Des Choses à lire
Visiteur occasionnel, épisodique ou régulier pourquoi ne pas pousser la porte et nous rejoindre ou seulement nous laisser un mot ?

Après tout une communauté en ligne est faite de vraies personnes, avec peut-être un peu plus de liberté dans les manières. Et plus on est de fous...


Je te prie de trouver entre mes mots le meilleur de mon âme.

Georges Brassens, Lettre à Toussenot


Tristan Egolf

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Tristan Egolf Empty Tristan Egolf

Message par Arturo le Ven 18 Aoû - 18:34

Tristan Egolf
(1971-2005)

Tristan Egolf Avt_tr10

Tristan Egolf, né le 19 décembre 1971 né à San Lorenzo de El Escorial (Communauté de Madrid, Espagne) et mort le 7 mai 2005 (à 33 ans) à Lancaster (Pennsylvanie, États-Unis), est un écrivain américain.

Tristan Egolf naît à San Lorenzo del Escorial, en Espagne, le 19 décembre 1971. Son père, Brad Evans, est journaliste à la National Review, et sa mère peintre. Après le divorce de ses parents, il prend le nom de famille de son beau-père, Gary Egolf. Il a une sœur actrice, Gretchen Egolf. Il grandit à Washington, dans le Kentucky, puis en Pennsylvanie où il fait son lycée et un bref passage à l'université de Philadelphie (Temple University).

Son premier roman, Le Seigneur des porcheries, est refusé par plus de soixante-dix maisons d'éditions américaines. Egolf s'installe alors à Paris, où il vit de théâtre, de peinture et de musique. Un jour de 1996, il est repéré par la fille de Patrick Modiano, qui l'héberge et présente son roman aux éditions Gallimard. Le Seigneur des porcheries est publié en 1998 en traduction française. Son succès est immédiat auprès du grand public. La critique enthousiaste compare l'auteur à John Steinbeck, William Faulkner et John Kennedy Toole.

Egolf publie en 2002 un deuxième roman, Jupons et violons. Un troisième, Kornwolf, paraît à titre posthume en 2006.

Tristan Egolf, que l'on disait dépressif, s'est suicidé au moyen d'une arme à feu, en mai 2005, à l'âge de trente-trois ans.

source wikipédia

Romans traduits en français :

Le seigneur des porcheries, 2002
Jupons et violons, 2003
Kornwolf, 2006 (posthume)
Arturo
Arturo

Messages : 3060
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 33
Localisation : Par-delà le bien et le mal

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Tristan Egolf Empty Re: Tristan Egolf

Message par Arturo le Ven 18 Aoû - 18:42

Il fait partie des "suicidés magnifiques", des contemporains géniaux américains (Toole, Foster Wallace).
Sa bio fait un peu conte de fée qui a mal tourné, ça m'a toujours fait un peu sourire en y repensant : repéré sur un pont de paris en train de jouer de la guitare je crois, par la fille de Modiano. Puis ce dernier le fera éditer.
Faudrait ptet que je me mette à la gratte ?

Enfin bref, je digresse.
En vrai, j'ai envie de vous vanter Le seigneur des porcheries, son roman le plus abouti. Je le considère parmi mes meilleures lectures, les plus jouissives en tout cas.
Le hic ? ça fait quelques années que je l'ai lu, et il m'en reste peu de détails. Il m'a pourtant marqué. C'est le problème de trop lire ?
Je me souviens qu'il faut être patient, peut-être bien une centaine de pages avant de laisser emporter par le souffle d'Egolf, et vraiment kiffer le personnage central complètement déjanté. Rentrer dans son délire. Sa misanthropie, sa rage irrépressible.

Jupons et violons m'avait laissé sur ma faim.

En revanche, avec Kornwolf, encore une fois Egolf nous plonge dans cette Amérique de pecnots, de rednecks, et on peut dire qu'il avait une dent contre eux, tellement il les tourne en ridicule. J'ai moins aimé que le Seigneur des porcheries, qui lui est une vraie bombe littéraire désopilante, mais Kornwolf ne manque pas de qualités. Parfois cours d'histoire, parfois pastiche du fantastique, il faut s'accrocher pour rester dans le récit, et continuer l'enquête, la traque du Démon de Blue Ball!
Arturo
Arturo

Messages : 3060
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 33
Localisation : Par-delà le bien et le mal

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Tristan Egolf Empty Re: Tristan Egolf

Message par Tristram le Sam 19 Aoû - 0:11

« Leur existence ne laisse pour ainsi dire aucune trace écrite. »
Tristan Egolf, « Le seigneur des porcheries »
Eux, ce sont les rats de rivière, « descendants illégitimes des écorcheurs d’opossum d’antan », « lie des Appalaches », « dégénérés » vivant en autarcie loin de la civilisation (de la Corn Belt) ; on n’est que peu de chose si on ne laisse « aucune trace écrite »… des Vies minuscules...

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 8244
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 63
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Tristan Egolf Empty Re: Tristan Egolf

Message par Arturo le Sam 19 Aoû - 8:09

"eux", ce sont les éditeurs ? Shocked Tristan Egolf 1390083676
Arturo
Arturo

Messages : 3060
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 33
Localisation : Par-delà le bien et le mal

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Tristan Egolf Empty Re: Tristan Egolf

Message par Tristram le Sam 19 Aoû - 13:32

Ah oui, pas clair : eux, ce sont ceux dont "leur existence... (non, je ne pense pas qu'aux éditeurs !) Evil or Very Mad

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 8244
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 63
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Tristan Egolf Empty Re: Tristan Egolf

Message par bix_229 le Sam 19 Aoû - 16:18

Kornwolf dans mes prochaines lectures.
bix_229
bix_229

Messages : 10448
Date d'inscription : 06/12/2016
Localisation : Lauragais

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Tristan Egolf Empty Re: Tristan Egolf

Message par Arturo le Sam 19 Aoû - 17:53

@bix_229 a écrit:Kornwolf dans mes prochaines lectures.

cheers

(je me souviens qu'Exini avait aussi beaucoup apprécié Egolf)
Arturo
Arturo

Messages : 3060
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 33
Localisation : Par-delà le bien et le mal

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Tristan Egolf Empty Re: Tristan Egolf

Message par Bleuenn le Sam 19 Mai - 23:48

Le seigneur des porcheries est le livre que j'ai le plus relu dans ma bibliothèque. C'est un vrai maelström qui vous emporte une fois qu'on accepte d'être un peu (bon, ok, beaucoup !) secoué. J'ai adoré sa mécanique implacable de tragédie grecque chez les rednecks. J'ai un poil moins aimé Kornwolf, mais c'était prévisible en ayant démarré aussi fort. Quant à Jupons et violons, je ne l'ai pas encore lu : peur d'être déçue, et tristesse prospective de ne plus rien avoir d'autre à découvrir de cet écrivain.
Bleuenn
Bleuenn

Messages : 24
Date d'inscription : 18/05/2018
Age : 38
Localisation : Bretagne

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Tristan Egolf Empty Re: Tristan Egolf

Message par Arturo le Dim 20 Mai - 19:28

Je le relirai, c'est sûr !
Arturo
Arturo

Messages : 3060
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 33
Localisation : Par-delà le bien et le mal

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Tristan Egolf Empty Re: Tristan Egolf

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

 Des Choses à lire :: Lectures par auteurs :: Écrivains des États-Unis d'Amérique

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum