Des Choses à lire
Visiteur occasionnel, épisodique ou régulier pourquoi ne pas pousser la porte et nous rejoindre ou seulement nous laisser un mot ?

Après tout une communauté en ligne est faite de vraies personnes, avec peut-être un peu plus de liberté dans les manières. Et plus on est de fous...


Je te prie de trouver entre mes mots le meilleur de mon âme.

Georges Brassens, Lettre à Toussenot


Gus Van Sant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Gus Van Sant Empty Gus Van Sant

Message par Arturo le Sam 27 Jan 2018 - 21:47

Gus Van Sant
(né en 1952)


Gus Van Sant 21000810

Gus Van Sant Jr., né le 24 juillet 1952 à Louisville (Kentucky), est un réalisateur, directeur de la photographie, musicien et scénariste américain. Il vit à Portland, dans l'Oregon. Après des débuts comme cinéaste indépendant avec notamment le film My Own Private Idaho, il se rapproche de l'industrie hollywoodienne avec des films de commande comme Prête à tout ou Will Hunting, ce dernier étant récompensé aux Oscars.

Il revient ensuite à un cinéma éloigné des pressions financières et artistiquement indépendant avec ce que des critiques ont appelé la « tétralogie de la mort », avec des films comme Elephant (Palme d'or au Festival de Cannes 2003) ou Last Days, librement inspiré des derniers jours du chanteur Kurt Cobain.

Sa carrière connait un nouveau tournant en 2008 avec Harvey Milk, un film que Gus Van Sant a mis près de quinze ans à réussir à réaliser, à la fois grand public et très personnel, reprenant par exemple la thématique de l'homosexualité déjà présente dans sa première période.
source wikipédia

Filmographie :

1985 : Mala Noche
1989 : Drugstore Cowboy
1991 : My Own Private Idaho
1993 : Even Cowgirls Get the Blues
1995 : Prête à tout (To Die For)
1997 : Will Hunting (Good Will Hunting)
1998 : Psycho
2000 : À la rencontre de Forrester (Finding Forrester)
2002 : Gerry
2003 : Elephant
2005 : Last Days
2007 : Paranoid Park
2008 : Harvey Milk
2011 : Restless
2012 : Promised Land
2015 : Nos souvenirs (The Sea of Trees)
2018 : T'inquiète pas, il n'ira pas loin à pied (Don't Worry, He Won't Get Far on Foot)
Arturo
Arturo

Messages : 3109
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 33
Localisation : Par-delà le bien et le mal

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Gus Van Sant Empty Re: Gus Van Sant

Message par Arturo le Sam 27 Jan 2018 - 21:54

Une bonne idée de créer un fil pour Gus Van Sant, car du coup je découvre que ce bon vieux Gus va nous sortir un nouveau film en avril, et ça me réjouit !

J'ai tout vu du monsieur, donc pour l'instant je revisionne en attendant le nouvel opus.

Je me suis revu Gerry. Je l'avais fustigé sur l'ancien forum. Faut dire que je l'avais à sa sortie, puis j'étais jeune, à ma décharge !
Bon je n'en ferais toujours pas le film du siècle, plus d'une décennie plus tard, mais je le remonte dans mon estime.

Cette traversée du désert (littérale) est vraiment planante. Les paysages sont à couper le souffle, puis on se laisse bercer.
C'est la solitude, l'introspection, la quête de l'Homme. Seul face à la nature, démuni hors de son monde.

Gus Van Sant Ge10

Gus Van Sant Gerry-10

Sinon, mes Van Sant préférés : Will Hunting, Drugstore Cowboy, My own private Idaho, Paranoid Park, Nos Souvenirs.
Arturo
Arturo

Messages : 3109
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 33
Localisation : Par-delà le bien et le mal

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Gus Van Sant Empty Re: Gus Van Sant

Message par Avadoro le Lun 29 Jan 2018 - 0:10

La sortie de Gerry avait vraiment provoqué des avis contrastés, dans un sens ou dans l'autre tant la démarche esthétique avait créé des remous. Je pense aussi qu'il faut se laisser porter par un rythme et une forme de simplicité.

Je suis sensible à l'oeuvre de Van Sant, avec cependant toujours un attachement particulier pour ses débuts, dont Drugstore Cowboy et surtout My Own Private Idaho.
Avadoro
Avadoro

Messages : 777
Date d'inscription : 07/12/2016
Age : 34

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Gus Van Sant Empty Re: Gus Van Sant

Message par Arturo le Jeu 19 Avr 2018 - 17:05

Après Kurt Cobain, et ses Last days, ou Harvey Milk, Gus Van Sant s'essaie à nouveau au "biopic", nous exposant un film sur la vie de John Callahan, cartooniste, alcoolique, et devenu tétraplégique après un accident de voiture dû à l'alcool.

Ce film c'est : Don't worry he won't go far on foot (2018)

Avec Joaquin Phoenix interprétant Callahan.
Gus Van Sant Featur10

Il est très bon dans son rôle, comme souvent, mais celui qui me semble surnager est Jonah Hill, qui est un peu le gourou, le psy, des alcooliques anonymes, et lui aussi doit lutter avec ses propres problèmes, à la recherche d'une rédemption. ça peut rappeler un peu Will Hunting avec le duo Damon/Williams, du psy et du paumé, et en même temps qui se rendent compte que les deux sont "paumés". Petit clin d'oeil au skate aussi, qui rappelle Paranoid Park.

Gus Van Sant 29113110

Je ne regrette pas d'avoir attendu 6 mois pour retourner au ciné, car j'ai d'autant plus apprécié de retrouver ce cher Van Sant.
Au-delà du parcours de Callahan, de sa tentative de se sauver comme il peut, de s'extirper du fléau de l'alcoolisme, c'est avant tout un film très humain avec des questionnements universels. Sur la souffrance, la solitude, le rapport au sacré, à l'univers.
Arturo
Arturo

Messages : 3109
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 33
Localisation : Par-delà le bien et le mal

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Gus Van Sant Empty Re: Gus Van Sant

Message par colimasson le Ven 20 Avr 2018 - 11:48

Merci pour ce compte-rendu de tes retrouvailles avec Gus van Sant. Je n'étais pas au courant de l'existence de ce film. Va falloir y remédier !
colimasson
colimasson

Messages : 542
Date d'inscription : 24/11/2017
Age : 28
Localisation : Lyon

http://colimasson.blogspot.com
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Gus Van Sant Empty Re: Gus Van Sant

Message par Chamaco le Ven 20 Avr 2018 - 14:33

Excellent souvenir de Will Hunting et surtout de "A la Rencontre avec Forrester"
Chamaco
Chamaco

Messages : 3263
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 73
Localisation : entre ombre et soleil

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Gus Van Sant Empty Re: Gus Van Sant

Message par Arturo le Ven 20 Avr 2018 - 20:01

Le film est dans sa troisième semaine dans les salles, mais il est assez peu distribué.

Un petit bout de poème de Bukowski, qui sied bien à ce film, même s'il va l'encontre de sa morale.

Bukowski, in The last night of the earth poems a écrit:
drunks are never forgiven.

but drunks will forgive themselves
because they need to drink
again.

traduction :

les poivrots ne sont jamais pardonnés.

mais les poivrots se pardonneront eux-mêmes
parce qu'ils ont besoin de boire
encore.
Arturo
Arturo

Messages : 3109
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 33
Localisation : Par-delà le bien et le mal

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Gus Van Sant Empty Re: Gus Van Sant

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

 Des Choses à lire :: Discussions arts divers :: Cinéma, TV et radio :: Réalisateurs

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum