Leonardo Padura Fuentes

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Leonardo Padura Fuentes

Message par Chamaco le Jeu 1 Juin - 13:13

la Loge dont le père de Leonardo Padura était à l'origine de la création sur le quartier Mantilla :

avatar
Chamaco

Messages : 2314
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 71
Localisation : En cure avec Paule et Mick

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Leonardo Padura Fuentes

Message par bix_229 le Jeu 1 Juin - 16:41


VENTS DE CAREME


En ce printemps 1989, Mario Conde est policier à La Havane.
Mario Conde est un être complexe et partagé.
Entre les souvenirs d' enfance et de jeunesse... Les projets d'avenir d'alors, les rêves, les désirs, l'amitié...
Et la réalité du présent. Le temps qui passe et qui blesse : ses amis, ses rêves - l' amour, l' écriture -

Son métier de policier le plonge au coeur de la misère humaine.
Ses enquêtes se passent dans univers violent où la cruauté et la douleur se mêlent à l'arrivisme et à l'innocence bafouée.
Et il arpente les rues de La Havane, un paradis perdu mais tellement indissociable de lui-même.

Et ses amours sont rares et se révèlent rapidement trompeuses et illusoires.
Mario est un homme furieux, impatient, exaspéré, frustré et qui se pose bien trop de questions pour espérer etre tranquille un jour.
Et puis il cherche l'impossible... Il le sait, il dit à Karina la femme qu'il rencontre :

"Je crois que le destin de l'homme s'accomplit dans la recherche, non la découverte, bien que toutes les découvertes paraissent le couronnement d'un effort : la Toison d'Or, l'Amérique, la théorie de la relativité... l'amour.

Je préfère être un chercheur de l'éternel... Plutôt un chercheur de l'Eldorado, de l'impossible.

Pourvu que je ne te découvre jamais sur un arbre, ni même protégée par un dragon, comme la vieille Toison.

Ne me laisse pas t'attraper, Karina."

Alors Mario chérit le rêve et berce sa douleur et sa mélancolie.
Il fait partie de ces rêveurs de l'impossible, qui savent rapidement que les dés sont pipés et que le rêve est la seule façon de continuer...
Et la nostalgie la seule consolation avec l'amitié.

Et c'est pour ça qu'il me va droit au coeur Mario Conde.

PS : J'avais aimé ce livre, mais depuis, j'en ai lu un autre où apparaissent les défauts dont parle Chamaco...
Dommage ! J'apprécie Padura !
Mais je lirai Electre à La Havane depuis longtemps sur mes listes.



mots-clés : #polar
avatar
bix_229

Messages : 5345
Date d'inscription : 06/12/2016
Localisation : Lauragais

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Leonardo Padura Fuentes

Message par Bédoulène le Jeu 1 Juin - 16:47

merci pour le partage Chamaco !

_________________
"Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
avatar
Bédoulène

Messages : 6853
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 73
Localisation : En Provence

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Leonardo Padura Fuentes

Message par Chamaco le Dim 4 Juin - 1:48

J'ai oublié de vous dire que lors de son passage chez lui, Leonardo Padura se preparait à gagner la France, notamment Paris et Toulouse...
avatar
Chamaco

Messages : 2314
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 71
Localisation : En cure avec Paule et Mick

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Leonardo Padura Fuentes

Message par Tristram le Dim 4 Juin - 1:50

En passant par la Guyane ?
avatar
Tristram

Messages : 3833
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 61
Localisation : Guyane

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Leonardo Padura Fuentes

Message par Bédoulène le Dim 4 Juin - 1:51

Chamaco et à Marseille ou Aix ?

_________________
"Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
avatar
Bédoulène

Messages : 6853
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 73
Localisation : En Provence

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Leonardo Padura Fuentes

Message par Chamaco le Dim 4 Juin - 3:09

@Bédoulène a écrit:Chamaco et à Marseille ou Aix ?

Non il n'irait pas plus loin que Toulouse...
avatar
Chamaco

Messages : 2314
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 71
Localisation : En cure avec Paule et Mick

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Leonardo Padura Fuentes

Message par Chamaco le Dim 4 Juin - 3:10

@Tristram a écrit:En passant par la Guyane ?

Non, lui il a la double nationalité qui lui permet de voyager (cubano-espagnole)...
avatar
Chamaco

Messages : 2314
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 71
Localisation : En cure avec Paule et Mick

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Leonardo Padura Fuentes

Message par Chamaco le Dim 4 Juin - 14:48

Des nouvelles de Padura par les Editions Métaillé :
"La tétralogie Les Quatre saisons est en cours d'adaptation sous forme de mini série TV de quatre épisodes de 90 minutes réalisés par le réalisateur espagnol Felix Viscarret qui a aussi tourné une adaptation cinématographique de Vent de Carême. Le rôle de Mario Conde y sera tenu par Jorge Perugorria.
Par ailleurs, Antonio Banderas devrait jouer lui aussi Mario Conde dans une série TV qu'il produit lui-même.

Enfin, L'homme qui aimait les chiens est aussi en phase de production cinématographique."Source

RENCONTREZ L'AUTEUR


RENCONTRE EXCEPTIONNELLE AVEC LEONARDO PADURA À LA LIBRAIRIE DE PARIS
7 Place de Clichy, 75017 PARIS
22/06/ à 18h

LEONARDO PADURA AU MARATHON DES MOTS À TOULOUSE
http://www.lemarathondesmots.com/

23/06 au 25/06
avatar
Chamaco

Messages : 2314
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 71
Localisation : En cure avec Paule et Mick

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Leonardo Padura Fuentes

Message par Chamaco le Mer 7 Juin - 22:53

un article sur Padura dévoilant son prochain roman :"la transparence du temps", il expose aussi ses craintes sur le delitement des liens sociaux dans son pays suite aux reformes de Raoul :
voir l'article ici
avatar
Chamaco

Messages : 2314
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 71
Localisation : En cure avec Paule et Mick

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Leonardo Padura Fuentes

Message par Chamaco le Mer 21 Juin - 19:34



"Pour Chamaco et Michel, avec l'hérésie et la meilleure accolade cubaine de L.Padura, 06.17, à La Havane"
avatar
Chamaco

Messages : 2314
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 71
Localisation : En cure avec Paule et Mick

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Leonardo Padura Fuentes

Message par Tristram le Ven 15 Déc - 9:34

Le Palmier et l’Étoile



Fernando Terry revient passer un mois à La Havane pour tenter de retrouver le manuscrit autobiographique du grand poète auquel il a consacré sa thèse, José Maria Heredia y Campuzano, né à Santiago de Cuba le 31 décembre 1803 et décédé à Toluca, Mexique, le 7 mai 1839 (cousin de son descendant, parnassien auteur des Trophées). Il est tourmenté par son soupçon de trahison au sein du cercle de ses amis des « Merles Moqueurs », à l’origine de son expulsion de l'université et de son exil 18 ans plus tôt. Sur deux autres plans temporels entremêlés, Padura raconte la vie de Heredia et les derniers jours du fils du poète, José de Jesús, qui aurait remis à la loge franc-maçonne cubaine l’ultime ouvrage de ce dernier ‒ sans compter la relation de l’existence de Fernando avant son exil.
Une certaine confusion s’ensuit, alimentée par les destinées parallèles des protagonistes, et les circonlocutions dans le style de l’époque d’Heredia, celle de l’indépendance cubaine, et de la fin de l’esclavage.

« Qui serait le futur traître dans un pays où chaque acte secret engendre une délation ? »

« José de Jesús se sentait rassuré par la conviction que l’histoire s’écrivait ainsi : avec des omissions, des mensonges, des évidences forgées a posteriori, avec des rôles de protagonistes fabriqués et manipulés, et son obstination à vouloir corriger l’histoire de son propre père ne le troublait nullement car les maîtres du pouvoir le faisaient constamment et la vérité historique était la putain la plus complaisante et la plus mal payée de toutes… »
avatar
Tristram

Messages : 3833
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 61
Localisation : Guyane

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Leonardo Padura Fuentes

Message par Chamaco le Ven 15 Déc - 10:14

Je l'ai toujours dans ma LAL celui-ci, il faudra bien qu'un jour je me décide à le lire, à lire ce que tu présentes Tristram on peut aisément faire l'analogie avec la mise à l'écart actuelle de certains auteurs cubains, ainsi des oeuvres de Padura qui sont lues sous le manteau à Cuba, insidieusement je suis tombé récemment lors de la lecture d'Isabelle Eberhardt au sujet des "héros français" de la "Pacification du Maroc' appelée aussi 'troisième guerre du Maroc" et du rôle d'un jeune officier français le Capitaine de Bournazel pour lequel Henry Bordeaux avait écrit un livre, Henry Bordeaux écrivain, Académicien tombé dans l'oubli à ce jour après avoir été traîné dans la boue...
avatar
Chamaco

Messages : 2314
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 71
Localisation : En cure avec Paule et Mick

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Leonardo Padura Fuentes

Message par Chamaco le Dim 4 Mar - 11:40

"La transparence du temps " est sorti en Espagnol en Janvier....
avatar
Chamaco

Messages : 2314
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 71
Localisation : En cure avec Paule et Mick

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Leonardo Padura Fuentes

Message par Quasimodo le Dim 4 Mar - 12:15

Et tu le lirais en espagnol ? Smile
Il faudrait que j'y pense, à Padura !

_________________
Entre les deux coups de feu qui décidèrent de son destin, il eut le temps d'appeler une mouche : "Madame".
avatar
Quasimodo

Messages : 1969
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 22

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Leonardo Padura Fuentes

Message par Bédoulène le Dim 4 Mar - 18:48

j'attendrai la traduction ! merci !

_________________
"Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
avatar
Bédoulène

Messages : 6853
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 73
Localisation : En Provence

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Leonardo Padura Fuentes

Message par Chamaco le Lun 5 Mar - 13:26

@Quasimodo a écrit:Et tu le lirais en espagnol ? Smile
Il faudrait que j'y pense, à Padura !
je ne l'ai pas trouvé traduit, ce qui est étonnant peut être a t'il quitté Métaillé, je vais être contraint de l'acheter en espagnol cela fera travailler mes neurones moins actifs ces derniers temps, l'occasion d'aller lui rendre visite en Novembre et de me ressourcer à Mantilla, il aurait repris le personnage de Mario, interessant de voir l'évolution du Condé...Bonne journée à toi Quasimodo...
avatar
Chamaco

Messages : 2314
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 71
Localisation : En cure avec Paule et Mick

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Leonardo Padura Fuentes

Message par Tristram le Lun 5 Mar - 13:33

J'espère que tu nous feras un petit commentaire (en français), Chamaco !
avatar
Tristram

Messages : 3833
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 61
Localisation : Guyane

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Leonardo Padura Fuentes

Message par Chamaco le Mar 6 Mar - 18:55

@Tristram a écrit:J'espère que tu nous feras un petit commentaire (en français), Chamaco !

pour l'obtenir après être passé à la librairie "Mot à Mot" de Pertuis (84) j'ai été dirigé vers la librairie internationale Book in bar, Rue joseph Cabassol à Aix en Provence face à l'Hotel de Caumont (où j'avais vu l'expo Turner) (tel: 04.42.26.60.07) où j'ai appris qu'ils l'avaient commandé en espagnol, j'en ai réservé un. Après lecture, commentaire possible.
avatar
Chamaco

Messages : 2314
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 71
Localisation : En cure avec Paule et Mick

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Leonardo Padura Fuentes

Message par Chamaco le Jeu 15 Mar - 17:46

La Transparence du Temps



4° de couverture
A un Mario Conde sur le point d’avoir 60 ans, plus déçu et sceptique que de coutume, qui doit se charger d’un ancien ami de l’Institut et de récupérer la statue d’une vierge noire qui lui a été dérobée. Conde ne tardera pas à découvrir que cette pièce est plus précieuse qu’on lui a dit, et  qu’elle provient du grand-père espagnol de son ex-ami qui l’a transportée à Cuba depuis un ermitage des Pyrénées Catalanes. Lorsque les suspects et complices du vol  sont assassinés, Condé se doute qu’il est sur la trace d’une bande de trafiquants d’objets artistiques.
Mais quelle est l’origine de cette œuvre antique ? Dans des chapitres intercalés « La transparence du temps » raconte aussi l’épopée au cours des siècles de la statue, transportée par un certain  Antoni Barral,  et mène de manière magistrale ses enquêtes dans une Havane qui s’effondre dans un éblouissant voyage dans le Temps et l’Histoire qui remonte aux origines de l’objet de ses investigations.

---- je n'ai pas encore ouvert ce livre, je me suis contenté de traduire la 4° de couverture, déjà j'ai une petite idée d'où Padura va conduire nos pas : le quartier de Regla un quartier pauvre de la Havane où est pratiqué le culte de la Vierge Noire de Régla qui chaque année est promenée dans les rues de ce quartier. J'ai dormi quelques nuits dans ce quartier chez une amie et je puis vous dire que c'est un endroit qui n'a rien de rassurant. La lecture confirmera ou infirmera cette supposition...
avatar
Chamaco

Messages : 2314
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 71
Localisation : En cure avec Paule et Mick

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Leonardo Padura Fuentes

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

 Des Choses à lire :: Lectures par auteurs :: Écrivains d'Amérique Centrale, du Sud et des Caraïbes

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum