Anirban BOSE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Anirban BOSE

Message par Armor le Lun 11 Sep - 12:20

Anirban Bose


Médecin de profession, Anirban est né et a grandi à Ranchi. Il a exercé à Mumbai, New York City, Atlanta et Rochester.
Il a été professeur adjoint de médecine à l'Université de Rochester, NY, jusqu'à ce qu'il retourne en Inde en 2007.

Il aime l'écriture mais est également passionné par la musique. Il vit maintenant à Kolkata avec son épouse et ses deux enfants.
Il a écrit "Bombay Rains, Bombay Girls" , "Mice in Men" et "The death of Mitali Dotto".
source : Babelio

Ouvrages traduits en français :

La mort de Mitali Dotto.
avatar
Armor

Messages : 1819
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 36

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Anirban BOSE

Message par Armor le Lun 11 Sep - 15:46



La mort de Mitali Dotto

Après des études aux Etats-Unis, Neel Dev-Roy, brillant chirurgien oncologue, décide de revenir exercer en Inde. Par idéalisme, et aussi pour tenter de combler les failles et les silences d'une enfance sous le digne d'un père absent, célèbre médecin contraint de fuir pour préserver sa famille des conséquences de son engagement politique.
Dès son arrivée, Neel se retrouve confronté à la dure réalité. En Inde, on ne soigne pas tout le monde, et surtout, pas de la même manière… Une jeune patiente en état de mort cérébrale, Mitali Dotto, devient l’enjeu d’une guerre entre Neel et son chef de service. Et lorsque l'on découvre que Mitali est enceinte, les choses basculent…

Comment dire… Ce roman se lit d’une traite et sans déplaisir, et pourtant je l'ai trouvé terriblement frustrant. L’intrigue se concentre essentiellement sur des enjeux psychologiques, mais la description, assez froide et clinique, reste en surface, et les intrigues secondaires se soldent souvent par des impasses. Quant aux drames et dilemmes qui couvaient depuis des décennies, hop, d'un coup d'un seul, les voilà résolus en deux phrases lapidaires… Au lecteur de s'en contenter. Ou pas...

Pour moi, l'intérêt du livre réside essentiellement dans la dénonciation d'une société indienne totalement gangrenée par la corruption, et ce à tous les niveaux. L'auteur nous fait découvrir l’envers du décor de ces hôpitaux à la pointe qui n'hésitent pas à prescrire une multitude d’examens inutiles pour faire payer encore et toujours les familles éplorées. Plus grave encore, des programmes dits "humanitaires", censés venir en aide aux plus démunis, sont détournés au profit de sombres trafics d’organes ou d'influence.
Cette réalité glaçante, je l’avais déjà découverte dans l’essai marquant de Rana Desgupta, Delhi capitale. Et je dois dire que le constat est assez désespérant, car il paraît presqu’impossible de lutter contre un système aussi généralisé, et surtout, aussi bien organisé malgré son apparente anarchie. Il faut donc choisir entre rester pur et impuissant, ou bien décider jusqu’où l'on accepte de déplacer le curseur… Etre corrompu, un peu, beaucoup, pas du tout ?

A mon sens, l'auteur tenait là un sujet en or, et j’aurais vraiment aimé qu’il explore plus en profondeur les zones d'ombres de son héros. Quand le geste humanitaire masque des enjeux plus personnels et bien moins avouables… Quand, de guerre lasse, on accepte l’inacceptable sans même se remettre en question… Quand on se retrouve sur la corde raide sans trop savoir de quel côté l’on va finir par tomber… et qu'au fond, ça n'a plus tellement d'importance.
Oui, j’attendais que l’auteur pousse plus avant sa réflexion, au lieu de se lancer dans des intrigues secondaires dont la pseudo résolution et le ton dépassionné _ un comble vu les sujets traités !_ m’a laissée décidément dubitative, et nettement frustrée.


mots-clés : #corruption #medecine #social


Dernière édition par Armor le Jeu 23 Nov - 21:52, édité 1 fois
avatar
Armor

Messages : 1819
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 36

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Anirban BOSE

Message par bix_229 le Lun 11 Sep - 16:46

Est-ce que tu penses que les écrivains d' origine indienne, mais qui vivent au
Canada ou aux Etats-Unis, sont les mieux placés pour parler de leur pays ?
Sinon indirectement.
Par ailleurs, beaucoup d' entre eux sont trop prolixes ou trop "Bollywood".
Quant au machisme intolérable qui règne en Inde, y a-t-il un livre -pas
forcément un roman- qui traite du sujet ?
avatar
bix_229

Messages : 3916
Date d'inscription : 06/12/2016
Localisation : Lauragais

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Anirban BOSE

Message par Armor le Lun 11 Sep - 17:01

Anirban Bose a grandi en Inde, fait ses études et excercé un temps à l'étranger avant de revenir exercer en Inde. Donc, pour le coup, il me paraît parfaitement légitime sur le sujet, d'autant plus qu'il est médecin !

Je ne sais pas si les exilés sont les mieux placés pour parler de leur pays d'origine, mais c'est quand même une question étrange, parce que si on suit ce raisonnement, les auteurs ne devraient parler que du lieu où ils vivent !
Personnellement, je trouve que ces auteurs à cheval sur plusieurs continents et cultures offrent un autre regard sur l'Inde, plus distancié, forcément complémentaire avec celui des Indiens vivant depuis toujours dans leur pays.
De plus, il ne faut pas oublier que l'habitude de parler anglais à la maison dans les familles aisées, ou de faire ses études à l'étranger, ne date pas d'hier. Gandhi lui-même a étudié au Royaume-Uni avant d'aller vivre en Afrique du Sud, la ségrégation régnant là-bas ayant d'ailleurs été à l'origine de son militantisme...

Par contre, je te rejoins sur le fait que certains livres "indiens" sont trop Bollywood, trop axés sur le dosage d'épices qui pourrait plaire aux Occidentaux. Que ce soit pour le côté sucré ou le misérabilisme à l'excès, d'ailleurs. Et étonnamment, ce ne sont pas forcément les auteurs d'origine indienne vivant à l'étranger qui tombent dans ce travers !

Quand au machisme, ô oui, il figure en bonne place dans la littérature indienne. Comme le système des castes, les séquelles du drame de la Partition, et j'en passe... Pour ne citer qu'un exemple, je pense, là tout de suite, à L'année des secrets, d'Anjana Appachana. Ce n'est pas un livre dont le machisme est le thème principal, mais les conséquences de système patriarcal indien se font sentir à chaque page...
Ces derniers temps, sont également parus en France quelques livres sur le féminisme en Inde, qui sont sur ma PAL mais que je n'ai pas encore lus. Je pense aussi au livre de Sonia Falario, Treize hommes, _ pas encore lu non plus_ , qui semble sans concession sur les pression exercées sur la police (ou en son sein), la justice, etc... pour faire taire les victimes de viol.
Enfin, je pourrais te conseiller le recueil de nouvelles de Mahasweta Devi, Indiennes, Rudali et autres nouvelles, qui se concentre essentiellement sur les femmes et les violences (physiques et psychologiques) qu'elles subissent, à cause de leur statut et/ou de leur caste. J'en avais parlé ici : clic
avatar
Armor

Messages : 1819
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 36

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Anirban BOSE

Message par Tristram le Lun 11 Sep - 17:29

Il faut préciser que l'expérience d'une autre culture fait ressortir comme inadmissible ce qui est subi dans la sienne sans remise en question (ça marche dans les deux sens ; l'important, c'est le point de vue décalé qui fait apparaître qu'un habitus n'est pas inéluctable).
avatar
Tristram

Messages : 2427
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 61
Localisation : Guyane

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Anirban BOSE

Message par bix_229 le Lun 11 Sep - 18:25

Je ne sais pas si les exilés sont les mieux placés pour parler de leur pays d'origine, mais c'est quand même une question étrange, parce que si on suit ce raisonnement, les auteurs ne devraient parler que du lieu où ils vivent ! "

 Ou je me suis mal exprimé ou tu m' as mal lu !
En fait je suggérais le contraire.

Quant au machisme criminel, je pensais moins au passé, mais à ce que les évènements récents ont mis en lumière dans les villes.
Bien entendu, ce machisme-là, public et criminel, pour détestable qu' il soit, me semble concerner surtout les plus défavorisés.
Comme ailleurs. Car c' est un fait culturel et social, meme si plus sournois et plus caché chez les riches de ce monde.

Et puis il y a toujours ce problème quasiment éternel des castes et des "intouchables".
avatar
bix_229

Messages : 3916
Date d'inscription : 06/12/2016
Localisation : Lauragais

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Anirban BOSE

Message par Armor le Lun 11 Sep - 21:16

Oui j'avais compris tout l'inverse. Je relis ta phrase, et je crois qu'on peux comprendre l'un, ou l'autre. Ca m'étonnait aussi, bix !
Scusi.

@bix_229 a écrit:Quant au machisme intolérable qui règne en Inde, y a-t-il un livre -pas forcément un roman- qui traite du sujet ?
Je pense moins au passé, mais à ce que les évènements récents ont mis en lumière dans les villes..

Le livre Treize hommes, de Sonia Faleiro, est une enquête sur l'un des viols atroces qui ont amené aux manifestations à Delhi. Une fois le tohu-bohu médiatique calmé, elle est partie enquêter sur le déroulement des évènements, ses causes, ses conséquences, les mentalités encore à l'oeuvre dans les villages.
Dans son essai sur Delhi (Delhi capitale), récemment paru, Rana Dasgupta revient lui aussi dans un chapitre sur ce manque de respect des femmes qui a cours actuellement en Inde. D'autant plus que ça n'a pas toujours été le cas. C'est d'ailleurs étonnant, qu'un pays aussi machiste mette régulièrement des femmes aux plus hautes reponsabilités (Indira et Sonia Gandhi, Phoolan Devi, Mayawati Kumari, etc etc...)

Si l'on parle des viols, en majorité ils sont commis par des hommes des hautes castes sur des femmes intouchables ou de basse caste. Avec la corruption des policiers et des juges, ils sont quasi certains d'obtenir l'impunité, même si ces derniers temps, la société a commencé à réagir et a parfois (mais rarement) obtenu des condamnations exemplaires. Les femmes jugées "libérées", qui sortent seules le soir en mini-jupe, sont aussi victimes de ce harcèlement...
Et puis, évidemment, comme partout, il y a tout ce qui se passe dans les familles une fois la porte refermée...

Je ne doute que les écrivains vont s'emparer de cette réalité. Ils le font toujours, non ?
avatar
Armor

Messages : 1819
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 36

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Anirban BOSE

Message par bix_229 le Lun 11 Sep - 23:39

"Si l'on parle des viols, en majorité ils sont commis par des hommes des hautes castes sur des femmes intouchables ou de basse caste. Avec la corruption des policiers et des juges, ils sont quasi certains d'obtenir l'impunité..."

Je ne connaissais pas cet aspect-là, mais il n'a rien d' étonnant.
C'est seulement l'application de l'abus de pouvoir qu'exercent tous les potentats.
Cf en France, des maires, hommes politiques divers, chefs de service...
Malgré les procès et il faut bien du courage pour aller jusque là, ça ne risque pas de changer de si tôt.
avatar
bix_229

Messages : 3916
Date d'inscription : 06/12/2016
Localisation : Lauragais

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Anirban BOSE

Message par Bédoulène le Mar 12 Sep - 7:33

je vous lis avec intérêt !

_________________
"Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
avatar
Bédoulène

Messages : 4729
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 72
Localisation : En Provence

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Anirban BOSE

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

 Des Choses à lire :: Lectures par auteurs :: Écrivains d'Asie

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum