Des Choses à lire
Visiteur occasionnel, épisodique ou régulier pourquoi ne pas pousser la porte et nous rejoindre ou seulement nous laisser un mot ?

Après tout une communauté en ligne est faite de vraies personnes, avec peut-être un peu plus de liberté dans les manières. Et plus on est de fous...


Je te prie de trouver entre mes mots le meilleur de mon âme.

Georges Brassens, Lettre à Toussenot


Anatole France

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Anatole France Empty Anatole France

Message par ArenSor le Mar 26 Déc - 16:05

Anatole France
16 avril 1844 à Paris - 12 octobre 1924 à Saint-Cyr-sur-Loire

Anatole France Anatol10

François-Anatole Thibault, dit Anatole France, est un nouvelliste, critique et romancier français.

Fils d'un libraire qui compte parmi ses clients les frères Goncourt et des écrivains célèbres, Anatole France fait des études assez médiocres au collège Stanislas et semble avoir toujours manifesté le désir d'écrire.

Il obtient son premier succès littéraire en 1881, avec "Le Crime de Sylvestre Bonnard", roman où apparaît, pour la première fois dans son œuvre, le personnage de l'érudit enfermé (ou réfugié ?) dans sa bibliothèque, distrait, lunaire, aimable et souvent naïf.
Le style d'Anatole France, que conspuent les Surréalistes, lesquels, trop politiquement marqués, ne pardonnent pas au romancier ses prises de position antibolcheviques, est fin, léger en surface, spirituel, "classique" certes mais toujours porteur d'un humour qui sait se faire soit naïf et simple, soit au contraire noir et féroce.

La tétralogie de l'"Histoire contemporaine", qui regroupe les quatre romans dont M. Bergeret est le héros, et qui présente un juste panorama de la France sous la IIIème république (et tout particulièrement pendant l'Affaire Dreyfus), tient plutôt de l'humour noir et tranquille.

Cet humour culmine avec "L'Île des Pingouins" (en 1892) où Anatole France imagine un érudit plutôt distrait qui débarque sur une île entièrement peuplée de pingouins. Il les baptise, ce qui provoque un grand remue-ménage au Paradis chrétien.

Il est élu à l'Académie française en 1896.

Dans "Les dieux ont soif", en 1908, Anatole France, républicain solidement anticlérical, fait le procès des excès de la Terreur, qu'il impute d'ailleurs non pas tant à la Révolution elle-même qu'à la désespérante nature humaine.

Il reçoit le prix Nobel de littérature pour l’ensemble de son œuvre en 1921.

En contradiction avec ses dispositions testamentaires, des obsèques nationales ont lieu à Paris le 18 octobre 1924, après quoi il est inhumé à Neuilly-sur-Seine, auprès de ses parents.
(d'après Babelio)

Bibliographie :

Jocaste et le Chat maigre, 1879
Le Crime de Sylvestre Bonnard, membre de l’Institut, 1881. Prix Montyon de l’Académie française
Les Désirs de Jean Servien, 1882
Abeille, conte, 1883
Balthasar, 1889. Premier recueil de nouvelles publié par Anatole France
Thaïs, 1890; réédité en 1923 avec la mention "Nouvelle édition revue et corrigée par l'auteur". Cet ouvrage a fourni
       l’argument au ballet Thaïs de Jules Massenet
L'Étui de nacre, 1892, recueil de contes; réédité en 1923 avec la mention "Édition revue et corrigée par l'auteur"
La Rôtisserie de la reine Pédauque, 1892
Les Opinions de Jérôme Coignard, recueillis par Jacques Tournebroche, 1893
Le Lys rouge, 1894
Le Jardin d’Épicure, 1894; réédité en 1921 avec la mention "Édition revue et corrigée par l'auteur"
Le Puits de Sainte Claire, 1895
• Histoire contemporaine en quatre parties :
• 1. L'Orme du mail, 1897; réédité en 1924 avec la mention "Édition revue et corrigée par l'auteur"
• 2. Le Mannequin d'osier, 1897; réédité en 1924 avec la mention "Édition revue et corrigée par l'auteur"
• 3. L'Anneau d'améthyste, 1899
• 4. Monsieur Bergeret à Paris, 1901
Clio, 1899; réédition sous le titre Sous l'invocation de Clio, 1921
L'Affaire Crainquebille, 1901
Le Procurateur de Judée, 1902
Histoire comique, 1903
Crainquebille, Putois, Riquet et plusieurs autres récits profitables, 1904
Sur la pierre blanche, 1905
L’Île des Pingouins, 1908
Les Contes de Jacques Tournebroche, 1908
Les Sept Femmes de Barbe bleue et autres contes merveilleux, 1909
Les Dieux ont soif , 1912
La Révolte des anges, 1914
ArenSor
ArenSor

Messages : 1957
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Din ch'nord

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Anatole France Empty Re: Anatole France

Message par ArenSor le Mar 26 Déc - 16:26

Les Dieux ont soif

Anatole France Les-di10

L’action se passe à Paris en 1793 – 1794, au moment de la Terreur. Evariste Gamelin est un jeune peintre, admirateur de David mais surtout de l’Antiquité gréco-romaine. Peut-on le qualifier de raté ? Du moins, il ne travaille pas beaucoup à ses œuvres qui demeurent à l’état d’esquisses. Aussi vit-il  chichement avec sa mère. Il est attentionné, Evariste, c’est sans conteste une âme sensible, délicate et droite. Un modèle de vertu en somme.
Il n’en est pas de même de son voisin Brotteaux, noble réduit à la misère, amateur de belles choses, de belles femmes, féru de Lucrèce dont les œuvres ne quittent pas la poche de sa redingote, c’est probablement cet auteur qui l’aide à jeter un regard critique sur l’humanité dont il comprend les faiblesses.

Autour de ces deux personnages, gravitent des femmes, la mère de Gamelin, la voluptueuse Elodie, fille d’un marchand d’estampes et amoureuse d’Evariste, la non moins voluptueuse femme Rochemaure - j’ai l’impression que beaucoup de femmes sont voluptueuses chez France  Very Happy  - qui a eu une aventure avec Brotteaux au temps de sa splendeur. C’est d’ailleurs grâce à elle que Evariste va obtenir une place de juré au Tribunal révolutionnaire. Dans ce rôle, il va appliquer une loi sans complaisance pour faire régner la Vertu. Le Bonheur de l’humanité passe inévitablement par des ruisseaux de sang. Vive le sainte Guillotine…

« Les Dieux ont soif » montre comment une idéologie absolutiste peut mener aux pires atrocités. La Révolution s’emballe et dévore ses propres enfants. En ce sens, l’ouvrage est toujours d’actualité. Pensons, entre autres, au Kampuchéa démocratique.

Ce beau roman historique est servi par une écriture très claire qui se lit avec plaisir. Anatole France a le don de dresser par petites touches imagées et légères un tableau vraisemblable de Paris en ces années sanglantes, les métiers, les sentiments, le bruit de la ville, des passions, des prisons...

Quelques petits regrets : les personnages ont parfois tendance à être stéréotypés. Ainsi l’opposition entre Gamelin et Brotteaux est presque caricaturale. J’aurais aimé aussi entrer plus profondément dans la personnalité de Gamelin lorsqu’il envoie des fournées de condamnés à la mort. Le sujet est abordé mais discrètement. De même, l’auteur ne s’attarde pas sur cette fascination érotico morbide qu’éprouve Elodie  pour son amant.

Mais ne boudons pas notre plaisir. Voici un excellent roman historique, qui se dévore (sans jeu de mots) et qui  amène à la réflexion.

Merci à Animal qui m'a incité à relire cet ouvrage dont je me rappelais le sens mais non l'intrigue Smile


mots-clés : #historique #justice #revolution #violence
ArenSor
ArenSor

Messages : 1957
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Din ch'nord

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Anatole France Empty Re: Anatole France

Message par Chamaco le Mar 26 Déc - 16:58

Super fil, j'attend ma commande des "Dieux ont soif"...Un auteur et un livre, un autre regard sur des éléments fondateurs de notre société, sur une Révolution "aboutie" révérée car non échouée, avec des flots de sang que l'on dit glorieux...
A parte : A. France était selon ce qui est dit un grand amateur de femmes, un homme à femmes disait on à son époque, maintenant c'est presque un défaut Smile
Chamaco
Chamaco

Messages : 3263
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 73
Localisation : entre ombre et soleil

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Anatole France Empty Re: Anatole France

Message par Bédoulène le Mar 26 Déc - 20:27

merci Arensor ! c'est une lecture que je ferai

_________________
"Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
Bédoulène
Bédoulène

Messages : 12827
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 74
Localisation : En Provence

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Anatole France Empty Re: Anatole France

Message par animal le Mar 26 Déc - 21:41

(Il n'y a vraiment pas de quoi !)

La dernière remarque est assez dans l'air du temps (et une femme, qui c'est toujours une p... ?), mais revenons en au Dieux ont soif :

@Chamaco a écrit:Un auteur et un livre, un autre regard sur des éléments fondateurs de notre société, sur une Révolution "aboutie" révérée car non échouée, avec des flots de sang que l'on dit glorieux...

J'avais trouvé bien plus dans ce livre parce qu'il y a derrière des révolutions des mobiles (et des gens) qui sont dans l'autre plateau de la balance, c'est ce qui rend tout ça problématique non ?

Enfin, c'étaient des hommes, ni pires ni meilleurs que les autres. L'innocence, le plus souvent, est un bonheur et non pas une vertu : quiconque eût accepté de se mettre à leur place eût agi comme eux et accompli d'une âme médiocre ces tâches épouvantables.

En avant la récup' :

Anatole France French10

Les dieux ont soif

Les dieux ont soif est un roman d’Anatole France paru en 1912. En 1950, ce roman fut inclus dans la liste du Grand prix des Meilleurs romans du demi-siècle. Dans sa préface de l'édition Gallimard-folio, Marie-Claire Bancquart écrit :

« Les dieux ont soif, roman de la Terreur, depuis sa naissance jusqu'à son effacement par la réaction thermidorienne, est un des plus beaux romans historiques qui aient été écrits sur cette époque »
wikipedia.org

Voilà qui présente assez bien les choses et permet de commencer par saluer la qualité de la préface qui éclaire la genèse de l'œuvre et l'écrivain et donne des clés pour aborder la lecture sans toute fois trop en raconter. Pour cette période complexe et parfois très brumeuse ça permet de prendre ou reprendre des marques, et pendant la lecture les notes (en fin de bouquin) prennent le relais, pour la plupart précisent les noms de rues et les noms propres rencontrés avec souvent ce qu'il faut pour dessiner le contexte.

Le livre d'Anatole France étant très documenté c'est très pratique pour ne pas dire indispensable. Surtout que les références sont utilisées et parfois déformées à dessein.

Après cette entrée en matière venons en au cœur du sujet. Et derrière une écriture vive voire incisive le lecteur est bien servi. Deux personnages principaux, deux hommes et les femmes qui gravitent autour sont les fils conducteurs. Un artiste peintre un peu raté, Évariste Gamelin, idéaliste enfiévré s'engage toujours plus loin dans la frénésie politique et son "métier de juré". Brotteaux, noble et intellectuel ruiné, fait des marionnettes, philosophe et se console par la beauté des femmes. Les hommes et les femmes riches et moins riches suivent leurs tentations et intrigues pour leurs intérêts.

Cette révolution, cette période de la Terreur brasse une belle quantité d'énergies primaires ce qui est déjà beaucoup mais ne fait qu'une moitié de ce qui constitue le livre. Pour que la nébuleuse soit complète et que les rouages du texte se mettent en mouvement il faut le flair et le goût de couvrir et d'incarner les gestes et les pensées dans une esthétique rendue palpable. Autant que par les paroles et les pensées des protagonistes vivant dans un état de crainte et d'incertitude physique et morale c'est par ce sentiment esthétique qu'est observé et confronté le mythe (de justice historique, sociale, rousseau-iste ?).

Roman historique d'une histoire rendue possible par les passions mais aussi indifférence réciproque des passions et de l'histoire. Il reste cependant un mythe de la justice, un mythe historique relativisé pour ne pas dire mis à mal. Et mis à mal certes avec ironie mais sans parti pris sauvage.

Il y a une grande part d'incertitude et de vanité qui s'efface, rien n'est palpable que les victimes ou les bourreaux devenus victimes. Partant de l'élan politique engagé le roman glisse en même temps que vient l'écœurement vers une vie plus simple et qui continue sans justice (ou autrement) avec ses nécessités et ses consolations.

La cohérence évidente et soignée des niveaux de tensions et de représentations donnent une force incroyable à cette lecture passionnante surtout que nombreuses sont les fulgurances tranquilles, douces-amères.

ça se rangerait dans des étagères à côté de Malraux et ce genre d'auteurs si ce n'est qu'il faut reconnaitre que l'action est au passé mais que l'action, la volonté du texte, est au présent.

Il est difficile de décrire la vision du fanatisme qui se légitime et crée son mythe, son histoire, avec les meilleurs intentions du monde (et une belle dose d'aveuglement et de faiblesses). Forcément pertinent, toujours pertinent. Et une porte d'entrée vers cette esthétique, ces représentations du XVIIIème siècle. Des notions fondatrices de liberté, de justice secouées sans cynisme mais avec une grande et patiente insistance pour ne pas se contenter de ce qui est le passé.

La fin est plus confuse peut-être mais cette lecture est dans l'ensemble aisée et surtout fascinante, terriblement marquante. Une défiance de la pensée sans lourdeurs. On peut sans doute parler de tragédie aussi, avec un après.

Je suis extrêmement impressionné. J'encourage à tenter l'expérience (fondamentale ?).

D'autres thèmes ou images qui font partie de nous comme un certain culte du martyre sont très bien amenés, on pourrait dire avec une grande évidence mais sans jamais devenir abstractions.

_________________
Keep on keeping on...
animal
animal
Admin

Messages : 10181
Date d'inscription : 27/11/2016
Age : 38
Localisation : Tours

http://deschosesalire.forumactif.com
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Anatole France Empty Re: Anatole France

Message par Chamaco le Mar 26 Déc - 23:06

homme à femmes = séducteur... Smile surtout fin XIX° début du XX°...Bonne nuit
Chamaco
Chamaco

Messages : 3263
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 73
Localisation : entre ombre et soleil

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Anatole France Empty Re: Anatole France

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

 Des Choses à lire :: Lectures par auteurs :: Écrivains européens francophones


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum