Associations d'images et de livres

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Associations d'images et de livres

Message par Tristram le Mar 6 Fév - 16:28

L'idée, c'est de confronter une image (paysage, personne ou autre) avec un texte y renvoyant (directement ou pas).

Le puits de Moïse à Dijon :



Klaus Sluter
La plus surprenante de ces statues, celle qui vous accaparait aussitôt par la véhémence imprévue de son aspect, était celle de Moïse.
Enveloppé d'un manteau dont l'étoffe aussi flexible qu'un véritable tissu, ondoyait en de souples plis, descendait en de mourantes vagues de la ceinture aux pieds, il étreignait, d'une main, les tables de la loi et de l'autre un rouleau déployé sur lequel se lisait la phrase de l'exode, devancière des temps :
« la multitude des enfants d'Israël immolera un agneau, vers le soir. » la tête était chevelue, énorme, avec le front renflé, en guise de cornes, de deux bosses, ridé d'accents circonflexes au-dessus de l’œil qui clignait, dur et presque insolent, la barbe bifide roulant sur les joues, tombant en deux énormes coulées sur la poitrine, laissant à sec un nez en bec d'aigle et une bouche impérieuse, sans indulgence et sans pitié.
Sous cette crinière de fauve, la face soulevée, s'avançait implacable ; c'était le visage d'un justicier et d'un despote, un visage de proie ; Moïse semblait écouter les excuses embarrassées des tribus coupables, prêt moins à pardonner qu'à châtier cette tourbe d'hébreux qu'il savait apte à toutes les défections, à toutes les idolâtries, à toutes les hontes.
Cette figure d'orage qu'on sentait sur le point d'éclater était d'une allure presque surhumaine ; elle était, en tout cas, autrement éloquente, autrement altière, soit dit en passant, que celle du Moïse que refit, moins d'un siècle après, Michel-ange, un Moïse également pourvu de cornes et d'une barbe de fleuve ; seulement, lui, n'érigea qu'une attitude, ne sculpta qu'un colosse indifférent, aux formes robustes, majestueuses même, si l'on veut, mais un colosse redondant et creux.

Huysmans, L'oblat, XII




Michel-Ange
avatar
Tristram

Messages : 5648
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 62
Localisation : Guyane

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Associations d'images et de livres

Message par anagramme le Jeu 8 Fév - 16:51

Zéphora de Botticelli (chapelle Sixtine)



*Debout à côté de lui, laissant couler le long de ses joues ses cheveux qu’elle [Odette] avait dénoués, fléchissant une jambe dans une attitude légèrement dansante pour pouvoir se pencher sans fatigue vers la gravure qu’elle regardait, en inclinant la tête, de ses grands yeux, si fatigués et maussades quand elle ne s’animait pas, elle frappa Swann par sa ressemblance avec cette figure de Zéphora, la fille de Jéthro, qu’on voit dans une fresque de la chapelle Sixtine."

(Proust, Du côté de chez Swann)


Dernière édition par anagramme le Jeu 8 Fév - 16:58, édité 1 fois
avatar
anagramme

Messages : 848
Date d'inscription : 12/12/2016

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Associations d'images et de livres

Message par anagramme le Jeu 8 Fév - 16:52

(ai-je bien compris le jeu?)
avatar
anagramme

Messages : 848
Date d'inscription : 12/12/2016

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Associations d'images et de livres

Message par Tristram le Jeu 8 Fév - 18:18

Super ! bel exemple !
Sinon, c'est juste une idée, on en fait ce qu'on veut _ mais là c'est un beau résultat, qui illustre bien le texte !
avatar
Tristram

Messages : 5648
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 62
Localisation : Guyane

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Associations d'images et de livres

Message par Bédoulène le Jeu 8 Fév - 18:59

le fort de Breendonk : le tunnel




"Et je me souviens aussi qu’en avançant dans le tunnel qui constitue comme l’épine dorsale de la forteresse j’ai dû lutter contre ce sentiment qui s’installait en moi et qui aujourd’hui encore m’assaille souvent lorsque je suis en de funestes endroits, cette impression qu’à chaque pas que je faisais l’air devenait moins respirable et plus lourd au-dessus de ma tête. "

Austerlitz W.G. Sebald

_________________
"Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
avatar
Bédoulène

Messages : 8952
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 73
Localisation : En Provence

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Associations d'images et de livres

Message par Barcarole le Dim 18 Mar - 9:32


Parc Lezama, Buenos Aires.
Pendant tout ce temps, il ne fit que penser à la jeune inconnue, et tous les soirs il allait s’asseoir sur le banc avec le même mélange de crainte et d’espoir.
Un jour pourtant, après avoir pensé que tout ceci n’avait été que folie, il décida d’aller à La Boca au lieu de retourner faire le ridicule sur le banc du parc Lezama. Il était déjà dans la rue Almirante Brown quand il rebroussa chemin pour regagner l’endroit habituel. Il marcha d’abord lentement, comme s’il hésitait, avec une sorte de timidité, puis avec une hâte croissante, finissant même par courir, comme s’il allait arriver en retard à un rendez-vous.
Oui, elle était là. De loin, il la vit qui marchait vers lui. Martίn s’arrêta. Son cœur battait à grands coups.
La jeune fille s’avança. Arrivée près de lui, elle dit :
– Je t’attendais.
Martίn sentit ses jambes se dérober.

Ernesto Sabato, Héros et tombes.
avatar
Barcarole

Messages : 2685
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 63
Localisation : Tours

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Associations d'images et de livres

Message par Quasimodo le Dim 18 Mar - 13:35

Alors, c'est ce parc !
Souvent, quand on voit après coup les choses qu'on a imaginées (des lieux, comme des adaptions de livres au ciné), ça ne fonctionne pas, ce n'est pas ce qu'on a vu. Mais de rares fois j'ai eu le sentiment de découvrir une image qui se superpose à peu près idéalement à celle que je m'étais faite. Voilà, je crois que j'aurais "reconnu" le parc Lezama en m'y promenant par hasard.

_________________
Entre les deux coups de feu qui décidèrent de son destin, il eut le temps d'appeler une mouche : "Madame".
avatar
Quasimodo

Messages : 2485
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 23

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Associations d'images et de livres

Message par Barcarole le Dim 18 Mar - 15:43

Je ne sais pas si ce parc reste intemporel, il donne envie d'aller y trouver de l'ombre sous ces arbres tropicaux touffus ! C'est le lieu où Martίn a rencontré Alejandra !
avatar
Barcarole

Messages : 2685
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 63
Localisation : Tours

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Associations d'images et de livres

Message par Quasimodo le Dim 18 Mar - 16:00

Je rêve d'y aller un jour, et d'y lire tout un après-midi sous les arbres. Mais pour l'instant, je peine à croire qu'il existe.

_________________
Entre les deux coups de feu qui décidèrent de son destin, il eut le temps d'appeler une mouche : "Madame".
avatar
Quasimodo

Messages : 2485
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 23

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Associations d'images et de livres

Message par Barcarole le Dim 18 Mar - 17:33


Le centre d'Anacapri sur l'île de Capri.

Quand Aldo avait écrit à Jane à Capri, il lui avait dit de lui répondre à l'Hôtel Excelsior, à Rome. Il lui avait donné cette adresse parce qu'il avait honte de la chambre de dernière catégorie qu'il louait, et parce qu'il tenait à impressionner Jane, lui laisser croire qu'il était devenu un acteur de cinéma célèbre, et qu'il fréquentait le beau monde de la via Veneto. En réalité, il n'était qu'un extra, un figurant, et travaillait parfois comme danseur dans des revues.


Je [Aldo] m'apprêtais à décrire mes adieux à Jane non pas tels que je les vécus à cette époque, tandis que j'abandonnais ma femme et mon fils à Capri en ne pensant qu'à Dorothea, mais tels qu'ils m'apparaissent aujourd'hui.

Mario Soldati, Les Lettres de Capri.


L'Hôtel Excelsior à Rome.
avatar
Barcarole

Messages : 2685
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 63
Localisation : Tours

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Associations d'images et de livres

Message par Bédoulène le Dim 18 Mar - 21:31

c'est chouette ça !

_________________
"Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
avatar
Bédoulène

Messages : 8952
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 73
Localisation : En Provence

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Associations d'images et de livres

Message par Tristram le Dim 18 Mar - 21:46

Merci Barcarole, j'ai surtout apprécié le renvoi au parc Lezama, qui remue des souvenirs (d'ailleurs, puisque je ne connais pas l'Argentine autrement qu'en livres). Il m'évoque le style de vie espagnol, des souvenirs de lectures dans quelques oasis urbaines. J'avais préféré les impériales hauteurs à Anacapri ; n'ai pas séjourné à l'Excelsior, mais dormi... dans le parc.
avatar
Tristram

Messages : 5648
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 62
Localisation : Guyane

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Associations d'images et de livres

Message par Barcarole le Dim 18 Mar - 22:03

Il est sympa ce fil, il me plaît, tu as eu une bonne idée Tristram, je remettrai ici des extraits de livre avec des photos !
avatar
Barcarole

Messages : 2685
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 63
Localisation : Tours

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Associations d'images et de livres

Message par Quasimodo le Dim 18 Mar - 22:06

Il me plaît aussi ! Et j'ai le bonheur d'y avoir découvert Claus Sluter.

_________________
Entre les deux coups de feu qui décidèrent de son destin, il eut le temps d'appeler une mouche : "Madame".
avatar
Quasimodo

Messages : 2485
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 23

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Associations d'images et de livres

Message par Tristram le Dim 18 Mar - 22:11

Content de ça ; perso, je l'avais aussi vite oublié que créé, ce fil, mais je crois vraiment qu'il y a de beaux rapprochements à faire, et décidément il faut que je pense à mettre en regard des images (extraits et photos) qui s'illustrent mutuellement.
avatar
Tristram

Messages : 5648
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 62
Localisation : Guyane

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Associations d'images et de livres

Message par Barcarole le Lun 19 Mar - 20:31


Je regardais à la dérobée les grosses pattes de Joza posées sur ses cuisses. C’était à leur merci que j’allais être livrée. Je ne pouvais pas en détacher les yeux. Au plus profond de mon être je me mis à pleurer. Un pleur muet, tout à fait comme jadis…
Il mit ses paluches sur ses genoux.
Je m’interdis de les regarder.
Survivre quelques mois. Des centaines de jours, des milliers d’heures.
[…]
J’ai en face de moi Joza, nom de famille Janda, un type inconnu, suturé, avec un regard quelque peu rigide, qui observe chacun de mes mouvements.
Nous n’avons rien à nous dire.
Sauf que c’est justement cette personne que je dois, pour ma propre sécurité, demander en mariage.

Kveta Legatova, La Belle de Joza.



Je n’aurais jamais cru qu’un paysage pût être terrifiant. À présent je le sais d’expérience. La forêt était percée de rochers livides autour desquels s’entremêlaient de tortueux sentiers. Ils étaient reliés entre eux avec une absurdité à vous faire perdre la tête, se croisant de telle manière qu’il était possible d’y tourner en rond à l’infini. Dans la vallée, une rivière rugissait. Elle était si vive qu’on ne pouvait la traverser que lors des étés torrides, quand le niveau de l’eau baissait et laissait émerger les pierres. Le sifflement interrompu du vent venait de tous les points cardinaux. Je n’étais entourée de silence que sur de ridicules petits plateaux, ici sablonneux, là herbeux, ailleurs moussus et imbibés d’une eau jaillissant de sources cachées un peu partout. Mais, au bout d’un moment, ce silence me paraissait abominable.
[…]
Ṧadova Hut’, cette vivante petite ville au visage fardé, à proximité de laquelle j’avais échoué, ne me rappelait pas mon chez-moi mais, au moins, elle ne me terrifiait pas… Je me sentais abandonnée, vouée aux grâces et disgrâces que voulait bien m’accorder ce village inexistant… Lorsque je me retrouvais à quelques mètres derrière notre maison, dans la pénombre de la forêt, il n’y avait rien, nulle part, comme si Želary n’existait pas.

Kveta Legatova, La Belle de Joza.

avatar
Barcarole

Messages : 2685
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 63
Localisation : Tours

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Associations d'images et de livres

Message par bix_229 le Lun 19 Mar - 22:03

cheers
avatar
bix_229

Messages : 7238
Date d'inscription : 06/12/2016
Localisation : Lauragais

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Associations d'images et de livres

Message par Tristram le Lun 2 Avr - 19:56



PORTRAIT D’HENRY VIII D’ANGLETERRE par Holbein
On a voulu voir dans ce tableau une chasse à l’éléphant, une carte de la Russie, la constellation de la Lyre, le portrait d’un pape déguisé en Henry VIII, une tempête dans la mer des Sargasses, ou ce polype doré qui pousse à la latitude de Java et qui sous l’action du citron éternue faiblement et trépasse dans un léger soupir.
Chacune de ces interprétations est exacte quant à la configuration générale du tableau, qu’on le regarde dans le sens où il est suspendu ou la tête en bas ou sur le côté. Les différences se réduisent à des détails. Il reste le centre qui est OR, le chiffre SEPT, l’HUÎTRE décelable dans les parties cordon-chapeau, avec la PERLE-tête (centre irradiant des perles du pays central) et le CRI général intégralement vert qui jaillit de l’ensemble.
Faites cette simple expérience d’aller à Rome et d’appuyer la main sur le cœur du roi, et vous comprendrez la genèse de la mer. Encore plus simple : approchez une bougie allumée à la hauteur de ses yeux, vous verrez alors que cela n’est pas un visage et que la lune, aveuglée de simultanéité, court sur un fond de roulettes et de coussinets transparents, décapitée dans le souvenir des hagiographies. Il ne se trompe point celui qui voit dans cette pétrification orageuse un combat de léopards. Mais il y a aussi de lentes dagues d’ivoire, des pages qui se consument d’ennui dans de longues galeries, et un dialogue sinueux entre la lèpre et les hallebardes. Le royaume de l’homme est une page de grimoire mais lui ne le sait pas et joue négligemment avec des gants et de jeunes cerfs. Cet homme qui te regarde revient de l’enfer ; éloigne-toi du tableau et tu le verras sourire peu à peu, parce qu’il est creux, il est gonflé d’air, des mains de squelette le soutiennent par-derrière, comme lorsqu’on soulève un château de cartes et que tout se met à trembler. Et sa morale est la suivante : « Il n’y a pas de troisième dimension, la terre est plate, l’homme rampe, alléluia ! » C’est peut-être le diable qui te dit ces choses et peut-être les crois-tu parce que c’est un roi qui te les dit.
Julio Cortázar, in « Manuel d'instructions », in « Cronopes et Fameux »
avatar
Tristram

Messages : 5648
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 62
Localisation : Guyane

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Associations d'images et de livres

Message par Barcarole le Lun 2 Avr - 20:22


Une rue de Diego-Suarez où se déroule ce roman (qui a retrouvé aujourd'hui son nom de Antsiranana).


Ben Chancel, oui, il était à côté de moi. Il fait chier ce mec, je lui parle des moustiques et à chaque fois j'ai l'impression que ça l'emmerde, il me dit de ne pas m'inquiéter, qu'il faut pas se faire une montagne du palu, qu'il l'a chopé en Afrique il y a dix ans et qu'il en est pas mort. Il en a rien à foutre de ma santé, je... Hein ?... Madagascar ? Non, c'est horrible, je déteste, ça pue, je sue, c'est crade, ça craint.

Nicolas Fargues, Rade Terminus.
avatar
Barcarole

Messages : 2685
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 63
Localisation : Tours

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Associations d'images et de livres

Message par Quasimodo le Mar 3 Avr - 7:33

Donc on en n'est qu'à la première page, et vous m'offrez Sabato et Cortázar cheers (le texte prend une nouvelle dimension, en regard du tableau d'Holbein)

_________________
Entre les deux coups de feu qui décidèrent de son destin, il eut le temps d'appeler une mouche : "Madame".
avatar
Quasimodo

Messages : 2485
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 23

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Associations d'images et de livres

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

 Des Choses à lire :: Discussions générales :: Jeux

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum