Des Choses à lire
Visiteur occasionnel, épisodique ou régulier pourquoi ne pas pousser la porte et nous rejoindre ou seulement nous laisser un mot ?

Après tout une communauté en ligne est faite de vraies personnes, avec peut-être un peu plus de liberté dans les manières. Et plus on est de fous...


Je te prie de trouver entre mes mots le meilleur de mon âme.

Georges Brassens, Lettre à Toussenot


Carlos Heitor Cony

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Carlos Heitor Cony Empty Carlos Heitor Cony

Message par bix_229 le Lun 21 Aoû - 18:58

Carlos Heitor Cony
(né en 1926)

Carlos Heitor Cony Cony10


Carlos Heitor Cony est né à Rio de Janeiro en 1926.
Journaliste, chroniqueur et éditorialiste, il occupe depuis de nombreuses années une place importante dans la presse
brésilienne;
Après plusieurs romans ayant connu un grand succès au Brésil, quasi mémoires a fait l' unanimité de la crtique et du public.


Gallimard

J'ajoute que Cony a payé de sa liberté d'expression des années de prison, le Brésil étant secoué régulièrement par des
mouvements révolutionnaires, des coups d'état et des dictatures.
Cony a été peu traduit en français. En fait, à part Quasi mémoires, je n'ai trouvé qu'un seul livre, un roman. B


Bibliographie en français :

- Quasi-mémoires, quasi-roman. - Gallimard, 1995
- La Travrsée. - Folies d' encre, 2009
bix_229
bix_229

Messages : 10611
Date d'inscription : 06/12/2016
Localisation : Lauragais

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Carlos Heitor Cony Empty Re: Carlos Heitor Cony

Message par bix_229 le Lun 21 Aoû - 19:45


Carlos Heitor Cony Quasi110

Quasi mémoires quasi roman. - Gallimard

Lorsque le journaliste Carlos Heitor Cony  reçoit à l'hotel Novo Mundo une
enveloppe à son nom, il l'identifie immédiatement comme venant de son père, mort dix ans plus tot.
Même écriture, même odeur, même manière.

Chaque jour, Carlos Heitor examine l' enveloppe, mais il ne l'ouvre pas.
Par contre les souvenirs du père affluent, et nous plongent dans le Rio des années 30.
Mais pas seulement, le père étant un voyageur actif et plus encore un voyageur immobile effervescent.
Au fil de son imagination débordante, il se lance dans les entreprises les plus folles et qui se terminent plutôt mal dans l'ensemble.
Mais il continue avec constance et ingénuité. Et avec même une certaine élégance.

Bien entendu, il ne pouvait se contenter d' une vie paisible et rangée au sein de sa famille et du journal où il s'exprimait.
Et donc, toute son existence, il inventa d' autres vies à son usage exclusif.
Il se chargeait de les améliorer et meme au fil du temps de les réinventer.
Tel ce voyage en Italie qui tourna court,  mais qu'il ne cessait de raconter, finissant par croire l'avoir rééllement fait.
Mieux, il finissait toujours par entrainer les autres dans ses aventures grâce à son enthousiasme et ses dons de conteur.
Mythomane lui ? Magicien plutôt.
Certes, il compliquait la vie de ses amis et de ses proches.
Il les mettait dans l' embarras, et parfois dans des situations précaires, voire carrément dangereuses.

Mais comment lui en vouloir ?
Sa femme savait qu'il la trompait et qu'il avait une double vie.
Une autre maison ailleurs, une autre femme.
Mais il aimait tout autant sa femme et ses enfants, simplement il ne pouvait s'acccomoder uniquement de ce qu'il avait.
Alors sa femme lui pardonnait en le considérant comme un enfant pas abouti.

Quant à son narrateur de fils, il gardait le souvenir émerveillé d'un père inventif qui le faisait lever à l'aube pour piqueniquer et voir le soleil
apparaitre sur la montagne.
Où qui fabriquait des ballons dirigeables en papier si beaux à voir, mais qui  risquaient de provoquer des incendies.
Il le savait le père.
Et il pouvait condamner le projet de bonne foi et le reprendre avec la même bonne foi.
Croyant sincèrement ceci et son contraire.

En fin de compte, ce père extravagant est pour ses fils inoubliable et meme quasiment éternel.
Et ce livre, un hommage ému.
D'ailleurs jamais le narrateur n'aura la tentation d'ouvrir l'enveloppe, persuadé qu'il est, que le père saura se manifester encore.
A le lire, on y croit aussi.


mots-clés : #famille
bix_229
bix_229

Messages : 10611
Date d'inscription : 06/12/2016
Localisation : Lauragais

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

 Des Choses à lire :: Lectures par auteurs :: Écrivains d'Amérique Centrale, du Sud et des Caraïbes

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum