Chamaco_VilaMatas

On sait que l’un des aspects les plus séduisants de la littérature est sa possibilité d’être une sorte de miroir qui avance ; un miroir qui, comme certaines horloges peut avancer.

Enrique Vila-Matas, Perdre des théories

Forum littérature et arts. Pour partager ses émotions littéraires, coups de cœurs en romans, poésie, essais mais aussi cinéma, peinture, musique, ...


    Lecture Commune : Marcel Aymé

    Partagez
    avatar
    shanidar

    Messages : 1599
    Date d'inscription : 02/12/2016

    Re: Lecture Commune : Marcel Aymé

    Message par shanidar le Jeu 15 Déc - 17:13

    Je te rejoins Bédou sur ce sentiment de lire aussi une réflexion sur le bien et sur la morale mais teintée d'une ironie réjouissante.

    Pour l'instant, j'ai vraiment l'impression d'être tombée dans une sorte de guet-apens tendu par l'auteur à ceux qu'interrogent les notions de temps et d'espace (j'imagine qu'il faudrait pour pouvoir pleinement profiter de cette lecture lire d'une main Aymé et de l'autre Bergson...!!?). En tout cas, je suis complètement séduite par cette imagination qui pousse à bout la logique du temps et celle de l'espace (traverser les murs, se démultiplier, suspendre le temps, le faire avancer en marche rapide), tout cela invite à de longues réflexions et le style alerte de l'auteur laisse aussi entrevoir un Paris de la bohême, de la misère et de la 'zone' très saisissant.
    avatar
    Nadine

    Messages : 1665
    Date d'inscription : 02/12/2016

    Re: Lecture Commune : Marcel Aymé

    Message par Nadine le Jeu 15 Déc - 18:27

    Sullien a écrit:Il semble qu'Aymé se soit beaucoup intéressé à l'administration, ce spectre impersonnel qui investit nos vies. Son mécanisme le fascine de toute évidence et souvent il le sonde en en faisant dérailler la logique procédurière ; c'est sur ce déraillement que s'enchâsse la métamorphose du réel en fantasmagorie parfaitement invraisemblable : soit qu'un rond-de-cuir en ait l'initiative (il est assez drôle que Dutilleul développe un don qui contrevient formellement au principe d'ordonnancement et de répartition sur lequel repose son activité), soit que la société entière décide d'avoir mainmise sur tous les aspects de notre vie (l'économie du principe vital que décrit "La Carte" ; ce faisant, Aymé analyse le fonctionnement du rationnement dans ses conséquences les plus extrêmes : inflation de la valeur monétaire de l'existence en même temps que sa dévaluation).
    D'autres nouvelles, beaucoup plus légères et selon moi moins réussies, sont construites sur le principe de la chute ironique (la bigote transformée en catin de régiment ; "Le proverbe", dont le dernier paragraphe est pour moi une facilité) ou édifiante ("L'huissier", où l'on apprend que Dieu est communiste si l'on m'autorise un tel résumé). Pour autant, le bouquet est assez fourni en tonalité, du sarcasme le plus mordant à la gravité la plus touchante : la dernière nouvelle détonne beaucoup dans le contexte.
    C'est dans un receuil où se trouve le passe Muraille, ces nouvelles ?
    @Aventin a écrit:

    Mais, tombant sur La table aux crevés, qui m'a semblé un tel naufrage, une bérésina, un désastre littéraire, j'ai suspendu tout rapport à cet auteur, qui pourtant mérite certainement: les trois titres premiers cités, allez-y en toute confiance   Cool !
    Aventin, enchantée,
     j'ai en cours la table aux crevés que je salue bien de ma joie.  De quoi nous défouler ulterieurement, avec impiétés et fougue  Smile
    avatar
    Aventin

    Messages : 147
    Date d'inscription : 10/12/2016

    Re: Lecture Commune : Marcel Aymé

    Message par Aventin le Jeu 15 Déc - 18:44

    @Nadine a écrit: j'ai en cours la table aux crevés que je salue bien de ma joie.  De quoi nous défouler ulterieurement, avec impiétés et fougue  Smile
    Ou pas , Nadine, ce sera d'ailleurs mon cas, en tous cas passe un excellent moment de lecture et bien de la joie !
    avatar
    Nadine

    Messages : 1665
    Date d'inscription : 02/12/2016

    Re: Lecture Commune : Marcel Aymé

    Message par Nadine le Dim 18 Déc - 20:33

    J'ai en main Travelingue. c'est parti !

    Et c'est absolument différent de la table aux crevés.

    avatar
    ArenSor

    Messages : 546
    Date d'inscription : 02/12/2016
    Localisation : Din ch'nord

    Re: Lecture Commune : Marcel Aymé

    Message par ArenSor le Dim 18 Déc - 21:22

    @Nadine a écrit:J'ai en main Travelingue. c'est parti !

    Et c'est absolument différent de la table aux crevés.

    Tchic à la banane, oh yes cheers J'ai commencé " "Travelingue" aujourd'hui (synchronicité ?) Shocked Ca démarre fort : la tête dans l'assiette avec un air décent Smile
    A suivre...
    Sinon, une question que je me pose pour les LC, ne serait-il pas judicieux de poster nos réflesions sur le fil de l'auteur ?
    Pourquoi le fouet Nadine ?
    avatar
    Bédoulène

    Messages : 2510
    Date d'inscription : 02/12/2016
    Age : 72
    Localisation : En Provence

    Re: Lecture Commune : Marcel Aymé

    Message par Bédoulène le Lun 19 Déc - 6:42

    comme d'habitude Arensor le commentaire final c'est sur le fil d'auteur, car sinon je crains que cela fasse pagaille nos réflexions, mais ce n'est que mon avis Smile


    _________________
    "Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

    "Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
    avatar
    Bédoulène

    Messages : 2510
    Date d'inscription : 02/12/2016
    Age : 72
    Localisation : En Provence

    Re: Lecture Commune : Marcel Aymé

    Message par Bédoulène le Lun 19 Déc - 6:50

    je n'ai pas encore terminé le livre mais effectivement, l'espace, le temps ; j'aime bien le côté absurde et au final l'homme ne contrôle rien et le retour à la réalité est dur



    _________________
    "Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

    "Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
    avatar
    shanidar

    Messages : 1599
    Date d'inscription : 02/12/2016

    Re: Lecture Commune : Marcel Aymé

    Message par shanidar le Lun 19 Déc - 12:25

    Je reviens une nouvelle fois sur ce que dit Sullien de l'intérêt de l'auteur pour l'administration, car dans les nouvelles qui parlent de Dieu, de l'Enfer et du Paradis, de Saint-Pierre et des anges, on a à nouveau cette impression du poids de la hiérarchie, de l'importance de la contingence, de la limite, du dedans et du dehors, qui se voit secoué, remis en question par l'arrivée d'une sainte au milieu d'une armée de tueurs, d'un huissier sans bonnes actions mais avec suffisamment de jugeote pour contrecarrer Saint-Pierre, etc. Ce n'est pas une littérature rebelle ou prônant l'anarchie, mais on a quand même l'impression que sous des allures bonnasses, Aymé nous invite à regarder le monde différemment (et en particulier ce qui découle d'un Ordre, d'un Etat, d'une Religion...).
    avatar
    Nadine

    Messages : 1665
    Date d'inscription : 02/12/2016

    Re: Lecture Commune : Marcel Aymé

    Message par Nadine le Lun 19 Déc - 17:11

    @ArenSor a écrit:
    @Nadine a écrit:J'ai en main Travelingue. c'est parti !

    Et c'est absolument différent de la table aux crevés.

    Tchic à la banane, oh yes cheers J'ai commencé " "Travelingue" aujourd'hui (synchronicité ?) Shocked Ca démarre fort : la tête dans l'assiette avec un air décent Smile

    Pourquoi le fouet Nadine ?

    Oui ça démarre sur les chapeaux de roue, c'est assez drôle. Je ne m'attendais pas à ça !
    Le fouet, parce que je galope !!

    @shanidar a écrit:Aymé nous invite à regarder le monde différemment (et en particulier ce qui découle d'un Ordre, d'un Etat, d'une Religion...).  
    je ferai un sort à cet aspect dans mon commentaire sur la Table aux crevés que j'ai achevé hier soir. Un sort light mais je tâcherai d'en inclure l'aspect, à ma manière, de ce que j'ai vu.
    avatar
    shanidar

    Messages : 1599
    Date d'inscription : 02/12/2016

    Re: Lecture Commune : Marcel Aymé

    Message par shanidar le Lun 19 Déc - 17:28

    Plus je réfléchis sur le fantastique d'Aymé et plus je me dis qu'il s'agit d'une forme d'empirisme : comme un gosse à qui on interdit de secouer une bouteille de soda et qui le fait quand même, pour voir...

    Et ce qui est troublant, c'est que Aymé parvient à la fois à respecter les bonnes mœurs (condamnation de l'adultère par exemple) mais qu'il est capable de certains écarts (non-condamnation de la fille-mère dans Les bottes de sept lieues par exemple). Ce qui fait qu'il devait être aussi bien aimé que haï de personnes du même bord politique. C'est troublant, cette liberté, ce conformisme anticonformiste...
    avatar
    ArenSor

    Messages : 546
    Date d'inscription : 02/12/2016
    Localisation : Din ch'nord

    Re: Lecture Commune : Marcel Aymé

    Message par ArenSor le Lun 19 Déc - 19:11

    @Bédoulène a écrit:comme d'habitude Arensor le commentaire final c'est sur le fil d'auteur, car sinon  je crains que cela fasse pagaille nos réflexions, mais ce n'est que mon avis Smile
    Tout à fait, tu as raison Bédoulène Smile Il faut que les intervenants, après échanges, fassent un résumé de leur avis sur le fil de l'auteur.
    avatar
    Nadine

    Messages : 1665
    Date d'inscription : 02/12/2016

    Re: Lecture Commune : Marcel Aymé

    Message par Nadine le Lun 19 Déc - 19:53

    Arensor, ta citation que je vois seulement maintenant est terrible.
    Et triste.

    Quignard. Bon.
    Terrible Sad
    avatar
    Bédoulène

    Messages : 2510
    Date d'inscription : 02/12/2016
    Age : 72
    Localisation : En Provence

    Re: Lecture Commune : Marcel Aymé

    Message par Bédoulène le Lun 19 Déc - 23:26

    je suis bien d'accord avec toi Shanidar

    pour la part d'absurde, de fantasque ces nouvelles m'ont rappelé Buzzati


    _________________
    "Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

    "Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
    avatar
    Silveradow

    Messages : 133
    Date d'inscription : 30/12/2016
    Age : 24
    Localisation : Loire Atlantique

    Re: Lecture Commune : Marcel Aymé

    Message par Silveradow le Ven 30 Déc - 23:51

    Je vous suis évidemment !! Je vais lire Brûlebois (1926) au moins (le temps que je le commande) et j'arrive :p et peut être d'autres si l'envie se fait sentir Smile
    avatar
    Bédoulène

    Messages : 2510
    Date d'inscription : 02/12/2016
    Age : 72
    Localisation : En Provence

    Re: Lecture Commune : Marcel Aymé

    Message par Bédoulène le Sam 31 Déc - 9:28

    mon commentaire CLIC


    _________________
    "Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

    "Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
    avatar
    Silveradow

    Messages : 133
    Date d'inscription : 30/12/2016
    Age : 24
    Localisation : Loire Atlantique

    Re: Lecture Commune : Marcel Aymé

    Message par Silveradow le Sam 31 Déc - 11:18

    Je n'arrive pas à suivre ton lien Bédoulène ?
    avatar
    Armor

    Messages : 994
    Date d'inscription : 02/12/2016
    Age : 36

    Re: Lecture Commune : Marcel Aymé

    Message par Armor le Sam 31 Déc - 11:51

    C'est corrigé !
    avatar
    Nadine

    Messages : 1665
    Date d'inscription : 02/12/2016

    Re: Lecture Commune : Marcel Aymé

    Message par Nadine le Lun 2 Jan - 18:22

    Je continue Travelingue et suis toujours assez perturbée de mesurer la différence d'approche d'avec La table aux crevés.
    c'est un autre univers,
    je reconnais la virtuosité à peindre par touches contradictoires des personnages,

    et découvre un tableau sociologique que j'ai du mal à situer dans les images d'épinal de l'époque.On dirait des bobos mais des années 30, je ne saurais pourtant définir cett histoire de "bobo" qui a bon dos depuis bien 10 ans. Et là pareillement je trouve une critique singulière sur une vision que je n avas pas encore envisagé, nulle part.

    Autre chose, la vache, les personnages féminins comme masculins ont tous de la mesquinerie, sans pitié, Aymé.. ça reste assez peu manichéen, pour l'instant, ce qui est un talent, en ces cas de figure.
    J'en trouverai plus à dire j'espere.
    Ceux qui l'ont lu ou commencé, n hesitez pas à m'aiguiller, ceci dit ce soir je coupe l'ordi, toujours un peu malade; bien à vous
    avatar
    Nadine

    Messages : 1665
    Date d'inscription : 02/12/2016

    Re: Lecture Commune : Marcel Aymé

    Message par Nadine le Dim 8 Jan - 11:13

    @Quasimodo, @Arensor, alors, vous continuez Travelingue ?

    Moi oui mais assez lentement. j'apprécie beaucoup. je trouve ça très singulier, par rapport aux tons auxquels je suis accoutumée.

    En fait je connais mal cette période du Front Populaire, politiquement parlant, je trouve intéressant de lire ce livre qui met les pieds dedans et brosse des personnages supra conditionnés à ce contexte.
    J'ai le sentiment de ne pas tout cerner mais laisse à dessein mon esprit baigner dans un certain désarroi.

    Je trouve Aymé assez cynique et assez redoutable. Il n'a pas l'air d'être partisan, je comprends mieux le fait d'avoir lu quelque part qu'il pourrait être considéré comme anarchiste tendance droite.

    Je suis pour l'instant frappée par le tableau qu'il fait de la famille Ancelot.

    C'est juste hallucinant de lire une scene de viol telle qu'il l'écrit.
    Il est super dur avec ses personnages féminins (mais pas moins avec les masculins, je souligne juste en tant que receptrice lectrice féminine) mais sa manière n'est pourtant pas dénuée de prescience altruiste.

    C'est certainement un sacré cerveau, il navigue avec brio dans différents points de vue, et avec une gourmandise marquée. Bah dis-donc.

    j'aimerais bien avoir vos journaux de bord sur Travelingue,
    Arensor, finalement, tu accroches ?
    avatar
    Quasimodo

    Messages : 666
    Date d'inscription : 02/12/2016
    Age : 22

    Re: Lecture Commune : Marcel Aymé

    Message par Quasimodo le Dim 8 Jan - 12:45

    Je n'ai pas encore commencé, Nadine, je ne sais pas encore quand je pourrai. Avec le rythme de la rentrée ce sera plus facile de m'y mettre (j'ai encore des choses sur le feu). Mais je lis avec grand intérêt tes impressions Smile


    _________________
    Entre les deux coups de feu qui décidèrent de son destin, il eut le temps d'appeler une mouche : "Madame".

    Contenu sponsorisé

    Re: Lecture Commune : Marcel Aymé

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Dim 25 Juin - 7:26