Janet Frame

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Janet Frame

Message par églantine le Lun 5 Déc - 20:50

Janet Frame (1924-2004)


Janet Frame (Dunedin, 28 août 1924 - Dunedin, 29 janvier 2004) est une écrivaine néo-zélandaise.

Issue d’une famille ouvrière de cinq enfants, elle se passionne très tôt pour la littérature, qu’elle étudie, et veut devenir poète. Son entourage la pousse à choisir la carrière d’institutrice, métier qu’elle tentera contre son gré d’exercer et finira par abandonner.
Profondément marquée par la mort de deux de ses sœurs par noyade à dix ans d’écart, très introvertie, elle est diagnostiquée schizophrène en 1945. Internée huit ans en hôpital psychiatrique où elle subit quelque deux cents électrochocs, notamment au Sunnyside Hospital de Christchurch, elle réussit tout de même à écrire.

Son premier recueil de nouvelles, Le Lagon et autres histoires, est publié en 1954 alors qu’elle est toujours à l’hôpital . Le prix littéraire qu’elle reçoit la sauve de justesse : sa lobotomie était programmée. Libre, elle apprendra plus tard, en subissant de nouveaux examens en Angleterre, qu’elle n’a finalement jamais souffert de schizophrénie.

Encouragée par son ami l’écrivain Frank Sargeson, elle écrit alors son premier roman, Les hiboux pleurent vraiment, qui paraît en 1957 (publié une première fois en France en 1984 chez Alinéa sous le titre La Chambre close). Puis elle quitte la Nouvelle-Zélande pendant sept ans et visite l’Europe. Elle vit à Ibiza et à Londres. Le médecin qu’elle rencontre l’encourage à son tour à écrire : ce sera le très impressionnant Visages noyés, paru en 1961, roman qui précipite le lecteur au cœur de l’univers psychiatrique.
De retour en Nouvelle-Zélande en 1963, et après la rédaction de plusieurs romans dans les années 1960 et 1970, Janet Frame entreprend d'écrire son autobiographie, Un ange à ma table. Celle-ci recouvre trois volets : Ma terre mon île, Un été à Willowglen (paru pour la première fois en France sous le titre Parmi les buissons de matagouri) et Le Messager. En 1990, Jane Campion adaptera Un ange à ma table au cinéma, ce qui contribuera à faire découvrir son œuvre dans le monde entier.

Janet Frame, si l'on excepte plusieurs séjours en Grande-Bretagne et aux États-Unis, passe le reste de sa vie en Nouvelle-Zélande (certains disent « en recluse », tant la discrétion de celle qui a été de nombreuses fois honorée dans son pays est grande). Son œuvre compte onze romans, cinq recueils de nouvelles, un recueil de poèmes et un livre pour enfants. Son dernier ouvrage, The Carpathians (en), (inédit en France, comme beaucoup de ses romans) est paru en 1988.
Pressentie deux fois pour le prix Nobel de littérature, dont la dernière en 2003, Janet Frame est morte d’une leucémie à Dunedin le 29 janvier 2004.

Œuvres traduites en français

Le Lagon et autres nouvelles (The Lagoon and Other Stories), 1951
Visages noyés (Faces in thé Water), 1961
Le Jardin aveugle (Scented Gardens for the Blinds), 1963
La Fille-bison (Daughter Buffalo), 1972)
Ma terre, mon île (To the Is-Land, An Autobiography), 1982
Poussière et lumière du jour (extraits de You Are Now Entering the Human Heart), 1983
Un été à Willowglen, Autobiographie, J. Losfeld, Paris, 1995.
La Chambre close (Owls Do Cry), 1957
Parmi les buissons de Matagouri (An Angel at My Table, An Autobiography), 1984
Le messager, un ange à ma table, vol.3 (The Envoy from Mirror City, An Autobiography), 1985
Vers l’autre été (Towards Another Summer), 2007
avatar
églantine

Messages : 2389
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 52
Localisation : Savoie

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Janet Frame

Message par églantine le Lun 5 Déc - 20:53

Le lagon et autres nouvelles




Avant toute chose , il faut replacer ce livre dans son contexte :  en effet c'est en 1951 que celui-ci parut , alors même que Janet Frame diagnostiquée schizophrène depuis des années et hantant les couloirs des hôpitaux de Nouvelle-Zélande échappait à une lobotomie,( après avoir subi nombreux électrochocs ) grâce à un autre regard enfin ....celui qui lui permettra de trouver sa place au sein de la société et d'exister pour ce qu'elle était ...au delà des étiquettes psychiatriques !

Si le diagnostic médical fut démentit plus tard par d'autres médecins , la réhabilitant au sein des gens "normaux" facilitant probablement la publication de ses écrits , il n'en reste pas moins vrai que ce premier recueil de nouvelles traduit malgré tout une forme de pensée "différente" , échappant quelquefois à la logique , à la linéarité .....

Nouvelles ? Est-ce vraiment le terme juste pour qualifier ces écrits , souvent libres de toutes contraintes de forme et quelquefois de sens .....

Chacune de ces petites histoires , quelquefois racontées à hauteur d'enfant fait surgir une émotion fugace , et violente souvent ....Janet Frame laisse parler son monde intérieur , à la fois candide et très  éloigné de quelque maturité affective et psychique ...au cours d'une narration à peu près "construite , sa plume semble glisser , dériver  soudain vers d'autres images qui s'imbriquent curieusement , dans le discours sans logique apparente  ....On remarquera  donc ,dans ce premier livre de Janet Frame , des moments où la cohérence de pensée est là ,mais soudainement une sorte de défragmentation apparait ,traduisant ainsi un état psychotique certain .



Schizophrène ou pas ? Quelle importance ! D'ailleurs la maladie mentale n'a jamais empêché la créativité et n'enlève rien à l'intelligence ....Le basculement de la névrose à la psychose tient quelquefois à un fil si si ténu .

Se laisser aller à l'écriture de Janet Frame , c'est accepter de se libérer des contraintes de la pensée , et de s'envoler vers d'autres contrées .....
J'ai eu un immense coup de coeur , j'aime cette femme , j'aime son monde , je la devine quelquefois , je ne la comprends pas toujours , je la ressens avec une intensité rare , rassurante et mystérieuse pourtant .


mots-clés : #nouvelle
avatar
églantine

Messages : 2389
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 52
Localisation : Savoie

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Janet Frame

Message par bix_229 le Sam 10 Déc - 19:42

Oui, une très belle sensibilité qui a résisté à tout ou presque.
Exellente adaptation au cinéma de Jane Campion.
avatar
bix_229

Messages : 3972
Date d'inscription : 06/12/2016
Localisation : Lauragais

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Janet Frame

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

 Des Choses à lire :: Lectures par auteurs :: Écrivains d'Océanie (Australie, Nouvelle-Zélande, Polynésie)

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum