Des Choses à lire
Visiteur occasionnel, épisodique ou régulier pourquoi ne pas pousser la porte et nous rejoindre ou seulement nous laisser un mot ?

Après tout une communauté en ligne est faite de vraies personnes, avec peut-être un peu plus de liberté dans les manières. Et plus on est de fous...


Je te prie de trouver entre mes mots le meilleur de mon âme.

Georges Brassens, Lettre à Toussenot


Raoul Peck

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Raoul Peck Empty Raoul Peck

Message par animal le Dim 1 Oct - 19:57

Raoul Peck
(né en 1953)

Raoul Peck Raoulp10

Raoul Peck, né en Haïti, quitte le pays en 1961 pour le Congo car ses parents ont voulu fuir la dictature des Duvalier. Après son diplôme d'ingénieur obtenu à l'Université de Berlin, il devient journaliste et photographe.

Après plusieurs courts métrages, il entre à l'Académie du film et de la télévision de Berlin où il fait son premier long métrage : Haitian Corner. Il enchaîne avec un documentaire sur Patrice Lumumba, qui sera le sujet d'une fiction intitulé Lumumba réalisé en 2000.

En 1994, il évoque la dictature sous les Duvalier dans L' Homme sur les quais. Professeur à l'Université de New York de 1994 à 1995, il devient ministre de la culture de la République d'Haïti jusqu'en 1997. En mai 2000, Raoul Peck est nommé par Catherine Tasca président de la Commission d'aides sélectives aux pays en voie de développement (Fonds sud).

Source : allocine.fr

Bien plus développé : wikipedia.org

Filmographie :

Cinéma
1983 : Leugt
1984 : Merry Christmas Deutschland
1988 : Haitian Corner
1990 : Lumumba, mort d'un prophète
1993 : L'Homme sur les quais
1994 : Haiti - Le silence des chiens
1994 : Desounen: Dialogue with Death
1997 : Chère Catherine
2000 : Lumumba
2001 : Profit & Nothing But! Or Impolite Thoughts on the Class Struggle
2017 : I Am Not Your Negro
2017 : Le Jeune Karl Marx

Télévision
1998 : Corps plongés
2005 : Quelques jours en avril (Sometimes in April)
2006 : L'Affaire Villemin
2009 : L'École du pouvoir
2009 : Moloch Tropical
2013 : Assistance mortelle
2014 : Meurtre à Pacot

_________________
Keep on keeping on...
animal
animal
Admin

Messages : 10196
Date d'inscription : 27/11/2016
Age : 38
Localisation : Tours

http://deschosesalire.forumactif.com
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Raoul Peck Empty Re: Raoul Peck

Message par animal le Dim 1 Oct - 20:46

Raoul Peck P04ssj10

Le Jeune Karl Marx

Un film que je ne serais sans doute pas allé voir si je n'avais pas remarqué que Raoul Peck était le réalisateur de Je ne suis pas votre nègre, documentaire puissant et non linéaire, bien écrit comme qui dirait, et non moins que clairement engagé comme qui dirait aussi. Du coup on se dit qu'il risque d'y avoir du contenu et on va au cinéma.

Cette relation biographique est plus linéaire. Allemagne et départ à Paris pour le jeune et remuant Karl accompagné de sa distinguée compagne. Filatures paternelles en Angleterre et départ pour Paris pour le jeune Engels. Rencontre coup de cœur amical bien arrosé entre les deux puis collaboration fructueuse, émulation intellectuelle et volonté d'engagement pour ces deux personnalités différentes, en partie complémentaires.

Un parcours en zigzags européens (Belgique, France, Angleterre et toujours l'Allemagne en fond) qui aboutit à la rédaction du Manifeste du parti communiste. Le film ne prend pas le chemin nounouille d'une édifiante prise de conscience, la conscience est déjà là et préfère mettre en avant une dynamique exaltée et fructueuse des idées, des volontés. Les différences de milieu, Engels avec du blé, Marx sans, les travailleurs pire que fauchés ne sont pas dramatisées par l'image. Le travail généralisé des enfants est rappelé de façon très factuel mais pas dramatisé non plus, c'est donc que le film travaille ailleurs.

En restant sur Marx et sa petite famille, les apports constructifs de sa plus que dégourdie épouse Jenny inclus on a la drôle de sensation d'assister à un entre deux, rendu probablement plus étonnant que tout cela est très énergique et ces hommes relativement jeunes ont un air décalé dans leurs accoutrements d'époque qui n'est après tout peut-être pas si anodin.

Si on n'a pas révisé (comme votre panda) il y a des points pas super simples à intégrer, en premier lieu le rapport à Proudhon (Olivier Gourmet avec toujours des nuances au bon moment), homme moins impulsif et déjà en construction de quelque chose. De quoi mettre en avant cette autre évidence du film, les egos aussi nécessaires qu'encombrants, un goût de la victoire intellectuelle chez Marx qui joue aussi contre lui.

Tout ceci nous amenant au "coup d'état", enthousiaste lui aussi, des deux compères dans la Ligue des justes qui devient Ligue des communistes et se tourne vers une action explicitement plus conflictuelle, révolution à venir...

A cette étape, la réflexion, les doutes sont probables sur le "souhaitable". Incontestablement cependant des pages d'histoire sont nourries de ce qui est relaté dans ce film et les échos avec notre aujourd'hui ne sont forcément pas anodins.

Potentiellement atypique, éventuellement faussement linéaire, donnant incontestablement du grain à moudre tout en restant contraint par sa forme (ça ne sera jamais que deux heures de film accessible avec des choix marqués). On appréciera la place des femmes de ces figures historiques, plus oubliées par l'histoire elles ont ici un rôle ou déclencheur ou moteur (et avec la tête sur les épaules).

Intéressant et me laisse encore perplexe ou indécis.

_________________
Keep on keeping on...
animal
animal
Admin

Messages : 10196
Date d'inscription : 27/11/2016
Age : 38
Localisation : Tours

http://deschosesalire.forumactif.com
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Raoul Peck Empty Re: Raoul Peck

Message par tom léo le Dim 1 Oct - 22:43

Merci animal! Eh bien: moi non plus, je n'aurais probablement pas choisi ce film pour une sortie au cinéma, mais mes cocinéphiles voulaient y aller, et je me suis laissé faire. Un peu pris par des préjugés historiques (vu ce qui en a resulté chez ceux qui se réfèraient à ce Marx), le film m'a quand même vraiment pris et surpris agréablement. Ici on a certes aussi des idées ou l'action, la politique expliqué, mais cela ne devient pas trop sec ou demonstratif. On découvre les hommes derrière.

Je souscris à ce que dit animal. J'ajoute, coté mise en scène dans le cadre historique, que certains cadres et prises sont assez étonnantes, à mon avis. Un certain réalisme dans les images, les costumes..., la plupart du temps.

A moi, cela me donnait envie de "googler" hier soir encore un peu sur Marx et consortes. Je pourrais presque envisager de relire ou lire des oeuvres de lui...

Donc, n'hésitez pas trop.
tom léo
tom léo

Messages : 1103
Date d'inscription : 04/12/2016
Localisation : Bourgogne

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Raoul Peck Empty Re: Raoul Peck

Message par topocl le Lun 2 Oct - 9:15

je lisais justement hier (sous la plume de Pajak, qui ne peut s'empêcher de parler des autres quand il parle de lui, apparemment) que Marx et Jenny filaient le parfait amour, et ont eu 3 enfants. Et que Marx a aussi eu un fils illégitime avec sa gouvernante, que c'est Engels qui a assumé la paternité de ce garçon, et ne l'a révélé que sur son lit de mort. Et aussi qu'il s'est d'abord opposé au mariage de sa filleLaura avec Paul Lafargue (lequel consacrera sa vie à la diffusion et à la vulgarisation de l’œuvre de son beau-père) lui demandant des « éclaircissements sérieux sur [sa] position économique ».
Ca en parle dans ton film?

_________________
Etre dans le vent, c'est l'histoire d'une feuille morte.
Flore Vasseur
topocl
topocl

Messages : 6480
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 59
Localisation : Roanne

https://topocleries.wordpress.com/
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Raoul Peck Empty Re: Raoul Peck

Message par animal le Lun 2 Oct - 21:05

Le couple en bonne entente oui. Le couple à trois ( ?) pourrait être esquissé mais le reste doit être postérieur aux événements du film.

_________________
Keep on keeping on...
animal
animal
Admin

Messages : 10196
Date d'inscription : 27/11/2016
Age : 38
Localisation : Tours

http://deschosesalire.forumactif.com
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Raoul Peck Empty Re: Raoul Peck

Message par Arturo le Jeu 28 Mar - 13:08

Un peu mitigé également sur ce jeune Karl Marx. D'ailleurs c'est Karl Marx et Engels, avant tout. C'est un "biopic" assez classique dans la forme. Avec certains partis pris. Par exemple Proudhon m'est apparu assez ridicule, presque bourgeois. Et un Marx présenté comme génial en opposition.
Bref, de Raoul Peck, j'ai largement préféré I am not your negro, ou Lumumba.
l'histoire tragique d'un homme qui aurait pu changer le destin de l'Afrique. Tout comme Thomas Sankara, trop dérangeants pour les grandes puissances.

Raoul Peck 02139210

Raoul Peck Lumumb10
Arturo
Arturo

Messages : 3109
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 33
Localisation : Par-delà le bien et le mal

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Raoul Peck Empty Re: Raoul Peck

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

 Des Choses à lire :: Discussions arts divers :: Cinéma, TV et radio :: Réalisateurs

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum