Agneta Pleijel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Agneta Pleijel

Message par bix_229 le Sam 23 Déc - 19:30

Agneta Pleijel
Née en 1940


Agneta Christina Pleijel Bielawska , née le 26 février 1940 à Stockholm , est une auteure suédoise , professeur , écrivaine culturelle et philippe. dans l'histoire de la littérature. Agneta Pleijel a recueilli plusieurs impulsions de sa propre vie, sa famille et des personnages historiques, tels que l' artiste Albert Berg et le chanteur d'opéra Isak Berg , pour plusieurs de ses œuvres de fiction.
Agneta Pleijel est la fille du mathématicien Åke Pleijel et de l'auteur et musicienne Sonja Berg Pleijel , née à Java , ainsi que la soeur du producteur de télévision Sonja Pleijel . La carrière du père a amené la famille à Lund et aux États-Unis . Après des études en ethnographie , philosophie et littérature à l' Université de Göteborg , qui a abouti à un fichier .lic. En 1973, Pleijel a commencé sa carrière en tant que critique littéraire. De 1968 à 1972, elle rejoint le travail éditorial culturel d'Aftonbladet , puis devient rédactrice en chef de Word & Bild 1972-1975, mais revient à Aftonbladet 1975 en tant que patrimoine culturel pendant quatre ans.

Pleijel a été président du Swedish PEN Club 1988-1990, styliste à la Commission biblique 1991-1999 et membre du Moderate Editors 'Board 1992-1999. En 1992-1996, elle était professeur de théâtre à l' Institut Dramatique .

Elle a débuté avec Ronny Ambjörnsson en tant que dramaturge avec Order Rule à Berlin en 1970. En 1977, elle a écrit le drame Kollontaj sur l' ambassadeur soviétique Aleksandra Kollontaj . Drama a été imprimé en 1979 et a été interprété à Dramaten sous la direction de Alf Sjöberg et avec Margareta Krook dans le rôle-titre. Elle a écrit plusieurs ficelles et scénario pour des films, dont la Montagne au dos de la lune , sur la mathématicienne russe Sofia Kovalevskaja . Angels, Dwarves (1981) était sa première collection de poésie. Six ans plus tard, elle a publié son premier roman Vindspejare , qui contient du matériel autobiographique et est une histoire de personnes depuis cinq générations avec des racines en Suède et aux Pays - Bas, en Inde orientale . D'autres romans sont Hundstjärnan (1989), Fungi (1993), Un hiver à Stockholm (1997). Puis, Lord Nevermore (2000), Trilogy Family , Queen Surgeon (2006), King's Comedian (2007) et Sister and Brother (2009). Elle est l'un des écrivains suédois aujourd'hui vivants traduits dans la plupart des langues.

En plus de ses activités de fiction, Pleijel a régulièrement participé à divers débats culturels. En 2005 elle a été incluse avec Charles Westin dans le jury au "Asyltribunalen" organisé par le club PEN. Le jury a critiqué sévèrement la politique d'immigration suédoise et a estimé que la Suède devrait accueillir davantage d'immigrants.

En 1988, elle a été élue à la Société de Nio sur la chaise 6. Parmi les nombreux autres prix reçus par Pleijel, il a mentionné Litteris et Artibus , Övreprispriset , Stora romanpriset et le Prix romain de Sveriges Radio .

Pleijel est marié au journaliste culturel Maciej Zaremba depuis 1982. Sa fille Lina Pleijel est une actrice et psychothérapeute.
(wikipedia Suèdois)

Oeuvres traduites en français

1994 : Les guetteurs du vent
1997 : Fungi
2000: Un hiver à Stockholm


______________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________




Un hiver à Stockholm - Agneta Pleijel

"Elle comprit que la peur pourrit littéralement l'âme de l'intérieur. Le contraire de l'amour, ce n'est pas l'indifférence, ce n'est pas non plus la haine ; le contraire de l'amour, c'est la peur."

Ainsi raisonne la narratrice de ce roman.
Sa vie a été semée de d' échecs amoureux, de désastres affectifs.
Et cela commmençe tot, dès l' enfance, prise entre deux parents qu' elle aime, mais qui se déchirent parce que trop conscients d'une incompatibilité fatale.
Alors que leurs dons respectifs pouvaient laisser penser le contraire.
Elle est  désormais pénétrée par l'idée qu'il existe une malédiction quasiment héréditaire dont elle est la dépositaire.
Et si ce n'est pas l'hérédité, c"est une contagion fatale dont ele a hérité.

"Les couples de contraires structurent l'existence. La chaleur a le froid. La lumière a l'obscurité. L'être humain a l'autre être humain. Si les contraires n'existaient pas, le mouvement de la vie s'arrêterait. Le temps aussi. Mais les contraires ne sont pas toujours où l'on croit. L'obscurité recèle une lumière singulière. Chaque sexe a aussi un domicile chez l'autre sexe. L'univocité n'héberge que la mort.
Le sentiment amoureux nous attire en laissant miroiter l'abolition des contraires."


Elle comprend à quel point ses malheureux parents ont été victimes plutot que coupables de leur quete amoureuse.
Et de son échec.

Jusqu' au bout elle tentera de les réconcilier, et par miracle elle y parviendrea.
In extremis.



L'homme avec qui elle vit depuis dix ans lui apprend un jour qu'il la quitte pour une autre.
Ce qu'elle ressent alors, c'est ce qui se produit parfois, quand tout est déjà perdu. Non seulement elle accepte le fait mais aussi qu'il vienne la voir parce qu'il a aussi besoin d'elle.
Mais peu à peu, le cynisme de la proposition et de la situation font qu'elle est désespérée autant que révoltée. Elle lache pied et finit par rompre.
Mais quelque chose en elle s'est définitivement brisée. Elle a perdu confiance et a tiré la porte à jamais.

J' ai vraiment été touché par cette histoire finement contée et analysé.
J' ai senti dans le personnage de la narratrice une sensibilité merveilleuse qui est, je n' en doute pas, celle de l' auteur.


Dernière édition par bix_229 le Sam 23 Déc - 20:01, édité 2 fois
avatar
bix_229

Messages : 6795
Date d'inscription : 06/12/2016
Localisation : Lauragais

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Agneta Pleijel

Message par bix_229 le Dim 24 Déc - 20:29

Merci Bédou !

Autres citations :

"A chaque être, plusieurs autres vies me semblaient dues ... écrivait Rimbaud. Dans l'une de ses vies, elle était partie à Harar comme on s'évade, et comme s'il était possible de vivre plusieurs vies à l'intérieur d'une seule. Son erreur était peut-être, sans autre comparaison, la même que celle du poète : croire que la solution de l'énigme se trouve dans le monde."


"C'était le cadeau d'Emm. Un CD. Méditation. Notes impondérables qui s'élevaient vers le ciel, redescendaient. Dallages de pierre, rayons de lumière. Dans la musique le paysage qui n'a jamais été vu, jamais contaminé par le regard.
THE RADIANCE. Musique sans fin. THE ESSENCE.

C'était un choeur d' hommes, de moines orhodoxees. Aucun instrument. Rien que des voix. Elle se rapella la surface bleu sombre du lac d'Ohrid. Elle se rapella la rocaille de sa gand mère. Les achillées, les lourdes pivoines rouges. Une libellule, étincelante et bleutée, s'immobilisait dans l'air avant de disparaître d'un brusque mouvement de tout le corps...


Puis elle ne vit que la lumière, une lumière papillonnante qui dansait. Les petites particules virevoltantes dessinaient une pièce sans murs, un espace infini.

Tout était en mouvemenfs. Chaque chose au monde tait faite de cela, cette lumière, ce mouvement incessant. Elle aussi.
Elle n'était rien d'autre qu'une lumière dansante.
avatar
bix_229

Messages : 6795
Date d'inscription : 06/12/2016
Localisation : Lauragais

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Agneta Pleijel

Message par Bédoulène le Lun 25 Déc - 8:01

je re-note ! merci Bix

_________________
"Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
avatar
Bédoulène

Messages : 8361
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 73
Localisation : En Provence

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Agneta Pleijel

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

 Des Choses à lire :: Lectures par auteurs :: Écrivains de Scandinavie

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum