Jean Hegland

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Jean Hegland

Message par topocl le Mar 29 Aoû - 9:15

Jean Hegland
Née en 1956



Jean Hegland est née en 1956 dans l’État de Washington. Après avoir accumulé les petits boulots, elle devient professeur en Caroline du Nord. À vingt-cinq ans, elle se plonge dans l’écriture, influencée par ses auteurs favoris, William Shakespeare, Alice Munro et Marilynne Robinson. Son premier roman Dans la forêt paraît en 1996 et rencontre un succès éblouissant. Elle vit aujourd’hui au cœur des forêts de Californie du Nord et partage son temps entre l’apiculture et l’écriture.

Source Gallmeister


Bibliographie française

1996  Into the Forest, (Dans la forêt 2017)

_________________
Il y a plus de personnages dans la littérature que d'habitants en Chine
Héctor Abad
avatar
topocl

Messages : 4139
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 58
Localisation : Roanne

Voir le profil de l'utilisateur https://topocleries.wordpress.com/
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Jean Hegland

Message par topocl le Mar 29 Aoû - 10:05

Dans la forêt



Il s'agit d'un roman post-apocalyptique, qui montre, dans une  belle confiance en l'homme (ou plutôt la femme, ici) comment celui-ci peut s'affranchir de la consommation, et en quoi la nature peut bercer une renaissance.

Eva et Nell, les deux sœurs sortant de l'adolescence, ont été  élevées en pleine foret par des parents rejetant les dogmes établis. Peu à peu, parce qu'une guerre (dont on ne saura rien) sévit au loin, le pétrole n'arrive plus, l'électricité est coupée, les vivres viennent à manquer et les maladies s'abattent sur la ville lointaine. Le monde devient hostile et comme leurs parents sont décédés, cela va faire beaucoup deuils à dépasser, une façon pour le moins brutale de passer à l'âge adulte.

Un côté un peu culcul ("qui veut peut", "ce qui ne te tue pas te rend plus fort", avec l'amour on peut tout...) ainsi que les inévitables péripéties plus ou moins attendues, peuvent par moment lasser. La douceur des notations psychologiques et la poésie de cet ode à la nature, posées par Nell dans un journal intime, nourrissent cependant un attachement à ce roman d'utopie douce entremêlant nature-writing, références aux ancêtres indiens et message politique. Cette ambivalence est finalement balayée par la fin (qu'on redoutait plus gnangnan), scène d'anthologie qui illumine le livre et le propos dans une explosion brillante et poétique.


mots-clés : #nature #romananticipation

_________________
Il y a plus de personnages dans la littérature que d'habitants en Chine
Héctor Abad
avatar
topocl

Messages : 4139
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 58
Localisation : Roanne

Voir le profil de l'utilisateur https://topocleries.wordpress.com/
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Jean Hegland

Message par Avadoro le Ven 18 Mai - 23:30



Dans la forêt

Je rejoins dans l'ensemble l'avis de topocl...la description d'un monde confronté à sa propre description, à sa finitude, manque de sensibilité et d'originalité et Jean Hegland semble plus convaincante lorsqu'elle se confronte aux doutes, aux tensions émotionnelles et physiques des deux soeurs. Au-delà d'une angoisse collective, Dans la forêt révèle avant tout un envoûtement primitif et poétique, qui offre la perspective d'un nouveau départ après l'effondrement d'un mode de vie.

La trame du roman apparait parfois trop caricaturale, trop linéaire, alors que l'écriture trouve une justesse de ton et un équilibre lorsqu'elle dévoile l'étendue d'une fragilité et d'une incertitude.
avatar
Avadoro

Messages : 536
Date d'inscription : 07/12/2016
Age : 32

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Jean Hegland

Message par Bédoulène le Sam 19 Mai - 8:43

je tenterai puisque tous deux y avait trouvé tout de même des qualités, merci (le livre est dans ma pAL)

_________________
"Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
avatar
Bédoulène

Messages : 7213
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 73
Localisation : En Provence

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Jean Hegland

Message par topocl le Sam 19 Mai - 10:21

Merci Avadoro; ton opinion me conforte (j'ai toujours peur d'être intransigeante, méchante et compagnie). C'est toujours compliqué de parler de ces livres ambivalents, dont il faut bien parler des défaux, mais dont on trouve que cela prend trop de place  dans le commentaire et risque de décourager.

_________________
Il y a plus de personnages dans la littérature que d'habitants en Chine
Héctor Abad
avatar
topocl

Messages : 4139
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 58
Localisation : Roanne

Voir le profil de l'utilisateur https://topocleries.wordpress.com/
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Jean Hegland

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

 Des Choses à lire :: Lectures par auteurs :: Écrivains des États-Unis d'Amérique

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum