Oradour-sur-Glane

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Oradour-sur-Glane

Message par animal le Dim 20 Aoû 2017 - 21:46



Oradour-sur-Glane

Je vous préviens, je ne sais pas par où commencer, il va en manquer et je ne sais pas non plus où ranger ça.

De passage dans le coin, seul je n'aurais sans doute pas choisi la visite et l'idée se serait contentée de rôder dans le fond de la tête mais contexte à la fois amicale et sérieux...

En remontant vers le village à droite on aperçoit les ruines et à gauche le mémorial, arrive le rond point qui à gauche vous emmène au parking. Ca ressemble un peu au mémorial de Caen en miniature par la sobriété de l'architecture toute en lignes droites et par la présence d'un grand espace vert. De même pour le hall d'accueil et la visite en sous-sol.

Le début du parcours dans le mémorial est oppressant, c'est assez petit et il y a du monde. Rappel du contexte historique global avec la retraite allemande et des unités en recomposition, la "politique" de répression par la terreur. Rappel du contexte historique du village : liste des commerces et entreprises, réfugiés lorrains mais aussi espagnols depuis la guerre d'Espagne. Des citations aussi d'intellectuels qui annonçaient que l'arrivée au pouvoir d'Hitler n'annonçait que du mauvais...

Et puis les chiffres aussi : 642 victimes assassinées par des SS avant l'incendie du village. Le film qui retrace l'évènement colle des sueurs froides. Il y a aussi les échos des autres massacres, à l'Est notamment, de cette période sombre de l'histoire et l'après du village entre la conservation des ruines et reconstruction d'un village à côté et les procès des soldats qui étaient allemands mais aussi français, en effet dans les rangs il y avait des malgré-nous... qui ont été amnistiés. Du coup particularité, la conscience locale a préféré conserver sa mémoire et son devoir de mémoire avec indépendance par  :
- la demande pour qu'on lui rende le site commémoratif ;
- la décision de l'association nationale des familles des martyrs d'Oradour-sur-Glane de renvoyer la Croix de guerre décernée à Oradour en 1947, ainsi que la Légion d'honneur décernée à l'association en 1949 ;
- le refus de transférer les cendres des martyrs dans la crypte construite par l'État ;
- le refus de la présence de représentants de l'État aux cérémonies commémoratives (l'exception étant la visite du Général de Gaulle en 1962) ;
- l'inscription sur une plaque à l'entrée des ruines des noms des députés qui avaient voté l'amnistie.

Il y a forcément malaise avec le sujet et la tentative d'imagination et de projection dans les faits mais j'ai trouvé ça plus bancal que Caen, maladroit parfois, sans doute quelque chose qui persiste de cet "à vif" de l'après-guerre et de la résolution imparfaite (forcément ?) qui a de plus tarder à se formuler (on est rendus en 1953). A la fois écrasant et maladroit, je ne sais trop comment dire ça, un peu binaire aussi improbable que ce choix de mot puisse paraître.

Une exposition temporaire met en avant les visages des victimes pour lesquelles des photos ont été retrouvées et tandis qu'un projecteur affiche en grand les visages une voix prononce le nom de la personne qui était ce visage, dans une petite salle des cahiers reprenne ses photos et d'autres avec les âges et quelques biographies. Familles, enfants, fonctionnaires, travailleurs, tous les angles de vision d'une communauté (imparfaite ?) sont là tout en étant très très loin.

Ensuite on parcourt les ruines du village, drôle d'effet de ruines entretenues et du nombre de visiteurs qui déambulent. Vestiges aussi d'une vie disparue de partout, ce sont les commerces nombreux, les rails et la caténaire du tramway, la pierre, l'esquisse d'une vie rurale active dans un milieu agréable de limousin verdoyant... et l'impensable d'un arrêt brutal. L'étendue du village, petit mais quand même fout les jetons quand immanquablement on repense au petit film qui explique l'encerclement du village et le rassemblement des victimes...

Paradoxalement on déambule à distance, par endroits les photos vont bon train et j'utiliserai ce point plus facile pour résumer l'interrogation actuelle. Parce que le drame est inscrit dans l'histoire  mais que le rapport qu'on peut avoir avec reste une énigme : recueillement forcé, intériorisation pour plus tard, mise à distance par le côté site d'intérêt/touristique presque passage obligé ? C'est un peut 'hardcore' le selfie dans l'église d'Oradour mais c'est révélateur de ce qui ne se conçoit pas ou ne passe pas malgré le site et le mémorial, du besoin aussi qu'on a (forcément) d'échapper à ça.

Un peu perdu et perplexe dans et après cette expérience que je ne regrette pas. Et bien que nous n'en ayons pas parlé la "vie" dans le contexte de la visite est probablement une béquille et un soulagement.

C'est effrayant mais il faut y penser, c'est comme ça que je résumerai mal la chose. Ou et il faudrait y penser ?

_________________
Keep on keeping on...
avatar
animal
Admin

Messages : 6250
Date d'inscription : 27/11/2016
Age : 37
Localisation : Tours

Voir le profil de l'utilisateur http://deschosesalire.forumactif.com
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Oradour-sur-Glane

Message par Bédoulène le Lun 21 Aoû 2017 - 7:55

merci Animal, ton ressenti me convainc que malgré que je connaisse l'histoire de ce village, malgré tous les documentaires vus l'indicible n'est palpable que sur site.

et oui ne pas oublier

_________________
"Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
avatar
Bédoulène

Messages : 6935
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 73
Localisation : En Provence

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Oradour-sur-Glane

Message par animal le Lun 21 Aoû 2017 - 8:00

ben pas si palpable en fin de compte ?

_________________
Keep on keeping on...
avatar
animal
Admin

Messages : 6250
Date d'inscription : 27/11/2016
Age : 37
Localisation : Tours

Voir le profil de l'utilisateur http://deschosesalire.forumactif.com
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Oradour-sur-Glane

Message par bix_229 le Lun 21 Aoû 2017 - 16:01

Non, le temps se charge d' oubli et de déréalisation des choses.

Je crois qu' on appréhende d' avantage l' horreur -gratuite et inutile- du fait
en lisant ou écoutant des émissions.
avatar
bix_229

Messages : 5402
Date d'inscription : 06/12/2016
Localisation : Lauragais

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Oradour-sur-Glane

Message par animal le Lun 21 Aoû 2017 - 17:07

Je ne sais pas, sur place la "spatialisation" est une expérience avec des distances quotidiennes ou familières, ça compte.

_________________
Keep on keeping on...
avatar
animal
Admin

Messages : 6250
Date d'inscription : 27/11/2016
Age : 37
Localisation : Tours

Voir le profil de l'utilisateur http://deschosesalire.forumactif.com
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Oradour-sur-Glane

Message par topocl le Lun 21 Aoû 2017 - 17:10

Je vois (je crois) ce que tu veux dire. la déambulation dans des cimetières militaires m'emplit toujours d'un sentiment étrange.
C'est une expérience autre que la lecture, on est beaucoup plus livré à notre propre imaginaire, à nos sens, à notre cerveau.
C'est autre chose, comme un temps suspendu.

_________________
Il y a plus de personnages dans la littérature que d'habitants en Chine
Héctor Abad
avatar
topocl

Messages : 3995
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 58
Localisation : Roanne

Voir le profil de l'utilisateur https://topocleries.wordpress.com/
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Oradour-sur-Glane

Message par bix_229 le Lun 21 Aoû 2017 - 17:33

Un village-musée comme l' est devenu Oradour par la force des choses, peut
laisser presque aussi froid que tous les villages historiques du sud de la France
livrés au tourisme le plus caricatural.
Les Baux, Rocamadour...

L' imagination ne parvient pas à faire revivre une telle horreur, parce qu' elle
dépasse justement l' imagination.
C' est préférable sans doute.

Les cimetières, comme Douaumont, c' est autre chose, mais il est quand meme
difficile d'imaginer ces interminables et monstrueuses batailles de tranchées
face à ces champs de croix.
Ou alors il faut se familiariser avec eux comme l' a fait Fonclare et fréquenter les
vivants qui donnent un poids d' humanité à ces tombes trop anonymes.
avatar
bix_229

Messages : 5402
Date d'inscription : 06/12/2016
Localisation : Lauragais

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Oradour-sur-Glane

Message par Bédoulène le Lun 21 Aoû 2017 - 19:14

ben moi quand je visite un lieu un ouvrage ancien je pense toujours à ceux qui ont mis leurs pas avant moi et ça m'émeut !

_________________
"Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
avatar
Bédoulène

Messages : 6935
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 73
Localisation : En Provence

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Oradour-sur-Glane

Message par Nadine le Lun 21 Aoû 2017 - 19:18

Le livre que j ai commencé en parle justement, brièvement, "l'Europe barbare" de Keith Lowe.
avatar
Nadine

Messages : 2503
Date d'inscription : 02/12/2016

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Oradour-sur-Glane

Message par Avadoro le Lun 21 Aoû 2017 - 22:14

Mon impression du lieu est lointaine, mais je partage les interrogations d'animal. Le silence des ruines semble se heurter à une dimension commémorative et il reste une sensation de malaise, de distance face à un drame qui fige l'être humain dans l'horreur.
avatar
Avadoro

Messages : 521
Date d'inscription : 07/12/2016
Age : 32

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Oradour-sur-Glane

Message par Nadine le Mar 22 Aoû 2017 - 12:22

De ce que le livre que je lis dit , sur 4 lignes, c'est un contexte particuier, suite à la decouverte d'actes de resistance, les forces allemandes fusillent tous les hommes du village, puis enferment femmes et enfants du village dans l'église, la brulent, puis detruisent l'integralité du village.
Les villages alentours ont donc été on l'imagine totalement dans l'effroi, et reconstruire, après, à supposer qu'il y ait eu des survivants, ...
avatar
Nadine

Messages : 2503
Date d'inscription : 02/12/2016

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Oradour-sur-Glane

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

 Des Choses à lire :: Points de vue et passe-temps :: Points de vue et passe-temps


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum