Tom Cooper

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Tom Cooper

Message par Nadine le Lun 5 Déc - 10:58

Tom Cooper
né en 1974


Originaire de Louisiane, Tom Cooper s’est fait connaître en publiant des nouvelles dans de nombreux magazines littéraires, qui lui ont valu d’être nominé à quatre reprises pour le prestigieux Pushcart PrizeThe Marauders (2015), son premier roman, a été largement salué par la presse américaine lors de sa parution et sera prochainement adapté à la télévision sous la supervision des producteurs de Breaking Bad. Tom Cooper vit aujourd’hui à la Nouvelle-Orléans.

son site: https://tomcoopernola.com/
Twitter: https://twitter.com/tomcoopernola

 Source babelio

Oeuvre traduite en français :

2015 : Les maraudeurs
avatar
Nadine

Messages : 2132
Date d'inscription : 02/12/2016

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Tom Cooper

Message par Mordicus le Lun 5 Déc - 11:24


Pour l'instant, le bayou, les mecs bourrés, les workinpoor me semblent propices à l'exploitation BreakinBadesque.

(Merci Nadine)

_________________

Je suis sensible au divertissement
Mes gencives savent que le dentiste ment
La drogue agit sur moi lentement
Ah nan je suis con c'est un Efferalgan
avatar
Mordicus

Messages : 862
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Myocarde

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Tom Cooper

Message par Mordicus le Lun 19 Déc - 13:47


Les Maraudeurs

Premier roman de Tim Cooper qui m'a attirée par la couverture et le résumé.



On est en Louisiane, dans une ville paumée, rongée de pauvreté où les moustiques piquent fort, le soleil tape encore plus fort et le bayou pue le mazout suite à l'ouragan Katrina et à l'explosion d'une plateforme pétrolière qui a fait beaucoup de mal à la nature, à l'industrie de la pêche aux crevettes, mais surtout aux habitants. On suit le parcours croisé de 7 types : Lindquist, le bientôt quinqua divorcé, alcoolo, manchot, qui carbure aux antidouleurs et à la râlerie et qui ne capte toujours pas pourquoi sa femme s'est barrée. Il est complètement obnubilé par son passe-temps favori : la chasse au trésor sur les îlots du bayou. Armé de son détecteur de métaux, il rêve de tomber sur le trésor du pirate Laffite. (Et ptêtre bien de reconquérir sa femme et de récupérer sa fille). Wes Trench, un ado comme on les aime : travailleur, droit dans ses bottes et en colère contre son père. Il est tristement touchant et aimerait bien s'en sortir dans ce maudit bayou... Mais bon, à part reprendre le bateau de pêche de son père, peu d'options s'offrent à lui. Il est lucide et trop mature. Les jumeaux Toup , 2 belles saloperies de ploucs qui cultivent de la bheu sur une île, qui terrorisent les habitants et qui adorent s'en prendre aux plus faibles. Cosgovre et Hanson, 2 losers que les travaux d'intérêt généraux ont mis ensemble. Pas mauvais bougres, mais pas très malins non plus. Grimes, enfant du bayou mais qui a fui "à la ville" pour revenir en costard-cravate dans ce bled paumé et extorquer des signatures aux habitants, leur promettant ainsi 1000 dollars... Et surtout en achetant une conscience propre à British Petroleum (et éviter des poursuites juridiques). Il y a des femmes aussi, mais elles ne sont que des seconds rôles (fort dommage d'ailleurs).

Ici, on s'intéresse aux bonshommes à leur malheur, à leurs petits bonheurs... On les suit le temps de quelques saisons quand Lindquist agace un peu trop les jumeaux Toup à s'approcher de leur île à marijuana, quand Cosgrove et Hanson fomentent des plans trop compliqués pour eux, quand Wes quitte définitivement le camp des gosses et arrive au seuil de l'âge adulte... Ce n'est pas subtil, c'est brut, c'est triste, c'est touchant, c'est navrant de bêtise. La vie quoi. Celle du bayou, de l'eau qui pue, de la boue qui colle, des yeux fourbes des alligators, du prix des crevettes qui ne ne cesse de baisser.

______________


[Wes rend visite à son père à l'hôpital après un malaise sur son bateau]

"Hein ?" dit son père à un moment.
Wes se pinça les sourcils entre le pouce et l'index. "Je n'ai rien dit".
- T'en fais du boucan.
- Je n'ai rien dit.
- T'es assis là, on dirait que tu vas faire une attaque.
- Je suis assis, c'est tout.
- Oui, bah je crois que tu ferais aussi bien d'y aller. Je commence à être fatigué, de toute façon. Je veux pas te retenir.
- Ça va.
- Je crois que je vais dormir un peu. Avec tous ces médocs qu'ils me filent."
Wes se leva et se dirigea vers la porte.
"Hé", dit son père.
L'adolescent se retourna.
"Je sais que je ne suis pas toujours facile.
- Pas de problème.
- Tu me rapporterais quelque chose à manger, la prochaine fois ? Si t'as rien de prévu ?
- Je viendrai demain. C'est ça que j'ai prévu.
- Un sandwiche du Sully's Bar ou n'importe quoi. La bouffe à l'hosto, c'est comme du poison. Ça doit en être d'ailleurs. Comme ça ils peuvent me garder plus longtemps et allonger la note.
- Je te rapporterai quelque chose du Sully's Bar.
- Hé, Wes."
Le garçon attendit.
"J'essaie, tu sais."
Wes hocha la tête. "À demain."

_________________

Je suis sensible au divertissement
Mes gencives savent que le dentiste ment
La drogue agit sur moi lentement
Ah nan je suis con c'est un Efferalgan
avatar
Mordicus

Messages : 862
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Myocarde

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Tom Cooper

Message par topocl le Lun 19 Déc - 18:01

Ca pourrait être bien Very Happy !


_________________
Il y a plus de personnages dans la littérature que d'habitants en Chine
Héctor Abad
avatar
topocl

Messages : 3000
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 57
Localisation : Roanne

Voir le profil de l'utilisateur https://topocleries.wordpress.com/
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Tom Cooper

Message par topocl le Sam 28 Jan - 10:07

Les maraudeurs



Dans le bayou assommé de chaleur, malmené par Katrina, dévasté par  la marée noire, les hommes traînent leur désespoir - ou leur colère? -  (les femmes sont parties ou mortes, Tom Cooper ne s'encombre pas). Pas de pêche, c'est à dire pas d'argent, pas d'avenir , peu de présent hors les saouleries et les blagues débiles. Plus rien qui n'attache à ce pays tant aimé. Alors chacun cherche sa solution, une prolifique culture de cannabis, des bêtises à la  petite semaine, une chasse au trésor compulsive, une mauvaise humeur permanente, ou un deal avec BP pour achever de trahir les survivants (et se trahir soi-même). Ah! mais si ! il y a Wes le petit ado dont ce livre constitue le roman d'initiatique,  celui qui a perdu sa maman, est bien propre, bien courageux et honnête, et qui va s'en sortir au milieu de tous ces débris d'humanité...!!!

Bon c’est quand même plus subtil que ça, et au pire, l'originalité est ailleurs, Les portraits sont attachants, joliment troussés et souvent drôles,  la nature est un mélange de splendeur et de désespoir illustré par les flaques de pétrole qui surnagent. Il y a un petit côté anthropologique à voir la vie dans le bayou, la pêche la nuit, toutes ces lumières des bateaux qui circulent sont splendides. Et une  dénonciation de l'incurie face à la marée noire , quoique un peu superficielle.
Tout cela baigne dans un  certain humour, souvent au dessous de la ceinture, mais plaisant dans la façon de traiter  les situations et notamment les crocodiles. Et la construction à plusieurs point de vue soutient habilement le suspense.


mots-clés : #social #initiatique

_________________
Il y a plus de personnages dans la littérature que d'habitants en Chine
Héctor Abad
avatar
topocl

Messages : 3000
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 57
Localisation : Roanne

Voir le profil de l'utilisateur https://topocleries.wordpress.com/
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Tom Cooper

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

 Des Choses à lire :: Lectures par auteurs :: Écrivains des États-Unis d'Amérique


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum