Chamaco_VilaMatas

On sait que l’un des aspects les plus séduisants de la littérature est sa possibilité d’être une sorte de miroir qui avance ; un miroir qui, comme certaines horloges peut avancer.

Enrique Vila-Matas, Perdre des théories

Forum littérature et arts. Pour partager ses émotions littéraires, coups de cœurs en romans, poésie, essais mais aussi cinéma, peinture, musique, ...


    Philippe Huet

    Partagez
    avatar
    animal
    Admin

    Messages : 3056
    Date d'inscription : 27/11/2016
    Age : 36
    Localisation : Tours

    Philippe Huet

    Message par animal le Lun 5 Déc - 22:35

    Philippe Huet
    Né en 1942



    Philippe Huet est passionné depuis son enfance par le journalisme. Après ses 3 années d'études à l'ESJ Paris, il intègre le journal Le Havre Presse. Il a l'ambition de devenir grand reporter. Il obtient ce poste en entrant à la rédaction de Paris Normandie. Pendant quinze ans, il couvre de grands évènements tels que des déplacements présidentiels, le Tour de France, des guerres (notamment au Liban), des grands procès, ou encore la catastrophe aérienne d’Ermenonville du 3 mars 1974 où il arrive en premier sur les lieux.
    En 1989, Philippe Huet démissionne de son poste de rédacteur en chef adjoint du journal Paris Normandie et entame, parfois en collaboration avec son épouse Elizabeth Coquart, une carrière littéraire qui inclura documents, œuvres biographiques, romans noirs et romans sociaux.
    source : wikipedia.org

    Bibliographie ::

    L'ivresse des falaises
    1994 : Quai de l'oubli
    1994 : La main morte
    1997 : La nuit des docks
    1999 : Cargaison mortelle
    2001 : Les démons du comte
    2003 : Un jour sang
    2003 : L'enfer du décor
    2005 : Les quais de la colère
    2006 : Souk à Marrakech
    2011 : La poubelle pour aller danser
    2012 : Nuit d'encre
    2014 : Les égarés de la plage
    2015 : Les émeutiers
    2016 : le feu aux poudres

    Ouvrages écrit en collaboration avec Élisabeth Coquard
    1989 : Ma liberté dans l'église
    1990 : Bourvil ou la tendresse du rire
    1994 : Le jour le plus fou, 6 juin 1944, les civils dans la tourmente
    1996 : Mistinguett : la reine des années folles
    1997 : Le Monde selon Hersant
    1999 : Les rescapés du Jour J
    1999 : Vacances secrètes en Normandie
    2004 : Stars et paquebots




    (oooooh un fil inédit !)

    ________________________________________________________



    Le feu aux poudres

    Le roman d'un contexte social extrêmement tendu. Au Havre en 1936 le chômage écrase ouvriers et dockers alors que les patrons alliés aux organisations d'extrême droite et anxieux d'une victoire prochaine du front populaire jouent  des épaules. Polyphonique à la troisième personne et documenté le roman narre un tournant de la lutte sociale dont le pivot est une grève chez Breguet (fleuron de l'aéronautique). Par petites touches l'auteur dévoile les conditions de vie et préoccupations des uns et des autres. Les espoirs des uns côtoient la marque indélébile de la grande guerre. Les craintes des autres sont alimentées par les nouvelles venues d'Amérique et de Russie. En toile de fond principale les quartiers pauvres et laborieux du Havre et le décalage avec le monde de ceux qui s'en sortent ou incarnent une humanité à la fois soucieuse et insouciante. Nous trouvons donc ici un journaliste amoureux qui est un pont entre ces mondes et qui voisine avec la figure de Céline. Pour la beauté des anecdotes mais aussi pour une humanité qui se perd en laissant s'échapper l'espoir.

    Le genre d'espoir qui s'incarne dans la dignité de la solidarité et du combat pour le progrès social. Et toutes ces cartes ne sont pas mal jouées. Tout en s'appuyant sur une vision actuelle avec ses acquis ( ?) dans le monde du travail et dans l'égalité de droits entre hommes et femmes, le récit déroule un panorama assez large qui fait sentir que ce n'est pas si simple.

    Certes la recette est visible et l'écriture n'est pas fracassante mais l'empathie et la volonté de détail et de représentation de plusieurs milieux font que ça vaut le détour. Et puis on ne peut pas se plaindre des personnages sympathiques qui font vivre cette tranche d'histoire populaire. Ca se lit tout seul et c'est instructif. Je ne dirais pas non à lire les précédents tomes de cette trilogie (je crois) !

    Et puis Le Havre...


    _________________
    Keep on keeping on...

      La date/heure actuelle est Mer 28 Juin - 22:50