Des Choses à lire
Visiteur occasionnel, épisodique ou régulier pourquoi ne pas pousser la porte et nous rejoindre ou seulement nous laisser un mot ?

Après tout une communauté en ligne est faite de vraies personnes, avec peut-être un peu plus de liberté dans les manières. Et plus on est de fous...


Je te prie de trouver entre mes mots le meilleur de mon âme.

Georges Brassens, Lettre à Toussenot


Isaac Bashevis Singer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Isaac Bashevis Singer Empty Isaac Bashevis Singer

Message par topocl le Mer 13 Sep - 14:28

Isaac Bashevis Singer
( 1902 - 1991 )


Isaac Bashevis Singer Isaac_11
Peut être tranféré aux USA

Isaac Bashevis Singer (né Yitskhok-Hersh Zynger, en yiddish : יצחק באַשעװיס זינגער) est un écrivain juif polonais naturalisé américain, né le 21 novembre 1902 à Leoncin dans le Royaume du Congrès (Pologne)1 et décédé le 24 juillet 1991 à Surfside près de Miami, en Floride.

Auteur de romans en yiddish, il reçoit le prix Louis Lamed à deux reprises, puis le National Book Award en 1970 pour un ouvrage de littérature d'enfance et de jeunesse, puis en 1974 (ex æquo avec Thomas Pynchon). Il reçoit également le prix Nobel de littérature en 1978 « pour son art de conteur enthousiaste qui prend racine dans la culture et les traditions judéo-polonaises et ressuscite l'universalité de la condition humaine. ".


Yitskhok-Hersh Zynger naît d'un père rabbin hassidique et d'une mère elle-même fille de rabbin. À 4 ans, il déménage avec sa famille à Varsovie où il grandit et où son père devient à la fois leader spirituel et juge en prenant la présidence d'un beth din (tribunal rabbinique). L'écrivain passe son adolescence à Varsovie ou dans la ville médiévale de Biłgoraj dans laquelle vit son grand-père. Il poursuit des études dans une école rabbinique où lui est dispensée une éducation traditionnelle et religieuse. Il y apprend l'hébreu moderne et s'intéresse aux préceptes de la kabbale. Tout en étudiant la Torah, il découvre à 12 ans l'œuvre de Léon Tolstoï, Fiodor Dostoïevski, Guy de Maupassant et Gustave Flaubert dans une traduction yiddish qui le marque et l'influence durablement.

Sur l'exemple de son frère, l'écrivain Israel Joshua Singer, il abandonne le rabbinat pour se consacrer à la littérature et au journalisme. Il commence sa carrière en 1925 en publiant, sous divers pseudonymes, des nouvelles dans des revues yiddish comme Literarische Bleter et en traduisant en yiddish des romans de Knut Hamsun ou encore La Montagne magique de Thomas Mann. Le pseudonyme d'« Isaac Bashevis Singer », qu'il finit par adopter comme seul nom de plume, lui permet de se distinguer de celui de son frère « Israel Joshua Singer ». Son premier roman La Corne du bélier (Satan in Goray), tableau du judaïsme polonais au XVIIe siècle, paraît en 1932. Si ses ouvrages de jeunesse ont été rédigés en hébreu, il fait vite le choix d'écrire en yiddish, sa langue maternelle. Le yiddish est essentiellement oral mais son travail d'écrivain, qui en fait un inventaire et en reprend les codes et les formules idiomatiques, le transforme en témoignage précieux et en document d'une grande richesse. Plus tard, il donne au quotidien yiddish Forward et à diverses revues des romans édités en feuilletons et rassemblés postérieurement en volumes dans leur traduction anglaise.

Afin de fuir l'antisémitisme grandissant à cette époque, il quitte la Pologne pour les États-Unis en 1935 avec son frère et devient citoyen américain en 1943. Durant sa carrière il publie dix-huit romans, quatorze livres pour enfants et plusieurs recueils de nouvelles. L'enthousiasme du public américain pour ses livres vient avec leur traduction anglaise dans les années 1950, entreprise par Saul Bellow. Son œuvre romanesque, extrêmement riche, puise sa matière dans la Pologne d'antan, l'histoire du peuple juif, le folklore ashkénaze, la mythologie hébraïque, l'exégèse biblique, les souvenirs d'enfance et, dans une moindre mesure, l'expérience américaine.

Isaac Bashevis Singer meurt en 1991 à Surfside, près de Miami, des suites d'un accident vasculaire cérébral.


Œuvre traduite en français

Romans
1935 : La Corne du bélier (Satan in Goray)
1950 : La Famille Moskat (Di Mischpoche Moschkat)
1957 : Ombres sur l'Hudson (Schatten über dem Hudson)
1960 : Le Magicien de Lublin  (The Magicien of Lublin)
1962 : L'Esclave (The Slave)
1967 : Le Manoir  (The Manor)
1969 : Le Domaine  (The Estate)
1972 : Ennemies, une histoire d'amour  (Enemies, a Love Story)
1978 : Shosha (Shosha)
1980 : Histoire du Baal Shem Tov : à la source du hassidisme (Reaches of Heaven: A Story of the Baal Shem Tov)
1983 : Le Pénitent  (The Penitent)
1991 : Le petit monde de la rue Krochmalna (Scum)
1992 : Le Certificat  (Der Certificate)
1994 : Mashugah  (Meshugah)

Recueils de nouvelles
1957 : Gimpel le naïf (Gimpel der Narr und andere Erzählungen)
1958 : Nouvelles  (Spinoza von der Marktstraße)
1963 : Le dernier démon  (Short Friday and Other Stories)
1968 : Le Blasphémateur et autres nouvelles (publication partielle de The Séance and Other Stories, avec également des nouvelles tirées de A Friend of Kafka and Other Stories)
1970 : La Coquette, suivi de Langage indécent et Sexualité en littérature (publication partielle de A Friend of Kafka and Other Stories)
1973 : Les sages de Chelm  (The Fools of Chelm and Their History)
1974 : La couronne de plumes  (A Crown of Feathers and Other Stories)
1975 : Passions (Passions and Other Stories)
1979 : Amour tardif  (Old Love)
1982 : Le Beau Monsieur de Cracovie (publication partielle de The Collected Stories)
1985 : Le Fantôme  (The Image and Other Stories)
1988 : La mort de Mathusalem (The Death of Methuselah and Other Stories)

Littérature d'enfance et de jeunesse
1966 : Une histoire de paradis et autres contes  (Zlateh the Goat and Other Stories)
1967 : La lait et la lionne   (Mazel and Shlimazel)
1967 : L'auberge de la peur  (The Fearsome Inn)
1968 : Quand Shlemiel s'en fut à Varsovie  (When Shlemiel Went to Warsaw and Other Stories)
1969 : Histoire du Golem (The Golem)
1971 : Histoire du prince Ling Ling (The Topsy-Turvy Emperor of China)
1975 : Histoire des trois souhaits et autres contes (A Tale of Three Wishes)
1976 : Naftali le conteur et son cheval Sus  (Naftali and the Storyteller and His Horse, Sus)
1983 : Yentl, et autres nouvelles (publication partielle de Yentl the Yeshiva Boy)
1984 : Contes (Stories for Children)
 
Écrits autobiographiques
1967 : Le Confessionnal (In My Father's Court)
1969 : Un jour de plaisir  (A Day of Pleasure, Stories of a Boy Growing Up In Warsaw)
1976 : Un jeune homme à la recherche de Dieu, suivi de Un jeune homme à la recherche de l'amour (A Little Boy in Search of God - A Young Man in Search of Love)
Posthume : De nouveau au tribunal de mon père (More Stories from My Father's Court)

(source wikipedia)

_________________
Etre dans le vent, c'est l'histoire d'une feuille morte.
Flore Vasseur
topocl
topocl

Messages : 6240
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 59
Localisation : Roanne

Voir le profil de l'utilisateur https://topocleries.wordpress.com/
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Isaac Bashevis Singer Empty Re: Isaac Bashevis Singer

Message par Arturo le Mer 13 Sep - 19:48

(oui pas facile à classer !), en tout cas j'attends les futurs com' (toujours à dormir dans ma PAL ce monsieur).
Arturo
Arturo

Messages : 2650
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 33
Localisation : Par-delà le bien et le mal

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Isaac Bashevis Singer Empty Re: Isaac Bashevis Singer

Message par bix_229 le Mer 13 Sep - 20:20

Je pense que son frère est meilleur, mais il faut que je m' en assure !
bix_229
bix_229

Messages : 9386
Date d'inscription : 06/12/2016
Localisation : Lauragais

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Isaac Bashevis Singer Empty Re: Isaac Bashevis Singer

Message par topocl le Ven 15 Sep - 11:34

Le certificat

Isaac Bashevis Singer Image108

A Varsovie peu après la première guerre, David est un tout jeune juif au grandes aspirations mais plein d'incertitudes. Il a renié la religion de ses parents, mais pas encore toutes leurs convictions obscurantistes. C'est un philosophe, un raisonneur, un écrivaillon qui rêve d'être publié, mais assez désemparé pour mener sa vie. Il écoute aussi son cœur et son corps, mais ses nombreuses et candides relations avec les femmes sont  compliquées par  les préjugés qu'il n'a pas encore dépassés. Tout cela ne nourrit pas son homme, il galère, frigorifié, le ventre vide, alternativement séduit par les idéaux communistes ou sionistes. Il attend avec impatience le certificat qui lui permettra d'émigrer en Palestine, contraint pour cela à un mariage blanc, incapable pour autant de s'imaginer un destin en Palestine où on demande surtout de bras costauds.

Largement autobiographique, de publication posthume, et donc sans doute pas le meilleur pour commencer avec cet auteur, le certificat fait revivre avec justesse les affres des Juifs polonais de l'entre-deux guerre, à travers le portait attachant d'un jeune homme désemparé, car ses élans de jeunesse se heurtent aux tragiques réalités de l'antisémitisme.

mots-clés : #communautejuive #immigration

_________________
Etre dans le vent, c'est l'histoire d'une feuille morte.
Flore Vasseur
topocl
topocl

Messages : 6240
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 59
Localisation : Roanne

Voir le profil de l'utilisateur https://topocleries.wordpress.com/
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Isaac Bashevis Singer Empty Re: Isaac Bashevis Singer

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

 Des Choses à lire :: Lectures par auteurs :: Écrivains d'Europe centrale et orientale

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum