

Ariane Audet est précise dans les traits qu'elle esquisse :

sans fausser tu écris vague               peut-être

rangée sous la lueur aqueuse d'une langue qui
    ressemble à la tienne

par les cheveux on te tire
détalant vers l'écume

p. 75

S'il n'y avait pas l'époque autour, j'aurais dit qu'Ariane Audet est une poétesse exceptionnelle. Je demeure quand même sur mes réserves. Nous avons beau avoir les éditions du Passage qui sont un exemple de minimalisme en poésie, je pense tout de même que les quelques fulgurances que je vous ai montrées méritent qu'on s'attarde davantage à l'œuvre à venir d'Ariane Audet. Avec Olyvier Leroux-Picard et Sara Dignard, je pense que nous avons là quelques poètes qui figurent dans le registre du minimalisme poétique.
Jack-Hubert Bukowski
Jack-Hubert Bukowski

Messages : 1844
Date d'inscription : 04/12/2016
Age : 38
Localisation : Montréal

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Ariane Audet Empty Re: Ariane Audet

Message par Bédoulène le Lun 7 Aoû - 15:51

une préférence pour la page 49 !

_________________
"Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
Bédoulène
Bédoulène

Messages : 12591
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 74
Localisation : En Provence

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Ariane Audet Empty Re: Ariane Audet

Message par bix_229 le Lun 7 Aoû - 16:04

Lapidaire !
Juste le poids des mots dans leur nécessité.
bix_229
bix_229

Messages : 10448
Date d'inscription : 06/12/2016
Localisation : Lauragais

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Ariane Audet Empty Re: Ariane Audet

Message par Jack-Hubert Bukowski le Lun 7 Aoû - 21:19

Merci de vos commentaires, Bédou et Bix... j'avais remarqué les mêmes choses dans ce que vous mentionnez à propos d'Ariane Audet. Il me tarde de la lire à nouveau... J'ai attendu le moment avant de vous en parler, que la lecture soit suffisamment reposée.
Jack-Hubert Bukowski
Jack-Hubert Bukowski

Messages : 1844
Date d'inscription : 04/12/2016
Age : 38
Localisation : Montréal

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Ariane Audet Empty Re: Ariane Audet

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

 Des Choses à lire :: Lectures par auteurs :: Écrivains du Canada

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum