Des Choses à lire
Visiteur occasionnel, épisodique ou régulier pourquoi ne pas pousser la porte et nous rejoindre ou seulement nous laisser un mot ?

Après tout une communauté en ligne est faite de vraies personnes, avec peut-être un peu plus de liberté dans les manières. Et plus on est de fous...


Je te prie de trouver entre mes mots le meilleur de mon âme.

Georges Brassens, Lettre à Toussenot


Chantal Thomas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Chantal Thomas Empty Chantal Thomas

Message par topocl le Lun 13 Nov - 14:10

Chantal Thomas
Née en 1945


Chantal Thomas Chanta10

Chantal Thomas, née en 1945 à Lyon, est une écrivaine et une universitaire française.

Chantal Thomas est une spécialiste du XVIIIe siècle, en particulier de Sade et de Casanova, elle a enseigné dans plusieurs universités (États-Unis, France) et est directrice de recherche au CNRS.

Elle est une des présidents d’honneur du prix Marguerite-Duras et officier de l’ordre des Arts et des Lettres.

Bibliographie

Études et essais
   Sade, l'œil de la lettre (essai), Payot, 1978.
   Casanova, un voyage libertin (essai), Denoël, 1985.
   Don Juan ou Pavlov : essai sur la communication publicitaire, (avec Claude Bonnange), Seuil, 1987.
   La Reine scélérate : Marie-Antoinette dans les pamphlets, Seuil, 1989.
   Thomas Bernhard (essai littéraire), Seuil, 1990.
   Comment supporter sa liberté, Payot et Rivages, 1998.
   Souffrir (essai), Payot & Rivages, 2003
   Chemins de sable : Conversation avec Claude Plettner, Bayard, 2006
   Jardinière Arlequin : Conversations avec Alain Passard, Petit Mercure, 2006
   L’Esprit de conversation, Rivages, 2011
   Un air de liberté. Variations sur l'esprit du XVIIIe siècle, Payot et Rivages, 2014. (Prix de l'Essai de l'Académie française)

Romans et nouvelles
  La Vie réelle des petites filles, Gallimard, 1995
  Les Adieux à la reine, Seuil, 2002 (Prix Femina 2002)
  L’Île flottante (nouvelle), Mercure de France, 2004.
  Apolline ou l'École de la providence (nouvelle), Seuil, 2005.
  Cafés de la mémoire (récit), Seuil, 2008
  Le Testament d'Olympe (roman), Seuil, 2010
  L’Échange des princesses (roman), Seuil, 2013
  Souvenirs de la marée basse, Seuil, 2017

Théâtre
  La Lectrice-adjointe suivi de Marie-Antoinette et le théâtre, Mercure de France, 2003.
  Le Palais de la reine, Actes Sud-Papiers, 2005


wikipedia

_________________
Etre dans le vent, c'est l'histoire d'une feuille morte.
Flore Vasseur
topocl
topocl

Messages : 6420
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 59
Localisation : Roanne

https://topocleries.wordpress.com/
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Chantal Thomas Empty Re: Chantal Thomas

Message par Plume le Lun 13 Nov - 14:13

L'échange des princesses: super!

Par contre, j'ai lu Souvenir de la marée basse... bien écrit mais ca ne m'a pas emballée... limite ennuyée...
Plume
Plume

Messages : 138
Date d'inscription : 12/12/2016
Age : 50

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Chantal Thomas Empty Re: Chantal Thomas

Message par topocl le Lun 13 Nov - 14:38

Oui, Plume, j'avais adoré l’échange des princesses. Aussi. je ne sais pas pourquoi je n'avais pas fait de commentaire, à l'époque Chantal Thomas 2042282828 . Est-ce que j'étais fâchée ce jour_là Chantal Thomas 2441072346 ?
Bon toujours est-il que cette façon de raconter l'histoire, ces destins individuels de jeunes enfants ballotés comme des choses sous prétexte de leur sang royal, c'était vraiment un tour de force de charme et d'intelligence. Bref, plus que recommandable.

Moi non plus je ne retrouve pas le même enthousiasme pour Souvenirs de la marée basse , même s'il y a toujours cette belle écriture, et si certains moments sont pleins de charme - mais d'autres pas.

_________________
Etre dans le vent, c'est l'histoire d'une feuille morte.
Flore Vasseur
topocl
topocl

Messages : 6420
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 59
Localisation : Roanne

https://topocleries.wordpress.com/
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Chantal Thomas Empty Re: Chantal Thomas

Message par topocl le Lun 13 Nov - 16:48

Souvenirs de la marée basse

Chantal Thomas Souven10

« Il n'y a jamais rien de neuf dans mes journées », se plaint-elle. Je ne sais comment la convaincre du contraire. Je sens bien que la nouveauté n'arrive pas mécaniquement du dehors. Il faut y mettre, pour qu'elle se manifeste et brise une monotonie apparente, un sens du détail, un goût de la nuance, une passion de l'instant. Les journées de bord de mer se succèdent comme autant de variations, parfois si subtiles qu'un observateur étranger, un voyageur pressé ou un esprit chagrin ne saisit pas les nuances. Pourtant rien ne se répéte identique. Ni l'écart des marées, ni la couleur de l'eau, ni la forme des nuages - ni le frisson qui, lorsque je plonge, me traverse. La richesse de mes frissons, me dis-je dans mes accès de lyrisme, est aussi complexe et ouverte à des développements imprévus qu'un lever de soleil.

Chantal Thomas écrit un "roman" sur sa mère, et à travers elle sur l'eau, la nage, la baignade, élément premier dans al vie de celle-ci. Ou un roman sur l'eau, et à travers elle sur sa mère. Difficile à dire. Sur la mère et la mer, en somme, avec ce que cela implique de poésie, de jouissance, et, je laisserai cela aux spécialistes,  de psychanalyse.

La mère de Chantal Thomas est un petit bout de femme fantasque, éternellement infantile et désemparée face à la vie, que seule l'eau amène à quelque chose qui ressemble au bonheur. Chantal Thomas est une petite fille qui grandit dans son entourage, à une certaine distance, toute emportée par la magie de la plage, univers nourricier et  intime, lieu de plaisirs sensuels et de rencontres passagères, source d'imaginaire qui l'ont tout autant construite que cette mère présente-absente. Partager ce lieu est déjà partager un lien.

C'est un livre de plus sur une mère, personnage unique, fragile, tout à la fois familière et inconnue, avec laquelle elle établit une relation  tendre et lointaine, où on sent Chantal Thomas endosser très jeune le rôle de l'adulte protecteur.

Au passage, la fille,  face à cette absence singulière, cette inadaptation, réfléchit,  à la place  d'une femme dans la vie, avec de très beau passage sur l'effacement. C'est souvent plein de charme et de finesse, parfois un peu ennuyeux: Chantal Thomas aussi fait le choix d'une certaine distance, pour traduire cette relation primitive atypique, loin des modèles traditionnels.

mots-clés : #autofiction #famille #lieu

_________________
Etre dans le vent, c'est l'histoire d'une feuille morte.
Flore Vasseur
topocl
topocl

Messages : 6420
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 59
Localisation : Roanne

https://topocleries.wordpress.com/
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Chantal Thomas Empty Re: Chantal Thomas

Message par Plume le Lun 13 Nov - 16:59

Merci Topocl, très bien résumé...

Plume
Plume

Messages : 138
Date d'inscription : 12/12/2016
Age : 50

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Chantal Thomas Empty Re: Chantal Thomas

Message par bix_229 le Jeu 20 Juin - 15:33

J'ai lu, annoté et aimé ce livre et je n'en ai rien dit.
Je m'en veux encore ! Mad
bix_229
bix_229

Messages : 10245
Date d'inscription : 06/12/2016
Localisation : Lauragais

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Chantal Thomas Empty Re: Chantal Thomas

Message par bix_229 le Jeu 20 Juin - 15:44

Interrogée à propos de son dernier livre East Village Blues, et de ses années américaines dans les années 70.
A propos de la Californie :

"Raymond Chandler est l'auteur qui m'accompagnait alors.
J'ai une passion qui n'a jamais cessé pour Philip Marlowe, et pour Humphrey Bogart qui l' a incarné à l'écran. J'adore le ton de Chandler,la façon désabusée dont son personnage affronte le crime et l'horreur.
L'esprit d'errance qui préside à sa manière de mener des enquêtes quin'en sont pas vraiment me touche et me parle.
J'y vois la manifestation d'une sorte de philosophie du passage : la conviction que, sur cette terre, nous ne faisons que passer.
Cette conscience vous préserve de l'esprit de sérieux, vous dicte au contraire un détachement qui n'est pas du cynisme, car il s'agit d'un détachement très émotif, pas du tout froid, et qui est toujours empreintd'humour.

Il y a une sorte de fraternité pour les amateurs de Chandler et de Marlowe.
bix_229
bix_229

Messages : 10245
Date d'inscription : 06/12/2016
Localisation : Lauragais

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Chantal Thomas Empty Re: Chantal Thomas

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

 Des Choses à lire :: Lectures par auteurs :: Écrivains européens francophones

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum