Des Choses à lire
Visiteur occasionnel, épisodique ou régulier pourquoi ne pas pousser la porte et nous rejoindre ou seulement nous laisser un mot ?

Après tout une communauté en ligne est faite de vraies personnes, avec peut-être un peu plus de liberté dans les manières. Et plus on est de fous...


Je te prie de trouver entre mes mots le meilleur de mon âme.

Georges Brassens, Lettre à Toussenot


Jean-Paul Dubois

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Jean-Paul Dubois Empty Jean-Paul Dubois

Message par topocl le Lun 8 Jan - 20:43

Jean-Paul Dubois
Né en 1950


Jean-Paul Dubois Images23

Jean-Paul Dubois a suivi des études de sociologie. Il a été journaliste au service des sports de Sud Ouest, au Matin de Paris, puis grand reporter au Nouvel Observateur.

Jean-Paul Dubois a publié de nombreux romans, un essai, deux recueils de nouvelles et deux recueils d'articles. Il a préfacé un livre de photographies consacrées aux pins Bristlecone, quadrimillénaires, les plus vieux arbres du monde, et un recueil de nouvelles proches de ce qu'il écrit lui-même. Il collabore parfois à des périodiques.

Œuvre :

Compte rendu analytique d'un sentiment désordonné, 1984
Éloge du gaucher dans un monde manchot, 1986
Tous les matins je me lève, 1988 : Page 1
Maria est morte, 1989
Les poissons me regardent, 1990
Vous aurez de mes nouvelles, 1991
Parfois je ris tout seul, 1992
Une année sous silence, 1992
Prends soin de moi, 1993
La vie me fait peur, 1994
Kennedy et moi, 1996
L'Amérique m'inquiète, 1996
Je pense à autre chose, 1997 : Page 1
Si ce livre pouvait me rapprocher de toi, 1999
Jusque-là tout allait bien en Amérique, recueil, 2002
Une vie française, 2004
Vous plaisantez, Monsieur Tanner, 2006
Hommes entre eux, 2007 : Page 1
Les accommodements raisonnables, 2008
Le cas Sneijder, 2011 : Page 1
La succession, 2016, éditions de l'Olivier

màj le 8/01/2018

Wikipedia

_________________
Etre dans le vent, c'est l'histoire d'une feuille morte.
Flore Vasseur
topocl
topocl

Messages : 6421
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 59
Localisation : Roanne

https://topocleries.wordpress.com/
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Jean-Paul Dubois Empty Re: Jean-Paul Dubois

Message par topocl le Lun 8 Jan - 20:50

Dubois et moi, ça n'a pas très bien commencé:

Hommes entre eux


Jean-Paul Dubois Images71



C’est ça, des hommes entre eux ? Cette suffisance auto apitoyée vaguement bestiale sous prétexte de désenchantement ?
Et bien, je les laisse à leurs divagations sans humour sous la tempête de neige Ce livre inabouti s’appuie sur des psychologies sommaires, lance des pistes qu’il ne suit pas suffisamment, il ne se passe au demeurant pas grand chose, et si l’écriture plutôt moyenne tente quelques morceaux de bravoure , je n’ai pu me laisser emporter par ces combats d’hommes à mains nues, ces strip-teases glauques, l’amour dans une voiture ou la tempête de neige magnifiée par la fièvre. La chute, plus improbable que surprenante, ne sauve rien.
Je n’ai vraiment rien trouvé pour me retenir dans ce livre.

Commentaire récupéré


mots-clés : #pathologie #psychologique #violence

_________________
Etre dans le vent, c'est l'histoire d'une feuille morte.
Flore Vasseur
topocl
topocl

Messages : 6421
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 59
Localisation : Roanne

https://topocleries.wordpress.com/
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Jean-Paul Dubois Empty Re: Jean-Paul Dubois

Message par topocl le Lun 8 Jan - 20:52

Après, il y a eu comme une respiration::

Je pense à autre chose


Jean-Paul Dubois Images12

Quinze ans avant le cas Sneijder, Dubois écrivait déjà la même histoire : Un homme, Paul, hospitalisé en service psychiatrique raconte son incapacité à accepter son bonheur, les failles qui s’infiltrent peu à peu dans sa vie et l’entraînent dans un système délirant , où l’autre est responsable de son enfermement, qu’il prend comme système de référence. L’autre, ici Simon, c’est le jumeau toujours honni, c’est Anna , l’ex-épouse qui s’est détachée de lui.

Dubois glisse très subtilement les indices de la fragilité de Paul, de ses petits décalages qui ne choquent pas fondamentalement en première lecture mais qui deviennent une faille profonde et sont ainsi rétrospectivement éclairés. C’est très astucieusement fait et on met longtemps à voir venir le délire, dans un glissement progressif insensible puis patent.

Une première partie d’exposition éblouissante d’humour et de vivacité mélancolique, on pense souvent à Woody Allen dans cette façon de voir décalée et désenchantée de ce juif laïque, dont le frère jumeau est outrageusement religieux et la femme goy. Une petite perte de vitesse au milieu, avec des diversions météorologiques (comme les ascenseurs dans le cas Sneijder) et une reprise en force sur la fin , où la description de ce monde clos dans lequel Paul vit,  pense et s‘enferme devient prenante.
Un roman inégal donc, intéressant, drôle mais tragique,  et brillant par moments.

Commentaire récupéré



mots-clés : #famille #humour #pathologie

_________________
Etre dans le vent, c'est l'histoire d'une feuille morte.
Flore Vasseur
topocl
topocl

Messages : 6421
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 59
Localisation : Roanne

https://topocleries.wordpress.com/
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Jean-Paul Dubois Empty Re: Jean-Paul Dubois

Message par topocl le Lun 8 Jan - 20:55

Mais c'était reculer pour mieux sauter:

Tous les matins je me lève

Jean-Paul Dubois Images73

Je commence à en avoir marre de ces quadragénaires médiocres avec femme, enfants, maison piscine, que leur insuffisance-même désespère et qui croient que cela les autorise à se comporter en êtres asociaux, antipathiques, renonçant à leurs  responsabilités, ne s’occupant que de leur nombril, et se croyant, bien que médiocres, bien meilleurs que le garagiste, le médecin, les flics, le banquier et le proviseur. Qui pleurnichent sur eux même sans saisir le bonheur simple que ceux qui l’aiment, l’aiment justement et mériteraient qu’il fasse un petit effort pour eux de temps en temps.

Ce n’est pas du désenchantement mélancolique et touchant, c’est de l’insupportable égocentrisme auto-apitoyé
Trop facile de faire croire que le destin s’acharne contre vous alors qu’on n’est qu’un gros mollasson sans ressource, qui s’est marié avec comme seul creddo de «bien vivre en en faisant le moins possible », pas même capable de se lever le matin pour emmener les enfants à l’école, qu’on croit que le fait d’avoir une belle décapotable et de rêver d’être un rugbyman de  génie fait de vous un être exceptionnel !

Le fait que le personnage principal soit  antipathique n’empêche pas qu’un livre soit bon. Mais pas quand l’auteur trouve que cela est le comble de l’humour, et qu’il ne se décarcasse pas à creuser son personnage, affiner son intrigue, soigner son style. Qu’il se contente d’aligner un certain nombre d’anecdotes  sensément rigolotes.

Et ce genre de phrases ne fait qu’aggraver mon agacement
Pour moi, un type qui allait au lit avant trois heures du matin était un leucémique ou un assureur.
Aidez-moi :
Ca veut dire quoi ? Est ce qu’il y en a qui trouvent ça drôle ? Est-ce que ça fait qu’on peut appeler l’auteur un écrivain ?

Et puis je n’aime pas du tout quand un auteur ponctue ses dialogues de « j’ai dit » (Dubois est loin d’être le seul à le faire) :
-Dix heures trente, tu trouves pas que c’est un peu tôt ? j’ai dit à Thomas.
Je trouve ça faussement décontracté et carrément laid. Il faudrait du génie pour le faire passer.

Voilà. Il m’ a plutôt énervée, ce Paul Ackermann.(J’avoue que j’ai survolé la deuxième moitié, où il ne se passe pas grand chose de plus que dans la première) .
Dommage, il y avait quelques jolies pages sur le bonheur d’être simplement là avec ceux qu’on aime.
Un livre à la fois vraiment léger dans son contenu et lourd à digérer.

Commentaire récupéré

_________________
Etre dans le vent, c'est l'histoire d'une feuille morte.
Flore Vasseur
topocl
topocl

Messages : 6421
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 59
Localisation : Roanne

https://topocleries.wordpress.com/
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Jean-Paul Dubois Empty Re: Jean-Paul Dubois

Message par topocl le Lun 8 Jan - 20:56

Mais il y a sûrement d'autres lecteurs/trices de Dubois sur le forum, et d'autres opinions Basketball !

_________________
Etre dans le vent, c'est l'histoire d'une feuille morte.
Flore Vasseur
topocl
topocl

Messages : 6421
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 59
Localisation : Roanne

https://topocleries.wordpress.com/
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Jean-Paul Dubois Empty Re: Jean-Paul Dubois

Message par animal le Lun 8 Jan - 20:59

Il faudrait du génie pour le faire passer.
Gabriel Josipovici, Moo Pak Cool

_________________
Keep on keeping on...
animal
animal
Admin

Messages : 9926
Date d'inscription : 27/11/2016
Age : 38
Localisation : Tours

http://deschosesalire.forumactif.com
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Jean-Paul Dubois Empty Re: Jean-Paul Dubois

Message par Armor le Lun 8 Jan - 21:00

Ah, ton commentaire traduit en tout point ce que j'avais pensé d'Une vie française, du même auteur, dont le personnage principal m'avait prodigieusement agacée. (il correspondait d'ailleurs exactement à la description de ton premier paragraphe)
Je n'avais pas du tout partagé l'engouement pour ce livre, à l'époque.

_________________
"Et au plus eslevé trone du monde, si ne sommes assis, que sus notre cul." (Michel de Montaigne)
Armor
Armor

Messages : 3439
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 38
Localisation : A l'Aise Breizh

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Jean-Paul Dubois Empty Re: Jean-Paul Dubois

Message par topocl le Lun 8 Jan - 21:05

Soyons honnêtes, il s'est un peu rattrapé avec

Le cas Sneijder


Jean-Paul Dubois Images74


Cela démarre par l'impitoyable bouleversement que constitue dans la vie de Paul, son dramatique accident d'ascenseur, dont il survécut miraculeusement, alors que sa fille, (qu’il négligeait honteusement sur l’injonction de sa deuxième épouse), y laissa sa jeune vie. Après, c'est la lente descente aux enfers d’un paranoïaque ébranlé, l’entraînant peu à peu dans un délire délétère, et l'argumentant de façon totalement subjective à sa façon, avec sa logique propre totalement irrationnelle, présentée comme la seule vérité recevable.

Dès lors, on est autorisé à se poser plein de questions passionnantes. : L’épouse est-elle vraiment cette harpie avide de fric et de respectabilité, ou une femme maladroite face à un mari qu’elle ne comprend plus, bien obligée de faire bouillir la marmite là où lui se contente de petites solutions alimentaires fort précaires ? Trompe-t’elle ignominieusement son époux alors qu'il est à la dérive, ou s'est elle fait simplement raccompagner par un collègue serviable ? Paul lui-même, cet homme à l'écart (mis à l’écart ? se mettant à l’écart ?), qui croit pouvoir expliquer l'humanité dans un parallèle hasardeux avec les ascenseurs, n’est-il pas plutôt qu’un génial philosophe, un homme à la dérive, enfermé dans des raisonnements fallacieux ? Les jumeaux qui débarquent après avoir traversé l'Atlantique, sont-ils là pour aider leur mère à prendre la s douloureuse décision d'une hospitalisation sous contrainte d'un homme qui ne se voit pas malade, ou pour récupérer une somme fabuleuse qu'il est prêt à laisser échapper ?

On peut continuer assez longtemps la  liste de cette manière.…
Et ainsi, tout devient beaucoup plus drôle et plus subtil. Et c'est ce qui m'a plu dans ce roman, cette comédie désenchantée et trouble qui nous interroge sur la vérité, le point de vue, les frontières entre le normal et le pathologique.

J’ai aussi aimé la prose de Jean-Paul Dubois, sa vivacité, le côté à la fois falot et lucide du personnage, son humour discret , une aptitude à partir dans des digressions (ou des délires ?) qui éclairent (ou bluffent ?) la dynamique du récit, des raccourcis tout à fait bien vus, un sens certain de la formule.

En somme, un bon moment, même si je n’ai pas  été au 7e ciel.

Commentaire récupéré


Ce coup-ci, c'est fini pour moi avec Dubois, je vous laisse la parole!

_________________
Etre dans le vent, c'est l'histoire d'une feuille morte.
Flore Vasseur
topocl
topocl

Messages : 6421
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 59
Localisation : Roanne

https://topocleries.wordpress.com/
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Jean-Paul Dubois Empty Re: Jean-Paul Dubois

Message par églantine le Lun 8 Jan - 21:14

J'en ai lu un , un jour , mais je ne sais plus lequel . Juste , je me souviens que j'ai compris que je n'alourdirai jamais ma PAL avec lui . Mais rien d'autre .
églantine
églantine

Messages : 4192
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Savoie

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Jean-Paul Dubois Empty Re: Jean-Paul Dubois

Message par Tristram le Lun 8 Jan - 22:14

Rédhibitoire... Pourtant, on attendrait mieux de quelqu'un qui a "a préfacé un livre de photographies consacrées aux pins Bristlecone, quadrimillénaires, les plus vieux arbres du monde"...

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 8112
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 63
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Jean-Paul Dubois Empty Re: Jean-Paul Dubois

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

 Des Choses à lire :: Lectures par auteurs :: Écrivains européens francophones

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum