Des Choses à lire
Visiteur occasionnel, épisodique ou régulier pourquoi ne pas pousser la porte et nous rejoindre ou seulement nous laisser un mot ?

Après tout une communauté en ligne est faite de vraies personnes, avec peut-être un peu plus de liberté dans les manières. Et plus on est de fous...


Je te prie de trouver entre mes mots le meilleur de mon âme.

Georges Brassens, Lettre à Toussenot


HWANG Sok-Yong

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

HWANG Sok-Yong  Empty HWANG Sok-Yong

Message par Chamaco le Jeu 21 Déc - 16:11

Hwang Sok-Yong
Né en 1943

HWANG Sok-Yong  Avt_so10

Hwang Sok-yong est un écrivain sud-coréen né en 1943 en Mandchourie (alors occupée par le Japon). Il fait des études en philosophie à l'université Dongguk. En 1964, il est emprisonné pour des raisons politiques. Après sa libération, il commence à travailler dans une entreprise de manufacture de cigarettes et sur plusieurs sites de constructions à travers le pays.

De 1966 à 1969, il s'engage au sein de l'armée coréenne pendant la guerre du Vietnam, se battant alors à contre-cœur aux côtés des forces américaines, qu'il considère comme des pourfendeurs de la liberté. « Quelle différence peut-il bien y avoir entre la génération de mon père enrôlée au sein de l’armée japonaise pour servir les ambitions impériales japonaises, et ma génération, mêlée à la guerre du Vietnam aux côtés des américains pour établir « un axe américain » en Extrême-Orient pendant la Guerre Froide ? »
Au Vietnam, il est notamment responsable du "nettoyage", de l'effacement des preuves de massacres de civils. Une terrible expérience au cours de laquelle il est le témoin direct des pires massacres. Sur la base de ces expériences, il compose la nouvelle La pagode en 1970, qui remporte le prix littéraire du journal Chosun Ilbo et l'embarque dans une riche carrière littéraire.

Hwang Seok-yoeng acquiert une popularité nationale avec sa nouvelle Jang Gil-san, publiée en série dans un quotidien entre 1974 et 1984. Utilisant la parabole d'un bandit des anciens temps pour décrire la dictature dans laquelle il évolue, Jang Gil-san est un énorme succès à travers le pays mais également en Corée du Nord. Cette fiction fait encore partie des plus grands best-seller en Corée.
Hwang Sok-yong a aussi composé pour le théâtre ; plusieurs membres de sa compagnie furent assassinés lors d'une représentation durant les années 1980, période du soulèvement démocratique de Gwangju. Durant cette période, il est à un auteur extrêmement respecté parmi les opposants à la dictature.

En 1985, le roman Journal de Kwangju : Au-delà de la mort, au-delà de la période sombre, écrit initialement par un journaliste de quotidien local Lee Jae-ui, apporte une nouvelle période trouble dans la vie de Hwang. Celui-ci accepte en effet d'apposer son nom sur l'œuvre en tant qu'auteur afin d'aider le roman à mieux se diffuser. Cela lui vaut d'être de nouveau emprisonné.
En 1989, Hwang se rend à Pyongyang en Corée du Nord en tant que représentant du mouvement démocratique naissant en Corée du Sud. Ce voyage est illégal, et les services secrets coréens considèrent alors Hwang comme un espion. Il s'exile volontairement à New-York, et donne des cours à l'université Long Island.

Il retourne à Séoul en 1993 et est aussitôt condamné à 7 ans d'emprisonnement pour atteinte à la sécurité nationale car la loi de sécurité nationale sud-coréenne - toujours en vigueur - interdit aux sud-coréens tout contact avec des nord-coréens.. Pendant son séjour en prison, il entame 8 grèves de la faim pour protester contre les différentes restrictions (comme l'interdiction d'avoir de quoi écrire.)
Différents organisations à travers le monde, comme PEN International et Amnistie Internationale, réclament libération de l'écrivain, qui est finalement libéré en 1998, obtenant la grâce du nouveau président élu Kim Dae-jung.

Ouvrages traduits en français :

Loin du foyer
La Route de Sampo, éditions Zulma, 2002
L'Ombre des armes, éditions Zulma, 2003
Le Vieux Jardin, éditions Zulma, 2005
Monsieur Han, éditions Zulma, 2004
L'Invité, Éditions Zulma, 2004
Les Terres étrangères, Éditions Zulma, 2004
Prospérité : récit de la vie quotidienne dans les bidonvilles de Séoul, Éditions Zulma, 2004
Shim Chong, fille vendue, Éditions Zulma, 2010
Princesse Bari, Picquier, 2013
Toutes les choses de notre vie, Picquier, 2016
L'Etoile du chien qui attend son repas, Serge Safran éditeur, 2016 [/spoiler]
Chamaco
Chamaco

Messages : 3263
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 73
Localisation : entre ombre et soleil

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

HWANG Sok-Yong  Empty Re: HWANG Sok-Yong

Message par Chamaco le Jeu 21 Déc - 16:14

Seconde incursion dans la littérature d'Asie :

HWANG Sok-Yong  418mup10

La Route de Sampo

Synopsis :
"Deux ouvriers se déplaçant de chantier en chantier et une prostituée en fuite font un bout de chemin ensemble. Une amitié se crée entre eux qui étaient des inconnus et qui le redeviendront bientôt. Leurs espoirs et leur nostalgie auréolent ce voyage d’une poésie et d’une humanité profondes.
Les trois histoires qui complètent ce livre évoquent des épisodes clés de l’histoire de la Corée, avec une tonalité parfois autobiographique : un enfant pris dans la tourmente de la guerre civile entre le Sud et le Nord dans les années 1950 ; la désespérance d’un soldat coréen enrôlé dans la guerre du Viêtnam ; les désillusions d’un paysan parmi les milliers de ceux qui, dans les années 1970, désertèrent les campagnes pour les mirages de la ville."

Je suis à la moitié du livre, c'est un petit livre par la taille, le synopsis dit :"Deux ouvriers se déplaçant de chantier en chantier et une prostituée en fuite font un bout de chemin ensemble. Une amitié se crée entre eux qui étaient des inconnus et qui le redeviendront bientôt. Leurs espoirs et leur nostalgie auréolent ce voyage d’une poésie et d’une humanité profondes." Or pour l'instant je n'ai rien retrouvé de tout cela, le livre est une sorte d'autobiographie qui raconte son enfance puis sa jeunesse en Corée, enfance trimbalée entre le nord et le sud et à nouveau le nord et le sud au gré de la guerre de Corée, puis sa jeunesse de soldat embringué dans la guerre du vietnam aux côtés des Americains installés dans ce pays suite à la seconde guerre mondiale contre le Japon et leur intervention contre le communisme lors de la guerre du Vietnam.

Je ressens un malaise de l'auteur qui n'apprécie pas l'hégémonie améciaine sur son pays, le héros du livre a participé au Vietnam mais reproche à son pays de s'être aligné sur les Americains, on ne lit aucune critique contre ses frères de Corèe du Nord, il en veut au hasard de l'histoire qui dispose de la vie des gens selon le lieu où ils sont nés...
La lecture de ce livre est facile, pas besoin de connaître l'histoire de ces pays pour se faire une idée, c'est une peinture de la vie de gens simple dans un pays dont on ne sait en fait pas grand chose. Je poursuis la lecture pour voir si elle finit par rejoindre le synopsis... HWANG Sok-Yong  3866672782
Chamaco
Chamaco

Messages : 3263
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 73
Localisation : entre ombre et soleil

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

 Des Choses à lire :: Lectures par auteurs :: Écrivains d'Asie

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum